♦ Règlement
♦ FAQ
♦ Guide
♦ Groupes
♦ Localisation Pkmn
♦ Annexes

♦ Multicomptes
♦ Parrainage
♦ Scénarios
♦ Carte Dresseur
♦ Erreurs
♦ Boutique
♦ Dé Starter
♦ Dé Shiny
♦ Dé Sexe
♦ Succès
♦ Validation Captures
♦ Gestion Pkmn
♦ Oeufs
♦ Clôture RP
♦ Concours
♦ Reproduction
♦ Marché

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Esprit, esprit, es-tu là ? || Sylv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Esprit, esprit, es-tu là ? || Sylv   Mer 17 Mai - 18:01

Esprit, esprit, es-tu là ?Sylvanas & OliverS’il y avait bien deux choses que j’aimais plus que tout dans mon petit train-train quotidien, c’était d’enseigner lors de mes cours et de profiter de ma famille lors de mes repos et des vacances. Et justement je comptais profiter de l’un de ces moments pour rendre visite à ma sœur aînée, Sylvanas, actuelle championne d’Edelwienne. Nos ambitions professionnelles nous avaient séparés physiquement l’un de l’autre mais nous n’avions pas perdu contact pour autant et j’étais en route pour rejoindre les membres de ma famille restés à notre ville natale.

Je n’avais eu aucun scrupule à disparaître sans prévenir au préalable une jolie rousse à la gueule d’ange, je suis sûr que vous voyez de qui je veux parler. Je m’étais contenté de la mettre sur le fait accompli, lui adressant une fois parti un simple message : « J’avais besoin d’air. Retour prévu dans une semaine. Faudra que tu fasses avec, t’as encore besoin de moi. » Clair et concis, que demander de plus ? Elle me le ferait probablement regretter mais j’étais prêt à encourir ce risque, après tout je n’étais plus à ça près. Plus le temps passait et plus je me demandais comment je m’étais retrouvé tout seul comme un grand dans un merdier pareil. Je n’avais rien d’un hors-la-loi. Et elle non plus d’ailleurs, c’était bien ça le problème. Un casier judiciaire, c’est comme les maladies vénériennes, ça devrait être étiqueté sur le front. Ca m’aurait évité bien des emmerdes. Comment aurais-je pu deviner moi qu’une fille si craquante pouvait avoir de si mauvaises intentions ? Quels fourbes ces membres de la Team Rocket… J’étais victime d’un chantage sans scrupule mettant en jeu la sécurité de ma famille. Soigner illégalement des Pokémons dérobés à des dresseurs ou sortis de combats harassants était contre tous mes principes et mes convictions. Jamais je n’aurais songé un jour tomber aussi bas. J’étais un pur défenseur de nos petits compagnons, j’avais suivi des années d’étude pour pouvoir prendre soin d’eux jour après jour et je me retrouvais mêlé à de terribles détournements et actions de contrebande. Je m’écœurais, tout simplement. Mais quelles étaient mes alternatives, hein ? Me révolter ? La dénoncer ? Pour que l’un de ses nombreux copains fasse le sale boulot à sa place ? Non merci, aucun de mes frères et sœurs ne méritait d’en pâtir pour mes conneries. Je m’étais retrouvé seul dans cette histoire insensée, et je m’en sortirais tout seul… Quand j’aurais trouvé un plan… Un jour… Prochainement quoi…

Mist me tira de ma rêverie d’un coup de queue impatient. Elle aussi avait hâte d’être parmi les nôtres. Je me demandais un instant comment pouvais-je encore la regarder dans les yeux après ce que je faisais aux Pokémons que l’on m'amenait. Les soigner ne m’apportait aucun réconfort puisque je n’avais aucune idée de ce qui allait leur arriver par la suite. Mais la complicité et la confiance que je devinais à travers ces deux iris qui me dévisageaient chassèrent définitivement toute ma maussaderie. Ma valise tirée dans une main je la bousculais de l’autre pour la taquiner. Coup de queue, bousculade, coup de queue, je capitulais. OK, t’as gagné. D’ailleurs elle le savait, son sourire en coin la trahissait.

- Fais pas trop la fière, je t’ai laissée gagner exprès sinon t’allait bouder.

Coup de queue, esquive, petit « héhéééééééééé » victorieux et course poursuite dans les rues d’Edelwienne rythmée par le « rrrrrRRRRrrrrrrrr » des roulettes de ma valise. Plus aucun doute possible pour les habitants de la ville de mon cœur, j’étais bel et bien de retour. Nous déambulâmes comme deux gamins surexcités, traversant les ruelles et les quartiers qui m’avaient vu grandir. Et nous arrivâmes finalement au terme de notre petit périple. Devant la mairie se tenait plusieurs calèches prêtes à transporter tout dresseur souhaitant affronter la championne à l’arène. Je n’étais pas l’un d’entre eux mais c’était bien au manoir que je désirais aller. Et pour tout vous dire je connaissais très bien les conducteurs pour m’y être rendu un nombre incalculable de fois par le passé. Mist voulu s’installer à côté du cocher et je l’invitais à m’y laisser une place. On avait plein de choses à se raconter. Je lui demandais des nouvelles de ma chère ville durant tout le trajet. Le sentier s’éloignant doucement de la ville m’était si familier, c’était comme si je ne l’avais jamais quitté. Une dizaine de minutes plus tard, nous étions arrivés. Je lâchais ma valise pour contempler un instant le bâtiment de l’extérieur et Mist se joignit à moi dans un silence cérémonieux. Nous n’avions aucune affinité particulière, ni elle, ni moi, avec les Pokémons du type spectre, mais nous nous sentions comme chez nous dans ce bâtiment à l’aura fantomatique. Nous savions qui s’y trouvait en ce moment-même, accompagnée de son équipe dont j’avais si souvent pris soin et je souriais à l’idée de les rejoindre. Je n’étais même pas encore passé à la maison mais qu’importe, c’était toujours le premier endroit vers lequel je revenais lorsque j’étais en visite à Edelwienne. . Je tendis les doigts vers la poignée de ma valise et nous échangeâmes avec Mist un regard intense. Une atmosphère de far west s’installa le temps de notre duel silencieux.

- …
- …
- …
- Le premier à la porte a gagné !

Et c’est reparti. Poignée, check. Course, check. Escalier, escalier ? Sblaf ! Je m’écroulais sur le perron de l’arène, pire qu’un challenger sur les rotules. Mon acrobatie était des plus ridicules et Mist me le fit remarquer en se moquant sans égard pour ma petite fierté et vint attraper la valise pour que je puisse me relever après être allée tout naturellement toucher le Saint Graal à l’entrée.

- Pas de commentaire, lui intimai-je, avec toute l’autorité dont pouvait faire preuve un clown mal luné.

Je poussais la porte de l’édifice, laissant mon Pokémon s’y engouffrer et je la suivais en inspirant profondément l’odeur familière qu’il s’y dégageait.

- Championne, championne, es-tu là ? clamais-je haut et fort, me disant une nouvelle fois qu’il fallait que j’arrête de faire cette blague à chaque fois que j’y entrais.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Esprit, esprit, es-tu là ? || Sylv   Mer 24 Mai - 13:32



Oliver & Sylvanas
© Never-Utopia


Alors que les premiers rayons de soleil commençaient à filtrer à travers les rideaux de ma chambre, j'ouvrais doucement les yeux, avant de m'étirer, un petit soupire sur ma gauche attira alors mon attention. Doucement, je me retournais vers la source du bruit pour apercevoir mon vieil ami, Spectrum, léviter à quelque centimètre de moi. Lorsqu'il se rendit compte que je l'observais, mon Pokémon, me fit une grimace avant de s'enfuir en ricanant, depuis le temps que nous, nous connaissions, lui et moi avions noué une amitié indescriptible, lui qui était si timide au départ était maintenant devenu un Pokémon plein de joie de vivre. Tout du moins, autant qu'il est possible d'en avoir pour un Pokémon fantôme. Un long bâillement s'échappa de ma bouche et, je m'étirais une fois de plus pour enfin décider de me lever. Je m'empressais alors de m'habiller et, finalement partit à la recherche de Spectrum. Je fus rejoint en cours de route par mon Feuforève qui, malgré son caractère un peu grognon, aimait prendre part à nos parties de cache-cache.

Spectrum était, je dois l'avouer, plutôt doué pour se cacher, mais il était avantagé par sa condition de fantôme et, le chercher revenais presque à chercher une aiguille dans une botte de foin. C'est alors qu'un bruit attira notre attention à Feuforève et moi-même et, semblerait-il aussi attira l'attention de Spectrum, qui d'un air nonchalant passa à travers le plafond pour venir léviter silencieusement à côté de moi, un challenger était entré dans l'arène. Il ne fallut pas plus de temps à Spectrum pour de nouveau disparaître à travers le mur, et aller accueillir le visiteur. Quant à moi, je pris la direction de la pièce principale de l'arène, pour attendre l'arrivée du dresseur qui venait se mesurer à mes Pokémon de type spectre. La porte me séparant alors de mon challenger s'ouvrit, laissant entré dans la pièce un jeune dresseur qui suivait timidement Spectrum, lançant des regard inquiet autour de lui. Spectrum vint alors se replacer à mes côtés et le challenger s'arrêta face a moi, pour m'indiquer qu'il venait relever le défi de l'arène. J'aimais beaucoup les dresseurs qui ne perdais pas de temps en bavardage inutile et, comme ce jeune garçon ne semblait pas avoir envie de discuter plus longtemps, je lui fis un Léger signe de la tête, avant de me mettre en place et d'envoyer mon premier Pokémon.

Le combat ne fut pas des plus acharné, le jeune homme n'était pas encore prêt pour cette épreuve, c'est donc avec une vague-psy bien placée que Feuforève mit fin au combat, privant le challenger de la victoire. Déçu et dépiter, le jeune homme regagna la sortie de l'arène, en direction du centre Pokémon le plus proche pour faire soigné ses compagnons.

Le reste de la journée se passa relativement calmement, j'en profitais pour entraîner mes Pokémon quelques heures, sans trop les pousser étant donné qu'il avait déjà eut droit à un combat aujourd'hui. Finalement, je décidais à laisser mes compagnons vaguer librement et, sans plus attendre Spectrum disparu vers l'extérieur du manoir. Ce n'est que quelques heures plus tard que je le vis re pointé le bout de son nez, tout exciter, essayant de me prévenir de quelque chose. Je le suivais alors vers la terrasse qui surplombait l'entrée du manoir, pour apercevoir mon frère s'étaler de tout son long sur les marches. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres et alors qu'il poussait la porte, je l'entendis une fois de plus lâcher sa réplique légendaire.


Championne, championne, es-tu là ?

Je fis alors un léger signe de tête à Spectrum qui, dans un gémissement de plaisir, disparut a travers le sol pour rejoindre Oliver, apparaître devant lui dans une grimace qui lui paraissait la plus terrifiante et, finalement lui donner un grand coup de langue avant de disparaître en ricanant. Pendant ce temps, je me dirigeais doucement vers l'escalier pour rejoindre mon frère, mais je fus vite coiffé au poteau par Feuforève qui avait reconnu la voix de la personne qui l'avait soigné il y a de cela si longtemps, et qui était toujours heureuse de le voir, Alors qu'elle lui fonçais dessus d'un aire joyeux, je dis à l'attention de mon frère.

Tu ne te lasseras jamais de cette réplique n'est-ce pas ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Esprit, esprit, es-tu là ? || Sylv
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »
» Esprit Servant de l'anneau
» Esprit Démoniaque || MANQUE LE KIT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Choose You :: Archives :: Archives RP-
Sauter vers: