⦿ Règlement
⦿ FAQ
⦿ Guide
⦿ Groupes
⦿ Localisation Pkmn
⦿ Annexes
⦿ Récapitulatif des Règles
⦿ Bottins

⦿ Multicomptes
⦿ Parrainage
⦿ Scénarios
⦿ Carte Dresseur
⦿ Erreurs
⦿ Boutique
⦿ Dé Starter
⦿ Dé Shiny
⦿ Dé Sexe du Pkmn
⦿ Succès
⦿ Validation Captures
⦿ Gestion Pkmn
⦿ Œufs
⦿ Clôture RP
⦿ Concours
⦿ Reproduction
⦿ Marché
⦿ Échange Miracle
⦿ Défis

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez
 

 Secrets of old - Alistair & Laurine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

Secrets of old - Alistair & Laurine Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
Secrets of old - Alistair & Laurine Empty
Message(#) Sujet: Secrets of old - Alistair & Laurine Secrets of old - Alistair & Laurine EmptyMar 30 Juin - 1:23




Alistair & Laurine
RÉCAPITULATIF DU RP
Alistair Cooper
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

   

   lvl 00

   lvl 00

   lvl 00


   G1
   G2
Secrets of old - Alistair & Laurine 187
   G3
   G4
   G5
   G6
   G7

   OBJETS UTILISÉS

   ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTS
Secrets of old - Alistair & Laurine 92 +0 (00 attaques réussies - 00 coups critiques)

Laurine Brunet
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

   

   lvl 00

   lvl 00

   lvl 00


   G1
   G2
   G3
   G4
   G5
   G6
   G7

   OBJETS UTILISÉS

   ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTS
Secrets of old - Alistair & Laurine 434 +0 (00 attaques réussies - 00 coups critiques)

   
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

Secrets of old - Alistair & Laurine Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
Secrets of old - Alistair & Laurine Empty
Message(#) Sujet: Re: Secrets of old - Alistair & Laurine Secrets of old - Alistair & Laurine EmptyMar 30 Juin - 1:24

Un orage couvait. Ses grondements mécontents roulaient comme des tambours de guerre depuis les tréfonds de ses moutonnements grisâtres, sinistres, qui recouvraient peu à peu le ciel de leur marche belliqueuse encore lointaine, mais inexorablement approchante. Le soleil tenait fermement le siège de son trône céleste en cette fin de journée qui claironnait haut et fort ses intentions maussades, pourtant les rayons d’or étincelant du règne diurne, loin d’étaler à l’horizon leur habituelle profusion de rose délicat et de carmin sanglant, venaient mourir tristement entre les mornes arabesques des cumulus noircissant à vue d’oeil. Un vent à chaque bourrasque plus violent s’était levé et semblait vouloir faucher la cime frissonnante des arbres tenus d’endurer ses assauts, tels les fantassins malheureux d’un bataillon trop facilement sacrifiable.

Alistair n’avait jamais craint les tempêtes. Au contraire, ses préférences météorologiques allaient très certainement davantage à la pluie battante, aux souffles impérieux et aux nuages de plomb qu’à l’azur aveuglant et l’ardeur brûlante du zénith d’été. En outre, il aimait à errer sous les déferlantes jusqu’à finir trempé jusqu’aux os ; ce plaisir aussi aberrant qu’imprudent expliquait néanmoins que, malgré les prémices inquiétants d’un ouragan qui promettait déjà d’être particulièrement dévastateur, le garçon avait tout de même quitté l’abri sûr du camp et la présence réconfortante de ses compagnons de route pour retrouver son quiet refuge loin du monde. Escorté par Doudou, Moire et les autres, il s’égayait au milieu des bois secoués par la querelle montante des éléments sans trop réfléchir à la direction où le menaient ses pas. Les nuages intimidants gonflaient de manière grotesque leur ventre difforme au-dessus de sa tête aux cheveux toujours plus en bataille, les feuillages et les fougères crissaient autour de lui comme autant de frêles créatures sylvestres terrifiées par le chaos qui les attendaient, même les lourdes branches des vieux chênes rompus aux caprices de la nature émettaient des craquements de mauvais augure ; pourtant aucun de ces signes avant-coureurs ne l’inquiéta outre mesure. Bien à l’inverse, il s’en réjouissait : la tourmente serait là pour couvrir ses traces, elle l’abriterait au sein de son ire d’eau et d’air entremêlés pour repousser toutes les tentatives des vivants de rejoindre sa retraite aux frontières du monde. Serein malgré le déchaînement des cieux, le jeune Champion s’enfonça donc toujours plus loin au coeur de la forêt sans nom, hors d’atteinte de ses semblables, reclus dans les brumes d’un autre univers.  

Ses pérégrinations l’amenèrent bientôt aux abords d’un spectacle inattendu : une falaise rocheuse plantée au beau milieu de la canopée, à l’abrupte paroi recouverte d’un soyeux drapé de mousse. Un fin ruisseau cavalait depuis les hauteurs de l’à-pic et rebondissait joyeusement sur la pierre détrempée, jetait une myriade de cascades sifflantes qui finissaient leur course dans une petite mare d’eau claire en contrebas, petite source paisible entourée de végétation foisonnante. La scène était déjà bien assez étonnante en soi pour qu’Alistair marquât l’arrêt, émerveillé par les beautés surprenantes que la nature pouvait receler dans ses replis les plus secrets ; mais c’est alors qu’il remarqua la caverne de bonne taille ouverte sur le flanc de la falaise, juste derrière la mare. La béance avait quelque chose de déplacé, comme si Arceus lui-même avait dérobé un fragment de la réalité pour n’y laisser qu’un trou d’une noirceur absolue, un vide sidéral parmi les rochers et les racines terrestres. Dès que le jeune médium posa les yeux sur cette absence de matérialité, un froid terrible s’empara de lui et jeta de longs frissons rampants sur son échine voûtée ; il pencha la tête, et soudain un choeur étrange de voix incompréhensibles se mit à chanter à l’orée de son esprit, en écho aux mugissements lointains de l’orage qui prenait à chaque instant plus d’ampleur sur la nuit tombante. L’adolescent s’immobilisa aussitôt ; il percevait à peine le timbre suave et désincarné de ces murmures qui l’attiraient à eux plus sûrement qu’un lampadaire les Papinox. Incapable de résister à la pression de leur appel susurré au creux de son âme vulnérable, Alistair s’avança d’un pas chancelant vers la source de leur origine, cette abysse menant aux entrailles du monde.

Le phénomène n’était pas sans lui rappeler les réminiscences qu’il avait subies durant ses passages aux Ruines, là où de nombreux Pokémon s’étaient rassemblés autrefois pour réduire en cendres le symbole de leur oppression ; leur colère, leur peine et leur douleur avaient été si grandes que leurs souvenirs étaient restés vivaces parmi les vieilles bâtisses écroulées et les monuments avalés par le lierre, et le jeune Champion aux dons occultes s’était vite fait dépasser par l’intensité de leurs cris et de leurs suppliques presque tangibles. C’avait été une expérience aussi incroyable que terrifiante, et bien qu’il appréhendait de se laisser encore submerger par de telles visions, il n’avait déjà plus tout à fait le contrôle de son corps alors qu’il répondait au terrible chant des sirènes qui titillait la frange de sa perception. À demi-conscient seulement, il pénétra la grotte en silence tandis que ses compagnons spectraux gardaient un oeil circonspect sur ses agissements erratiques ; Doudou en particulier ne voulait pas que son maître tombât en pâture à des volontés mal intentionnées, qu’elles fussent réelles ou immatérielles, et s’il ne se risquait pas à le déranger dans sa transe, il veillait au grain afin que rien de fâcheux n’arrivât à son Dresseur préféré.

Dans un premier temps, la cavité ressemblait à tout ce qu’on était en droit de s’attendre d’une grotte : sol poisseux d’humidité, atmosphère glaciale, stalactites et stalagmites qui formaient autant de crocs pétrifiés au milieu d’une gueule archaïque prête à engloutir tous les imprudents qui oseraient y pénétrer. Alistair manqua tomber un certain nombre de fois sur la pierre glissante, et ses petites mains pâles s’accrochèrent souvent aux parois érodées des boyaux qui s’étrécissaient à chaque mètre un peu plus. Les voix, elles, ne faiblissaient pas, bien au contraire ; si elle n’avait toujours aucun sens dans l’esprit du garçon, leur chorale astrale lui parvenait avec une puissance et une élégance redoublées, et bientôt il n’entendit plus qu’elle alors qu’au-dehors, l’orage éclatait enfin de toute sa colère libératrice. Ses yeux habitués à l’obscurité n’étaient guère incommodés par l’absence de lumière ; lorsqu’un flash blanc provoqué par la foudre brûla l’air stagnant depuis l’entrée de la caverne, l’adolescent plissa douloureusement les paupières et s’élança un peu plus vite vers les profondeurs de la Terre, soucieux de s’éloigner rapidement de toute cette ardence indésirée.

Un noir terrible l’encerclait désormais. Il se mit à tâtonner, mais si son coeur battait une chamade effrénée, ce n’était pas à cause de la peur : les chants sous son crâne s’étaient encore amplifiés et emportaient sa conscience dans un tourbillon d’émotions indescriptibles, à mi-chemin entre la tristesse infinie et la béatitude indicible. Toujours suivi de sa procession de fantômes, Alistair crut apercevoir une fragile étincelle azurée briller faiblement loin devant lui ; un peu perturbé, il tendit une main vacillante pour s’en saisir, mais elle était bien au-delà de sa portée. Complètement subjugué, il tituba plus qu’il n’avança vers cette lueur hypnotisante qui ne cessait de grossir dans son champ de vision - l’espace d’un instant, ce qu’il lui restait de lucidité crut qu’il était mort sans le savoir et passait le chemin vers l’autre côté. Et puis une volée de marches inattendue lui rappela qu’il était bel et bien vivant tandis qu’il dégringolait les escaliers sans pouvoir ralentir sa course. Heureusement, une colonne épaisse au bas des degrés amortit sa chute et l’empêcha de se briser les os sur le sol dur, mais il grimaça en sentant une douleur fulgurante lui traverser les bras sous le choc ; il allait écoper de quelques mauvais hématomes, c’était certain. Déconcentré par sa mésaventure, Alistair perdit quelques instants le fil des voix qui l’avaient guidé jusque-là, et put s’apercevoir des cristaux bleuâtres qui s’accrochaient de-ci, de-là aux parois un peu trop lisses de la vaste salle dans laquelle il avait atterri ; et puis la litanie reprit, et ses yeux se remirent à observer sans rien voir.  

Les murmures l’exhortaient à s’approcher d’un des murs de la grotte, laquelle grotte n’en méritait plus tout à fait le nom, du fait des piliers gravés et des arches ciselées qui soutenaient vaillamment son plafond rocheux, des vestiges de bancs brisés qui jonchaient le sol pavé usé par le temps et l’érosion, et de ces cristaux lumineux si particuliers, indubitablement arrangés pour éclairer l’endroit à la manière de flambeaux pétrifiés. Leur faible aura faisait pâle figure en comparaison du faisceau d’une lampe-torche, mais cette pénombre convenait tout à fait aux Spectres du jeune Champion, qui s’égayèrent aussitôt aux quatre coins de la pièce. Tout à sa transe, Alistair ne leur prêta pas attention, pas plus qu’il ne prêta attention au décor extraordinaire qui l’entourait ; ses jambes incertaines l’amenèrent irrésistiblement vers le fond de l’antichambre où une large fresque s’étalait en bas-reliefs et runes anciennes d’un bout à l’autre de la paroi ruisselante. Nul doute qu’une conscience supérieure, aussi douée pour façonner la pierre que pour l’agencer intelligemment, était à l’origine de ces lieux splendides dont la précision et la finesse de l’architecture relevaient presque du surnaturel ; de fait, si ces ruines pouvaient très bien dater d’une civilisation humaine depuis longtemps oubliée, les runes alambiquées qui en parcouraient les murs prétendaient à des origines bien différentes. C-c’est… ce que v-vous vouliez… qu-que je voie...? chuchota Alistair d’une voix inaudible en effleurant les gravures du bout de ses doigts chétifs. Aussitôt les chants montèrent en force dans son esprit, à tel point que son corps perdit un peu plus de sa contenance pour osciller mollement entre deux mondes.

Ces gravures aux délicates arabesques ne symbolisaient rien d’autre que le mystérieux langage Zarbi. L’adolescent chancela un moment devant les lettres absconses, les mains toujours posées sur leurs phrases incompréhensibles, cependant que Doudou flottait au-dessus de son épaule en fronçant le visage en une grimace impressionnée. En équilibre précaire sur le fil de la réalité, Alistair, oublieux de sa propre physicalité, rejeta sa tête masquée en arrière tout en se balançant de droite et de gauche, l’air de flotter parmi les ombres tel les Spectres qu’il affectionnait tant.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Secrets of old - Alistair & Laurine Miniature_282_XY Secrets of old - Alistair & Laurine Miniature_781_SL Secrets of old - Alistair & Laurine Miniature_131_XY Secrets of old - Alistair & Laurine Miniature-395-XY Secrets of old - Alistair & Laurine Miniature-332-XY Secrets of old - Alistair & Laurine Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Secrets of old - Alistair & Laurine Empty
Message(#) Sujet: Re: Secrets of old - Alistair & Laurine Secrets of old - Alistair & Laurine EmptyMar 30 Juin - 1:24

Le membre 'Alistair Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Secrets of old - Alistair & Laurine 187

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 17

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Secrets of old - Alistair & Laurine Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Secrets of old - Alistair & Laurine 237247_Male
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Secrets of old - Alistair & Laurine Empty
Message(#) Sujet: Re: Secrets of old - Alistair & Laurine Secrets of old - Alistair & Laurine Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Secrets of old - Alistair & Laurine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Vieux de la vieille [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives RP :: Archives RP non clôturés-
Sauter vers: