Règlement
FAQ
Guide
Groupes
Localisation Pkmn
Annexes
Récapitulatif des Règles
Bottins

Multicomptes
Parrainage
Scénarios
Carte Dresseur
Erreurs
Boutique
Dé Starter
Dé Shiny
Dé Sexe du Pkmn
Succès
Validation Captures
Gestion Pkmn
Oeufs
Clôture RP
Concours
Reproduction
Marché
Échange Miracle

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 next to music, beer was best ○ kurt & malaki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malaki Komohana
avatar
Max Gal Swift Harry Nana Gringo
♦ Messages : 1703
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : Poni, Alola
♦ Job : dresseur, musicien (ancien ranger)
♦ Pokémon rêvé : Mégapagos, Rexillius, Ékaïser (légendaire : Tokopisco)
♦ Type préféré : combat, eau
♦ Avatar : Jason Momoa (stolas)
♦ Commentaires :
IT'S ALL ABOUT THE
W O R D P L A Y.

IT TAKES A ROAD TO GO NOWHERE



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1740-carte-dresseur-de-malaki-komohan
MessageSujet: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Dim 28 Jan - 15:12


RP #1
CENTRAPOLIS
MALAKI KOMOHANA
KURT D. SOWELL

NEXT TO MUSIC,
BEER WAS BEST
Ce soir, le Bazoucan, le Baz comme l'appelaient quelques habitués, était plutôt calme. En général, ce lieu n'était jamais rempli, connaissant tout au plus un pic de fréquentation quand un musicien connu passait par la scène installée au fond de la salle. Sinon, les gens ne prenaient pas le temps de s'arrêter à ce bar dont la devanture ne payait pas de mine, et c'était plutôt dommage, parce que Malaki savait de source sûre - ses papilles - que cet endroit servait les meilleures bières de la ville.

Malaki venait de rentrer à Centrapolis et il allait sûrement quitter la ville dans quelques jours, mais dès qu'il était rentré de son voyage à Jausiereine, il s'était précipité chez l'ami chez lequel il avait laissé la majorité de ses affaires pour récupérer sa guitare. Comme il connaissait le patron du Bazouca, il n'avait pas été difficile pour lui de se faire une place sur la scène de toute façon vide ce soir-là. Il n'y avait donc pas de public, et Malaki ne vit dans le regard que d'une seule cliente que celle-ci l'avait reconnu de l'époque où il était guitariste de Waimaka. Le musicien préféra l'ignorer ; il faisait ça parce qu'il aimait sincèrement la musique, parce que ça l'éclatait de chatouiller les cordes et de siroter des bières entre deux chansons, c'était le genre de vie à laquelle il aspirait.

Quand Malaki termina son numéro et redescendit de la scène seulement acclamé par les applaudissements un peu trop exagérés de sa fan, il préféra se rendre du côté du bar pour serrer la main du patron et accepter la bière qu'il posa presque immédiatement sur le comptoir en face de lui. Il en but une longue gorgée et tourna la tête, croisant le regard d'un autre client qui était arrivé pendant son concert improvisé et qui avait l'air d'avoir apprécié la musique. "Ça vous a plu, vous êtes un amateur de musique ?" demanda Malaki sur le ton de la conversation en levant son verre vers l'inconnu, le sourire aux lèvres.


__________________________________________

☾ I JUST LOVE THE WAY YOUR HAIR FEELS
Loved you last fall, right up to the summer, 31st of February you were never coming but I love the way your hair feels, yeah I liked you in July, loved you in September, Like the traffic in L.A. I thought this was forever But I love the way your hair feels, yeah I still love the way your hair feelsbursting rainbows @tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Kurt D. Sowell
avatar
Petit Prince Nodulithe Majesté Faraude Salamèche Vixy
♦ Messages : 200
♦ Ville d'origine : Popycorn
♦ Pokémon rêvé : Feunard - Absol
♦ Type préféré : Glace
♦ Avatar : Dominic Sherwood
♦ Commentaires :
♣️ Fiche de présentation ♣️
♣️ Carte dresseur ♣️
♣️ Fiche RP ♣️
♣️ Liens ♣️

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1828-carte-dresseur-kurt-d-sowell#79760
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Dim 28 Jan - 20:32


Centrapolis, la capitale d'Ebera. Je n'avais jamais été un grand fan des grandes villes et forcément, Centrapolis ne faisait pas exception à cette règle : je la trouvais trop animée, les gens étaient trop médisants ou superficiels. Mais bon, c'était aussi un endroit où je trouvais quelques petits boulots. Là, j'avais trouvé un job pour "assainir" la plage de Sablefin des détritus qui s'y trouvait. Evoli m'aidait à dénicher les plastiques pour les mettre dans mon sac de tri. Rien de passionnant, mais c'était autant nécessaire que fatiguant. Du coup le soir, j'aimais me retrouver dans un petit bar au calme. Evoli était réfugié dans sa pokeball, mort de fatigue. Habituellement, il aimait être à mes côtés, mais les bruits de la ville semblait le déranger autant que moi.

Ce soir là, j'étais au Bazoucan. Honnêtement, cet établissement avait un  façade bien ravagé et un coup de neuf ne lui ferait pas du mal, mais aussi étonnant cela puisse paraître, c'est ce qui m'avait attiré. Cela changeait des standards de la ville et ce n'était pas pour me déplaire. En plus, à peine ouvris-je la porte que j'entendis une mélodie sympathique d'un gars se produisant sur une petite scénette. C'était sobre comme ambiance, mais ça me plaisait. Visiblement, l'homme aurait de quoi s'amuser ce soir : une femme semblait presque en transe. J'avais toujours entendu dire que les artistes avaient des tickets faciles, je comprenais maintenant ô combien c'était vrai.

Je le regardai en souriant. Au-delà de cette admiratrice bruyante, sa gratte était franchement entraînante et c'est tout naturellement que j'allai m'asseoir à l'un des tabourets dudit bar pour ma commander une bière. Simple et surtout pas chère. Car si je manquais bien de quelques choses, c'était de pokédollars. Mais bon, j'avais l'air frai, la bonne eau et Petit Prince, quoi demander de mieux ?

Ma bière fut servie et peu après la musique s'arrêta. Sans surprise, l'artiste demanda de quoi se désaltérer (à la manière d'un bar, bien sûr).  Mais là où résida l'étonnement fut dans sa prise de parole envers moi. Je dois bien reconnaître que je ne m'y attendais pas, mais bon, je ne pouvais plus que lui répondre, je n'allais pas le rembarrer comme un mal propre. Surtout qu'il délaissait une personne visiblement bien plus emballée que moi.

Oh et bien, je crois qu'on est tous un peu amateur de musique à notre manière, non ?

Je  n'avais pas de genre musical défini, mais je savais classer immédiatement les mélodies en deux grands groupes : "j'aime" et "je n'aime pas". Et en l’occurrence, lui avait su pousser la sienne vers la première catégorie. Et je pensais sincèrement que nous étions tous plus ou moins imbibé de la musique, tous nous avions des affinités et elle partageait chacun de nos moments, que ce soit à la radio, la télévision ou même dans certaines pub, il y avait régulièrement un fond sonore. Mais je pouvais aussi facilement m'émouvoir des quelques notes de Mère Nature, comme le bruit des vagues s'écrasant sur la plage.

Mais sinon, oui, j'ai bien aimé ce que vous venez de jouer. C'était délicat, attirant.
Revenir en haut Aller en bas
Malaki Komohana
avatar
Max Gal Swift Harry Nana Gringo
♦ Messages : 1703
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : Poni, Alola
♦ Job : dresseur, musicien (ancien ranger)
♦ Pokémon rêvé : Mégapagos, Rexillius, Ékaïser (légendaire : Tokopisco)
♦ Type préféré : combat, eau
♦ Avatar : Jason Momoa (stolas)
♦ Commentaires :
IT'S ALL ABOUT THE
W O R D P L A Y.

IT TAKES A ROAD TO GO NOWHERE



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1740-carte-dresseur-de-malaki-komohan
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Lun 29 Jan - 0:28


RP #1
CENTRAPOLIS
MALAKI KOMOHANA
KURT D. SOWELL

NEXT TO MUSIC,
BEER WAS BEST
La bière fit un bien fou au musicien, qui la reposa après en avoir vidé presque la moitié d'un trait. "C'est sûr" répondit-il d'abord au client mystère avant de le remercier d'un hochement de tête. "Merci beaucoup, ça me fait vraiment plaisir que ça soit apprécié. C'est pour ça que je le fais !" continua-t-il. À vrai dire, depuis qu'il était établi à Ebera, il avait passé déjà quelques soirées au Bazoucan et il n'arrivait pas à situer le visage du jeune homme à qui il parlait. Franchement, il préférait de moins apprendre à connaître un inconnu qui avait l'air d'apprécier ma musique plutôt que -

"Désolée ?"
entendit le musicien derrière lui. La petite voix appartenait à la femme qui l'avait applaudi. Elle lui demanda si il était bien Malaki Komohana et, quand il approuva, elle ne put retenir un petit gloussement. Malaki se tourna brièvement vers l'inconnu pour exprimer sa gêne mais déjà, la femme retenait de nouveau son attention, lui demandant un autographe et une photo qu'elle mit un temps interminable à prendre. À vrai dire, Malaki était plutôt habitué par cette attitude, même si ça lui arrivait de moins en moins souvent au fur et à mesure que les années passaient depuis la dissolution de son groupe, et il appréciait sincèrement qu'une fan de la première heure vienne l'interpeller, même si ces beaux jours étaient derrière lui.

Au moins, une fois sa photo et sa signature obtenues, la femme s'éloigna et le laissa continuer sa conversation. "Pardon pour ça." dit-il, conscient que ça pouvait paraître particulièrement pompeux. "Malaki Komohana, enchanté" reprit-il en tendant sa main vers le jeune homme, attendant qu'il la saisisse et se présente à son tour.


__________________________________________

☾ I JUST LOVE THE WAY YOUR HAIR FEELS
Loved you last fall, right up to the summer, 31st of February you were never coming but I love the way your hair feels, yeah I liked you in July, loved you in September, Like the traffic in L.A. I thought this was forever But I love the way your hair feels, yeah I still love the way your hair feelsbursting rainbows @tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Kurt D. Sowell
avatar
Petit Prince Nodulithe Majesté Faraude Salamèche Vixy
♦ Messages : 200
♦ Ville d'origine : Popycorn
♦ Pokémon rêvé : Feunard - Absol
♦ Type préféré : Glace
♦ Avatar : Dominic Sherwood
♦ Commentaires :
♣️ Fiche de présentation ♣️
♣️ Carte dresseur ♣️
♣️ Fiche RP ♣️
♣️ Liens ♣️

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1828-carte-dresseur-kurt-d-sowell#79760
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mar 30 Jan - 7:13


Je le regardai en souriant : ainsi il était de ceux jouant pour le seul plaisir d’envoyer des émotions, tant mieux. À mes yeux, la musique était vecteur de joie, de calme ou de rythme. Il semblait assez d’accord avec ma tirade.

Mais notre discussion fût rapidement coupée par la voix timide de son admiratrice, à qui il décida de prêter un peu de son attention et de son temps. C'est là que je compris qu’il n’était peut-être pas qu’un musicien de comptoir. En effet, elle sortit une photo de mon interlocuteur, preuve qu’il avait son succès. Néanmoins, de mon côté, cela ne fit rien vibrer en ma mémoire.

Fort heureusement, la jeune femme quitta son idole lorsqu’elle eut obtenu ce qu’elle désirait. Nul doute qu’elle serait ravie de le voir venir à elle en cours de soirée. Mais pour les autres hommes du bar, il était clair que leur intérêt aux yeux de la dame avait baissé de quelques crans.

Pas de soucis. J’imagine qu’au fond, cela doit être assez plaisant d’être admiré.

Il fallait bien avouer que cette sensation m'était inconnue. Au mieux, ma sœur avait su me montrer de l’admiration lorsque je portais quelque chose de lourd - surhumain à ses yeux - mais c’était bien tout.

Ceci étant, ce n’était clairement pas un but dans ma vie, seul mon accomplissement personnel m'intéressait. Alors, une fois atteint, peut-être aurais-je mon succès. Mais cela me semblait peu probable. Et quand bien même, ce ne serait pas pour demain.

Il se présenta par la suite. Devais-je me sentir désolé car cela ne me disait rien ? Il n’avait pas l’air imbu de lui-même, alors je réagis avec un certain naturel.

Enchanté, Kurt Sowell.

Dis-je en levant mon verre en sa direction. Je n'étais peut-être pas la personne la plus sociable, mais je savais guindailler. De plus, l'alcool avait cette faculté de savoir facilement rapprocher des gens. Tant que cela demeurait dans la modération.

Mais au vu de la carrure du bonhomme qui me faisait face, nul doute qu'il devait avoir du coffre. De plus, cela semblait habituel pour lui. Peut-être serait-il encore ici les jours suivants ?
Revenir en haut Aller en bas
Malaki Komohana
avatar
Max Gal Swift Harry Nana Gringo
♦ Messages : 1703
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : Poni, Alola
♦ Job : dresseur, musicien (ancien ranger)
♦ Pokémon rêvé : Mégapagos, Rexillius, Ékaïser (légendaire : Tokopisco)
♦ Type préféré : combat, eau
♦ Avatar : Jason Momoa (stolas)
♦ Commentaires :
IT'S ALL ABOUT THE
W O R D P L A Y.

IT TAKES A ROAD TO GO NOWHERE



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1740-carte-dresseur-de-malaki-komohan
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mar 30 Jan - 13:42


RP #1
CENTRAPOLIS
MALAKI KOMOHANA
KURT D. SOWELL

NEXT TO MUSIC,
BEER WAS BEST
Malaki avait connu le succès sans vraiment le vouloir alors forcément, il prenait toujours ça avec une certaine mesure. Par ailleurs, après avoir vu les dégâts de la célébrité sur le bassiste déchu de Waimaka, il était d'autant plus attentif au fait que la célébrité pouvait facilement monter à la tête de certains. Malaki, lui, avait certes eu ses moments de rock star, mais il n'avait jamais oublié où il avait commencé : lors de petits festivals locaux sur les îles d'Alola, seulement écouté par des habitants qui l'avaient vu se balader cul nu sur la plage quand il était gosse. Quand Waimaka avait connu le succès, son leader et guitariste était devenu la tête d'affiche du groupe et même si ses jours de scène étaient derrière lui, il restait le membre le plus reconnu encore aujourd'hui et au-delà des limites d'Alola. "Oh oui, c'est sûr, je suis toujours flatté. Là, je suis pas sûr qu'elle me félicitait vraiment pour ma performance d'aujourd'hui..." Il haussa les épaules. "Je me plains pas, je suis toujours content de croiser un fan, mais pour le coup, j'ai tiré un trait sur les paillettes y'a un moment, aujourd'hui je veux juste donner le sourire aux gens avec quelques mélodies" L'inconnu n'avait pas l'air de le reconnaître et franchement, c'était tant mieux - qu'on ne reconnaisse n'était pas pour autant systématique, et en général ça ne changeait absolument pas la façon dont Malaki agissait face aux gens.

L'inconnu se présenta enfin et les deux se serrèrent la main avant que Malaki ne finisse sa bière de quelques grandes gorgées. "Vous êtes de Centrapolis ?" continua-t-il sur le ton de la conversation avant de rappeler le barman. "La prochaine tournée est pour moi" dit-il avant de se tourner vers Kurt comme pour lui demander silencieusement son accord pour lui offrir un verre.


__________________________________________

☾ I JUST LOVE THE WAY YOUR HAIR FEELS
Loved you last fall, right up to the summer, 31st of February you were never coming but I love the way your hair feels, yeah I liked you in July, loved you in September, Like the traffic in L.A. I thought this was forever But I love the way your hair feels, yeah I still love the way your hair feelsbursting rainbows @tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Kurt D. Sowell
avatar
Petit Prince Nodulithe Majesté Faraude Salamèche Vixy
♦ Messages : 200
♦ Ville d'origine : Popycorn
♦ Pokémon rêvé : Feunard - Absol
♦ Type préféré : Glace
♦ Avatar : Dominic Sherwood
♦ Commentaires :
♣️ Fiche de présentation ♣️
♣️ Carte dresseur ♣️
♣️ Fiche RP ♣️
♣️ Liens ♣️

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1828-carte-dresseur-kurt-d-sowell#79760
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mer 31 Jan - 9:55


D'après les dires de Malaki, je devais comprendre qu’il avait eu une période faste. De plus, vu le manque d’engouement en ce bar et d’affiches, sûrement que cette période était révolue. Pourtant, cela ne l’empêchait pas d’être reconnue dans ce petit bar de seconde zone. Intéressant.

D’ailleurs, il confirma vite mes réflexions, poussant même le detail, me laissant envisager qu’il avait vécu des moments de grandes star. Hélas, je n'étais vraiment pas la bonne personne pour confirmer ces choses-là. Toujours est-il que sa groupie tendant à confirmer cela. Et j’avais des doutes sur l’intérêt d’un “coup monté”.

Il m’avoua alors son nouveau but : donner le sourire aux gens. C’était noble, mais totalement en dehors de mes cordes. J’étais plutôt solitaire et associal. De plus, il se servait de la musique pour arriver à ses fins, un biais dans lequel je n’avais aucun don.

Visiblement, cela fonctionne ! J’ai vu quelques sourires et même ceux chez qui ça ne fait pas travailler leur zygomatiques, malgré tout, c'est assez plaisant pour qu’ils restent !

Inutile de dire que moi-même, si je n’appréciais pas la musique jouée dans un bar, je n’y restais pas. C’est ce qui faisait le succès des besoins thématique : Ils attiraient leur propre clientèle. Ici, vu la disposition, cela semblait libre.

Je gardais la question dans un coin de ma tête et écouta ce que le musicien avait à dire. Il me demanda si j’étais de Centrapolis. Au grand sourire et au plissement du nez que j'arborais, peut-être saisit-il déjà la réponse à sa question.

Oh non ! Et je remercie tout ce que je peux. Je n’aime pas trop cette ville, je suis habitué au calme ! Je viens de Popycorn. Un autre monde pourtant assez proche d'ici.

Je lui trouvais un style très particulier et j’allais me permettre une réflexion. Je ne savais pas si c’était poli ou non de juger sur l'apparence.


Je te trouve un look insulaire. Tu viens d’Alola ?

Dans ma tete, cela me semblait cohérent. Mais je ne voulais pas paraître désobligeant alors je poursuivis la discussion, acceptant la prochaine bière.

Je ne pourrai pas en offrir plusieurs, mais j'accepte de te suivre.

Je vivais avec des problèmes d’argent continuellement, passant plus souvent mes nuits dans une tente qu'ailleurs. C'était le moyen le plus économique de passer sa nuit, mais je devait reconnaître aimer le confort d’une chambre d'hôtel ou d’un gîte.

Et là, j’en profitais pleinement. Plus mâture qu’avant, je parvenais à mieux économiser mon argent. Même si je dépensais toujours sans compter pour Petit Prince.

Au fait ! La scène sur laquelle tu viens de jouer tes réservée ou d’autres y jouent ?

J’étais curieux de comment fonctionnait ce bar, vu que je le trouvais plaisant jusque là. Je n'aurais rien contre découvrir toutes les choses qu'avaient à offrir le Bazoucan. Après tout, mon boulot ne se terminait pas demain.
Revenir en haut Aller en bas
Malaki Komohana
avatar
Max Gal Swift Harry Nana Gringo
♦ Messages : 1703
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : Poni, Alola
♦ Job : dresseur, musicien (ancien ranger)
♦ Pokémon rêvé : Mégapagos, Rexillius, Ékaïser (légendaire : Tokopisco)
♦ Type préféré : combat, eau
♦ Avatar : Jason Momoa (stolas)
♦ Commentaires :
IT'S ALL ABOUT THE
W O R D P L A Y.

IT TAKES A ROAD TO GO NOWHERE



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1740-carte-dresseur-de-malaki-komohan
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mer 31 Jan - 16:45


RP #1
CENTRAPOLIS
MALAKI KOMOHANA
KURT D. SOWELL

NEXT TO MUSIC,
BEER WAS BEST
"C'est le plus important alors !" approuva Malaki en levant sa bière, s'autorisant à glisser un nouveau coup d'oeil à la salle où il croisa les regards de quelques clients qui, eux aussi, osaient des oeillades dans sa direction. Il adressa quelques sourires polis et se retourna, enchaînant avec une question sur Kurt, et il apparut évident qu'il ne venait pas de la métropole éberienne. "Ouais, je te comprends... Je ne pense pas rester très longtemps dans le coin, les villes ne m'inspirent pas grand chose en général." répondit-il avant de relever la ville d'origine de son interlocuteur. "Popycorn ! Je suis passé devant la semaine dernière en revenant de Jausiereine, c'est un coin super sympa mais j'ai pas eu le temps de m'arrêter vraiment" regretta-t-il. "Du coup tu vis là-bas ? Tu fais quoi ?" enchaîna-t-il avec cette facilité qui venait avec son charisme.

Dès que Kurt aborda Alola, le sourire de Malaki s'élargit et il hocha la tête en riant brièvement. "Je n'arrive vraiment pas à le cacher, hein ? C'est tout à fait ça, je viens de l'île de Poni, né et élevé à Alola. T'as déjà été y faire un tour ?" Dans sa région d'origine plus que n'importe où ailleurs, Malaki était une célébrité, et pas seulement à cause de sa carrière florissante et jonchée de petits scandales croustillants : là-bas, il était aussi le fils de l'ancien Doyen respecté de Poni, et l'oncle de l'actuelle Doyenne, Paulie.

Le musicien ne se départit pas de son sourire quand Kurt accepta sa première tournée, et Malaki haussa les épaules. "T'en fais pas, ce soir j'offre les raffraîchissements ! Je suis content de trouver quelqu'un à qui parler ici, en général ce bar est plutôt vide ou il n'y a que des gens qui... enfin, qui ne sont intéressés que par une photo ou un autographe, ça me fait franchement plaisir là !" l'encouragea-t-il avant de continuer. "Et puis, le patron est un ami, à tous les coups ça finira sur ses côtes à lui alors profitons-en !" glissa-t-il - le patron en question lui adressa un regard entendu pendant qu'il remplissait une bière, et un sourire en coin garnit son visage ridé. "Nan, tout le monde est le bienvenu ! J'aime bien venir gratter quelques cordes ici parce qu'il y a peu de monde et que la bière est délicieuse, mais n'importe quel musicien en herbe peut monter sur scène ici. Pourquoi, t'es intéressé ?" demanda-t-il avec curiosité.


__________________________________________

☾ I JUST LOVE THE WAY YOUR HAIR FEELS
Loved you last fall, right up to the summer, 31st of February you were never coming but I love the way your hair feels, yeah I liked you in July, loved you in September, Like the traffic in L.A. I thought this was forever But I love the way your hair feels, yeah I still love the way your hair feelsbursting rainbows @tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Kurt D. Sowell
avatar
Petit Prince Nodulithe Majesté Faraude Salamèche Vixy
♦ Messages : 200
♦ Ville d'origine : Popycorn
♦ Pokémon rêvé : Feunard - Absol
♦ Type préféré : Glace
♦ Avatar : Dominic Sherwood
♦ Commentaires :
♣️ Fiche de présentation ♣️
♣️ Carte dresseur ♣️
♣️ Fiche RP ♣️
♣️ Liens ♣️

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1828-carte-dresseur-kurt-d-sowell#79760
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mer 31 Jan - 22:52


Ce gaillard était sacrément avenant. Tout le contraire de moi, je ne savais pas si ça me mettait mal à l'aise ou si au contraire cela me permettait de me détendre. Je ne pouvais envisager d'un jour agir comme il le faisait, mais subir la situation n'avait rien de spécialement désagréable. J'étais pourtant également d'un tempérament indépendant, mais bon, la soirée se passait bien et j'aurais été stupide d'y mettre un terme sur cette simple base.

En plus d'être avenant, c'était incontestablement un bon vivant : expressif à souhait, il était difficile de ne pas sourire en sa présence, d'ailleurs je ne résistais pas à retrousser quelque peu mes lèvres. J'appris qu'il connaissait mon village natal. Néanmoins, il ne s'y était pas vraiment arrêté. En soit, c'était assez logique, Popycorn n'était pas vraiment le coin qui mettait les moyens nécessaire pour garder les touristes. Au mieux s'y arrêtait-on pour y faire le plein de produits frais. Néanmoins, cela faisait plus de cinq ans que je n'y vivais plus.

Non, je n'y vis plus. Disons que je ne me voyais pas travailler la terre toute ma vie.

Même s'il m'était sympathique, il était encore trop tôt pour que je lui parle de mes problèmes personnels, de mon sempiternelle conflit avec mon père. C'était par contre une évidence que j'avais encore du mal à m'ouvrir facilement aux autres et même lorsque je draguais, j'avais tendance à afficher un masque dont je connaissais le succès auprès de ces dames. Mais c'était tout. De plus, je respectais suffisamment mon père pour éviter d'ébruiter nos quelques différents.

J'ai décidé que je visiterai Ebera avant toute chose. Et depuis, il faut bien gagner sa croûte, du coup je fais un peu de tout, je suis assez costaud donc je peux faire beaucoup de tâches physiques.

Ceci étant, Malaki était loin d'être en reste, il était aussi impressionnant comme garçon. Moi, j'étais plus athlétique que musclé, mais des années à la ferme, ça forge un homme ! Nous avions vaguement parlé de mon chez moi et il était visiblement temps de parler de son antre à lui, les îles d'Alola. Même si j'allais vite me montrer ridicule, je devais bien le concéder.

Hélas non, je n'ai jamais quitté ma région natale. D'ailleurs, je ne sais même pas situer l'île du Poni sur une carte. Mais qui sait ? Un jour ...  J'irai peut-être. J'ai plein d'envies, je ne sais pas encore lesquelles choisir ni dans quel ordre, mais ça viendra en voyageant. D'ailleurs, je suis de plus en plus heureux de me balader avec mes compagnons Pokémon.

Petit, je rêvais de quitter ma ferme, mais jamais je n'aurais envisagé avoir un jour fait le tour de l'Ebera et malgré ce petit voyage, j'étais persuadé que bien des mystères m'étaient encore voilés. Je continuerai et peut-être qu'un jour je pourrai fièrement crâner sur le fait d'en savoir tant sur cet endroit. Car oui, j'avais toujours cette petite boule au ventre concernant mon manque de culture général et je voulais à tout prix l'augmenter !

Je suis donc content de ne pas être ... comme les autres. Donc le fait que je ne connaisse pas en tant qu'artiste fait de moi un mec intéressant avec qui parler ?La logique est capillotracté, mais enchanté de pouvoir animer ta soirée.

Dis-je en levant le nouveau verre de bière qui se dépose devant moi. J'avais l'habitude de guindailler donc j'avais une bonne descente. D'ailleurs, ça avait habituellement tendance à me dérider et vu comment j'étais "bien" jusque là, ça risquait de bien finir cette histoire.

Bon à savoir, je vais moins culpabiliser comme ça !

Et enfin, voilà le détail sur la scène. Il crut que je demandais cela pour moi. En y réfléchissant cela semblait cohérent, mais ce n'était pas du tout l'idée même de ma question. J'étais à mille lieux de vouloir un jour me mettre en avant artistiquement.

Oula non ! Même pas en rêve ! En vérité, j'ai un boulot ici pour quelques temps et comme tu l'as dit, tu ne restes que temporairement ici, c'était juste pour savoir le niveau potentiel de tes successeurs, rien de plus.

Dis-je amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Malaki Komohana
avatar
Max Gal Swift Harry Nana Gringo
♦ Messages : 1703
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : Poni, Alola
♦ Job : dresseur, musicien (ancien ranger)
♦ Pokémon rêvé : Mégapagos, Rexillius, Ékaïser (légendaire : Tokopisco)
♦ Type préféré : combat, eau
♦ Avatar : Jason Momoa (stolas)
♦ Commentaires :
IT'S ALL ABOUT THE
W O R D P L A Y.

IT TAKES A ROAD TO GO NOWHERE



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1740-carte-dresseur-de-malaki-komohan
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Jeu 1 Fév - 19:34


RP #1
CENTRAPOLIS
MALAKI KOMOHANA
KURT D. SOWELL

NEXT TO MUSIC,
BEER WAS BEST
Malaki hocha pensivement la tête en écoutant Kurt parler de sa ville d'origine et de ce qu'il faisait depuis qu'il l'avait quittée. Dans un sens, le musicien pouvait assez bien se retrouver dans ce que lui disait le jeune homme. "C'est vrai que ce n'est pas une vie pour tout le monde..." Malaki lui-même avait de la famille qui travaillait dans les champs, à Ohana, et il fallait avouer que quand le jeune homme passait les voir, les aider pendant quelques heures était bien suffisant pour lui. Bien sûr, c'était un travail important et assez gratifiant quand on se disait tout ce que ça permettait, mais c'était surtout un ouvrage particulièrement fatiguant. "Oh c'est cool ça, et quel est ton endroit préféré dans la région pour le moment ?" demanda-t-il avec curiosité. Pour le coup, lui avait encore énormément d'endroits à visiter à Ebera, peut-être pourrait-il glaner quelques conseils au passage.

Malaki ne pouvait pas s'en empêcher : dès qu'Alola était abordé, le jeune homme devait se retenir d'en dire trop et de s'étaler à propos de sa région natale, pour laquelle il avait une affection toute particulière. "La région d'Alola est magnifique, et je ne dis pas seulement ça parce que je viens de là-bas. On me dit souvent que d'y aller n'est pas donné, mais ça en vaut la peine, entre les paysages, les pokémon, et puis les gens... Tout a une saveur plus douce, là-bas" rêvassa-t-il. C'était assez paradoxal, mais il vivait bien cette situation : il adorait Alola, encore plus Poni, mais il savait qu'il n'avait plus sa place là-bas, du moins pas si il espérait être autre chose qu'un presque-Doyen raté.

Le musicien secoua ensuite doucement la tête, toujours souriant. "Oh, me connaître en tant qu'artiste et en tant que célébrité, ça n'a absolument rien à voir." se contenta-t-il de commenter en haussant les épaules. De toute façon, il n'avait pas vraiment envie de s'attarder sur cette partie de sa vie ce soir, c'était du passé et il valait mieux que ça y reste. "Ah mince, bah... Comme je l'ai dit, un peu n'importe qui, mais il est rare que ce soit un fiasco" le rassura Malaki, avant de retrouver sa curiosité naturelle. "Et en ce moment, tu bosses dans quoi du coup ?"


__________________________________________

☾ I JUST LOVE THE WAY YOUR HAIR FEELS
Loved you last fall, right up to the summer, 31st of February you were never coming but I love the way your hair feels, yeah I liked you in July, loved you in September, Like the traffic in L.A. I thought this was forever But I love the way your hair feels, yeah I still love the way your hair feelsbursting rainbows @tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Kurt D. Sowell
avatar
Petit Prince Nodulithe Majesté Faraude Salamèche Vixy
♦ Messages : 200
♦ Ville d'origine : Popycorn
♦ Pokémon rêvé : Feunard - Absol
♦ Type préféré : Glace
♦ Avatar : Dominic Sherwood
♦ Commentaires :
♣️ Fiche de présentation ♣️
♣️ Carte dresseur ♣️
♣️ Fiche RP ♣️
♣️ Liens ♣️

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1828-carte-dresseur-kurt-d-sowell#79760
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Lun 12 Fév - 14:11


La ferme. Ce travail usant, fatiguant et à la fois terriblement ingrat. Oh, à Popycorn, cela ne posait pas de problèmes car nous vivions tous plus ou moins de la même façon, mais ailleurs, rien que l'énonciation du nom de notre ville pouvait attirer quelques moqueries. Souvent, le métier était vu comme une solution de dépit : incapable de faire un métier intellectuelle, vous retournez à la terre. C'était faux et souvent la raison était bien simple : suivre la tradition familiale. Et moi, j’avais rompu ça.

J’avais offert un renouveau à ma vie, à présent faite d’exploration, balades et travail divers et variés. Ce n’était peut-être pas la belle vie, mais c’était clairement celle que j’avais choisie. Et cela n’avait fait qu'améliorer ma relation avec Petit Prince. Même si je prenais, depuis cinq ans, en compte la lente perte de mes proches d’antan. Et c’était de ma faute.

Effectivement. Il faut savoir vivre avec le fait de ne pas pouvoir bouger, s’occuper des terres demande un travail de tout instant. Et quand ce ne sont pas les terres, ce sont les pokémons. Mais j’ai la bougeotte, moi.

Étant de la région, il attendait de moi que je l’aide à trouver un endroit digne d’intérêt. Je réfléchis alors. En vérité, j’avais bien aimé la Montagne Arpent, mais il faisait froid sur les hauteurs et ce n’était peut-être pas l’idéal pour un gars d’Alola.


Le bois des Millefeuille est un endroit charmant. C’est l’idéal pour se balader, mieux vaut y aller en fin d'après-midi par contre, pour éviter d’avoir des bambins plein les pattes.

J’étais bourru, cela se voyait et s’entendait. Je n’aimais pas tant la compagnie des autres, mais je détestais encore plus celle de ceux capables de briser ma quiétude. Les enfants étaient parfaits dans ce domaine. Par contre ici, Malaki profitait de l’un de mes rares moments de détente et cela fonctionnait bien entre nous. J’étais donc plus loquace que jamais.

Mais personnellement, je préfère les hauteurs, j’aime explorer les monts et je compte tous les ajouter à mon carnet de chasse !

Oui, j’étais un montagnard venant d’un fermier. Drôle d’ascendant. J’aimais pouvoir me poser et regarder le paysage se fondre à perte de vue et en contrebas. Jamais on ne ferait plus beau. Oh j’aimais l’horizon marin, mais je le trouvais vite redondant. En fait, c’était peut-être ça mon leitmotiv : découvrir de beaux paysages. Après des années à voir les mêmes champs au gré des saisons, sûrement avais-je besoin de quelque chose de plus rafraîchissant. Et je dois dire que je me sentais vivre pleinement depuis mon départ il y a de cela cinq ans.

Alola était une destination qui faisait rêver, mais c’était au-delà de mes moyens. Je ne me basais que sur une économie de survie et non d’épargne, je vivais ma vie à fond ne me préoccupant de mes soucis financiers que lorsqu’ils survenaient. N’ayant pas peur de faire des tâches ingrates, je trouvais aisément des petits boulots.

Alola. On verra si j’ai la chance un jour de pouvoir m'acheter le voyage, mais c’est une destination qui me tente bien. Qui sait, peut-être que je viendrais un jour te voir là-bas.

Je ne compris pas sa remarque sur la différence entre être un artiste ou une personne de notoriété, pour moi, c’était un monde à part, tout cela. Et je ne cherchais pas à comprendre le sens qu’il cherchait à exprimer. Mais il était toujours bon de savoir que les groupes ou artistes passant par ici ne faisaient que rarement un bide retentissant. C’était bon à savoir.

Il faudrait parler et ponctuer par mon metier, du moins celui du moment. Pas le plus glorieux, mais tu avais à cœur de bien le remplir.

Oh rien de particulièrement palpitant : je nettoie la plage de ses détritus. C’est la saison hivernale donc il y a moins de touristes.

Ce qui simplifiait le travail et surtout son intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Malaki Komohana
avatar
Max Gal Swift Harry Nana Gringo
♦ Messages : 1703
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : Poni, Alola
♦ Job : dresseur, musicien (ancien ranger)
♦ Pokémon rêvé : Mégapagos, Rexillius, Ékaïser (légendaire : Tokopisco)
♦ Type préféré : combat, eau
♦ Avatar : Jason Momoa (stolas)
♦ Commentaires :
IT'S ALL ABOUT THE
W O R D P L A Y.

IT TAKES A ROAD TO GO NOWHERE



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1740-carte-dresseur-de-malaki-komohan
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mar 13 Fév - 14:05


RP #1
CENTRAPOLIS
MALAKI KOMOHANA
KURT D. SOWELL

NEXT TO MUSIC,
BEER WAS BEST
Malaki hocha la tête en écoutant Kurt lui parler de la vie dans les champs. Pour sa part, lui n'en avait eu qu'un bref aperçu, mais ça lui avait largement suffi pour comprendre la difficulté de ce travail manuel et épuisant. Et c'est avec attention qu'il nota dans un coin de son esprit l'emplacement du Bois Millefeuilles, certain qu'il allait y faire un tour dans les jours suivants. "Je suis pas encore passé par le bois, mais je garderai ce conseil en tête." répondit-il en souriant. Pour sa part, il n'avait rien contre les enfants, mais il pouvait parfaitement comprendre que leur présence prolongée et leurs cris parfois stridents pouvaient s'avérer assez insupportable sur le long terme. "Ah, on a ça en commun ! J'adore pratiquer l'escalade, pour le moment je n'ai osé explorer qu'une partie des Montagnes Arpent mais j'espère aussi trouver quelques challenges sur d'autres flancs, peut-être qu'on s'y croisera là-bas ?" enchaîna-t-il. En général, il se retrouvait seul lors de ses séances d'exploration, mais il ne disait jamais non à un compagnon pour égayer et ajouter du rythme à ses voyages.

Malaki eut un rire légèrement teinté lorsque Kurt aborda Alola et le fait qu'il pourrait l'y retrouver là-bas. Oh, c'était bien possible, il arrivait souvent au musicien de retrouver dans sa région natale, que ce soit pour voir sa famille ou les pokémon qu'il avait laissés à sa mère au fil de ses aventures. Néanmoins, depuis que Tokopisco lui avait refusé ses faveurs, Malaki ne pouvait pas empêcher un goût amer de s'installer dans sa bouche quand il revenait sur l'île qui l'avait vue naître et dont il avait pensé être l'élu pendant tant d'années. "Oui, pourquoi pas ! Et en attendant, si tu as besoin de conseils pour savoir quoi visiter absolument, tu peux compter sur moi, je suis incollable sur cette région, et toi qui aime les monts, il y en a quelques-uns très intéressants sur l'île d'Ula-Ula." répondit-il tout de même avec entrain.

Malaki but une gorgée de sa bière et la leva vers Kurt quand il lui expliqua en quoi consistait son travail actuel. "C'est pas palpitant, je l'admets, mais ça reste super important !" s'exclama-t-il. "Je passe souvent par la plage sablefin et certaines zones sont franchement des insultes à la nature, les pokémon peuvent se blesser et tout..." expliqua-t-il avant de chercher à trinquer avec le jeune homme, comme pour le féliciter de sacrifier son temps pour une cause plus grande qu'eux.


__________________________________________

☾ I JUST LOVE THE WAY YOUR HAIR FEELS
Loved you last fall, right up to the summer, 31st of February you were never coming but I love the way your hair feels, yeah I liked you in July, loved you in September, Like the traffic in L.A. I thought this was forever But I love the way your hair feels, yeah I still love the way your hair feelsbursting rainbows @tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Kurt D. Sowell
avatar
Petit Prince Nodulithe Majesté Faraude Salamèche Vixy
♦ Messages : 200
♦ Ville d'origine : Popycorn
♦ Pokémon rêvé : Feunard - Absol
♦ Type préféré : Glace
♦ Avatar : Dominic Sherwood
♦ Commentaires :
♣️ Fiche de présentation ♣️
♣️ Carte dresseur ♣️
♣️ Fiche RP ♣️
♣️ Liens ♣️

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1828-carte-dresseur-kurt-d-sowell#79760
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mer 21 Fév - 15:44


Malaki venait d'arriver sur Ebera, c'était gratifiant de pouvoir se montrer utile aussi simplement qu'en expliquant ses coups de cœur. Même si de base, j'aimais voir la nature dans son état le plus sauvage, brutale. J'aimais l'hiver et parcourir ce bois une fois enneigé n'avait nul pareil avec son alter-ego estival. De plus, invariablement, cela raréfiait le nombre de personne s'y baladant et ça augmentait considérablement mes besoins de quiétude.

Du coup, si tu n'es pas passé par là, j'imagine que tu n'as pas encore visité Vertresse et au-delà ? Au-delà, il y a le fameux volcan de Durémont, ça vaut le coup d’œil, mais mieux vaut y être préparé.

Ainsi mon interlocuteur d'Alola était un alpiniste amateur comme moi ? En voilà une information qui était intéressante. De base, lorsque j'allais en montagne comme ça, c'était pour faire corps avec la nature et me repousser mes limites, j'aimais les challenges, j'aimais me prouver que j'étais quelqu'un de vaillant. Je ne voulais pas tomber dans une forme d’oisiveté à cause de la proximité des pokémons. J'adorais ces petites bêtes, à présent, mais je trouvais qu'on se reposait trop sur eux et que notre union était plus souvent tournée vers un maître-dominé qu'un ami-ami.

Y a une grande possibilité qu'on s'y croise si tu comptes rester ici un petit moment. Qui sait, on sera peut-être partenaire si on veut s'y tenter un défi corriace.

Après tout l'insulaire semblait bien fait de sa personne, nul doute qu'il saurait me suivre si on venait à se faire un petit parcours montagneux, mais ce n'était que là pure hypothèse, je n'avais pas l'habitude de faire ce genre de trip à plusieurs, mais il fallait bien reconnaître que certains pans de la montagne Arpent étaient dangereux à aborder en solitaire. Mais bon, ce ne serait fait qu'avec une véritable personne de confiance et si Malaki était plaisant, nous étions encore loin d'être ami. Mais qui sait de quoi demain sera fait ?

L'île d'Ula-Ula, dis-tu ? J'en prend bonne note ! Après tout le monde est vaste et rien ne nou assure que tu seras là-bas quand j'irai moi-même.

Je n'avais bien sûr aucune idée que cet homme avait un passé assez sombre en ses terres natales et que de s'y trouver le faisait souffrir. Je n'avais pas le même ressenti vis-à-vis de Popycorn, l'endroit m'était juste parfaitement connu et donc d'un intérêt des plus négligeable.

Lorsqu'il leva son verre à la santé de la basse besogne que je faisais, je souris et je levai le mien. Il avait raison : ce n'était clairement pas palpitant, mais si on ne s'en occupait pas, il faudrait que peu de temps pour que notre monde devienne une porcherie géante. Les verres s'entrechoquèrent et la mousse coula sans problème entre les lèvres du baroudeur.

Je te le fais pas dire, surtout que les pokémons sont curieux et ce n'est pas rare d'en voir trifouiller des conserves au couvercle hélas bien coupant.

Bien sûr, je ne faisais pas cela que pour le bien-être de nos camarades, mais aussi pour le salaire que cela me donnait, mais je choisissais mes combats, quitte à s'épuiser, autant le faire pour quelque chose qui serve une cause plus grande et plus noble que nos seuls intérêts personnels.

Mais là, c'est les plastiques surtout qui sont à ramasser, la mer les recrache sans honte. Avec l'absence de plagistes, on a globalement retiré ce qui était le plus dangereux. Mais dans l'absolu, même un sachet plastique peut s'avérer dangereux pour nos amis marins.

Hmm … Voilà que je me mettais à parler de mes convictions écologistes, peut-être devrais-je arrêter, cela avait souvent tendance à lasser les gens, ces débats.
Revenir en haut Aller en bas
Malaki Komohana
avatar
Max Gal Swift Harry Nana Gringo
♦ Messages : 1703
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : Poni, Alola
♦ Job : dresseur, musicien (ancien ranger)
♦ Pokémon rêvé : Mégapagos, Rexillius, Ékaïser (légendaire : Tokopisco)
♦ Type préféré : combat, eau
♦ Avatar : Jason Momoa (stolas)
♦ Commentaires :
IT'S ALL ABOUT THE
W O R D P L A Y.

IT TAKES A ROAD TO GO NOWHERE



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1740-carte-dresseur-de-malaki-komohan
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Ven 23 Fév - 22:45


RP #1
CENTRAPOLIS
MALAKI KOMOHANA
KURT D. SOWELL

NEXT TO MUSIC,
BEER WAS BEST
En général, quand Malaki arrivait dans une nouvelle région, il était plus rapide pour explorer les lieux et se lancer dans les combats d'arène qu'il ne l'avait été à Ebera pour le moment. En même temps, il y avait tellement de distractions ! Depuis qu'il était là, il avait recroisé d'anciennes connaissances et rencontré une tonne de nouvelles personnes, et puis il avait vite réalisé que la région était d'une richesse folle en ce qui concernait les pokémon sauvages. Il voulait prendre son temps cette fois, mais ça ne voulait pas non plus dire qu'il ne voulait pas explorer la région de fond en comble, comme il l'avait fait pour toutes les autres qu'il avait traversées. "Non, je suis pas encore allé à Vertresse, mais j'ai entendu parler du volcan qui se trouve à Durémont. Les pokémon sauvages là-bas y sont extrêmement puissants, non ?" demanda-t-il, curieux, avant de penser à ses pokémon qui, si ils s'amélioraient vite, ne tiendraient pas deux minutes dans un endroit comme celui-ci. "J'ai un petit Teddiursa avec lequel je passe presque tout mon temps, je pense qu'il se ferait griller s'il mettait un pied là-bas pour le moment... mais je compte bien l'entraîner, et puis lui aussi adore gagner en expérience" raconta-t-il. Ça, pour se préparer, il allait avoir de la préparation à faire... En attendant, il pouvait toujours se frotter aux flancs des Montagnes Arpent et à vrai dire, il était content de trouver un partenaire d'escalade potentiel. "Avec grand plaisir !" se contenta-t-il de dire, se retenant de relever sa bière pour un n-ième toast. "D'ailleurs, t'as des pokémon toi ?" demanda-t-il sur le ton de la conversation. Il n'était pas rare de rencontrer certaines personnes qui ne se baladaient qu'avec un ou deux pokémon, alors que d'autres comme Malaki en avaient toute une collection.

"Ah, ça, c'est vrai que je ne rentre pas si souvent que ça à Alola, il y a tellement de choses à voir ici !" avoua-t-il, ne préférant pas s'étendre sur toutes les raisons qui le poussaient à rester éloigné d'Alola la plupart du temps. "En tout cas, si tu as besoin de conseils pour savoir où aller, où trouver les meilleurs malasadas, je suis sûr que j'en connais toujours plus qu'un site internet ou un guide lambda, j'accepte volontiers de partager quelques secrets" se vanta-t-il en bombant le torse. Ah, sa fierté pour sa patrie...

Le visage de Malaki se fit légèrement plus grave quand ils abordèrent le travail du moment de Kurt, et le musicien secoua doucement la tête en écoutant le récit de ce que trouvait le jeune homme sur la plage. "Putain, c'est dégueulasse... Les pauvres bêtes" lâcha-t-il avec amertume. "J'adore surfer et passer du temps avec les pokémon sauvages aquatiques, ça me fend le coeur d'entendre ou de voir des choses comme ça..." continua-t-il avant de remarquer que, mine de rien, la bière de Kurt se vidait. "Une autre ?" proposa-t-il.


__________________________________________

☾ I JUST LOVE THE WAY YOUR HAIR FEELS
Loved you last fall, right up to the summer, 31st of February you were never coming but I love the way your hair feels, yeah I liked you in July, loved you in September, Like the traffic in L.A. I thought this was forever But I love the way your hair feels, yeah I still love the way your hair feelsbursting rainbows @tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Kurt D. Sowell
avatar
Petit Prince Nodulithe Majesté Faraude Salamèche Vixy
♦ Messages : 200
♦ Ville d'origine : Popycorn
♦ Pokémon rêvé : Feunard - Absol
♦ Type préféré : Glace
♦ Avatar : Dominic Sherwood
♦ Commentaires :
♣️ Fiche de présentation ♣️
♣️ Carte dresseur ♣️
♣️ Fiche RP ♣️
♣️ Liens ♣️

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1828-carte-dresseur-kurt-d-sowell#79760
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mer 7 Mar - 12:26


Il est vrai que la zone était dangereuse, les pokémons y étaient agressifs et il était plus prudent d'y avoir un allié aussi puissant pour rivaliser. C'était bien sûr un simple conseil, j'y étais moi-même allé accompagné, mais avec juste un Evoli qui aimait se montrer (ce qui pouvait donner des envies violentes aux pokémons sauvages), mais mon accompagnateur savait gérer sans problème. À vrai dire, j'espérais un jour pour l'explorer en solitaire. Enfin, en solitaire avec mes amis pokémons, bien évidemment.

Mais j'étais encore loin de pouvoir le faire. Petit Prince faisait de son mieux, mais il n'avait clairement pas le niveau requis pour ces zones classées rouges. Un simple avertissement qui évitait que les jeunes aventuriers en herbe – car beaucoup n'était qu'à peine adolescent – ne s'aventurent à des endroits où il ne faudrait pas. Même si j'étais assez insouciant, je ne prenais que peu de risque lorsque cela pouvait compromettre Petit Prince.

Oui, c'est une zone pour les costauds. Tant pour les dresseurs que les pokémons. Mais au final, c'est ça qui me fait sentir vivant : aller au-delà de mes limites !

Oui, j'adorais cela. J'avais besoin de me prouver que je n'étais pas qu'un moins que rien. Je n'aimais pas vraiment le regard que les gens me portaient au moment où je quittais Popycorn. À présent que j'avais gagné mon autonomie, je voyais le monde différemment. Et surtout, j'étais fier de ne plus dépendre de qui que ce soit sinon de moi-même. C'était une sensation des plus grisante.

Un jour, j'irai là-bas afin de prouver à mes pokémons qu'ils ont eux aussi bien grandis et qu'ils sont devenus redoutables. Même eux ont de l'égo, n'est-ce pas ? Et donc oui, tu l'auras compris : j'en ai.

Il semblait être un meilleur dresseur que moi, ceci étant, ce n'était pas chose bien difficile, je m'étais mis à sérieusement envisager cette possibilité il y a très peu de temps. Je ne voulais pas devenir le plus fort ou le plus connu, je voulais juste ouvrir mon panel de possibilité et continuer d'explorer le monde par mes propres moyens, sans devoir dépendre d'un tiers.

Malaki se proposa donc de lui donner tout un tas d'informations utiles sur Alola. Il le notait dans un coin de sa tête tout en sachant que ce n'était pas immédiatement ce dont il aurait besoin. D'ailleurs, pour le moment, même s'il avait l'argent, il avait encore trop de projet pour quitter Ebera. Néanmoins, c'était cool de savoir que cet homme était prêt à partager ses secrets.

Je fus ravi, si le terme convenait vu le sujet, qu'il partage mes opinions. Quand j'abordais le sujet, j'étais souvent vu comme un idéaliste complètement lassant. Je souris et je hochai de la tête. Au moins, je pourrai un peu discuter.

Le pire, c'est que ces gens font ça plus par négligence qu'autre chose. Il ne pense pas aux conséquences possibles. Alors du coup, oui, je nettoie tout ça. Mais je peux aussi les soigner parfois, j'aime m'occuper des pokémons, comme tu peux l'entendre. Et quitte à gagner des sous, autant que cela soit en étant utile. Et j'accepte volontiers un verre de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Malaki Komohana
avatar
Max Gal Swift Harry Nana Gringo
♦ Messages : 1703
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : Poni, Alola
♦ Job : dresseur, musicien (ancien ranger)
♦ Pokémon rêvé : Mégapagos, Rexillius, Ékaïser (légendaire : Tokopisco)
♦ Type préféré : combat, eau
♦ Avatar : Jason Momoa (stolas)
♦ Commentaires :
IT'S ALL ABOUT THE
W O R D P L A Y.

IT TAKES A ROAD TO GO NOWHERE



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1740-carte-dresseur-de-malaki-komohan
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Jeu 8 Mar - 12:29


RP #1
CENTRAPOLIS
MALAKI KOMOHANA
KURT D. SOWELL

NEXT TO MUSIC,
BEER WAS BEST
Plus Malaki discutait avec Kurt, plus le musicien appréciait sa compagnie. De toute évidence, le jeune homme originaire de Popycorn était un homme simple, qui se satisfaisait des petites choses de la vie, comme Malaki. "Tu aimes les challenges, alors !" commenta le musicien avec un large sourire - là aussi, il se retrouvait dans les paroles du baroudeur nettoyeur de plages. Depuis que Malaki s'était vu refuser le poste de Doyen de l'île de Poni par le pokémon gardien, Tokopisco, le musicien sautait sur toutes les occasions pour relever un défi ou se donner un challenge : c'était comme ça qu'il s'était retrouvé à faire le tour de plusieurs régions dans le but d'en obtenir les badges d'arène. Il éclata même de rire en entendant Kurt lui dévoiler qu'il avait de l'égo. "C'est clair, et tu as bien raison" fit savoir le musicien avant d'enchaîner, curieux. "Quels sont tes pokémon, du coup ?" Il trouvait toujours intéressant de voir qui accompagnait telle ou telle personne, parfois on ne choisissait pas le premier pokémon qui partageait notre quotidien mais il arrivait aussi que ce premier pokémon soit révélateur de l'attitude de son dresseur.

À l'acquiescement de son interlocuteur, Malaki leva une main pour appeler le barman et lui demander de leur servir deux nouvelles bières. C'était fou, mais cet alcool ne faisait presque jamais rien à Malaki qui, par sa grande carrure, supportait franchement bien l'alcool. "Eh bah, tu fais quelque chose de vraiment admirable sur cette plage..." répliqua Malaki alors que leurs verres arrivaient. "Tu as fait des études pour soigner les pokémon ou ça te vient de ta ville natale ?" Si il avait passé son enfance à la ferme, Malaki ne doutait pas qu'il avait dû apprendre une ou deux astuces sur comment s'occuper d'un pokémon.


__________________________________________

☾ I JUST LOVE THE WAY YOUR HAIR FEELS
Loved you last fall, right up to the summer, 31st of February you were never coming but I love the way your hair feels, yeah I liked you in July, loved you in September, Like the traffic in L.A. I thought this was forever But I love the way your hair feels, yeah I still love the way your hair feelsbursting rainbows @tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Kurt D. Sowell
avatar
Petit Prince Nodulithe Majesté Faraude Salamèche Vixy
♦ Messages : 200
♦ Ville d'origine : Popycorn
♦ Pokémon rêvé : Feunard - Absol
♦ Type préféré : Glace
♦ Avatar : Dominic Sherwood
♦ Commentaires :
♣️ Fiche de présentation ♣️
♣️ Carte dresseur ♣️
♣️ Fiche RP ♣️
♣️ Liens ♣️

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1828-carte-dresseur-kurt-d-sowell#79760
MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   Mer 2 Mai - 19:14


Je passais un bon moment en compagnie de Malaki, c'était une personne visiblement comme moi : simple, malgré le fait qu'il aurait pu se la péter vu qu'il avait un certain prestige dans le milieu, mais au lieu de ça, il préférait passer son temps avec une  personne comme moi, n'ayant rien de particulier. C'était sympathique de sa part, pour une fois,  je n'avais pas envie d'abréger cette discussion et j'acceptais de parler de moi.

Il voulait qu'on parle pokémon. C'était un sujet très bateau, mais rarement casse-gueule, au mieux on pouvait se charrier sur le type préféré, mais c'était presque tout. Les gens adoraient les pokémons. C'était donc simple d'en parler, j'avoue que c'était particulier dans mon cas : jusqu'à il y a peu, je n'éprouvais aucun intérêt pour ces créatures, mais Petit Prince avait radicalement changé ma vie.

Hm, j'en ai pas tant que cela, des pokémons. À vrai dire ...

L'homme regardait sa bière, c'était toujours un risque de plomber l'ambiance que de parler de sa vie d'antan. Surtout que cela n'avait rien d'exceptionnel, mais autant qu'il comprenne pourquoi tu avais "si peu" de compagnons. C'était assez rare pour que les gens ne se posent pas de question, surtout que tu commençais à être d'un âge mûr.  

Bon, je vais pouvoir répondre à toutes tes questions en synthétisant mon enfance et mon adolescence : grosso-muerdo, j'ai vécu à Popycorn où j'ai appris tout ce que je sais vis-à-vis des pokémons, mais du coup, ma vie était orienté autours d'eux. Tout le temps, en toute saison. Pas de vacance pour eux. Alors oui, sans les détester, je ne pouvais pas les voir en peinture.

À mes yeux, ils étaient là pour régir ma vie et je serai obligé de m'y plier. Sauf que j'avais fui, Syndel en savait quelque chose. Pourtant, je n'éprouvais que peu de regret : j'avais trouvé ma liberté. Et celle-ci incluait de pouvoir parlé de mon passé à un inconnu.

Sauf qu'un petit Evoli a décidé de squatter à mes côtés. Et peu à peu, c'est devenu mon principal compagnon. Je l'ai appelé Petit Prince, ce pourri gâté. Et quand j'ai décidé de changer de vie, il m'a suivit alors que je voulais qu'il soit au chaud à la ferme. Bref, même si je suis en vadrouille depuis quelques années, je n'ai que six pokémon : lui, un Nodulithe, un goupix, un Kungfouine, un Salamèche et un Feunnec. Je les ai tous eu lorsque je travaillai près de Jatauba, à la réserve. Les deux derniers, je les ai acheté pour m'assurer qu'ils vivent tranquillement. Il y a hélas beaucoup de gens peu recommandables qui gravitent autours de la Réserve.

J'ébouriffai mes cheveux après ce long exposé avec un certain sourire : je ne parlais pas souvent de moi et d'aussi loin que je me rappelle, c'était la première fois que je détaillais ainsi mon équipe. J'avais peut-être un petit verre en trop dans le nez pour que je me découvre ainsi.

Du coup, ils m'aident ou bien ils s'entraînent à la plage pendant que je travaille ici. Et toi, tu as réussi à capturer des pokémons du coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: next to music, beer was best ○ kurt & malaki   

Revenir en haut Aller en bas
 
next to music, beer was best ○ kurt & malaki
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Personnages : Frere Kurt
» Music Mania V
» Music is my life •
» One bourbon, One scotch, One beer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La région d'Ebera :: Villes :: Centrapolis-
Sauter vers: