⦿ Règlement
⦿ FAQ
⦿ Guide
⦿ Groupes
⦿ Localisation Pkmn
⦿ Annexes
⦿ Récapitulatif des Règles
⦿ Bottins

⦿ Multicomptes
⦿ Parrainage
⦿ Scénarios
⦿ Carte Dresseur
⦿ Erreurs
⦿ Boutique
⦿ Dé Starter
⦿ Dé Shiny
⦿ Dé Sexe du Pkmn
⦿ Succès
⦿ Validation Captures
⦿ Gestion Pkmn
⦿ Œufs
⦿ Clôture RP
⦿ Concours
⦿ Reproduction
⦿ Marché
⦿ Échange Miracle
⦿ Défis

Revenir en haut Aller en bas



 
Le deal à ne pas rater :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
8 €
Voir le deal

Partagez
 

 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Héra Delacroix
Héra Delacroix
Justin François Stéphanie Yvain Valérie Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 369
⦿ Ville d'origine : Centrapolis
⦿ Job : Aucun - Ex Mannequin, maintenant dresseuse
⦿ Pokémon rêvé : Bruyverne
⦿ Type préféré : D'aucun diraient le type Fée, et si Héra les aime bien, elle a pourtant une préférence pour les dragons et la glace.
⦿ Avatar : Scarlett Leithold by Praimfaya
⦿ Commentaires : Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 13f

~ Dream team ~

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_778_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_715_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_471_EB
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_350_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_094_LGPEBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_497

Fiche RPLiens

https://ichooseyou.forumactif.com/t7144-carte-dresseur-de-hera-delacroix#373432
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMar 16 Juin - 16:11




Olympe & Héra
RÉCAPITULATIF DU RP
OLYMPE
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

 

  lvl 00

  lvl 00

  lvl 00


  G1
  G2
  G3
  G4
  G5
  G6
  G7

  OBJETS UTILISÉS

  ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTS
HERA
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

 

  lvl 00

  lvl 00

  lvl 00


  G1
  G2
  G3
  G4
  G5
  G6
  G7

  OBJETS UTILISÉS

  ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTS

 
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Héra Delacroix
Héra Delacroix
Justin François Stéphanie Yvain Valérie Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 369
⦿ Ville d'origine : Centrapolis
⦿ Job : Aucun - Ex Mannequin, maintenant dresseuse
⦿ Pokémon rêvé : Bruyverne
⦿ Type préféré : D'aucun diraient le type Fée, et si Héra les aime bien, elle a pourtant une préférence pour les dragons et la glace.
⦿ Avatar : Scarlett Leithold by Praimfaya
⦿ Commentaires : Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 13f

~ Dream team ~

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_778_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_715_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_471_EB
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_350_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_094_LGPEBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_497

Fiche RPLiens

https://ichooseyou.forumactif.com/t7144-carte-dresseur-de-hera-delacroix#373432
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMar 16 Juin - 17:27

Michael avait prévenu Héra que les Montagnes Arpent étaient accessibles, sans pour autant être de la plus grande des sécurités ; la prudence était de mise, et la jeune femme n’ignorait pas qu’une première promenade dans un endroit comme celui-là n’aurait pas dû se faire en solitaire. Pourtant, c’était bien seule et le sourire aux lèvres que Héra s’engagea sur le chemin abrupt qui grimpait sur le flanc d’un pic rocheux particulièrement inhospitalier. En cette saison, il faisait chaud, et la jeune femme n’avait que peu d’occasions d’admirer le paysage, trop occupée qu’elle était à surveiller ses pieds traîtres du regard, de peur de glisser sur le chemin sablonneux et se tordre à nouveau une cheville. Pas question de rentrer au campement avec une nouvelle blessure à ajouter à son palmarès déjà rondelet d’erreurs en tout genre : cette fois, elle ferait attention, et rentrerait en un seul morceau.

Près d’elle, le Mimiqui manifestait des signes d’impatience de plus en plus évidents à l’idée d’arriver à Jatauba, si bien qu’elle avait hésité entre le laisser au campement avec les garçons ou l’amener avec elle ; mais comme à chaque fois avec Justin, il ne lui avait pas laissé le choix lorsqu’ils avaient eu terminé de monter le campement, et qu’il avait décidé de la suivre. A ses côtés, son corps spectral dissimulé habilement sous le costume grossier semblait trottiner, et elle se demanda, alors, quelle forme effrayante pouvait bien posséder un petit Pokémon comme lui au point de tuer de peur tous ceux qui s’étaient aventurés à regarder en-dessous. Flânant entre les cailloux, les pierres claires et les touffes clairsemées d’herbe sèche, l’ex-mannequin leva la tête, en direction d’une corniche qui laisserait à coup sûr suffisamment de place à un humain pour observer les montagnes d’un peu plus haut.

Le seul ennui, c’était qu’il fallait grimper.

Qu’en penserait Mike ? A vrai dire, Héra n’en savait rien. Il la dissuaderait peut-être de monter ou insisterait pour l’y aider ; oui, mais Mike n’était pas là, et il fallait qu’elle s’endurcisse. Concentrée, déterminée à faire une connerie et tout à fait prête à regretter encore une fois de ne pas posséder de téléphone portable, la jeune dresseuse se dirigea d’un pas ferme vers ce qu’elle voyait comme un petit tertre d’environ six mètres, qu’elle jugea facile à escalader ; elle le regretterait sans doute amèrement, mais inconsciente de ce simple état de fait, elle s’avança vaillamment et posa une main sur une lourde pierre, dans l’intention manifeste de commencer l'ascension. Ce qui devait arriver arriva ; à mi-chemin, son pied ripa sur un rocher traître qui s’effondra avec bruit, et tomba juste à côté d’un Justin qui fit un écart dans un grondement à peine perceptible. En contrebas, le Pokémon tournait près du tertre, incapable de monter mais mécontent de constater que la prise suivante était trop haute, et celle d’avant trop basse pour que Héra se rattrape sans bobo. Elle était coincée.

« Euh, balbutia-t-elle, suspendue entre le sol et le ciel, sur un tout petit carré de terre qui menaçait de glisser. Il y a quelqu’un ? » Comme si sa voix fluette allait porter ; de plus, il était stupide de croire que quelqu’un allait encore passer par là au bon moment. Avec un soupir, elle se résigna : il fallait qu’elle saute, même si la réception risquait d’être douloureuse. Prenant une longue inspiration, Héra passa son sac par-dessus ses épaules pour le jeter au sol, ferma les yeux, pria Arceus, et sauta à son tour.

Elle se réceptionna avec lourdeur, sur le côté du corps, directement dans la terre et les cailloux qui lui écorchèrent la peau. Protégée par ses bras qu’elle avait placé par instinct pour protéger ses côtes fragiles, son cou et sa tête, ils n’empêchèrent pourtant pas son souffle de se couper lorsque le choc fit vibrer son corps tout entier. Elle était tombée de haut, mais son sac avait amorti le plus gros de la chute ; pourtant son corps endolori protesta quand elle essaya de se relever. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle aperçut d’abord une paire de chaussures, haussa un sourcil. Prolongées par des jambes et un corps de jeune homme, elles étaient plantées bien devant elle. Donc, quelqu’un aurait pu la faire descendre sans qu’elle se fasse mal. Ce fut un petit rire qui lui échappa alors, couchée sur le sol, tandis qu’elle redressait le nez pour aviser une petite mine curieuse, sans savoir ce que le garçon avait pensé de son saut stupide dans le vide. « Ah, bonjour ! dit-elle avec un grand sourire, qui se termina en grimace. C’est pas ma faute, j’ai voulu grimper là-haut et les cailloux ont pas voulu. Vous pouvez m’aider à me relever ? »

CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMar 16 Juin - 17:27

Le membre 'Héra Delacroix' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Montagnes Arpent' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 194

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 4

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 888770_Femelle
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Zoran
Olympe Zoran
Lorenzo Idris Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 248
⦿ Age du Personnage : 24
⦿ Ville d'origine : Corrifey, Galar
⦿ Job : Psychologue
⦿ Pokémon rêvé : Mentali
⦿ Type préféré : Psy
⦿ Avatar : Brandon Flynn
⦿ Commentaires :
Olympe parle en lightseagreen

https://ichooseyou.forumactif.com/t7261-carte-dresseur-d-olympe-zoran
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMer 17 Juin - 14:53

Blonde sur le chemin,
les ennuis sont pas loin
Héra & Olympe
A en croire par le regard qu’il me jette, Lorenzo me déteste de l’avoir traîné ici. Et, si je dois être parfaitement honnête, je crois que je me déteste un peu aussi. Je sais bien que j’essaie de miser sur des activités qui me changent de mes habitudes, mais une randonnée en montagne… Surtout que j’ai entrepris ce parcours du combattant en solitaire, simplement avec mister Psystigri qui aurait largement préféré rester à se prélasser dans son panier à la maison. A l’heure actuelle, j’aimerais bien être dans mon canapé, moi aussi. Des cailloux, à perte de vue, et au loin, le désert. Alors oui, c’est joli, c’est super joli, mais c’est un peu désolant, à mon avis. Je m’étais dit que combiner sport et dépaysement serait une bonne chose, j’aurais sans doute dû y réfléchir à deux fois. On ne s’improvise pas sportif, surtout quand on ne l’est vraiment pas, et d’autant plus quand il fait chaud comme ça. Je dois le reconnaître, j’en ai peut-être un peu trop fait sur le côté sortir de sa zone de confort, trop d’un coup.

Et wow ! J’ai dérapé sur un caillou lisse et manqué de tomber. Tout le poids du regard plein de jugement du Psystigri s’abat dans mon dos. « Je sais Enzo. Je sais. Promis on arrivera quelque part… à un moment. » Je me suis bien documenté, avant de venir ici, j’ai trouvé une carte, un chemin de randonnée à suivre jusque Jatauba. Je me suis peut-être un peu éloigné du trajet prévu, je ne sais pas trop. Ailleurs, j’aurais pu compter sur la géolocalisation de mon portable, mais ici… Le réseau n’est pas vraiment la priorité, ce qui rend inaccessible mon seul moyen de me repérer. Je soupire. Je ne suis pas perdu, normalement, j’ai tout bien fait. C’est juste que je voudrais m’en assurer, et je ne peux pas le faire. Tant pis. De toute façon, je n’ai pas le choix, je vais continuer d’avancer jusqu’à arriver à destination, parce que je la trouverai bien, à un moment ou à un autre.

Je crois alors entendre une voix, je ne parviens pas à distinguer ce qu’elle dit, pas même un mot, mais j’entends un son, et ça me fait penser à une voix humaine, dans le lointain. Je me retourne donc et observe les alentours, mais rien. Je fronce les sourcils. « T’as entendu, Enzo ? » Mais à la manière dont me regarde le Psystigri, je suppose que ce n’est pas le cas. Tant pis, j’ai dû rêver. Les hallucinations auditives, c’est parfois d’un banal. Enfin bon, je crois que c’est le moment de faire une petite pause, histoire de boire, de faire boire Lorenzo aussi, pour rester tous les deux bien hydratés. Un petit coin d’ombre, au pied d’un à-pic rocheux. Je souffle un peu, car c’est fatiguant cette randonnée. Sans ajouter le fait que je ne connais pas la portion de route qu’il me reste à faire. Non, c’est évident, je me suis surestimé.

Sans crier gare, un sac vient s’écraser au sol. Sous mon nez. Je reste hébété l’espace d’une ou deux secondes, pas plus. Suffisamment longtemps pour que je puisse voir une femme tomber sur le sac, du ciel, encore. Comment ? Puis je réalise que la dévisager de la sorte, en faisant les gros yeux, ce n’était pas vraiment très poli, et que je ferais mieux de me reprendre. Ce n’est pas très digne d’un psychologue de mettre mal à l’aise une personne qu’on rencontre à l’instant, même si elle vient littéralement de tomber du ciel. En vrai, à tomber comme ça, elle s’est peut-être blessée… Même si son rire m’indique l’inverse. Bon, ça va, elle va bien. C’est déjà ça. « Ah, bonjour ! » Son sourire s’évapore pour laisser place à une sorte de grimace, de douleur peut-être. « C’est pas ma faute, j’ai voulu grimper là-haut et les cailloux ont pas voulu. Vous pouvez m’aider à me relever ? » Ah. Donc elle n’est pas tombé du ciel, mais du gros rocher juste au-dessus de ma tête. Je n’aurais jamais pensé à grimper dessus, je ne pense même pas avoir assez de force dans les bras pour ça… Enfin. Il faut que je me reconcentre. « Oui… Oui, pas de souci. » Je lui tends la main, pour qu’elle puisse s’y agripper et que je lui permette de se relever. « Sacrée chute quand même. Vous ne vous êtes pas trop fait mal, j’espère ? » Il est évident que je m’inquiète pour elle. Je ne suis pas parti en vadrouille sans mon kit miniature de premiers secours dans mon sac à dos. Bon, je n’ai rien de grandiose, mais le strict minimum peut aider, si jamais il y a besoin.

Une fois la demoiselle sur ses deux jambes, je décide de me présenter. « Du coup, Olympe, randonneur débutant. Enchanté. » Une poignée de main officialise toujours une présentation, alors, tout sourire, je lui tends une nouvelle fois la main, cette fois-ci pour qu’elle la serre. Je sens alors une pression contre mon mollet. Ah. Oui. Lorenzo. Je crois que ça ne lui plaît pas trop que je m’introduise mais que je l’oublie. « Et voici Lorenzo, mon Psystigri. » Au moins, il est content, ce sera une chose de moins pour laquelle il boudera lorsque nous rentrerons à la maison. Mon esprit ne tourne cependant pas autour du félin, mais de la demoiselle tombée du ciel. Bon, oui, je sais qu’elle n’est pas réellement tombée du ciel, mais ça rime presque, puis c’est une jolie image. Je suis curieux. « Vous venez ici pour escalader ? C’est la première fois que je viens ici, et je suppose que c’est un coin pour ça, non ? » C’est fou que je sois si peu doué pour lancer la conversation alors que c’est pratiquement mon métier, de discuter avec les gens. Dès que ça sort de mon domaine de compétence, c’est juste moins évident, mais je continue d’essayer, on verra bien ce qu’elle en dit.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMer 17 Juin - 14:53

Le membre 'Olympe Zoran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Montagnes Arpent' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 532

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 7

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 237247_Male

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Normal
Revenir en haut Aller en bas
Héra Delacroix
Héra Delacroix
Justin François Stéphanie Yvain Valérie Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 369
⦿ Ville d'origine : Centrapolis
⦿ Job : Aucun - Ex Mannequin, maintenant dresseuse
⦿ Pokémon rêvé : Bruyverne
⦿ Type préféré : D'aucun diraient le type Fée, et si Héra les aime bien, elle a pourtant une préférence pour les dragons et la glace.
⦿ Avatar : Scarlett Leithold by Praimfaya
⦿ Commentaires : Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 13f

~ Dream team ~

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_778_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_715_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_471_EB
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_350_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_094_LGPEBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_497

Fiche RPLiens

https://ichooseyou.forumactif.com/t7144-carte-dresseur-de-hera-delacroix#373432
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMer 17 Juin - 23:20

« Oui… Oui, pas de souci. » Etait-il perturbé par cette arrivée fracassante, ou Héra l'avait-il blessé en balançant son sac au sol comme une sauvage, la jeune femme n'en savait rien mais ce fut avec un soulagement non feint qu'elle attrapa la main qui se tendait vers elle, pour se hisser d'une flexion des jambes accompagnée d'une belle grimace. Elle aurait beaucoup de bleus le lendemain, et sans doute quelques griffures qu'il faudrait camoufler en rentrant au campement mais dans l'ensemble, tout allait merveilleusement bien. Elle n'avait rien de cassé ou de foulé, elle pouvait donc reprendre sa marche, songea-t-elle avec un sourire tranquille, tout en chassant d'un revers de la main les poussières et petits cailloux qui s'étaient incrustés dans son bras droit. Elle s'en tiendrait à quelques écorchures, pas de quoi paniquer, songea-t-elle en se tournant, une fois son affaire faite.  « Sacrée chute quand même. Vous ne vous êtes pas trop fait mal, j’espère ?
Non, vous inquiétez pas ! C'est rien du tout, je vais avoir un gros bleu sur la cuisse mais je suis pas tombée de très haut, c'est gentil de demander. »

Une fois debout sur ses deux pieds, bien ancrés dans la terre ferme, Héra posa les yeux sur le garçon qu'elle avait alerté. Il était assez grand, les cheveux caramel, les yeux brillants de calme et de curiosité. Il se tenait droit, un sac sur l'épaule, visiblement prêt à partir en randonnée. Il avait l'air avenant ; il n'en fallut pas plus à Héra pour se dire qu'elle l'aimait bien. « Du coup, Olympe, randonneur débutant. Enchanté. » Il tendit une main qu'elle serra aimablement ; un sourire aux lèvres, elle se présenta à son tour. « Moi c'est Héra, dresseuse débutante aussi. Mais je crois que ça s'est vu. » Une randonneuse chevronnée n'aurait sans doute pas incriminé les pierres glissantes pour une chute comme celle-là. Sa maladresse n'avait ni limite, ni égale, songea-t-elle avec bonhomie, parce qu'elle avait décidé de faire avec depuis bien longtemps. « Et voici Lorenzo, mon Psystigri. » Ce dernier ressemblait beaucoup au Pokémon de Travis ; sauf qu'Elise n'aurait jamais accepté de marcher à côté de son dresseur, lui préférant l'épaule pour une meilleure vue d'ensemble. Après un salut de la main en direction du Pokémon et une rapide présentation de Justin, qui avait décidé de se mettre légèrement en retrait, l'ex-mannequin releva doucement le nez vers le jeune homme.

« Vous venez ici pour escalader ? C’est la première fois que je viens ici, et je suppose que c’est un coin pour ça, non ? » La question, bien que sensée, lui arracha un rire franc et amusé. Escalader, elle ? Mike aurait sans doute perdu deux couleurs s'il avait entendu une chose pareille. Elle secoua doucement la tête, avant de lui désigner le petit tertre du menton. « Ah non, pas du tout ! C'est la première fois que je viens dans les montagnes, je venais capturer des Pokémon au départ. Et puis j'ai vu la petite colline, là, et je me suis dit que j'y verrais mieux en grimpant alors j'ai essayé. » C'était stupide et parfaitement inconscient, mais ces deux mots-là faisaient indéniablement partie du caractère de la jeune femme. Ramassant son sac à dos par une anse, elle le passa par-dessus son épaule, décidée à repartir. « Sauf qu'en fait je suis une vraie calamité sur pattes, alors du coup j'ai fait tomber une pierre et je me suis retrouvée coincée, donc j'ai sauté et je suis tombée. Mais c'est pas du tout la première fois que ça m'arrive. » Inconsciemment, elle avait fait quelques pas en avant, pour inviter le jeune homme à la suivre ; il pourrait bifurquer s'il en avait envie, mais elle n'était jamais contre un peu de compagnie. « Je suis dresseuse depuis quelques semaines, je connais pas du tout les zones sauvages. Je me suis tordue la cheville à la plage près de Centrapolis, et j'ai bien dû me perdre dix fois quand j'étais toute seule, c'est incroyable comme je suis maladroite, en fait. Mais j'adore me balader, c'est génial non ? En plus il fait super beau aujourd'hui, c'est le temps idéal pour jouer les casses-cou, et puis j'ai personne pour me gronder si je fais une bêtise alors j'en profite. » Bavarde, Héra ? Si peu. « On est cinq dresseurs, on fait la route ensemble, et les garçons savent que c'est dangereux de me laisser me promener toute seule, en plus j'ai pas de portable donc si j'ai un vrai problème... enfin là j'ai piqué celui de Ruben mais c'était vraiment parce que j'étais forcée. Alors comme ça t'aimes la randonnée ? T'étais déjà venu dans les montagnes ? »
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMer 17 Juin - 23:20

Le membre 'Héra Delacroix' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Affaiblissement Pkmn' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 450092_ARATE
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Zoran
Olympe Zoran
Lorenzo Idris Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 248
⦿ Age du Personnage : 24
⦿ Ville d'origine : Corrifey, Galar
⦿ Job : Psychologue
⦿ Pokémon rêvé : Mentali
⦿ Type préféré : Psy
⦿ Avatar : Brandon Flynn
⦿ Commentaires :
Olympe parle en lightseagreen

https://ichooseyou.forumactif.com/t7261-carte-dresseur-d-olympe-zoran
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyVen 19 Juin - 18:45

Blonde sur le chemin,
les ennuis sont pas loin
Héra & Olympe
Je suis rassuré par le fait qu’elle ne se soit pas blessé plus gravement que ça. Même si un gros bleu, ça reste douloureux. Cette jeune femme ne semble pas s’en formaliser outre mesure, alors je suppose que je vais passer outre, même si je ne peux m’empêcher d’avoir un peu mal pour elle. Du coup, je me présente, et elle fait de même. « Moi c'est Héra, dresseuse débutante aussi. Mais je crois que ça s'est vu. » Impossible de retenir ce rire très léger, l’humour est une véritable aptitude sociale de l’Homme, et Héra – puisqu’il s’agit de son prénom – semble savoir faire preuve d’autodérision. C’est une chose que j’apprécie, pour tout dire. C’est que j’ai un peu trop l’habitude d’avoir des discussions sérieuses et lourdes de sens avec mon métier, un peu de légèreté, ça ne se refuse pas. Puis Lorenzo s’est manifesté pour que je le présente, et c’est ce que j’ai fait. Je ne m’attendais juste pas à ce qu’Héra me présente un… ça. Je ne sais pas ce que c’est, comme Pokémon, mais il a l’air absolument terrifiant. Je fais cependant de mon mieux pour ne rien laisser paraître, comme si de rien n’était. Justin, donc. Super. Pas chance, il ne s’approche pas.

J’ai besoin de penser à autre chose pour faire abstraction de l’espèce de cosplay de Pikachu creepy qui accompagne la jeune dresseuse. C’est pour ça que je demande à Héra si elle vient faire de l’escalade ici. Et je découvre que je suis totalement à côté de la plaque. Mais vraiment. Je ne suis pas le seul à découvrir ces montagnes, et je ne sais pas si ça me rassure. D’un côté, je me sens moins seul, de l’autre, si son sens de l’orientation n’est pas plus développé que le mien, ça risque de poser problème pour arriver à destination, je crois. Elle est venue ici pour capturer des pokémons, c’est vrai que c’est une chose que les dresseurs font. J’aurais peur, moi, si je devais approcher des pokémons sauvages, comme ça. Ce n’est pas vraiment Lorenzo qui va me protéger du danger… Enfin bref. Au passage j’ai l’explication du pourquoi et du comment elle est tombée comme ça devant moi. Elle voulait grimper là-haut. Je regarde en hauteur, et c’est vrai que ça pourrait être un bon endroit, pour avoir un bon point de vue. Et pourquoi pas ? Enfin, pas pour moi, ça reste inenvisageable, hors de ma portée. « Ça se tentait. Au moins vous n’aurez pas de regrets, vous aurez essayé. » Sous mes yeux, elle remet son sac sur son dos, je suppose qu’elle s’apprête à reprendre la marche. Je me prépare donc mentalement à faire de même. Je n’aurais pas été contre me reposer encore cinq minutes, mais j’aurais encore voulu cinq minutes dans cinq minutes. Il faut se lancer, alors autant y aller.

Héra se met alors à m’expliquer plus exactement comment elle a fait son compte, pour atterrir devant moi, et m’indique même que ce n’est pas la première fois. Mais, ce qui m’interpelle – déformation professionnelle – c’est de l’entendre se qualifier de vraie calamité sur pattes. C’est assez fort, comme termes pour se définir. Après, il est possible qu’elle me fasse une description globale, pour m’exprimer sa maladresse générale, mais je ne sais pas vraiment. Allez, ce n’est pas une patiente, alors il faut que j’arrête d’analyser chaque tournure de phrase et chaque choix de mot. Il faut que j’éteigne mon cerveau, un peu. La jeune blonde commence à avancer et je lui emboîte le pas, sans plus chercher à comprendre. Nous arriverons bien quelque part, à un moment ou à un autre, et je ne me débrouillerai absolument pas mieux seul. Héra se lance alors dans la discussion. Enfin, discussion, c’est plus un monologue qu’autre chose, mais ça me convient, j’ai l’habitude. C’est mon métier de prêtre une oreille attentive, alors je ne suis pas dépaysé en tombant sur quelqu’un d’aussi loquace. Au contraire, c’est source d’un nombre incalculable d’informations qui me permet de cerner toujours plus cette jeune femme. Elle est dynamique, et peu timide, ça c’est certain. J’ai d’ailleurs confirmation que le propos a priori dévalorisant qu’elle avait utilisé pour parler d’elle était bien en lien avec sa maladresse. Comme quoi, je suis doué à ce petit jeu, j’ai un bon instinct. Du coup, c’est tout à fait normal quand on rencontre quelqu’un pour la première fois d’exagérer certains de nos traits, je le fais sans doute aussi. Et puis je comprends, entre sa cheville, le fait qu’elle se perde puis la chute de tout à l’heure, c’est vrai qu’il y a de quoi se qualifier de maladroit. En tout cas, elle semble particulièrement bien le vivre. Sans compter qu’elle est plus qu’enjouée.

J’allais répondre que casse-cou n’était pas vraiment mon deuxième prénom, voulant profiter d’une pause dans le discours de la jeune blonde, sauf qu’elle reprend presque immédiatement. Bon, bah tant pis. Je trouve ça fascinant, les personnes capables de parler, comme ça. Et puis amusant aussi. Elle voyage donc en groupe habituellement, mais je crois comprendre qu’ils se séparent de temps à autres pour voyager chacun de leur côté. C’est assez intriguant, pour moi, ce genre de mode de vie, sur les routes. Je suis un pur sédentaire, qui a besoin de son petit chez soi et de son petit confort. Au moins, les garçons qui sont avec elle me paraissent protecteurs, de ce que j’entends. Et, avant même que je ne m’en rende compte, la discussion prend un tournant. « Alors comme ça t'aimes la randonnée ? T'étais déjà venu dans les montagnes ? » C’est à moi de parler, et après tout ça, je ne m’y attendais pas vraiment. Il suffit d’aligner mes neurones. « Je ne sais pas si j’aime ça… J’essaie en tout cas. Je me dis que ça pourrait me plaire, comme activité, mais je ne suis pas trop convaincu. Et Lorenzo est encore moins convaincu que moi. » Ah ça, aucun doute possible là-dessus. Vu la tronche que le Psystigri tire, il m’en veut de l’avoir embarqué là-dedans. C’est pourquoi je le prends dans mes bras. « Et c’est aussi la première fois que je viens ici. » Je sens que je ne dois pas m’arrêter là, que je dois continuer de parler, tout comme nous continuons d’avancer. « J’essaie d’ajouter un peu plus d’activités en extérieur dans mon planning, pour ne plus me contenter de rester chez moi. Si je ne m’étais pas fait violence, je crois que je serais dans mon canapé, à lire un livre ou regarder la télé. » Parce que je suis comme ça, depuis toujours. Et j’ai décidé qu’il fallait que ça change. Je ne peux pas aider les personnes à affronter ce monde, si j’en ignore tout. Alors me voilà à tester des trucs, comme la randonnée en montagne. « Oh, ça descend bien là… » En effet, devant nous, ce n’est plus vraiment plat, plus du genre abrupt. Sauf que le chemin – enfin, je crois bien que c’est le chemin – continue en contrebas, ce qui ne signifie qu’une seule chose. Nous allons devoir descendre.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyVen 19 Juin - 18:45

Le membre 'Olympe Zoran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Montagnes Arpent' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 58

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 18

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 888770_Femelle

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Normal
Revenir en haut Aller en bas
Héra Delacroix
Héra Delacroix
Justin François Stéphanie Yvain Valérie Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 369
⦿ Ville d'origine : Centrapolis
⦿ Job : Aucun - Ex Mannequin, maintenant dresseuse
⦿ Pokémon rêvé : Bruyverne
⦿ Type préféré : D'aucun diraient le type Fée, et si Héra les aime bien, elle a pourtant une préférence pour les dragons et la glace.
⦿ Avatar : Scarlett Leithold by Praimfaya
⦿ Commentaires : Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 13f

~ Dream team ~

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_778_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_715_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_471_EB
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_350_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_094_LGPEBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_497

Fiche RPLiens

https://ichooseyou.forumactif.com/t7144-carte-dresseur-de-hera-delacroix#373432
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyLun 22 Juin - 0:52

C'était agréable, quelque part, de constater que Héra n'était pas la seule à débuter dans tout ça. Le garçon qui lui avait emboîté le pas semblait tout aussi gauche qu'elle mais marchait tout de même vers l'inconnu ; c'était plus rare que les dresseurs chevronnés que la jeune femme avait l'habitude de rencontrer, et qui lui faisaient presque peur. Face à des gens qui se promenaient avec un Tortank ou un Rhinoféros, quelles chances avait-elle de remporter des badges et gagner la ligue ? Elle n'en savait rien, mais elle aimait à se dire qu'elle s'encouragerait elle-même pour rester concentrée sur son objectif. Et lui, est-ce qu'il ne venait que pour la promenade, ou cherchait-il un Pokémon pour accompagner son Psystigri ? Délaissant son interminable débit de paroles au profit d'une question, elle sourit de toutes ses dents à Olympe - quel nom magnifique - et décida de fermer sa jolie bouche pour l'écouter. Il avait l'air presque aussi gentil que les garçons du campement.

« Je ne sais pas si j’aime ça… J’essaie en tout cas. Je me dis que ça pourrait me plaire, comme activité, mais je ne suis pas trop convaincu. Et Lorenzo est encore moins convaincu que moi. » Pourquoi se forçait-il, s'il n'était pas sûr d'apprécier ? L'avait-on forcé, s'il préférait être enfermé ? On lui avait peut-être répété qu'un bon bol d'air faisait toujours du bien, et de fait c'était le cas. Héra ne s'était jamais sentie aussi bien que depuis ses premières escapades droit dans l'inconnu. Les chemins de traverse, les bois infestés de Pokémon et les immenses montagnes ressemblaient à de terribles obstacles qu'il lui fallait gravir pour grandir. Immature, maladroite et infantile, l'ex-mannequin découvrait le monde autour d'elle à la manière d'une enfant qui aurait vu l'extérieur pour la première fois seulement un mois auparavant. Elle avait tout à apprendre, et là où Olympe semblait avancer à pas mesurés et réfléchis, elle fonçait tête baissée en laissant le soin aux autres de réparer ses bêtises. « Et c’est aussi la première fois que je viens ici. J’essaie d’ajouter un peu plus d’activités en extérieur dans mon planning, pour ne plus me contenter de rester chez moi. Si je ne m’étais pas fait violence, je crois que je serais dans mon canapé, à lire un livre ou regarder la télé. »

Héra avait passé trop de temps dans l'atmosphère étouffante des salons et des salles de réception pour avoir envie d'y retourner. A choisir entre une douillette chambre d'hôtel ou sa toile de tente, le choix était vite fait ; mais un an et demie auparavant, elle n'aurait sûrement pas tenu le même discours, et elle ne pouvait que respecter ceux qui appréciaient davantage le confort d'une vie citadine à la dureté d'un quotidien dans la nature. Elle en avait suffisamment fait les frais pour le savoir. « Oh, ça descend bien là…
Ah oui ! s'exclama finalement une Héra aux yeux bien ronds devant un chemin qui descendait en pente raide jusqu'à un petit à-plat conduisant à ce qu'elle devinait comme étant un point de vue absolument imprenable sur la ville qu'il dominait. » Aussitôt, elle décida de descendre, et ses petites baskets blanches s'engagèrent vaillamment sur la descente, accompagnées d'une porteuse malhabile qui écarta les bras pour se stabiliser. Le chemin, étroit, était un savant mélange de sable et de cailloux de tailles et de formes variées, qui risquaient à tout moment de se dérober sous ses pieds.

« Je trouve ça bien de prendre l'air. Même si on aime les activités calmes, il y a plein d'endroits dans le monde qu'il faut voir au moins une fois avant de mourir sinon c'est super dommage quand même. Tiens regarde, en bas il y a un moyen de voir la ville, je suis sûre que ça ferait une super phot... ouah ! » Les baskets de la jeune femme râclèrent le sol instable et sa jambe droite s'en alla directement vers les cieux ; déstabilisée par son gros sac, elle bascula vers l'arrière et s'étala sur les fesses dans un grand éclat de rire. « D'accord, cette montagne veux que je me casse quelque chose en fait. Tu sais quoi ? Je vais descendre sur les fesses. » Et la voilà à faire le crabe, les mains posées sur le sol vers l'arrière, avançant prudemment ses jambes pour se stabiliser ; pas de risque de chute, au moins. « J'ai l'air complètement folle mais je te jure que c'est plus facile. Si tu tiens à ton pantalon il vaut mieux éviter mais sinon c'est rigolo ça fait comme un toboggan mais avec des cailloux, quoi. Vas-y, essaie ! »
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyLun 22 Juin - 0:52

Le membre 'Héra Delacroix' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Montagnes Arpent' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 58

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 1

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 888770_Femelle
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Zoran
Olympe Zoran
Lorenzo Idris Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 248
⦿ Age du Personnage : 24
⦿ Ville d'origine : Corrifey, Galar
⦿ Job : Psychologue
⦿ Pokémon rêvé : Mentali
⦿ Type préféré : Psy
⦿ Avatar : Brandon Flynn
⦿ Commentaires :
Olympe parle en lightseagreen

https://ichooseyou.forumactif.com/t7261-carte-dresseur-d-olympe-zoran
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyVen 26 Juin - 12:33

Blonde sur le chemin,
les ennuis sont pas loin
Héra & Olympe
Cette excursion bien préparée se transforme peu à peu en improvisation totale. Et ça me perturbe grandement. Je ne suis pas un de ces maniaques du contrôle, c’est juste que dans un environnement qui m’est encore totalement inconnu, je préfère savoir un minimum ce que je fais et où je vais. Bon, dans toute cette histoire, je ne m’en sors pas trop mal. Ce n’est pas de mon fait, mais je m’en tire bien, grâce à l’apparition – plus que soudaine – d’Héra. Elle est définitivement plus à l’aise que toi dans ce genre de milieu, elle ne semble pas s’arrêter au moindre risque, elle avance, c’est tout, sans se poser plus de questions que ça. Je trouve ça impressionnant, d’être capable d’un tel lâcher prise. Je m’en sais incapable, en tout cas. Je suis bien trop facilement effrayé par le danger pour ça, c’est certain. Il n’empêche qu’il faut avancer. Et, pour moi, ça se résume globalement à suivre Héra. Parce que je n’ai aucune idée de là où je vais, et je prie pour qu’elle ait un meilleur sens de l’orientation que moi, sinon nous risquons de tourner longtemps dans ces montagnes. Avec ce Mimiqui qui l’accompagne et donc, par conséquent, m’accompagne aussi, je n’ai vraiment pas l’intention de passer la nuit ici. Déjà en plein jour, avec le soleil qui tape, j’ai beaucoup de mal à faire abstraction de sa présence alors, de nuit, je préfère ne pas imaginer.

Pour le coup, heureusement qu’Héra est comme elle est. D’accord, je suis un peu dévarié par son attitude très enthousiaste et son évidente absence d’appréhension – qui irait escalader la roche comme ça sans s’y connaître plus que ça en escalade ? – mais ça me maintient suffisamment alerte pour ne plus penser au pokémon spectre. Enfin, jusqu’à ce que j’y pense, tout seul comme un grand, et que je me mette dans le mal. Tout va bien, le Mimiqui est avec sa dresseuse et, vu la dresseuse en question, je ne vois pas ce qui pourrait mal se passer. Je vais me contenter de ça, de regarder où je mets les pieds et d’avancer. Héra est la première à s’élancer sur ce chemin un peu trop pentu à mon goût, ce qui n’a rien de surprenant. Elle fait une bien meilleure éclaireuse que moi, de toute façon, je suis un peu trop du genre à hésiter, à tester si le sol ne va pas se dérober sous mes pieds où des trucs du genre. Au moins, Héra est une fonceuse, elle ouvre la voie, en y allant franco. Elle commence à descendre et me parle en même temps, m’encourageant à partir à la découverte de ce qui se trouve à l’extérieur. Enfin jusqu’à ce qu’elle se mette à glisser. J’allais me lancer dans son sillage, mais la peur m’a fait m’arrêter net. Elle m’a fait trop peur, je vais faire une crise cardiaque. La jeune femme n’est peut être que tombée à la renverse, sur les fesses, mais quand même… Sacré valdingue. « Hey ! Ça va ? »  Pour toute réponse, j’ai le droit à un grand éclat de rire. Un peu comme quand elle est tombée juste devant moi. Je suppose que ça signifie qu’elle va bien, qu’elle n’a rien de grave. « D'accord, cette montagne veux que je me casse quelque chose en fait. Tu sais quoi ? Je vais descendre sur les fesses. » Je ne comprends pas comment elle fait. Je serais resté assis, à me plaindre que j’ai mal aux fesses, à ronchonner, à avoir mal. Il m’aurait fallu du temps avant de reprendre la descente. Pas Héra. Je crois qu’elle est inarrêtable comme fille. C’est impressionnant, un peu flippant aussi, mais rassurant aussi. A la voir faire, je me dis que je devrais réussir à passer sans mourir, ni même me casser quoi que ce soit.

Le pire dans l’histoire, c’est qu’elle m’invite à descendre comme elle. Comme un toboggan avec des cailloux. Dit comme ça, ça ne me fait pas vraiment envie. Mais est-ce que je trouve ça pire que de descendre debout et de manquer de déraper et dégringoler dans les montagnes ? Non. Si c’est pour finir comme ce gars qui a dû se couper le bras avec son couteau suisse parce qu’il était coincé entre deux rochers, non merci. Je joue la sécurité et opte pour la version toboggan. Surtout que je n’ai même pas de couteau suisse pour me couper le bras en cas de besoin. « Ok, j’essaie de te rejoindre. » Je m’accroupis et commence ma descente. Je ne suis pas confiant, pas du tout. Pour tout dire, c’est très inconfortable, de glisser comme ça, par à-coups, et de sentir les cailloux sous mon postérieur. Alors mes mains, n’en parlons pas. J’ai des mains de fragile, avec la peau fine et sensible. Là, je ne fais que de me les écorcher. C’est le moins pire des résultats, si je puis dire. Des égratignures sur les mains et un pantalon probablement bon à jeter. « Attention, j’arrive ! » La plateforme sur laquelle nous arrivons n’est pas bien large, mais elle est solide et plate, ce qui est déjà ça. Ce n’est pourtant pas ce qui capte mon attention. « Wow, cette vue ! » Je n’y avais pas fait gaffe, car j’étais obnubilé par la prise de risque que représentait cette descente, mais là que je ne peux voir que ça… wow. C’est impressionnant, d’autant plus quand on constate la hauteur à laquelle nous nous trouvons. Je ne tiens pas vraiment à m’approcher davantage du bord. « C’est Jatauba ? Parce que je ne connais absolument pas le coin… » C’est la seule ville à ma connaissance dans le coin, mais je préfère être certain, histoire de ne pas dire de bêtise. En tout cas, on ne va certainement pas pouvoir s’y rendre en ligne droite, ce qui m’aurait bien arrangé. Il va falloir continuer sur ce chemin à flanc de montagne. Ce magnifique chemin étroit et sinueux… On n’a pas intérêt à avoir le vertige !

Nous n’y sommes pas encore, de toute façon. Il faut que nos pokémons descendent à leur tour. Lorenzo et le Mimiqui nommé Justin. Je vois alors les yeux de mon Psystigri se mettre à briller, comme s’ils émettaient une lumière bleue. Mais qu’est-ce qu’il fait ? Je le vois alors s’avancer, en lévitant à quelques centimètres du sol. Sérieusement… Je ne peux m’empêcher de soupirer. Lorenzo est fainéant au point de ne même pas daigner utiliser ses pouvoirs psychiques pour prendre un objet ou s’apporter sa nourriture, préférant attendre que je lui donne. Je suppose qu’il a estimé qu’il serait moins fatigant de faire comme ça. C’est moi qu’il fatigue. « Tu ne pouvais pas descendre comme tout le monde, Enzo ? » Au moins ça l’entraînera, pour une fois. C’est ma manière de voir les choses de manières positives. Il utilise ses capacités, autant que je l’en félicite et qu’il se rende compte que c’est pratique et qu’il devrait continuer, histoire de faire un peu de renforcement positif. « Après, tu t’es bien débrouillé, tu es arrivé en un seul morceau. » Plus que le Mimiqui, qui atterrira forcément plus près de moi que je ne le voudrais. Bon. Tant pis.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyVen 26 Juin - 12:33

Le membre 'Olympe Zoran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Montagnes Arpent' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 629

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 13

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 237247_Male

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Normal
Revenir en haut Aller en bas
Héra Delacroix
Héra Delacroix
Justin François Stéphanie Yvain Valérie Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 369
⦿ Ville d'origine : Centrapolis
⦿ Job : Aucun - Ex Mannequin, maintenant dresseuse
⦿ Pokémon rêvé : Bruyverne
⦿ Type préféré : D'aucun diraient le type Fée, et si Héra les aime bien, elle a pourtant une préférence pour les dragons et la glace.
⦿ Avatar : Scarlett Leithold by Praimfaya
⦿ Commentaires : Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 13f

~ Dream team ~

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_778_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_715_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_471_EB
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_350_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_094_LGPEBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_497

Fiche RPLiens

https://ichooseyou.forumactif.com/t7144-carte-dresseur-de-hera-delacroix#373432
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptySam 27 Juin - 16:24

Le ferait, le ferait pas ? Un temps, Héra resta là sans bouger, les mains posées sur le sol caillouteux, qui ressortiraient sans doute écorchées par l'exercice ; ça n'avait aucune importance, elle avait tout le matériel qu'il fallait pour soigner les petits bobos en cas de besoin, et elle ne craignait absolument pas le danger, ce qui était d'ailleurs un véritable problème dans la majorité des cas. C'était ainsi qu'elle avait couru en petite ballerines sur les rochers détrempés par la mer et couverts d'algues sur la Plage Sablefin, et comme ça qu'elle s'était lamentablement tordue la cheville à en être incapable de se relever. Cela dit, elle se rassurait toujours en pensant que si elle n'avait pas fait toutes ces bêtises, elle n'aurait pas rencontré la moitié de ceux qui faisaient désormais partie intégrante de sa vie ; peut-être qu'elle garderait une petite place pour Olympe aussi, il était très mignon et très rigolo dans sa façon si timorée de ne pas oser faire un pas en avant pour s'engager sur le chemin glissant. Alors, est-ce qu'il allait la suivre ?

Oui. Malgré son hésitation, oui. « Ok, j’essaie de te rejoindre. » Et sous le sourire solaire de la jeune femme, Olympe se décida à entamer la descente ; ses mains se posèrent maladroitement sur le sol tandis qu'il s'acroupissait pour imiter la position d'une Héra qui s'amusa alors à marcher comme une araignée, parfaitement sûre de son coup en dépit de la douleur que les petits cailloux engendraient sur ses mains fines. Elle arriva quelques mètres avant lui, et se remit debout une fois arrivée sur la petite plate-forme ; le chemin n'était pas balisé et rendait la descente plus qu'hasardeuse mais loin de s'en formaliser, ce fut avec émerveillement qu'elle posa la première les yeux sur le paysage qui s'étalait à ses pieds, loin au fond de la vallée. « Attention, j’arrive ! » Et en quelques pas, Olympe la rejoignit, gagnant sa hauteur pour poser à son tour les yeux sur la ville en contrebas. Héra avait déjà son appareil dans les mains, prête à sévir. « Wow, cette vue ! »

De fait, c'était magnifique. Le lac près de Jatauba faisait miroiter le ciel, et l'eau brillait plus fort qu'un millier de joyaux ; un peu plus avant et c'était la ville qui s'étendait devant eux, au bord d'une mer calme. L'endroit était paradisiaque et Héra savait que Justin trépignerait sans doute un peu plus fort s'il savait sa destination aussi proche que maintenant, mais décidant de ne pas y penser pour le moment, elle se contenta de sourire de toutes ses oreilles, ignorant le chemin à flanc de falaise qu'il faudrait ensuite emprunter pour continuer la randonnée et profiter de la vue incroyable qui semblait presque lui hurler comme elle avait eu raison de tout abandonner pour choisir les routes à la gloire et la célébrité. Celle-ci contenait les promesses silencieuses d'une vie riche, et l'opulence n'avait aucun intérêt si on se nourrissait plutôt de tout ce que le monde avait à offrir. « C’est Jatauba ? Parce que je ne connais absolument pas le coin… » Héra hocha vivement la tête, un grand sourire aux lèvres. « Oui, c'est Jatauba. C'est ma destination dans quelques jours, d'ailleurs, je n'y suis jamais allée avant moi non plus. » Ses pas n'avaient foulé que les sols goudronnés des grandes villes, et Jatauba n'en faisait indéniablement pas partie. Saisissant son appareil, elle prit quelques clichés, concentrée sur son objectif ; un jour, elle achèterait une petite maison pour s'établir, et elle ferait encadrer tous les clichés de ses voyages.

Lorsqu'elle tourna la tête pour observer la progression de ses Pokémon, Héra éclata de rire devant le Psystigri occupé à descendre sans fatiguer ses petites pattes ; ses yeux brillaient d'une étrange lueur bleue mais après avoir vu Elise faire dans les ruines, elle n'était plus étonnée. Et puis, Lorenzo n'avait pas l'intention de détruire une cathédrale, donc tout allait bien, songea-t-elle en pouffant de plus belle devant le sourcil haussé et l'air exaspéré du dresseur près d'elle, qui regarda son Pokémon le rejoindre. « Tu ne pouvais pas descendre comme tout le monde, Enzo ? » Pourquoi se priver de faire le trajet confortablement quand on avait des pouvoirs comme les siens ? Amusée, Héra leva le nez vers Justin ; son Mimiqui aurait peut-être un peu plus de mal, songea-t-elle en le regardant entamer la descente avec beaucoup de prudence, tandis que sa petite tête de Pikachu grossière se balançait dans tous les sens à mesure qu'il cherchait un équilibre. D'aucun trouvaient sans doute cela terrifiant, mais elle s'était toujours amusée de voir les balancements de la tête de son Pokémon. Ils lui rappelaient un peu Alistair et sa façon de se mouvoir comme un fantôme, comme si un Pokémon Spectre avait pris possession de son corps et en usait comme une marionnette. « Après, tu t’es bien débrouillé, tu es arrivé en un seul morceau. »

D'un bond, Justin termina la descente et atterrit juste entre les deux dresseurs ; un sourire attendri aux lèvres, mais sans oser le toucher pour autant, Héra le félicita d'un hochement de tête approbateur. « T'es super. Alors, t'es prêt pour la suite ? » Si seulement il pouvait éviter de regarder Jatauba, cela l'arrangerait, indéniablement. Par chance, Justin ne fit pas grand cas de la vue ; il prit rapidement la tête du petit groupe, avançant sur le chemin de terre surplombant un précipice qui serait fatal en cas de glissade. Un régal. « Allez, c'est parti ! Ça va tes mains, Olympe ? » Les siennes étaient rougies par la descente mais allaient bien ; un rapide coup d'oeil le lui indiqua, puis elle s'en désintéressa. « Tu connais pas bien le coin alors ? D'où est-ce que tu viens, d'une autre région ? » Demanda-t-elle en s'engageant à la suite de son Pokémon, tout en veillant à bien regarder ses pieds. Ils progresseraient lentement, mais personne ne mourrait, au moins. Sans lui laisser le temps de répondre, elle enchaîna. « C'est dingue le nombre de dresseurs venus d'ailleurs qu'on croise dans la région. Tiens par exemple, je voyage avec quatre garçons, ben sur les quatre il y en a un de Jatauba justement, et les autres viennent tous de Galar. » Elle ramena ses cheveux gênants vers l'arrière, surveillant du coin de l'oeil un Justin malhabile qui s'efforçait de progresser un peu plus vite. « J'aimerais bien visiter les autres régions, moi aussi. Mais d'abord celle-là, moi je viens de Centrapolis et je connais même pas les zones sauvages de ma propre île, c'est dommage, quand même. J'aurais pu rater plein de trucs géniaux, et quand je serai maître j'irai ailleurs, voilà. Et toi alors ? Qu'est-ce qui t'a amené ici ? »
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptySam 27 Juin - 16:24

Le membre 'Héra Delacroix' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Pokéball' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 339497_Captureratee
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Zoran
Olympe Zoran
Lorenzo Idris Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 248
⦿ Age du Personnage : 24
⦿ Ville d'origine : Corrifey, Galar
⦿ Job : Psychologue
⦿ Pokémon rêvé : Mentali
⦿ Type préféré : Psy
⦿ Avatar : Brandon Flynn
⦿ Commentaires :
Olympe parle en lightseagreen

https://ichooseyou.forumactif.com/t7261-carte-dresseur-d-olympe-zoran
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMar 30 Juin - 14:22

Blonde sur le chemin,
les ennuis sont pas loin
Héra & Olympe
Héra est encourageante, dans son attitude. Elle n’a même pas forcément besoin de parler, son entrain et son enthousiasme suffisent à m’entraîner dans son sillage. Quitte à me mettre en danger dans un endroit que je considère comme hostile, autant que je le fasse accompagné, dans la joie et la bonne humeur. Surtout que seul, je me serais très probablement perdu, et nous serions en train de errer, Lorenzo et moi, à la recherche d’un point de repère, d’un quelque chose qui nous permettrait de savoir où nous sommes et dans quelle direction aller. Jamais je ne me serais retrouvé de moi-même en bordure de falaise comme c’est le cas actuellement, j’aurais fait tout mon possible pour éviter cela, quitte à faire un détour totalement exagéré. Et pourtant, il n’y a qu’à voir où je me trouve. Bon, je ne suis absolument pas rassuré, mais l’espace d’un instant, le panorama qui s’offre à moi me fait oublier le danger. L’endroit m’est totalement inconnu, alors je ne peux que supposer que la ville qu’on peut voir en contrebas est Jatauba, qui est la seule véritable ville du coin, si je me suis bien renseigné. Il n’empêche que pour être sûr de mon coup, je préfère demander confirmation à Héra. Confirmation que la blonde me donne immédiatement. « Oui, c'est Jatauba. C'est ma destination dans quelques jours, d'ailleurs, je n'y suis jamais allée avant moi non plus. » Quelques jours, quand même. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle compte explorer de fond en comble ces montagnes, parce qu’elle a d’autres choses de prévu ou parce que c’est le temps réel qu’il faut mettre pour rallier cette ville. Et je n’ose même pas demander, de peur qu’on m’annonce que j’ai encore plusieurs jours de marche avant d’arriver à destination, que je vais devoir dormir ailleurs que dans un lit douillet, ailleurs que dans une pièce avec des murs et un toit. Non, non, non. Moi je ne suis venu que pour une petite randonnée cool, je n’ai pas signé pour ça. Surtout que Jatauba a vraiment l’air de ne pas être si éloignée que ça. Héra, elle, semble totalement dans son élément, puisqu’elle est tranquillement en train de prendre quelques photographies de la vue.

Je finis par me détourner de la vue, j’ai regardé en bas, genre directement en bas et j’ai vu le vide. Ce n’était pas une très bonne idée. C’est pourquoi je fais volte-face et regarde mon Psystigri utiliser ses pouvoirs psychiques pour ne pas avoir à descendre cette petite côte rocailleuse. Il est vrai que cela me surprend, de le voir agir de la sorte, car je n’ai eu que de très rares occasions de le voir faire usage de ces capacités de pokémon psy jusque-là. Je suppose que c’est la méthode la moins coûteuse en énergie qu’il ait trouvée. Il me dépite un peu à toujours être partisan du moindre effort mais, après, je le comprends un peu. Il ne tenait vraiment pas à être là, à m’accompagner dans cette randonnée en montagne, c’est normal qu’il ne soit pas l’enthousiasme incarné. C’est là que j’espère qu’il se laissera à son tour emporter par la bonne humeur d’Héra, si jamais ça peut être encore plus contagieux que ça ne l’est déjà. Et le fait que le Psystigri se trouve déjà à mes côtés signifie que c’est au Mimiqui de descendre pour nous rejoindre. Quel enfer ! Il n’y a pas de place pour que le pokémon aux allures de peluche hantée puisse rester à bonne distance de moi, à une distance qui me suffit pour ne pas me sentir angoissé en sa présence. Je sais que c’est totalement irrationnel, et c’est ce qui m’agace le plus dans cette histoire. Je suis psychologue, je devrais savoir gérer ça, non ? Aucune idée, mais je ne suis pas très optimiste là-dessus. De toute façon, je le saurai bien assez tôt.

En fait, rien que de voir le Pokémon entamer sa descente, avec sa tête qui bouge comme celle d’une poupée de chiffon de film d’horreur, je me retrouve à retenir ma respiration, comme si être en apnée allait changer quelque chose. Il continue, s’approchant de plus en plus. Jusqu’à ce qu’il bondisse vers nous et que j’entame un mouvement de recul. Sauf que derrière nous, c’est le vide. Et entre un spectre et plusieurs mètres de chute, je ne sais pas ce qui est le pire. Pour ma survie, le spectre est le moins pire, mais pas quand il saute comme ça pour atterrir pile entre Héra et moi. Si je fais une crise cardiaque, je ne survivrai pas beaucoup mieux… Mais je m’en sors pas trop mal, pokerface. De toute façon, en dehors des gros yeux que j’ai pu faire et de mon pas en arrière, qu’est-ce qui aurait pu me trahir sur le fait que ce pokémon encapuchonné me terrifie au plus haut point ? La blonde n’a eu aucune autre réaction que son éternel enthousiasme au bond du Mimiqui, qu’elle félicite. D’ailleurs, ce dernier décide de marcher devant, d’ouvrir le chemin. Tant mieux. Plus il est loin de moi, mieux je me porte. Ce n’est pas contre lui, je ne sais pas s’il est méchant, mais il reste effrayant. « Allez, c'est parti ! Ça va tes mains, Olympe ? » Elles me chauffent depuis cette descente, mais je n’y ai pas prêté plus attention que ça. Je regarde donc mes paumes de main et mes doigts. Il y a des éraflures, plus ou moins marquées, ce qui explique pourquoi ça chauffe. « Rien de grave, ça va ! »

Tandis que le Mimiqui ouvre la voie sur le chemin – le seul – qui s’offre à nous, sa dresseuse part à sa suite. D’ailleurs autre question en provenance d’Héra fait suite à la première. « Tu connais pas bien le coin alors ? D'où est-ce que tu viens, d'une autre région ? » « Et b… » Pas le temps d’en dire davantage, Héra n’avait pas terminé de parler, en fait. Je me décide donc à lui emboîter le pas. C’est là que je me rends compte que le chemin que nous empruntons est plus étroit que l’impression que j’en avais. Super. Histoire d’être encore plus proche du bord. C’est comme si je me trouvais dans une de ces émissions où on envoie une célébrité avec un expert de la survie dans des endroits où n’importe quel humain devrait mourir au bout de deux heures. Bon, je suppose que le côté bavard d’Héra est une bénédiction pour moi. Si je peux m’éviter de penser au fait que si je me tords la cheville et que je perds l’équilibre, je suis mort, je prends. J’ai le droit à plusieurs commentaires, un peu sur tout, les dresseurs qui quittent leur région pour venir ici, les autre personnes avec qui elle voyage – et je reconnais être surpris de constater que trois d’entre eux sont originaires de la même région que moi, nous sommes tous venus d’un coup, ou quoi ? – mais également ses aspirations. Elle aboutit, au final, sur deux nouvelles questions à mon égard. En vrai, ce n’est pas non plus une corniche qui ne fait que la moitié d’un pied de largeur, même s’il faut faire très attention. J’essaie de garder toujours contact avec la paroi rocheuse, au cas où. Allez, réponds.

« Et bien, je suis moi aussi de Galar. J’ai déménagé à Centrapolis il y a quelques mois, pour le travail. » J’ai failli rentrer plus en détail sur ma profession, mais je doute que ce soit pertinent, puis voilà l’image du psychologue en carton que je donnerais ! Et puis, le problème, quand je dis que je suis psychologue, c’est que les gens pensent que je leur pose des questions pour les analyser et pas simplement pour faire la discussion et parce que je m’intéresse à eux. Bon, oui, c’est vrai, je les analyse aussi, un peu, l’habitude. Mais quel intérêt aurais-je à vouloir savoir ce qu’il se passe dans la tête de tout le monde ? Ce serait plus un enfer qu’autre chose. Il y a tout de même quelque chose qui a interpellé mon oreille. « Tu souhaites devenir maître ? On parle bien de dressage, n’est-ce pas ? Parce que si c’est le cas, c’est un beau projet, et ambitieux. » J’ai relevé la tête, pour lui poser cette question, pour la regarder. Sauf qu’elle marche devant moi, donc elle ne risque pas de voir que je la regarde. Grand moment d’intelligence de ma part. Je roule des yeux, et sens soudain mon pied glisser. « Oh p… » Je me retiens de jurer. C’est que j’ai mis le pied un peu trop près du bord et la roche a cédé. Enfin, juste des tous petits cailloux de rien du tout, qui sont tombés dans le vide. Mais ça a suffit pour me faire avoir la peur de ma vie. Ok, clairement, le Mimiqui à côté de ça, ce n’est rien du tout. Mon cœur bat à une vitesse folle, j’ai l’impression qu’il va exploser, j’attends la montée d’adrénaline. C’était beaucoup trop trois fois rien pour avoir aussi peur. « Non, ça va, tout est ok ! » J’ai aussi dû faire une frayeur aux autres, et je me sens un peu mal pour ça. Quel pas doué sérieusement…

Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyMar 30 Juin - 14:22

Le membre 'Olympe Zoran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Montagnes Arpent' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 504

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 16

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 237247_Male

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Normal
Revenir en haut Aller en bas
Héra Delacroix
Héra Delacroix
Justin François Stéphanie Yvain Valérie Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 369
⦿ Ville d'origine : Centrapolis
⦿ Job : Aucun - Ex Mannequin, maintenant dresseuse
⦿ Pokémon rêvé : Bruyverne
⦿ Type préféré : D'aucun diraient le type Fée, et si Héra les aime bien, elle a pourtant une préférence pour les dragons et la glace.
⦿ Avatar : Scarlett Leithold by Praimfaya
⦿ Commentaires : Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 13f

~ Dream team ~

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_778_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_715_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_471_EB
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_350_EBBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_094_LGPEBlonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_497

Fiche RPLiens

https://ichooseyou.forumactif.com/t7144-carte-dresseur-de-hera-delacroix#373432
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyJeu 2 Juil - 13:26

Sur les deux randonneurs en herbe, seule une semblait parfaitement à l'aise avec l'idée de marcher suspendue au-dessus du vide, progressant sur le fil d'une mince corniche qui n'assurait que deux choix ; la ligne d'arrivée, ou la mort assurée pour celui ou celle qui dégringolerait en bas. Héra n'avait pas vraiment le pas sûr, mais elle avait su tirer certaines leçons de ses erreurs, et en premier lieu, qu'on ne se promenait pas sur des rochers, mouillés ou non, avec de mauvaises chaussures. Sur les conseils de Michael, elle s'était offert une bonne paire de chaussures de randonnet et, si elles n'étaient pas très esthétiques, elles offraient une préhension sur le sol suffisantes pour que la jeune femme se sente en confiance. Il n'y avait bien qu'elle, de toute manière, pour babiller sans discontinuer sur la bande qu'elle avait fini par former avec les garçons, les régions, et ce dont elle avait envie pour la suite ; devant elle,  Justin avançait en tête, visiblement résolu à retrouver un chemin un peu plus sûr que celui qu'ils étaient en train d'emprunter. Elle avait pris de superbes photos, et elle n'avait absolument aucun regrets. Périlleux, certes, mais le jeu en valait la chandelle.

Pour un jeune homme si peu habitué qu'Olympe, c'était plutôt impressionnant, le sang-froid exemplaire dont il faisait preuve pour vaincre l'adversité - et la peur, devina-t-elle assez vite -. Quel métier exerçait-il dans la région, s'il n'était pas habitué à sortir ? Un peu amusée, et tandis qu'elle terminait ses petites phrases, elle se mit à s'interroger. Médecin ? Employé de bureau, comptable ? Commercial ? Son métier, il ne le portait pas vraiment sur sa tête, et c'était bien dommage, songea-t-elle en regardant vers l'arrière pour s'assurer que tout allait bien. Il avait la main posée sur la paroi de pierre, s'assurait d'être bien aux prises avec le sol à chaque fois qu'il posait un pied ; il faisait très attention, beaucoup plus qu'elle en tout cas, mais l'appréhension faisait légèrement trembler ses jambes et les rendaient traîtresses. Avec un peu de chance, tout se passerait bien pour eux, et Héra pourrait raconter cette superbe aventure à tout le monde en rentrant. « Et bien, je suis moi aussi de Galar. J’ai déménagé à Centrapolis il y a quelques mois, pour le travail. »

Fallait-il être fou pour déménager à Centrapolis, songea-t-elle avec une pointe d'amertume, oubliant presque qu'elle y avait passé toute sa vie avant son départ. Alors il était de Galar, lui aussi ? C'était à croire que tous les habitants de la région s'étaient donnés le mot pour rejoindre Ebera ; cela l'intriguait, parce que Galar était magnifique d'après les photos qu'elle en avait vu, et elle ignorait si elle aurait eu envie de quitter une région pareille si on lui en avait laissé l'opportunité. Ebera aussi était belle ; avait-elle envie de s'en aller pour autant, lorsqu'elle aurait accompli ses objectifs ? Elle avait déjà la réponse : sans doute, oui. Une fois les arènes et le conseil des quatre vaincus, elle aurait sûrement envie de partir, avec Mike, sur d'autres routes. Voir et explorer d'autres horizons. Quelque part, ce serait aussi dans le cadre de son métier, non ?

« Tu souhaites devenir maître ? On parle bien de dressage, n’est-ce pas ? Parce que si c’est le cas, c’est un beau projet, et ambitieux. » Oui, songea-t-elle en hochant vivement la tête. On lui avait dit toute sa vie que l'ambition était le coeur même d'une vie réussie ; il fallait toujours viser haut si on voulait avoir quelques exigences, et c'était bel et bien avec ce mantra étrange que Héra avait décidé de devenir maître ; si elle n'y parvenait pas, elle aurait au moins tout donné pour se faire. Alors qu'elle s'apprêtait à tourner la tête de nouveau pour regarder son interlocuteur, ce fut un bruit de glissade qui l'alerta, suivi d'un juron étouffé. « Oh p… » Cette fois elle s'arrêta, très vite, s'assura de sa prise avant de tourner vivement la tête ; un bruit de chute lui fit écarquiller les yeux mais par chance, Olympe était toujours là. Blanc comme un linge, mais toujours là.

Accroché à la paroi, les jambes flageolantes, il avait fait dégringoler quelques petits cailloux sur le bord de la ravine, manquant d'être entraîner dans le tout petit glissement que sa marche incertaine avait provoquée. Inquiète, elle s'apprêta même à faire demi-tour. « Ça va ? Tu t'es fait mal ? demanda-t-elle stupidement, parfaitement consciente que le pauvre Olympe avait dû avoir la peur de sa vie.
Non, ça va, tout est ok ! » Tout le petit cortège s'était arrêté ; elle lui laissa le temps de prendre de longues inspirations, calma les propres battements de son coeur ; puis osa un grand sourire, sans pour autant tendre la main pour l'aider. Il n'y avait pas suffisamment de place pour ça. « Ouais, si c'est ta première randonnée, je peux comprendre que ça soit pas le chemin le plus simple, je suis pas tranquille non plus. On va avancer un peu plus lentement, d'accord ? Je t'aurais bien proposé de passer derrière toi mais ça risque d'être compliqué. » Cela supposerait des compétences en souplesse et en maîtrise dont elle était parfaitement dépourvue, en fait.

Par chance, la route  n'était pas très longue ; dans un silence religieux, ils terminèrent ce difficile segment sans noter d'accident notable et lorsqu'ils atteignèrent enfin une route dépourvue de tout danger, Héra poussa un long soupir de soulagement en se laissant tomber sur une grosse pierre. « Fiouh ! Eh ben, j'aurais pas cru faire une balade comme ça quand j'ai quitté le camp ce matin. Ça va ? On va faire  une petite pause, si t'es d'accord. » La traversée l'avait sûrement un peu remué ; et si elle avait pris les choses avec beaucoup de témérité, elle n'en avait pas moins les mains tremblantes quand elle sortit une bouteille d'eau de son sac. « En tout cas t'es drôlement courageux. Et super impliqué, quelqu'un qui n'aime pas trop sortir va plutôt dans les Champs Pignons d'habitude, ça t'a plu au moins ? » Puisqu'il ne savait pas, il avait sans doute  une idée un peu plus précise, maintenant. « D'ailleurs, tu fais quoi comme métier ? C'est en lien avec le fait que tu te forces à sortir ? Tu veux un gâteau ? » Acheva-t-elle en lui tendant un paquet de biscuits. Ça, c'était super pour se remonter le moral après une belle peur.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_282_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_781_SL Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_131_XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-395-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature-332-XY Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Miniature_334_XY
⦿ Messages : 139947
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyJeu 2 Juil - 13:26

Le membre 'Héra Delacroix' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Montagnes Arpent' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 27

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 2

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 237247_Male
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Zoran
Olympe Zoran
Lorenzo Idris Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978 Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] 160801092304393978
⦿ Messages : 248
⦿ Age du Personnage : 24
⦿ Ville d'origine : Corrifey, Galar
⦿ Job : Psychologue
⦿ Pokémon rêvé : Mentali
⦿ Type préféré : Psy
⦿ Avatar : Brandon Flynn
⦿ Commentaires :
Olympe parle en lightseagreen

https://ichooseyou.forumactif.com/t7261-carte-dresseur-d-olympe-zoran
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] EmptyLun 6 Juil - 17:18

Blonde sur le chemin,
les ennuis sont pas loin
Héra & Olympe
Ne pas paniquer. Ne pas paniquer. Ne pas paniquer. Je crois que c’est mon mot d’ordre maintenant. De toute façon, céder à la panique, c’est prendre le risque d’avoir encore moins de contrôle sur ce que je fais et d’avoir encore plus peur, donc de paniquer encore plus. Je ne suis pas décidé à mourir, pas aujourd’hui en tout cas. Dans longtemps, quand je serai vieux et que je ne pourrai plus rien faire. C’est un bon plan, et je compte bien le suivre. Enfin, si j’arrive à me remettre à avancer, ce qui n’est pas le cas pour l’instant. Je sais comment il faut s’y prendre pour dissiper les montées d’angoisse, il faut tromper son esprit en ramenant son corps à des sensations normales. Si mon cœur bat à un rythme normal, si ma respiration n’est pas saccadée, si je ne tremble pas, mon cerveau va considérer que tout va bien. Ou tout du moins que tout ne va pas mal. Au moins, Héra a pu constater que je ne me suis pas écrasé en contrebas. Cela ne me plaît pas de rester ici, immobile, mais c’est nécessaire pour que je me remette de ce que je viens de vivre comme une expérience de mort imminente. Pour me calmer, je dois prendre de profondes inspirations et expirer longuement pour complètement vider mes poumons. Je réitère la manœuvre à de multiples reprises, jusqu’à redescendre au niveau de peur que j’avais à la base. Je ne peux pas non plus faire de miracles, nous nous trouvons sur un chemin en bord de falaise, impossible d’être serein. Je vais devoir me contenter de ne pas partir en vrille. « Ouais, si c'est ta première randonnée, je peux comprendre que ça soit pas le chemin le plus simple, je suis pas tranquille non plus. On va avancer un peu plus lentement, d'accord ? Je t'aurais bien proposé de passer derrière toi mais ça risque d'être compliqué. » Son sourire me rassurerait presque. Enfin, quand elle me dit qu’elle-même n’est pas tranquille, ça ne m’aide pas vraiment à aborder la suite sur ce chemin dans la plus grande des quiétudes. « Je ne suis pas contre ralentir un peu la cadence, oui. Et pour le coup, je pense que je me sens plus en confiance si je te vois devant moi. Au moins, je sais que c’est possible de passer. » Oui parce que son Mimiqui qui ouvre la marche, c’est bien gentil, mais ce n’est pas un humain, donc ça ne me dit pas si l’endroit où je vais mettre le pied peut supporter mon poids ou quelque chose comme ça. Héra sait déjà bien plus ce qu’elle fait que moi, alors il vaut mieux que ce soit elle qui soit devant.

Arriver au bout de cette route escarpée est un véritable soulagement. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai fait mon travail de respiration, mais la portion qui a suivi ma petite frayeur m’a paru bien plus courte. Tout comme moi, Héra semblait bien trop concentrée sur ce qu’elle faisait pour poursuivre toute discussion. Maintenant que nous n’avons plus à être au bord du gouffre, littéralement, je n’ai qu’une envie, me sentir parfaitement stable. Je vois la blonde s’installer – enfin, plus ou moins s’avachir – sur une pierre. Et je pense que je vais l’imiter. Mes jambes tremblent encore un peu. Héra ne s’attendait pas à faire une telle balade en partant ce matin. Et bien moi non plus, clairement pas. La pause qu’elle propose est plus que la bienvenue. « Je n’étais vraiment pas parti en me disant que ce serait une sortie sensations fortes non plus… Mais ça va le faire ! Et OUI, pour la pause. Je ne sais pas si mes jambes voudront bien me tenir encore longtemps. » Pour le coup, ça me rassure un peu de voir quelques traces résiduelles de peur – ou au moins de pression – chez la blondinette. Je vois bien ses mains lorsqu’elle prend sa bouteille d’eau. Après, je ne suis pas mieux, pas du tout. Héra reprend alors, me qualifiant de courageux et impliqué. C’est plus une question d’ignorance et de hasard, mais ça fait quand même plaisir. Je cherche également ma gourde d’eau dans mon sac. « Pour être honnête, je me suis mal renseigné, je ne pensais pas que c’était aussi… comme ça, ici. Je pensais que ce serait l’endroit pour faire une petite randonnée tranquille. Si j’avais su, j’aurais probablement opté pour les Champs Pignons, oui. Et si ça m’a plus… Oui et non. C’est sûr que je me sens vivant, après ça, mais c’est sans doute un peu trop pour moi. » Seulement un peu trop ? Vraiment ? Avec la frayeur que je me suis faite, il est certain que c’est beaucoup trop pour moi, ce genre d’expédition. Mais bon, maintenant que j’y suis, ce n’est pas comme si je pouvais faire machine arrière…

Viennent alors trois questions successives de la part d’Héra que je ne vais clairement pas traiter dans l’ordre. « Ah, je ne dis pas non pour le gâteau ! » Qui suis-je pour refuser ? Surtout que si je dis non, c’est pour sortir le paquet de gâteaux que j’ai dans mon sac, ce qui ne se fait clairement pas. Je souris tandis que je pioche un met sucré. C’est vraiment pile ce dont j’ai besoin pour me remettre de tout ça. « Sinon, je suis psy, dans un hôpital de Centrapolis. Et non, c’est plus un challenge personnel, histoire de me déshabituer de ma petite vie de casanier. » Il y a pourtant bien des avantages à rester chez soi, comme limiter les risques de mort. Encore que, les accidents domestiques sont sans doute plus fréquent que ce qu’on imagine. Mais au moins, on ne le voit pas venir, on n’a pas peur. Je suppose que c’est déjà ça. « Et du coup, je te retourne la question, tu travailles dans quoi ? » En ayant répondu à ses questions, cela m’a fait réaliser que je n’étais pas assez curieux et donc qu’Héra en savait plus sur moi que ce que j’en savais sur elle. Je crois que ça ne me dérange pas plus que ça, globalement. Vu que c’est mon métier d’apprendre à connaître les autres pour les comprendre et les aider à trouver des solutions à leurs problèmes, j’évite de poser trop de questions aux personnes que je rencontre, juste en découvrant au fur et à mesure. Après avoir mangé le gâteau gentiment offert, je prends une gorgée d’eau, histoire de me désaltérer, et passe la gourde à Lorenzo. Lui aussi, il doit avoir soif. « Tu sais si on a encore beaucoup de chemin à faire, dans les montagnes ? » Ce n’est pas que je n’apprécie pas la présence d’Héra, bien au contraire, c’est juste que j’aime bien pouvoir anticiper un peu, et l’improvisation n’est pas quelque chose qui me le permet.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty
Message(#) Sujet: Re: Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Blonde sur le chemin, les ennuis sont pas loin [Olympe]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La région d'Ebera :: Lieux Naturels :: Montagnes Arpent-
Sauter vers: