♦ Règlement
♦ FAQ
♦ Guide
♦ Groupes
♦ Localisation Pkmn
♦ Annexes

♦ Multicomptes
♦ Parrainage
♦ Scénarios
♦ Carte Dresseur
♦ Erreurs
♦ Boutique
♦ Dé Starter
♦ Dé Shiny
♦ Dé Sexe
♦ Succès
♦ Validation Captures
♦ Gestion Pkmn
♦ Oeufs
♦ Clôture RP
♦ Concours
♦ Reproduction
♦ Marché

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Intolérance au respect - feat. Fitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keefe Hoegarden
avatar
Togepi Nucléos Dedenne Goupix Alduin Jr. Excelangue
♦ Messages : 409
♦ Ville d'origine : Lavandia, Hoenn
♦ Job : Éleveur pokémon, tête d'ampoule, horticulteur amateur
♦ Pokémon rêvé : Locklas
♦ Type préféré : Glace et Fée
♦ Avatar : Matthew Hitt (c) Alaska
♦ Commentaires :

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t233-carte-dresseur-de-keefe-hoegarden
MessageSujet: Intolérance au respect - feat. Fitz    Dim 21 Mai - 19:06

Intolérance au respectFitz et Keefe

''La première qualité d'un héro, c'est d’être mort et enterré''

La gorge légèrement sèche, Keefe déambulait depuis quelques minutes déjà dans les rues animées de Centrapolis.  A ses pieds, fermement accroché à son jean élimé, Togepi tentait de suivre le rythme que le imposait son dresseur, silencieusement. Le jeune homme veillait à garder constamment un œil sur son compagnon, beaucoup trop habitué à ses fuites intempestives et son manque de concentration pour se laisser surprendre une nouvelle fois. Un soupir caressant ses lèvres, l'éleveur se laissait guider par son élan, peu conscient d'une destination désirée, profitant de la chaleur estivale et du soleil journalier pour ne pas penser à ses obligations coutumières. Il était arrivé à Centrapolis il y a déjà une petite semaine, et après quelques jours à se procurer divers objets pour le bien êtres de ses Pokémon, il ne savait plus que faire. Il avait déjà réussi à refourguer les quelques baies qu'il avait emmenées avec lui, plus prudent qu'à l'accoutumée, conscient qu'ici, le risque n'était pas à prendre à la légère. Et une épine persistante dans son talon semblait le surveiller de près... Creusant ses joues dans un sourire innocent, Keefe retint un ricanement qui fit levé le nez de Togepi dans sa direction. Tapotant la tete du petit Pokémon fée, le jeune homme prit lourdement place sur un banc isolé, au bord d'une petite place déserte et ombrée. Laissant Togepi difficilement grimpé sur ses genoux, il ferma les yeux quelques secondes, appréciant les murmures lointains de l'effervescence mondaine et la sérénité du lieu.

Il fut tiré d'un état somnolent manquant de peu de l'emporté dans le sommeil par un cri, masculin et indubitablement jeune. Se levant prestement, faisant basculer Togepi sur le sol avec un piaillement indigné, Keefe guetta les environs, essayant de repérer l'origine du son. Il n'était pas un justicier, loin de là, mais il ne pouvait décemment pas ignorer la détresse d'un enfant, quand bien meme sa lâcheté le pousserait à partir en courant. Avisant une ruelle s’enfonçant sur la droite de la place, l'éleveur fila par de grandes enjambées à la rencontre du tumulte, ne s’arrêtant qu'en apercevant deux silhouettes déguerpir à un croisement, ne laissant derrière eux que les pleurs d'un enfant accroupi.

Laissant Togepi aller à la rencontre du gosse, la patience du Pokémon était très utile dans ce genre de situation, Keefe s'approcha à son tour, fourrant ses mains dans ses poches en ne sachant pas très bien comment agir. Toussotant légèrement, essayant de prendre une voix apaisante, et posa ses fesses sur ses talons, se mettant à la hauteur du petit garçon.

- Qu'est-ce qui s'est passé?

Relevant un visage plein de morve pour planter ses yeux dans les siens, le môme bégaya quelques instants avant d'avouer que l'on venait de lui voler son Pokémon, un Croquine, ses pleurs redoublants d'autant plus qu'il semblait désespéré. Soupirant face au regard plein d'espoir de Togepi, maudissant le grand cœur de son Pokémon, Keefe posa une main douce sur la tete de l'enfant, ébouriffant ses cheveux dans un geste qui se voulait fraternel.

-Tout va bien, je vais aller chercher de l'aide. Tu vas te lever, et aller m'attendre au salon de thé, là-bas. Je vais te confier l'un de mes Pokémon, elle a très mauvais caractère mais elle te protégera et te tiendra compagnie.

Fourrant sa main dans sa poche, l'éleveur en sortit la Pokéball de Dedenne, qui grogna légèrement en se dépliant pour marquer son mécontentement. Interrompu au milieu d'une sieste, de toute évidence. Caressant la petite tete du Pokémon du bout des doigts, évitant une morsure, Keefe l'attrapa d'une main pour la poser sur les cheveux du gamin. ''Désolé de te déranger, ma douce. Est-ce que tu peux veiller sur lui le temps que je revienne? Je ne serais pas long...''

Souriant largement en réponse au crissement de dents de ''sa douce'', Keefe releva l'enfant pour le pousser lestement vers le salon de thé, attrapant Togepi pour se diriger à son tour vers le centre-ville. Le visage brusquement assombri, hésitant entre éclater de rire face à ce qu'il allait faire, ou prier pour ne pas finir derrière des barreaux, le jeune homme prit le chemin du commissariat, posant un masque d'insolence sur visage. La suite des événements risquait d’être mouvementée.

Car il n'avait pas vraiment d'autres solutions que d'aller demander de l'aide à ce crétin de commissaire Radcliffe.


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Intolérance au respect - feat. Fitz    Mar 23 Mai - 11:53


   
INTOLERANCE AU RESPECT
keefe & fitz


J'en étais à mon huitième café, et c'était de la caféine qui roulait dans mes veines. J'avais l'impression de pouvoir soulever des murs et voler dans le ciel. Encore un, et je pourrais soulever le ciel et voler dans des murs. « Lachlan, tu veux bien- » commençais-je, minaudant, envers mon adjoint. Un regard exaspéré du jeune homme, et une réponse cinglante. Non. Je mis ma main sur le coeur, l'air blessé, la lèvre inférieure tremblante. « Comment oses-tu me dire non, à moi qui t'aime et qui te soutiens et ... C'est toujours non hein ? Raaah. T'es naze tu le sais ça, mon petit Lachlan ? » Je lui tirais la langue puérilement, et retournais en maugréant dans mon bureau. C'est que, à force de laisser la paperasse s'entasser, c'était une véritable mer de dossiers. Je sur-nageais jusqu'à une chaise, craignant presque qu'un de ces dossiers ne pointe un aileron fait d'une page pliée.

Tout en m'adossant plus confortablement, j'empêchai difficilement, malgré mon café chaud, mes paupières de se fermer. Knight avait encore déjoué plusieurs plans machiavéliques. Et qu'en récoltais-je ? Rien du tout. Nulle jeune femme ne se jetait à mes pieds en me suppliant de lui enlever tout ses vêtements, nulle gloire ne m'auréolait, pas de public m'ovationnant. Par Arceus, n'y avais-je pas droit ? C'était tous des ingrats. Moi, je n'avais pas mon slip au-dessus de ma combinaison, et puis ceux que je sauvais pouvaient admirer mes petites fesses fermes. Je les sauve, et en plus je leur offre une belle vue. Et personne pour me dire merci ! J'étais parfaitement incompris, voilà.

Deux coups frappés à ma porte me firent sursauter - à croire que je m'étais finalement endormi. J'avais renversé un peu de café sur ma chemise, et c'est d'un air grognon tel un ours à qui on aurait piqué son miel que j'allais ouvrir à un Lachlan à l'air constipé. Derrière lui, une silhouette. Je m'immobilise, les yeux écarquillés, puis pointe un doigt un peu trop accusateur et sûr de lui vers le gamin.

« T'as avoué tes crimes, fils de Darkraï ? Je le savais ! Je le sa- » mais encore une fois, le regard clair de mon adjoint cloue mes lèvres. Je grommelle - une autre fois, promis, Fitz, ce gosse révélera ce qu'il fait de mal. Vol de chewings-gums, chatouilles de mamie. Avec sa gueule d'ange, on lui donnerait le bon Arceus sans confession, mais pas lui, oh non ! Lachlan nous laissa sur le pas de la porte du bureau du commissaire - mon bureau, donc- et je fis un pas dans sa direction, les sourcils froncés.

« T'es venu pour quoi faire, graine de délinquant ? Mon sublime visage te manquait ? T'as prit goût à me voir, et tu ne peux t'empêcher de rêver de moi ? Je comprends va, t'inquiètes pas, ça passera, j'suis pas de ce bord là. » Le gros relou, qu'on m'appelle, mais hé, je sui carrément drôle, merci. J'ai un large sourire benêt, les mains sur les hanches ; sur ma chemise immaculé, une tâche brune, sentant le café. Mais je suis curieux : que fait-il ici, celui-là ? Dans un coin du bureau, un monticule de papiers bouge ; ce monticule se révèle être Ripley, la feunnec, qui de ses grands yeux noisettes, observe la scène avec une vigilance constante. A croire que des deux, de l'humain ou du pokémon, un seul a un cerveau et sait le faire fonctionner, quand on les voit ...

   
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Keefe Hoegarden
avatar
Togepi Nucléos Dedenne Goupix Alduin Jr. Excelangue
♦ Messages : 409
♦ Ville d'origine : Lavandia, Hoenn
♦ Job : Éleveur pokémon, tête d'ampoule, horticulteur amateur
♦ Pokémon rêvé : Locklas
♦ Type préféré : Glace et Fée
♦ Avatar : Matthew Hitt (c) Alaska
♦ Commentaires :

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t233-carte-dresseur-de-keefe-hoegarden
MessageSujet: Re: Intolérance au respect - feat. Fitz    Ven 2 Juin - 16:42

Intolérance au respectFitz et Keefe

Irrité, Keefe l'était. Debout devant l'imposant poste de police, surement celui possédant le plus de moyens dans la région, il fulminait intérieurement. Les lèvres pincés, creusant son visage déjà fin d'un masque de condescendance, il ne cessait d'hésiter à franchir cette maudite porte d'entrée. Un pas avant, une main qui se tends, se soldaient par deux pas en arrières. Il n'avait pas peur; il lui aurait fallu plus qu'une confrontation avec un homme armé pour en arriver là, mais la simple idée de demander de l'aide au plus grand boulet de cette ville l'horripilait horriblement. Fitzgerald Radcliffe était un homme à part, dans tous les sens du terme.
Soupirant fortement, le jeune homme se décida tout de meme à pousser la porte. Son engagement et sa chevalerie inopiné auprès du jeune garçon le cisaillait de toute part. Masquant ses lèvres d'une mimique décadente, sourire narquois et innocence du regard, il se dirigea rapidement vers un bureau occupé, dans le fond de la salle. Les mains dans les poches, il demanda poliment à voir le commissaire, ignorant délibérément l'air morne et suspicieux de son interlocuteur. Se laissant conduire à travers l'établissement, il tapota distraitement la tete de Togepi, fermement accrocher dans son mollet dans un geste aussi handicapant que désespéré. Un vrai petit trouillard.
« T'as avoué tes crimes, fils de Darkraï ? Je le savais ! Je le sa- » Lui sautant presque dessus, Keefe s'attendit presque à déceler un brin de bave aux coin de ses lèvres, tellement l'homme brûlait d'excitation. Crissant des dents, le jeune éleveur laissa un large sourire s'étendre sur ses lèvres, polis et innocent, dénotant complètement avec sa soudaine envie d'aller spontanément se cogner la tete contre un mur.
L'air plus sérieux suite à la désertion de son adjoint, le commissaire Radcliffe le regarda suspicieusement, ne pouvant toutefois s’empêcher de lâcher quelques propos graveleux à son encontre. Faisant de son sourire une religion, Keefe n'attendit pas la permission pour prendre place sur un tabouret, délogeant négligemment une petite pile de dossier de sous son postérieur. ''Vous m'avez toujours l'air aussi en forme, commissaire. Je suis ravi de voir que l'age ne vous atteint pas... Encore.'' Une formule de politesse classique, de manière à commencer les hostilités en douceur sans toutefois se mettre directement le commissaire à dos. Il avait besoin de lui, nom de dieu. ''Et sauf votre respect, Radcliffe, vous êtes bien trop flasque pour m’intéresser. Serais-ce une vilaine bedaine, que j’aperçois derrière votre chemise? Il y a du laisser aller...'' Une pépite de malice au fond des prunelles, il savait aussi s'y prendre, question lourdeur. Et s'il fallait jouer ce jeu là, alors...
Interrompu par la petite poigne de Togepi sur son pantalon, Keefe se fit plus sérieux, revenant avec brutalité à la raison de sa venue ici. Soupirant, posant ses yeux le plus sérieusement du monde sur le commissaire dans un effort évident, il débuta sa demande.
''Un gamin c'est fait voler son Pokémon, à quelques rues de là. J'étais près de la scène, donc j'ai essayé d'intervenir... Mais ils se sont échappés. Mon Dedenne est avec le gosse. Je vous refile le job, vous êtes bien là pour ce genre de choses, non?''


© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
Intolérance au respect - feat. Fitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vers le respect des droits economiques et sociaux des citoyens haitiens
» Un Peu Plus de Respect Pour les Bienfaits Reçus !
» Le mal d'Haiti: le non-respect de ses semblables
» [Non Respect JDH] Kissiou (28/03/1458) (coupable)
» ForumHaiti : Une modération qui rime avec le respect mutuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I Choose You :: La région d'Ebera :: Villes :: Centrapolis-
Sauter vers: