Règlement
FAQ
Guide
Groupes
Localisation Pkmn
Annexes
Récapitulatif des Règles
Bottins

Multicomptes
Parrainage
Scénarios
Carte Dresseur
Erreurs
Boutique
Dé Starter
Dé Shiny
Dé Sexe du Pkmn
Succès
Validation Captures
Gestion Pkmn
Oeufs
Clôture RP
Concours
Reproduction
Marché
Échange Miracle

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Balthazar Pendergast
avatar
Mimine Duchesse Plumette Nemo Rarity Nysha
♦ Messages : 1285
♦ Age du Personnage : 52
♦ Ville d'origine : Pernambourg
♦ Job : Directeur d'une chaîne de télé (Accessoirement père raté)
♦ Pokémon rêvé : Depuis peu son équipe le comble.
♦ Type préféré : Spectre
♦ Avatar : RDJr (blondie) / JPP le Magnifique (Profil)
♦ Commentaires :

Rps || Liens

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1699-carte-dresseur-balthazar-pendergast#73262
MessageSujet: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Jeu 22 Fév - 18:42


Vous voulez pas un whisky d'abord ?

Popol & Azz

Ma femme est allée faire son intéressante auprès d’un groupe d’investisseurs, mais comme elle le fait très bien et qu’on a jamais trop de thunes pour alimenter la production de la chaîne que je dirige, je ne suis pas aller jouer les maris jaloux qui marquent leur territoire – je suis pas certain qu’elle me trompe mais si elle le faisait ce serait pour le travail. Du coup je sais pas comment je réagirais, j’ai assez à faire avec mes propres emmerdes sans en plus douter de mon mariage qui dure déjà depuis douze ans.

Il me faut regarde régulièrement la grande banderole tendue entre les deux immenses escaliers du hall de la sublime demeure dans laquelle nous nous trouvons pour me rappeler pourquoi je suis là : un gala de charité où toute forte bourse de la région doit être présent, non seulement pour donner, mais aussi pour prendre, et surtout, surtout, pour se faire bien voir de la part des médias dont les journalistes, reporters et cameramen serpentent plus ou moins discrètement parmi les membres de l’assemblée. Il fait doux ce soir, et les fumeurs sont aller terminer leurs affaires, quelles qu’elles soient, dans les grands jardins de la propriété. J’ai complètement oublié le nom de mon hôte mais je l’ai déjà salué et remercié pour la soirée, alors je suppose que je peux dignement et respectueusement attendre que ma femme ait fini de faire le paon devant tout le monde. Ca la change de sa bibliothèque et de son laboratoire qu’elle ne quitte pas en ce moment ; je sais pas ce qu’elle y fait. Probablement pas un second enfant vu la merde que c’est avec le premier.
Je crois surtout qu’elle est en train de comprendre que je vais réellement aller chercher Ezra par mes propres moyens et que ça ne lui plaît pas du tout. Plumette est le seul Pokémon que j'ai emmené ce soir, parce qu'on pourra dire ce qu'on voudra, avec sa fourrure blanche, drapée sur mes épaules comme un chat de race, elle passe super bien en société.

« Oh, Léopold ! »

Je l’ai déjà remarqué depuis quarante-cinq minutes mais j’ai repoussé le moment de l’interpeller car quand je me mets à discuter avec ce petit chenapan qui aurait l’âge d’être mon fils, on en a pour tout la nuit et on va m’accuser de favoritisme.

« Cette ambiance me prend la tête, vous feriez bien quelques pas avec moi dehors ? Voilà longtemps que nous n’avons pas eu l’occasion de discuter entre hommes. »

Je me colle une clope au coin de la lèvre d’une main, lui désigne de l’autre chargée d’une coupe de champagne, les jardins qui s’étendent sous le clair de lune hiénal.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Ven 23 Fév - 17:18

Quarante-huit heures, cela fait à peine deux jours que je viens d’arriver dans la région et je suis déjà invité à un gala de charité. Mon père a semble-t-il fait le forcing pour que je participe à cette soirée, pour que les Lacroix soient vues. Super, pour ma part j’avais d’autres plans en tête mais je n’ai pas vraiment le choix. Du coup j’opte pour une tenue classique mais chic, un simple costard cravate noir, l’extravagance très peu pour moi et si je pouvais ne pas trop me faire remarquer pour me barrer vite fait de cette soirée je serai plutôt satisfait. Malheureusement jamais rien ne se passe comme prévus. Bref, je laisse Tiboudet à l’hôtel, il n’y a pas de raison que je lui inflige ce genre de soirée interminable et puis il a l’air dormir comme un gros bébé, ça serait cruel de ma part de le réveiller. Comme prévus mon taxi m’attendit en bas de l’hôtel, enfin part taxi je veux surtout dire chauffeur de limousine, ce n’était pas une demande particulière, juste mon père qui l’a décidé ainsi un peu comme tous les pans de ma vie quoi.

J’arrive enfin à la soirée et ce que l’on peut dire c’est que si je voulais passer inaperçu, c’est loupé… Je ne compte plus le nombre de main que j’ai serré en l’espace de seulement dix minutes. Le nombre de sourire de faux-cul que j’ai fait à des connards prétentieux. Le nombre de conversation au combien ennuyeux que j’ai dû me coltiner… Bon sang que je déteste ce genre de soirée, encore plus quand on ne connait quasiment personne, la plupart de ces personnes étaient des amis à mon père, le genre de personne à se vanter de ses bénéfices du mois, un véritable festival de concours de qui a la plus grande alors que la plupart d’entre eux ont clairement l’âge de prendre des petites pilules bleues pour que la générale se mette au garde à vous. Je vous ai déjà dit que ça me faisait chier d’être là ? Bref, après une multitude de discussion sans intérêt parviens enfin à arriver au graal, le seul et unique intérêt de ce genre de soirée, je parle bien entendu du buffet à volonté. Ma coupe de champagne à la main, je me faufile en direction de la bouffe, mon ventre à faim et ce buffet me fait envie depuis mon arrivé ici. J’ai presque atteint l’objectif lorsque… « Oh, Léopold » C’était Balthazar, peu à peu mon objectif s’éloigne, tel un film de guerre je vois la scène au ralentis, me tournant vers cet appétissant amas de nourriture se présentant face à moi mais que je ne peux toucher, manger. Bon j’arrête mon délire promis, je mangerai plus tard, cela faisait un moment que je n’avais pas vu mon ami, j’appréciais beaucoup cet homme, l’un des rares dans la haute société qui éveil pour moi un véritable intérêt autre que financier. Je lui adresse un sourire avant de répondre :

- Balthazar ! Quel plaisir de vous voir. Cette fois ci le sourire qui s’affichait sur mes lèvres était sincère. Je rigole au propos du directeur télé avant de reprendre. Avec plaisir, tout ce bruit m’insupporte, on se croirait à un concert de Brouhabam.

Je le suis alors en direction de l’extérieur et des magnifiques jardins que comportaient cette magnifique bâtisse. Je ne savais même pas qui était l’hôte, j’ai probablement dû lui dire bonjour, j’ai déjà oublié la plupart des noms. Bref, on s’en moque, la soirée allait devenir tout de suite plus intéressante avec Batlh à mes côtés. Toujours avec ma coupe de champagne à la main, nous gagnons enfin les jardins. La calme régnait quasiment en maitre et la fraicheur de la soirée était agréable. Je me tourne alors vers mon ami avant de dire :

- Alors comment allez-vous ? Je demande ça tout en finissant ma coupe de champagne d’une traite.

Je ne sais plus quand la dernière fois que j’ai vu Batlhazar, cela doit remonter à un moment maintenant. J’ai un vague souvenir d’une soirée à Doublonville à la station de radio, je me souviens d’avoir bu une bonne quantité d’alcool ce soir-là ce qui m’a valu le lendemain quelques explications avec père à propos de mon comportement déplacé. Cela dit un rien l’emmerde, je pourrais juste faire tomber un verre en plastique au sol que ça serait un déshonneur pour ma famille, et j’exagère à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Balthazar Pendergast
avatar
Mimine Duchesse Plumette Nemo Rarity Nysha
♦ Messages : 1285
♦ Age du Personnage : 52
♦ Ville d'origine : Pernambourg
♦ Job : Directeur d'une chaîne de télé (Accessoirement père raté)
♦ Pokémon rêvé : Depuis peu son équipe le comble.
♦ Type préféré : Spectre
♦ Avatar : RDJr (blondie) / JPP le Magnifique (Profil)
♦ Commentaires :

Rps || Liens

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1699-carte-dresseur-balthazar-pendergast#73262
MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Dim 25 Fév - 11:53


« N’est-ce pas, hein ? » je renchérit d’un ton horriblement princier que ma Pachirisu souligne d’un mouvement de queue drapant mes clavicules dans un froufroutement impérieux. « Venez, prenons l’air, je vous jure ma tête va exploser de toutes ces élucubrations. Je ne pensais pas que Centrapolis aussi prompte à la fête populaire... »

Une journaliste m’a probablement entendue et elle va répéter ça à tous les médias avec laquelle elle est en contact histoire que je passe une nouvelle fois pour un inénarrable connard, ce qui franchement m’indiffère. La migraine me tape sur le système et oui, je sais, je sais que la clope et l’alcool n’aident pas mais en même temps, comment je vais tenir toute la soirée si je ne peux pas fumer et boire pour oublier cette plèbe qui se donne en spectacle devant moi ? Je passe le pas d’une immense porte fenêtre de vieille facture que j’entends grincer désagréablement sous le léger vent hiénal, adresse un sourire de circonstance à une journaliste de je ne sais plus quelle chaîne et qui rêverait de me baiser quand elle me presse le bras pour me saluer, malgré le fait qu’elle m’ourle d’un parfum épicé mis en trop grande quantité et sans aucun goût, lequel me fait tourner la tête et la rend plus douloureuse qu’elle ne l’est déjà.

Nous gagnons l’un et l’autre les jardins tandis que la fraîcheur vespérale nous enveloppe et chasse semble-t-il toute cette agitation que nous avons laissée derrière nous. Me voilà plus prompt à la discussion.

« Oh la routine vous savez Léopold. Toujours ce malheureux héritier en cavale sur lequel je n’arrive plus à remettre la main – c’est fous ces gens qui ignorent la célébrité et préfèrent uen vie de troubadour quand on leur donne la belle vie sur un plateau d’argent, qu’en pensez-vous ? Avez vous croisé ce chez Smith ? Il semblerait que monsieur soit en train de perdre tous ses investisseurs et en cherche assidûment ce soir comme depuis quelques semaines. D’après ce que j’ai entendu il aurait été surpris avec sa secrétaire dans son bureau en train de... »

Je termine la phrase d’un gracieux mouvement du poignet qui laisse tout imaginer et rien à la fois, car c’est ainsi que se construisent les rumeurs.

« Je crois que sa femme est en train de se mettre en tête de détruire sa petite carrière. »

J’en rigole mais si j’osais tromper la mienne je pense pas qu’elle le prendrait très bien.

__________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Lun 26 Fév - 17:40

Balthazar semblait du même avis que moi concernant vis-à-vis de cette soirée. Ses propos me font adressé un sourire amusé, ce chers Balthazar a toujours été comme ça et c’est ce qui fait son charme nous ne le cachons pas. La réputation du directeur de télé n’était plus à refaire dans ce milieu, du genre à avoir la langue bien pendu, à dire ce qu’il pense et il se fiche de l’avis des autres. En quelques sort je vous presque une admiration pour cet homme, j’aimerai par moment être comme lui et pouvoir dire ce que je pense à mes parents, mais je ne le fais pas, c’est plus fort que moi. Bref, nous gagnons enfin l’extérieure de la bâtisse, le calme régnant en maitre en ce lieux, bien plus agréable que le brouhaha qu’il y avait à l’intérieur. Je pose alors une simple question, une formalité comme on dit, histoire de lancer la conversation. Ce à quoi Balth me répond rien de bien nouveau, la routine, il était toujours à la recherche de son fils disparu, enfin « disparu » était un bien grand mot, le jeune garçon était juste parti voler de ses propres ailes, il a eu le courage que je n’ai jamais eu. Balthazar enchaina ensuite sur un autre sujet tout autre, celui-ci concerne Mr Smith, apparemment ce pauvre homme serait dans une merde noir.

- Oh je comprends maintenant pourquoi il ne voulait pas me lâcher la jambe tout à l’heure. Il cherchait à me vendre toute sorte de chose inutile… J’adresse un sourire amusé. Mais ça ne me surprend guère que ce chers Smith soit du genre très volage. Il me semble l’avoir vu faire du charme à la fille de Monsieur Jonhson au gala de charité organisait sur Ilumis par les Veckman. Pour en revenir à votre première question. Je fais une petite pause avant de reprendre. Vous savez chaque personne est différente, certains ne sont pas fait pour vivre dans de pareils lieux. Je dis ça en montrant la bâtisse d’un mouvement de main. Préférant probablement une vie plus spontané. Pour ce qui est de votre fils, il est jeune, c’est un âge déterminant, il a besoin de vivre des choses fortes, je suis sûr que ça lui passera.

Ou pas, je me voyais dans le fils de Balthazar, ce petit garçon avait eu le courage de faire ce qu’il voulait faire et ce sans prendre en compte l’avis de ses parents. Non pas que cette vie de luxe ne me plaise pas, loin de moi cette idée farfelue mais il est vrai que j’aurai aimé vivre une aventure moi aussi. Avoir des péripéties non programmées, me retrouvé devant des problèmes inconnus. Bref, vivre ma vie comme je l’entend, était-ce trop tard pour cela désormais ? Je ne sais pas. Bref, alors que nous parlions toujours, un couple déboula à l’extérieur, fortement alcoolisé, ils étaient jeunes et s’enlacés amoureusement, s’échangés des baisés passionné avant de voir qu’ils n’étaient pas seuls. J’adresse un sourire amusé au couple qui partirent pour un autre lieu afin de s’adonner probablement aux plaisirs de la chair.

- Il y en a qui s’amuse plus que d’autre on dirait. Je dis ça avec un sourire amusé avant de prendre appuis sur une statue qui représentait une femme à moitié nue accompagné d’un Aquali.
Revenir en haut Aller en bas
Balthazar Pendergast
avatar
Mimine Duchesse Plumette Nemo Rarity Nysha
♦ Messages : 1285
♦ Age du Personnage : 52
♦ Ville d'origine : Pernambourg
♦ Job : Directeur d'une chaîne de télé (Accessoirement père raté)
♦ Pokémon rêvé : Depuis peu son équipe le comble.
♦ Type préféré : Spectre
♦ Avatar : RDJr (blondie) / JPP le Magnifique (Profil)
♦ Commentaires :

Rps || Liens

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1699-carte-dresseur-balthazar-pendergast#73262
MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Lun 5 Mar - 21:14


« Du charme, c’est peu dire mon cher Léopold ; cette chère Maria que vous voyez là bas m’a confié qu’il l’aurait mise enceinte, et qu’elle voudrait le garder et partir seule avec, refusant de le lui céder comme héritier. Vous voulez un conseil mon cher Léopold ? Ne faites pas d’enfant, c’est de la stupidité, et ça ne vous apporte que des emmerdes. » j’assure du ton très concerné de celui qui est au courant de la situation.

Fondamentalement, Ezra ne m’a jamais posé spécialement de problèmes. Ce n’était pas un enfant très turbulent, il faisait vaguement des bêtises comme tout gamin de son âge ; ainsi un jour il a ramené ce Braisillon dans sa chambre pour faire crâmer toute cette dernière, une partie du couloir et les sourcils de sa pauvre gouvernante. J’aurais du me douter que quelque chose n’allait pas à ce moment là, j’ai été si bête… !
Léopold, très terre à terre comme j’aime qu’il le soit dans ces conditions – parce que ça permet de déporter la conversation sur lui bien entendu – essaie de me rassurer quant aux volontés de mon fils, que je peux comprendre, mais…

« Vous croyez ? Oui mais enfin Léopold, il a douze quand même. »

Je veux bien croire qu’il soit allé se cacher chez un ami mais il n’a pas...enfin j’en sais rien. Mon fils a douze ans et je ne sais même pas s’il a des amis, qui il fréquente et chez qui il a bien pu se réfugier.
Peut-être qu’il a trouvé une famille aimante quelque part ailleurs, un couple qui l’aime plus que nous ne l’avons jamais fait, et qu’il nous oublie tranquillement, le temps faisant son office. En tout cas certainement pas un couple formé de ces deux personnes complètement bourré qui déboulent à côté de nous en nous bousculant presque et laissant derrière eux des vapeur d’un alcool très cher. Je porte d’ailleurs mon verre à mes lèvres tandis qu’ils disparaissent pour probablement copuler dans un buisson.

« Et vous mon cher ? Les rumeurs vous disent fiancé ? » je m’enquiers avec un sourire paternel.

__________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Mar 6 Mar - 16:51

Dans mon milieu, les potins vont vites, très vite même. Une réputation si durement gagné après des années de labeurs peut être brisé en l’espace de seulement une seule soirée, il suffit juste d’un seul faux pas. Mes parents ne cessent de me le dire, que jusqu’à maintenant la famille Lacroix c’est toujours bien comporté en public et n’a jamais était acteur de rumeurs qui aurait pu briser la réputation de notre si noble famille. Ainsi donc ce chers Smith était en train de tout perdre tout ça pour une histoire de cul. C’est souvent comme ça de toute façon, pire qu’un épisode de soap opéra. Pour ma part je préfère rester en dehors de ça, même si j’aime bien être tenue au courant, au moins ça a le don de me faire rire et de me divertir lors de soirée. Balthazar finit par me donner un conseil, ne jamais faire d’enfant, un sourire s’affiche alors sur mon visage.

- Je prends note de votre conseil. Je dis ça en rigolant. Bref, ce chers Smith est un véritable Don Juan qui voit son monde s’écrouler sur lui. Bien fait comme on dit, à jouer avec le feu on finit toujours par se brûler.

Après ça vint le sujet Azra, le fils de Balthazar avait fuis la maison pour partir à l’aventure. Je lui donne alors mon avis sur la question, certes il était jeune mais ce gamin avait toujours eu la soif d’aventures et ce depuis tout petit. Je ne l’ai croisé que de rare moment et c’est l’impression qu’il m’a donnée. Pour moi il reviendra chez lui, un moment ou un autre.

- J’en suis certain ! Et puis ce genre d’aventure va lui forger le caractère, il prendra en maturité, je suis sûr qu’il vous surprendra ! Je dis ça avec un sourire amusé.

Est-ce que je croyais en mes mots ? Peut-être, ou peut-être pas, en tout cas j’espère que ça rassure mon ami ici présent. Je n’ose pas imaginer le sang d’encre qu’il est en train de se faire actuellement. Mais il n’était pas rare de voir de jeunes garçons partir à l’aventure dans l’objectif est de devenir maitre pokémon. Bref, Balthazar changea ensuite de sujet, celui-ci me concerné un peu plus. C’est un peu le sujet qui me faisait grincer des dents mais aussi l’une des raisons pour laquelle j’étais présent ici ce soir.

- Haha… Je rigole jaune avant de répondre. Hélas les rumeurs sont bel et bien fondées. Mes parents m’ont fiancé avec la fille des Edelstein, Berthilde. Sans me demander mon avis forcément ni même à elle. Cette situation ne m’enchante guère et même si Berthilde est une très belle femme ce n’est pas comme ça que j’imaginais mon mariage, mais bon je dois être un poil trop utopiste. Je dis ça en adressant un sourire amusé à mon ami. Il n’en reste pas moins que je refuse de ma marier avec une femme que je ne connais pas.

Mon regard se pose vers le ciel, imaginant une autre vie, une vie plus simple. Mon regard se pose ensuite sur le jeune couple qui nous est passé devant tout à l’heure. Même si l’alcool était fort présent dans leurs organismes, il n’en reste pas moins que leurs complicités me rendaient un peu jaloux. J’aimerai connaitre ça un jour, être amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Balthazar Pendergast
avatar
Mimine Duchesse Plumette Nemo Rarity Nysha
♦ Messages : 1285
♦ Age du Personnage : 52
♦ Ville d'origine : Pernambourg
♦ Job : Directeur d'une chaîne de télé (Accessoirement père raté)
♦ Pokémon rêvé : Depuis peu son équipe le comble.
♦ Type préféré : Spectre
♦ Avatar : RDJr (blondie) / JPP le Magnifique (Profil)
♦ Commentaires :

Rps || Liens

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1699-carte-dresseur-balthazar-pendergast#73262
MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Lun 19 Mar - 15:26


Ca, c’est certain. Sa métaphore du feu m’évoque mon petit Ezra qui quelques mois plutôt se faisait engueuler par son cher père car, essayant de capturer un Braisillon, il l’avait emmené dans sa chambre pour en faire je ne sais quoi – je ne le saurai jamais finalement – et n’a réussi qu’à faire flamber sa chambre et une partie du couloir. Alors oui, à jouer avec le feu on finit par se brûler. Ezra possède ce genre de tempérament qu’on ne tient pas en laisse ni ne met en cage et je crois qu’une simple privation de sortie dont je l’ai maudit autrefois pour cette bêtise, en plus de tant d’autres pour lesquelles je passais outre par mon indifférence, n’a été que la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Est-ce qu’il me surprendra ?
Je ne sais pas. D’une certaine manière il l’a fait – désagréablement – en prenant la fuite. Mais en même temps, ne l’ai-je pas fait moi-même, à peine plus âgé que lui.

« Qu’Arceus vous entende mon ami. » je souffle à travers la fumée de ma clope. « Qu’Arceus vous entende. »

La question du couple n’a pas l’air de ravir Lépolod, lequel se contente d’un rire qui feint à peine ce qui brille amèrement dans ses yeux. J’apprends que les mariages arrangés sont toujours d’actualité dans les grandes familles – d’une certaine manière celui avec ma femme est en train d’en devenir un au fur et à mesure que l’amour s’étiole ainsi que le temps – et que mon cher ami est très fleur bleue, finalement, derrière son petit masque de tête à claques.

« Oh, mon cher Léopold, vous êtes si romantique. » je ricane en prenant une gorgée de ma coupe. « Vous savez dans ce monde on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Si l’on veut s’assurer pérennité, il faut parfois faire ce que les autres attendent de nous, quitte à, une fois qu’on a leur confiance...faire ce qui nous importe derrière le rideau. »

Genre tromper sa femme, oui, bon. Je lui tapote l’épaule quand je vois qu’il perd son regard dans le ciel comme un poète.

« Vous verrez, peut-être qu’en la fréquentant tous les jours, vous vous attacherez à elle. »

__________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Lun 26 Mar - 17:21

Balthazar espérait que mes propos soient vrai et qu’il reverra un jour son fils sur le palier de sa porte. Je comprenais son inquiétude et ce même si je n’avais pas d’enfant. Balthazar n’était probablement pas le père idéal, mais il aimait son fils cela se voyait, rien que par son inquiétude, il a beau essayé de se montrer indifférent quant à cette situation, certaines choses montrent souvent le contraire, j’ai appris à déceler ce genre de chose avec l’expérience, mon métier me demande d’avoir un certain sens de l’observation pour répondre au mieux aux besoins et aux envies de mes clients. C’est grâce à cette qualité que je suis devenu un homme d’affaire impitoyable, l’un des meilleurs sur le marché et ce malgré mon jeune âge. Etait-ce un mérite ? Pas tellement, depuis tout petit j’ai été conditionné à être comme ça, tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant c’était dans l’ultime but de remplir cette tâche à la fin.

Bref, après ça vint un sujet plus douloureux pour moi, comme quoi avec Batlh on se passe la patate chaude concernant les sujets sensibles. Voilà donc qu’on parle de mon mariage avec Berthilde Eldenstein. Je lui fais part de ma situation et de mon refus catégorique de me marier avec la jolie rousse. Il me répond que je suis un romantique. Je ne pense pas que romantique sois le moi qui me catégorise le plus, toutes mes relations ont viré à des échecs plus que probant. Pendergast partit ensuite sur son laïus sur la vie, sur le fait qu’on a pas toujours ce que l’on veut, je le sais que trop bien car j’ai rarement eu ce que je voulais dans la vie, un joli paradoxe quand on sait la fortune que possède les Lacroix. Il avoue qu’il faut parfois montrer une sorte de façade en extérieure pour au final faire ce que l’on veut en arrière-plan, hélas ce n’est pas comme ça que je voulais vivre, non ce n’est plus comme plus comme ça que je veux vivre, je veux être enfin moi-même avec les autres. Hélas c’est un doux rêve pour moi. Balthazar finit par me dire qu’avec le temps je vais m’y faire et probablement que je m’attacherai avec cette jeune femme.

- Je ne pense pas que romantique sois un mot tout à fait adapter pour moi, ma dernière petite amie je me souvenais même plus de son prénom à la fin… C’était pitoyable. Bref, vous avez peut-être raison au final… En tout cas vous avez l’air de bien vous y connaitre ! Je dis ça avec un sourire amusé. Et puis c’est vrai que cette cher Berthilde n’est pas désagréable à regarder, j’aurai pu tomber sur bien pire il est vrai.

Je pense qu’il est temps de changer de conversation si on ne veut pas de passer la corde au cou. J’étais venu dans cette région pour des vacances, enfin par vacance j’entends avoir un légère baisse d’activité dans mon boulot car les vacances pour un Lacroix c’est pas possible quand on est jeune.

- Enfin bon, je compte profiter de ma présence ici pour prendre un peu de bon temps, faire un petit tour de la région. Et en parallèle faire signer quelques contrats, un Lacroix n’a jamais de vacance ! je dis ça avec un petit rire. Et vous, vous avez des vacances de prévus ? Avec ou son votre femme d’ailleurs ?

J’ai déjà eu l’occasion de voir la femme de Balthazar, une très belle femme d’ailleurs. Elle a du caractère aussi, en même temps il vaut mieux en avoir pour se coltiner Bathlazar comme mari.
Revenir en haut Aller en bas
Balthazar Pendergast
avatar
Mimine Duchesse Plumette Nemo Rarity Nysha
♦ Messages : 1285
♦ Age du Personnage : 52
♦ Ville d'origine : Pernambourg
♦ Job : Directeur d'une chaîne de télé (Accessoirement père raté)
♦ Pokémon rêvé : Depuis peu son équipe le comble.
♦ Type préféré : Spectre
♦ Avatar : RDJr (blondie) / JPP le Magnifique (Profil)
♦ Commentaires :

Rps || Liens

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1699-carte-dresseur-balthazar-pendergast#73262
MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Sam 31 Mar - 10:19


Je lâche un léger rire.

« Je n’ai pas beaucoup d’expérience dans le domaine de l’amour, ma femme est aujourd’hui le seul soleil de ma vie dans ce domaine et je ne saurai la comparer avec aucune autre, mais si je la vouvoie je n’oublie pas son prénom. » j’ajoute avec un clin d’œil. « Disons que je suis bien habitué maintenant à ce monde où l’on se marie plus par raison que par amour, et il est de notoriété publique que les sentiments évoluent au fil du temps, rien n’est figé. Alors ils n’évoluent peut-être pas dans le sens que vous préférez, mais je vous assure, ils bougent. Et Berthilde Bernstein est de ce qu’on m’a dit, une femme cultivée et de bonne éducation, en plus d’être très agréable en société. Donc effectivement, il aurait pu vous arriver pire que ça. »

C’est dégueulasse de le dire comme ça mais c’est malheureusement ainsi que les choses marchent dans les plus hautes sphères de la capitale. J’ai la chance d’avoir pu laisser mon coeur décider de celle qui pourrait poursuivre sa vie avec moi, mais les sentiments se transforment et s’étiolent au fil du temps. De la passion fougueuse il reste bien sûr un respect et une inénarrable tendresse, mais les feux des projecteurs en modifient la flamme de jour en jour, et bientôt il ne reste plus du brasier adolescent voulant conquérir le monde, que le banal artifice des écrans remplaçant les cheminées des maisons riches.
J’adresse un sourire à Léopold qui comme je le vois, reste dynamique et efficace même quand cette situation lui bouleverse le coeur.

« Vous avez bien raison Léopold, notre monde va très vite et il nous faut toujours aller plus vite que lui pour être à la pointe. Des projets sur le feu peut-être ? Vous allez forcément entendre parler du chantier d’urbanisme de mon inénarrable frère qui veut détruire totalement les ruines du côté de Mirabellis. Préparez-vous à sa logorrhée. » Je secoue la tête à sa question. « Non malheureusement les vacances ne sont pas une option pour le moment, j’ai beaucoup trop de travail. Que ferait ma chaîne sans moi ? Tous les rouages se casseraient la figure et je serais ruiné. C’est ça quand on est indispensable ! »

__________________________________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   Mer 4 Avr - 16:58

Le patron de chaine de télévision me fit part de sa relation avec sa femme, avouant qu’elle était probablement le seul soleil de sa vie, à l’écouter cela semblait si beau. C’est tout à fait le genre de sentiment que j’aimerai éprouver un jour pour une autre, était-ce être trop fleur bleu que d’un jour aimé une personne ? Peut-être bien. Batlhazar m’avoua ensuite que de nos jours les couples ne se formaient uniquement par intérêt et non par amour, que généralement les sentiments viennent après au fur et à mesure de fréquenter la même personne. Etait-ce donc ça mon destin ? Me marier avec une inconnue et au final m’habituer à sa présence ? A écouter mon cher ami tel était mon destin et celui de pas mal de genre issu de notre statut social. Quelle triste vie, nous avons l’argent mais pas l’amour. Bon sang ressaisi toi Léopold, tu n’es pas dans un de ces films romantiques à l’eau de rose. Il finit par avouer que Berthilde n’était pas un si mauvais parti que ça finalement, il avait raison.

- Vous avez probablement raison, pour le coup je vais vous faire confiance vous avez d’avantage d’expérience que moi en la matière. Je souris à me propos.

C’est ainsi que se clôture ce sujet, je préfère ne pas trop m’étaler sur ça et puis de toute façon j’avais pour projet de rendre visite à cette cher Berthilde pour voir qui elle est dans la vrai vie, donc comme on dit « On verra bien ». Le sujet bifurqua ensuite sur les vacances. J’avoue à Balthazar que je suis venu dans la région pour prendre un peu de bon temps, mais que je ne comptais pas chômer pour autant. Les Lacroix ne se reposeront que quand ils seront morts. Batlh me demande alors si j’avais des projets sur le feu, c’était en effet le cas, il y avait de nombreuses opportunité. Il parla notamment du projet d’urbanisme de son frère, j’avais déjà eu vent de ça d’ailleurs mon père était intéressé par ce projet complétement fou.

- Des projets ? Oh oui des tonnes, entre les nouveaux marchés qui s’ouvrent, le démarchage de nouveau fournisseurs, ça n’arrête jamais. Pour ce qui est du projet de votre frère j’en ai eu vent en effet. J’ai cru comprendre que mon père était fortement intéressé et qu’il était même prêt à mettre de l’argent sur la table pour que celui-ci aboutisse. Si vous voulez mon avis c’est une mauvaise idée, déjà pour l’opinion publique, les ruines de Mirabellis restent un site historique. Mais bon je ne suis pas décisionnaire de Lacroix Corp donc… je dis ça en haussant les épaules avant de reprendre sur le fait que Balthazar n’avait pas de vacance. Pour ce qui est des vacances je vous comprends parfaitement, je suis dans la même situation, même quand je suis en vacance je dois travailler… Il y a bien trop de chose en jeux pour que je me permette de me la couler douce. Mais bon par moment j’ai bien envie de tout lâcher et de me laisser aller, genre rien qu’une semaine… Sans rien faire, les orteils en éventail au bord d‘une piscine ou de la mer ça reste encore à voir. Et bien entendu entouré de jolie jeune femmes, ça va de soi. Je rigole à ma connerie avant de reprendre. C’est beau de rêver.

Ce n’était pas forcément un rêve pour moi, si je devais m’écouter je lâcherai l’entreprise de mon père pour me faire moi-même. Partir à l’aventure un peu comme l’a fait le fils de Batlhazar.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous voulez pas un whisky d'abord ? || Popol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous voulez pas un whisky d'abord ?
» (alam) n'ayez pas de voisins si vous voulez vivre en paix avec eux.
» Excursion de chasse [PL : Venez-vous joindre quand vous voulez!]
» La blague du soir, matin, quand vous voulez, j'm'en branle
» si vous voulez bien d'un(e) hermaphrodite séquentiel(le).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives RP-
Sauter vers: