Règlement
FAQ
Guide
Groupes
Localisation Pkmn
Annexes
Récapitulatif des Règles
Bottins

Multicomptes
Parrainage
Scénarios
Carte Dresseur
Erreurs
Boutique
Dé Starter
Dé Shiny
Dé Sexe du Pkmn
Succès
Validation Captures
Gestion Pkmn
Oeufs
Clôture RP
Concours
Reproduction
Marché
Échange Miracle

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 (Artémis) Comme des enfants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: (Artémis) Comme des enfants   Dim 31 Déc - 0:54

Premier RP avec Artémis-Bae
- Pokémon aperçus:
Spoiler:
 

Ashley
- Pokémon capturés:



- Pokéballs dans le sac: 5
- Pokéballs utilisées:

- Attaques réussies:
- Attaques ratées:

Artémis
- Pokémon capturés:



- Pokéballs dans le sac: 35
- Pokéballs utilisées:

- Attaques réussies:
- Attaques ratées:

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Artémis) Comme des enfants   Dim 31 Déc - 0:57

Le bonheur aux lèvres
Passionné par l’histoire, il avait décidé de passer le week-end à Pernambourg. Ville d’Ebera qu’il n’avait jamais visitée, et qui excitait sa curiosité, il s’était consacré ce petit moment pour se vider la tête beaucoup trop pleine ces derniers temps. Il fallait dire qu’il avait bien besoin de cette parenthèse lorsque les travaux de recherche semblaient atteindre un point mort. Ou plutôt, c’est lui-même qui se heurte à un mur, en réalisant que les expériences sur les Pokémon pouvaient s’avérer éprouvantes. Si le séquençage de génome et la détermination des caractéristiques génétiques de chaque espèce ne les éprouvaient pas du tout, il y avait d’autres choses qui pouvaient éventuellement les mener à bout. Dernièrement, il essayait de faire évoluer des Pokémon différemment de leur stade postérieur ordinaire. Inspiré par l’alternative entre un Raichu normal et un Raichu d’Alola, il avait songé à cela comme ligne conductrice qui pouvait éventuellement porter ses fruits. Il n’avait d’ailleurs toujours pas eu l’occasion d’en discuter avec le professeur Hermansen, absente pour le moment, mais il lui en piperait un mot dès qu’il la reverrait. Le souci, c’est qu’entraîner des Pokémon qui n’avaient jamais vu la lumière du jour, c’était compliqué. C’était là le désavantage de travailler dans l’illégalité et l’ombre de la Team Rocket, l’obligation de conduire tous ses travaux dans le brouillard total, sans en parler à quelqu’un d’extérieur. Non pas qu’il avait une tonne d’amis de toute façon, toutes les personnes qu’il fréquentait n’étaient que des connaissances brèves et furtives dont il se délestait bien assez tôt. Il fallait dire qu’il avait une vision bien malsaine d’un quelconque rapprochement avec quelqu’un. Vil manipulateur, il ne voyait en une personne que l’utilité qu’elle pouvait avoir. C’était sans cesse ce qu’il pouvait tirer d’un individu qui l’attirait vers lui dans un premier temps. C’était une pratique qu’il jugeait lui-même dégoûtante, mais à laquelle il s’adonnait inconsciemment. Il ne pouvait s’empêcher de penser de cette façon, conditionné à demeurer méfiant et peu enclin à vouloir retrouver une amitié qu’il avait perdue il y a de ce qui représentait une éternité pour lui. En tous cas, il avait débarqué dans la ville pendant le mauvais moment, car il y avait ce qui semblait être un festival organisé dans ses rues. Lui qui était venu à la recherche du calme absolu se retrouvait donc confronté à du bruit à n’en pas finir et à des cris d’enfants assommants. L’alternative, il avait bien fini par la trouver et c’était en se dirigeant aussitôt vers le lac Verse-Eau se trouvant au nord de ce lieu de tintamarre.

Ça ne pouvait pas être si dramatique que ça en fin de compte. Se retrancher plutôt sur les rives du lac pourrait éventuellement lui permettre de capturer les Pokémon rares qui le peuplent. Peut-être un Barpau ou encore un Tropius. Si ça, ça ne lui changerait pas les idées, rien ne le ferait. Il faut dire que dernièrement, il avait décidé de se construire une équipe de taille à affronter les arènes. Pourtant, il n’y avait que Pansy qui était en dehors de sa Pokéball pour le moment. Il n’osait pas sortir les autres qu’il avait déjà capturés à l’air libre, habituant petit à petit la Pichu à sa décision. C’était un processus volontairement lent, bien qu’elle se montrait extrêmement compréhensive, comparé à ce à quoi il s’attendait. Elle était brave et fière, ne le montrerait pas si cela l’affectait de toute façon. Mais il avait développé une amitié assez puissante avec elle pour pouvoir ressentir ce qu’elle ressent, et se faire une idée de l’état d’esprit dans lequel elle se trouvait. Enfin arrivé près de l’étendue d’eau, il posa son sac par terre et s’assit afin de reprendre un peu son souffle. Baigné par les rayons d’un astre bienveillant en cette journée pourtant d’hiver, il profitait de ces quelques instants où il pouvait tout simplement se vider la tête. Quelques clins d’œil du soleil venaient le revigorer, à travers les nuages qui venaient parfois voiler le ciel aux mirettes attentives d’un Ash tranquillisé. Bien qu’il ait définitivement l’étoffe d’un citadin, entrer à quelques occasions en communion avec la nature avait le don de le revigorer intérieurement. Combien de nuits avait-il passé sous une tente qu’il garde constamment dans le sac à dos attribué à cet effet-là. On ne dirait pas au premier regard, ce garçon mystérieux et plutôt snob, s’aventurer ainsi dans les prés, les champs et les forêts comme s’ils étaient sa seconde maison. T’éloigne pas trop, Pansy, on ne sait jamais par ici. Il était extrêmement protecteur d’elle. Étant un Pokémon très rare, il y avait de fortes chances de se la faire dérober. Après tout, la Team Rocket n’avait pas le monopole de vol de Pokémon. D’autant plus qu’un peu plus loin, en observant les alentours, il avait observé un blond qui ne lui disait rien qui vaille.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
avatar

♦ Messages : 61801
♦ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
♦ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
♦ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
♦ Type préféré : Aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (Artémis) Comme des enfants   Dim 31 Déc - 0:57

Le membre 'Ashley Plake' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lac Vers'eau' :


--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 12

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Revenir en haut Aller en bas
Artémis Rosewood
avatar
Tyché Nyx Vélès Évoli Aktsin Sylphe
♦ Messages : 1395
♦ Ville d'origine : Rosalia, Johto.
♦ Job : Eleveur.
♦ Pokémon rêvé : Trop pour les compter.
♦ Type préféré : Un peu tous.
♦ Avatar : Dylan Forsberg.
♦ Commentaires :


Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t573-carte-de-dresseur-d-artemis-rosewood
MessageSujet: Re: (Artémis) Comme des enfants   Ven 5 Jan - 2:25

sur l'onde & sous les cieux

Le froid qui mord la peau et l'eau, créant une pellicule de glace sur le pourtour du lac, bordant d'éclats opalescent sa surface miroitante. A mesure qu'elle s'approche du centre, cependant, la glace se raréfie, s'amincit, de façon à ce que, très vite, elle retrouve son état liquide. Toi, spectateur emmitouflé dans tes vêtements d'hiver pour ne pas risquer de finir comme un glaçon malade, tu observes dans un silence admiratif les beautés simples de l'onde gelée et de l'infinité d'un ciel dont les couleurs rivalisent de froideur malgré les rais de soleil épars. Ils se perdent entre des nuages aux allures de toiles d'araignée, infini entrelacs de brume et de fils blancs qui filent, filent haut dans les cieux au gré d'un vent malicieux.

Mais peut-être que le silence de ce spectacle n'est audible que de toi. Peut-être que le calme de la scène, de cette nature en permanent état de somnolence avant l'éveil, se restreint à toi. A la bulle où, rêveur perdu dans ses errances invisibles, tu t'es enfermé sans en avoir conscience. Parce que tu es soudain ramené à la réalité lorsqu'une espèce de sphère mouvante heurte tes jambes et te fait perdre l'équilibre un instant - heureusement pour toi, pas assez pour réussir à te faire tomber, pour une fois. Tu te retournes alors, pleinement conscient du chahut qui t'entoure, tout à coup : Evoli et Sylphe semblent..  s'amuser ? se chamailler ? Tu ne sais pas trop, cette fois, Evoli ayant l'air assez joyeuse pour qu'il s'agisse d'une partie de jeu, mais néanmoins un peu agacée, et le Togépi portant, quant à lui, un air machiavélique sur son visage de fée. Tu soupires, avant de te placer entre eux pour attraper Sylphe - "Mais jamais tu ne t'arrêtes ? Sois tranquille un peu..." - et caresser la tête d'Evoli pour la calmer un peu. Dire que tu pensais que laisser sortir ton Togépi de sa pokéball dans la nature plutôt qu'en ville serait une bonne idée et limiterait les dégâts... Ca reste encore à prouver.

Retour au calme. Un peu forcé, un peu rusé, il faut le dire, puisque tu as donné une baie à Sylphe pour l'occuper et avoir un peu de calme pour continuer ta balade et espérer croiser quelques nouveaux pokémon. Pendant qu'il traîne un pas derrière toi, tu observes Evoli gambader joyeusement devant toi. Un instant, tes pensées se perdent - une nouvelle fois - et tu repenses à la seule autre fois où tu étais venu sur les longes du lac, quelques mois auparavant, accompagné de Tyché alors qu'il n'était encore qu'un Salamèche. Sourire dont la douceur recèle une légère goutte nostalgie pour la douceur de ces instants. Même si tu n'as aucune raison de regretter ces moments passés. Si ce n'est le calme : tu réalises soudain qu'avoir Sylphe hors de ta vue est une très très mauvaise idée, et à raison. Lorsque tu te retournes, nul trace du Togepi dans ton champ de vision. Il te faut lever les yeux et chercher, fouiller le paysage alentours, avant de finalement le repérer, filant avec une bonne longueur d'avance vers un jeune homme brun et... OH !!! EST-CE UN PICHU ?! Déjà lancé à la poursuite de ton pokémon-peste, tu hésites maintenant entre l'effroi et l'émerveillement, et tu dois te retenir pour ne pas te laisser emporter par le secon. "Evoli, aide-moi à le rattraper s'il te plaît, il va encore nous attirer des ennuis.", tu demandes à ton pokémon, qui file en avant, plus rapide que toi, pour se mettre devant Sylphe et l'arrêter avant qu'il n'atteigne l'autre dresseur. Tu clos la distance rapidement, et l'attrape sans plus trop de soucis, alors qu'un soupir s'évade de tes lèvres. "Merci Evoli. Et Sylphe, arrête un peu de filer." Tu accordes un sourire intimidé à l'homme qui se trouve maintenant à tout juste quelques pas de toi, mal à l'aise face à cette interaction sociale inattendue et dans cette situation - un peu trop récurrente à ton goût. "Pardon, je suis désolé, mon Togépi n'arrête pas de jouer les fugueurs et des tours à tout le monde. Désolé d'être arrivé comme ça et de vous avoir dérangé de la sorte." Malgré toi et tes efforts pour te contenir et éviter de trop regarder le magnifique Pichu du dresseur, ton regard se pose sur lui de lui-même, et tu ne peux empecher ni tes yeux de briller, ni tes lèvres de prendre la courbe d'un sourire. "Votre Pichu est absolument adorable, d'ailleurs. J'espère qu'on ne lui a pas fait peur. C'est si rare d'en voir un, vous avez beaucoup de chance." Tu relèves les yeux vers son dresseur pour lui offrir ton sourire maladroit, alors que tu gardes cependant tes distances, Evoli près de toi et Sylphe dans les bras, toujours gêné et ne sachant, comme souvent, absolument pas où te mettre, ni quand cesser de parler.

(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
avatar

♦ Messages : 61801
♦ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
♦ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
♦ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
♦ Type préféré : Aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (Artémis) Comme des enfants   Ven 5 Jan - 2:25

Le membre 'Artémis Rosewood' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lac Vers'eau' :


--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 10

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (Artémis) Comme des enfants   Jeu 11 Jan - 14:11

Le bonheur aux lèvres
Rives et dérives dans l’arrière-scène de ses pensées, échappatoire momentanée d’une vie mouvementée. Dansent en cadence, cherchent l’équilibre sur la balance de ses priorités, ces idées qui venaient le tourmenter, sur le bord d’un lac quasi-gelé. Il cherchait, dans les lignes de l’horizon, l’inspiration pour la création, ses desseins dessinés dans sa tête destinées aux grandes choses auxquelles il rêvait continuellement, passionnément. Aucune interruption dans le flot de ses ambitions, dépeintes en couleurs vivaces dans les rouages de son esprit tenace. Il tenait bon, en quête de la découverte capitale, de la percée monumentale. Elle devait absolument se concrétiser, son avenir en dépendait. Sa raison menaçait de s’estomper s’il ne venait pas à trouver satisfaction dans ses travaux auxquels il se consacrait avec consécration. C’était tout ce qui lui restait. Ami arraché, romances avortées, refuge dans la superficialité. Les Pokémon représentaient le dernier fragment auquel il s’accrochait. Qu’ils soient compagnons ou sujets d’expériences, il leur était dévoué. Il anticipait déjà, la gorge nouée, le jour où il viendrait à accomplir ce qui n’avait pas encore lieu d’exister. Il vibrait d’une excitation sans pareille, pour venir animer son bonheur anesthésié. Il tremblait d’appréhension de peiner à réaliser ce qu’il convoitait plus qu’il ne le montrait. Et elle était là, radieuse, joueuse. Flamboyante incarnation de la tendresse démente, ses petites pattes exploraient le sol glacé, attentive au moindre détail. Elle était devenue celle qui repérait des sujets d’entraînement, surtout si cela pouvait aider Ashley en retour. Toujours sur le qui-vive, pour le moindre Pokémon qu’ils pourraient attaquer ensemble, son dresseur et elle. C’était un jeu pour elle, parfois interrompu par une Pokéball sortie prestement, sonnant le glas d’un nouveau compagnon auquel il fallait inexorablement s’habituer. Elle était redevable au jeune homme de la ménager ainsi, mais ça en était trop. Anxieuse au commencement, mais désormais curieuse de rencontrer ces nouvelles irruptions dans leurs vies. Ces intrus qui étaient venus briser le cycle inlassable qui semblait régir leurs jours depuis dix-huit ans déjà. Une longue période où ils ont le temps de se familiariser l’un avec l’autre, de se renifler, de s’apprivoiser. De s’aimer, créant un lien indéfectible qu’aucun des deux ne songerait à rompre. C’était d’ailleurs l’une de ces craintes sourdes et lourdes qu’il portait en son cœur. La perspective de la perdre, de passer une seule journée sans elle le rendait totalement malade. Sans Pansy, il perdrait goût à plusieurs choses. Sans Pansy, il ne s’imaginait tout simplement pas mener sa vie normalement.

C’était en se retournant pour effectivement vérifier que tout allait bien qu’il fut surpris par le Togépi qui se rapprochait de Pansy et de lui. Pourchassé par le blond de toute à l’heure, qui semblait déterminé à l’arrêter avant son arrivée. La scène eut le don de remuer quelque chose en lui qu’il ne pouvait expliquer. Était-il ému ou fouineur ? En tous cas, il avait besoin d’en savoir plus, son intérêt piqué par le Pokémon visiblement contrarié qu’on ait stoppé sa progression. Je suis curieux de voir quel tour il m’aurait joué, cet air malin en dit long sur le genre de plans insensés qu’il peut avoir. Il se verrait bien avec ce petit œuf au sourire malicieux qui venait d’apparaître à sa remarque. On racontait qu’il portait chance. Ce n’était pas le genre de superstitions auxquelles Ashley croyait loin de là, mais des études scientifiques avaient été menées. Il n’était pas du genre à gober n’importe quoi, mais les résultats étaient plutôt concluants, bien que n’ayant aucune logique si ce n’est qu’un Togépi était dotée d’une force positive. C’était difficile pour lui de faire confiance à ce genre de conclusions sans queue ni tête, pourtant, en observant Sylphe -il avait cru comprendre que c’était son nom-, ils ne manquaient pas de lui revenir en tête. Il aurait pu se sentir honteux de le regarder avec un tel intérêt, mais en notant que le blond faisait de même concernant Pansy, le soupçon de culpabilité qui aurait pu dériver de sa contemplation s’était définitivement estompé. Elle me le rappelle tous les jours, que j’ai énormément de chance. Mais il ne faut pas trop la complimenter, sinon elle prend la grosse tête. C’est loin d’être le monopole des humains, apparemment. L’expression scandalisée de sa Pichu le laissait indifférent, il la connaissait assez pour savoir qu’elle était très bonne actrice, et qu’elle faisait son show pour le nouvel arrivant plus qu’autre chose. Mais toi aussi, t’as de la chance. D’ailleurs, me vouvoie pas, franchement, ça me fait sentir plus vieux que je ne le suis, et je crois pas qu’il y ait beaucoup de différence d’âge entre nous. D’habitude, il évitait convenablement de sociabiliser lorsqu’il voulait justement s’éloigner de toute trace de civilisation et d’humanité en se réfugiant dans son berceau naturel. Mais la gaucherie de son interlocuteur, son allure innocente et l’enthousiasme des créatures qui l’accompagnaient lui donnaient envie d’en savoir plus. Si tu veux, tu peux rester ici. Ton Togepi a l’air joueur, et Pansy l’est tout autant. On va vite vouloir les séparer mais pour l’heure, ça pourrait être marrant.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
avatar

♦ Messages : 61801
♦ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
♦ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
♦ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
♦ Type préféré : Aucun

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: (Artémis) Comme des enfants   Jeu 11 Jan - 14:11

Le membre 'Ashley Plake' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Lac Vers'eau' :


--------------------------------

#2 'Shiny' :


--------------------------------

#3 'Niveau zone verte' : 14
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (Artémis) Comme des enfants   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Artémis) Comme des enfants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» amberle skye mayfleet ♦ comme des enfants
» Comme des enfants [Jaeung ♥]
» (F/LIBRE) ALEXIS REN › COMME DES ENFANTS.
» Artémis Rose Hellsing {OK}
» Le mariage est un cercueil dont les enfants sont les clous [William]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La région d'Ebera :: Lieux Naturels :: Lac Verse-Eau-
Sauter vers: