⦿ Règlement
⦿ FAQ
⦿ Guide
⦿ Groupes
⦿ Localisation Pkmn
⦿ Annexes
⦿ Récapitulatif des Règles
⦿ Bottins

⦿ Multicomptes
⦿ Parrainage
⦿ Scénarios
⦿ Carte Dresseur
⦿ Erreurs
⦿ Boutique
⦿ Dé Starter
⦿ Dé Shiny
⦿ Dé Sexe du Pkmn
⦿ Succès
⦿ Validation Captures
⦿ Gestion Pkmn
⦿ Œufs
⦿ Clôture RP
⦿ Concours
⦿ Reproduction
⦿ Marché
⦿ Échange Miracle
⦿ Défis

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez
 

 Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyJeu 2 Juil - 23:50




Alistair & Olympe
RÉCAPITULATIF DU RP
Alistair Cooper
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

   

   lvl 00

   lvl 00

   lvl 00


   G1
   G2
   G3
   G4
   G5
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 517
   G6
   G7

   OBJETS UTILISÉS

   ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTS
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 92 +0 (00 attaques réussies - 00 coups critiques)
Olympe Zoran
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

   

   lvl 00

   lvl 00

   lvl 00


   G1
   G2
   G3
   G4
   G5
   G6
   G7
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 737

   OBJETS UTILISÉS

   ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTS
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 677 +0 (00 attaques réussies - 00 coups critiques)

   
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyJeu 2 Juil - 23:52

Ce jour-là, il fut dit qu'Alistair ne devait pas être laissé en paix.

La journée avait débuté sous de bons auspices, pourtant. Le jeune Champion s'était préparé à une nouvelle escapade pour dégourdir les lambeaux et les fumées de ses Spectres désireux d'un peu de liberté ; au camp, plus personne n'avait besoin de son aide pour les corvées quotidiennes, et il était donc plus ou moins autorisé à divaguer en solitaire, chose qui ne se produisait plus si souvent depuis que lui et Travis voyageaient avec les autres. Le garçon était heureux de se voir livré à lui-même malgré la réticence de ses aînés à ne pas abandonner quelque bonne âme avec lui pour le surveiller, et il comptait bien profiter de cette occasion qui ne se reproduirait pas tous les jours.

De fait, l'évènement coïncidait superbement avec la courte distance qui séparait leur campement des Ruines Anciennes, lieu historique qu'Alistair avait appris à connaître aussi bien que sa vieille ville d'Old Chister et qu'il appréciait plus que n'importe quel autre endroit à Ebéra. Certainement, d'ailleurs, que la proximité ô combien fortuite du camp de ses amis avec la cité antique n'était pas pour rien dans le choix de ces derniers de lui accorder une permission pour la journée, et il n'allait pas s'en plaindre, bien au contraire. Sa décision quant à la future destination de son escapade fut rapidement prise, et ce fut d'un pas trébuchant mais guilleret que l'adolescent s'engagea sur la route forestière qui le guiderait jusqu'à sa ville fantôme favorite.

Comme toujours, son escorte de Spectres ne le quittait pas d'une semelle. Miroir s'accrochait à sa ceinture pour se laisser porter sans réagir, son regard plein de larmes brillant tristement sous l'éclat joyeux du zénith, cependant que Doudou et Moire devançaient leur maître de quelques enjambées pour errer ça et là dans l'ombre projetée des murs décrépits. Vigilance, Suie et Cumulus vivotaient de leur côté, plus en retrait que le reste de la troupe, ce qui ne gênait pas Alistair le moins du monde : il aimait à ce que ses Pokémon eussent la possibilité de s'égayer sans se sentir contraints et forcés par la poigne de fer d'un Dresseur trop restrictif. Cependant, tout le monde ne considérait pas d'un bon œil cette confiance aveugle aux aspects de laxisme, surtout les personnes que la vision de Spectres en maraude mettaient mal à l'aise ; c'était l'une des nombreuses raisons pour lesquelles le jeune Champion fuyait autant qu'il le pouvait tous les lieux trop fréquentés. Au moins, seul au milieu des ruines depuis longtemps abandonnées, ni lui ni ses créatures ne risquaient de déranger. Ou d'être dérangés.

Du moins, c'était ce qu'il croyait.

Le fait était qu'Alistair avait davantage l'habitude des Ruines Anciennes de nuit ; il y avait déjà fait quelques excursions de jour, bien sûr, mais même réduite, la petite foule de visiteurs qui déambulaient alors entre les rues dévastées avait été suffisante pour rappeler à lui ses peurs les plus intrinsèques, et il évitait de s'attarder. Effrayés par la cohue et répugnés par l'ardeur du soleil, la plupart des Spectres rechignaient aussi à pointer le bout de leur ectoplasme en pleine journée, tout comme il devenait difficile pour le jeune médium de se concentrer pour écouter les échos de l'au-delà lorsque parvenait à ses oreilles le brouhaha léger mais incessant de la vie qui s'agitait autour de lui. Pourtant, ce jour-là, l'envie d'une quiète balade aux côtés de ses fantômes doublée du bonheur de sa solitude enfin retrouvée donnèrent assez de cran à son jeune cœur pour défier l'inquiétante présence des touristes - enfin, défier : il serait plus honnête de dire qu'il évita du mieux qu'il pouvait toutes les zones les plus fréquentées pour n'errer qu'à la lisière de la cité archaïque, parmi les éboulis et les recoins obscurs qui n'avaient d'intérêt pour personne d'autre que lui-même.

Personne, à part peut-être quelques jeunes Dresseurs avides de sensations fortes et assez écervelés pour jouer parmi les décombres effondrés d'une vieille maison qu'Alistair et son équipe fantomatique avaient investie, pensant la trouver vide et sereine. Dès que l'écho des voix juvéniles résonna entre les parois dévorées par le lierre, l'adolescent tranquillement assis sur un monceau de pierre se précipita pour se relever, mais c'était déjà trop tard : deux autres garçons d'à peu près son âge, l'un peut-être un peu plus jeune, passèrent une tête ébouriffée par l'encadrement d'une porte désormais disparue et se figèrent net à sa vue, une étincelle de stupeur inquiète au fond de leurs prunelles candides.

- Qu'est-ce que... C'est quoi ? glapit le plus petit d'un timbre suraigu, étranglé. Un fan... un fantôme ?

- Mais non ! le houspilla son camarade en essayant d'affecter l'assurance. C'est juste... quelqu'un. Il marqua un temps, puis esquissa un pas hésitant vers l'intérieur du bâtiment où Alistair n'avait pas bougé, immobile comme une statue derrière l'abri réconfortant de son masque lisse. Hé... Salut ! Pourquoi tu traînes dans le noir comme ça ? lui lança l'autre avec un geste vague de la main qui se voulait sans doute amical.

Le jeune Champion ne répondit pas. Tremblant, incapable de savoir comment réagir, il se contenta de lever vers ses deux congénères son faux visage parfaitement indéchiffrable. Miroir se réfugia dans son dos, Moire ricana doucement depuis les ténèbres et Doudou cessa de fureter sans but pour se précipiter vers son Dresseur. À l'instant même où le Fantominus se plaçait entre Alistair et les inconnus pour leur décocher sa plus effrayante panoplie de grimaces toutes plus disgracieuses les unes que les autres, quelque chose sembla s'allumer dans le regard du plus courageux des deux enfants, et avec un grand sourire empreint de surprise, il s'écria : Hé, mais si ! Je le reconnais ! C'est un Champion d'Arène !

- Un... un Champion d'Arène ? fit son compagnon de sa voix stridente, l'air de ne pas vouloir y croire. Il leva son nez retroussé sur la silhouette flottante, noyée d'ombres, du garçon amorphe qui oscillait doucement à quelques pas devant lui, considéra un instant son masque livide aux orbites creuses, sa tignasse indisciplinée, les Pokémon Spectres qui l'entouraient des pieds à la tête comme une aura sinistre. J'le reconnais pas du tout... T'es sûr de toi ? On dirait surtout un fantôme...

- Siii, je te promets ! insista le plus assuré, celui qui paraissait avoir le même âge qu'Alistair. C'est normal qu'il ait l'air d'un fantôme. C'est un Champion des Spectres, ils ont tous une tête de taré. Mais hé, et il se tourna à nouveau vers Alistair pour s'avancer de quelques pas, ce qui accentua d'autant plus les vacillements incontrôlés de son interlocuteur, reste pas planté là à rien dire ! Je sais que t'es Champion, j'reconnais ton masque... T'es de Galar, c'est ça ? Attends, c'est quoi ton nom déjà ? Ala... Alos... Alistair ! C'est ça, Alistair ! Le vaillant bavard s'approcha encore sans quitter des yeux un Doudou toujours plus grimaçant, bientôt suivi par son ami plus jeune qui resta prudemment en retrait derrière le dos rassurant de son aîné. C'est pas tous les jours qu'on rencontre un Champion, se justifia le plus brave en essayant d'ignorer le Fantominus qui cherchait à l'épouvanter. Dis, tu peux dire à ton... truc, là, d'arrêter ce qu'il fait ? C'est grave flippant... Allez, arrête de trembler comme ça, on veut juste te parler ! Et peut-être demander un autographe gratuit, hein, ce serait cool ça, nan ? Un rire qui brisa un peu plus l'esprit déjà ébranlé du jeune Champion. Pétrifié par sa peur, il ne pouvait rien faire d'autre que se recroqueviller sur lui-même, incapable de se tirer tout seul de ce cauchemar éveillé. Ses jambes tétanisées l'empêchaient de se sauver ; jamais il ne lâcherait ses Pokémon sur ces gamins, même pour les faire fuir, et il n'avait de toute manière pas la force d'articuler un seul mot, encore moins un ordre complet. Il en était réduit à espérer un miracle.

Derrière l'entrée de la maison abandonnée, des silhouettes noires et lointaines s'agitaient à bonne allure, signe que les visiteurs continuaient d'affluer ; mais nul ne semblait se préoccuper de la terrible scène qui se jouait entre ces quatre murs écroulés. Hé, il est vraiment chelou, fit remarquer le plus jeune des deux intrus, enhardi par le malaise évident de son vis-à-vis, d'une voix aux accents de mauvais augure. Alistair connaissait bien ce ton : c'était celui qu'employait systématiquement les enfants cruels prêts à s'en prendre à leurs victimes sans défense. Si c'est bien ça un Champion, ça fait pas rêver. Hein, Alistair ? Tu fais pas rêver tu sais ? Et les deux comparses de rire grassement, cependant que leur cible terrifiée se tassait davantage sur elle-même. T'es si moche que ça, Alistair, pour te cacher sous un sale masque tout flippant ?
CODE : KHAKTUS


HR:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_282_XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_781_SL Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_131_XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature-395-XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature-332-XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_334_XY
⦿ Messages : 144377
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyJeu 2 Juil - 23:52

Le membre 'Alistair Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 517

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 9

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 888770_Femelle
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Zoran
Olympe Zoran
Lorenzo Idris Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 160801092304393978 Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 160801092304393978 Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 160801092304393978 Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 160801092304393978
⦿ Messages : 262
⦿ Age du Personnage : 24
⦿ Ville d'origine : Corrifey, Galar
⦿ Job : Psychologue
⦿ Pokémon rêvé : Mentali
⦿ Type préféré : Psy
⦿ Avatar : Brandon Flynn
⦿ Commentaires :
Olympe parle en lightseagreen

https://ichooseyou.forumactif.com/t7261-carte-dresseur-d-olympe-zoran
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyMar 7 Juil - 13:53

Taking care of a hollow mind
Alistair & Olympe
Je suppose que la troisième fois sera la bonne. J’espère. De toute façon cette fois-ci, en plus de Lorenzo, j’ai Idris qui m’accompagne. Il est certain que le Psystigri et moi ne sommes pas encore habitués à sa présence parmi nous, mais elle s’intègre sans mal. J’ai compris que je devais mettre les objets fragiles en hauteur et Lorenzo lui a fait comprendre qu’il n’aimait pas se battre. Car oui, la petite Polarhume est bien bagarreuse et cela ne m’étonnerait pas qu’elle cherche l’affrontement avec certains des pokémons qu’on trouve ici. En ce qui me concerne, je ne suis toujours pas rassuré en venant ici. Il est certain que les Ruines anciennes ne sont pas un lieu pour moi, mais je veux au moins parvenir à tolérer d’être ici sans angoisser à la simple idée de rencontrer un pokémon spectre. Je m’autorise à avoir peur, mais je n’abandonnerai pas mon objectif qui est de parvenir à contrôler cette peur, ou tout du moins mieux la gérer. Idris, elle, n’a pas peur une seule seconde, elle fonce à la recherche de pokémons. Et je la suis avec Lorenzo, faisant de mon mieux pour ne pas la perdre. Bon après, il faut dire ce qui est, il fait jour, et le ciel est tout sauf sombre, donc cela réduit mes chances de croiser un spectre. Pour autant, je dois rester sur mes gardes, je dois m’attendre à tomber sur l’un d’entre eux à tout moment.

J’avance dans les ruines, même si l’idée me déplaît. Les profondeurs de cet endroit, seul, je ne suis pas certain de vouloir m’y rendre. « Idris, ralentis s’il-te-plaît. » La Polarume s’arrête et se retourne, levant son petit nez humide vers moi. Elle est peut-être un peu bourrine et bagarreuse, elle écoute mieux que ce cher Lorenzo. Je n’ai généralement pas besoin de me répéter, même si je pensais que son enthousiasme face à un nouveau lieu et de nouveaux pokémons pèserait dans la balance. Je me dis que ce doit être l’avantage des pokémons qui proviennent d’élevages, ils ont été mis au contact de l’Homme dès leur plus jeune âge et ont été élevés par des pokémons eux-mêmes au contact d’humains. Alors ça doit les rendre plus dociles, ce qui m’arrange bien, vu les problèmes d’autorité que je peux avoir avec Lorenzo. Le Psystigri n’est pas très difficile, et il n’est pas non plus du genre à faire trop de bêtises, mais il est difficile de le motiver à faire quelque chose, et j’ai du mal à lui faire comprendre quand c’est non. Ces situations sont rares, mais elles arrivent, et je ne sais pas me faire entendre. Au moins, avec Idris, je n’ai pas ce souci-là. Elle obéit au doigt et à l’œil, ce qui est un véritable plaisir.

Pour être parfaitement honnête, les pokémons que je croise ne me font pas plus peur que ça. Des Granivol, des Miaouss, rien de bien effrayant, en somme. J’ai même croisé un Togedemaru, il était trop mignon ! Le plus compliqué, ça a été d’empêcher Idris de partir tête baissée pour se battre contre eux, et de résister à son regard tout triste quand je lui disais non. Je ne sais pas, je crois que je ne suis pas tout à fait à l’aise avec cette idée de combattre des pokémons sauvages. Ils n’ont pas vraiment la possibilité de se faire soigner, eux, alors ça me gêne de me dire que je peux les blesser. Idris ne se soucie absolument pas de cela. Et je suppose que quand ils se battent dans la nature, les pokémons ne s’en soucient pas non plus. Mais c’est plus fort que moi, j’ai dû mal à m’adonner à cela. Et puis la Polarhume ne pense pas à mal, elle n’est pas dans l’intention de blesser l’autre, simplement de mesurer sa force à d’autres. Je crois que je serais plus à l’aise à l’idée de permettre à Idris d’affronter le pokémon d’un autre dresseur, dans un cadre sécurisé et un centre pokémon pas loin. Sait-on jamais.

J’entends alors des bribes de mot, dans un écho un peu lointain. Super. C’est l’endroit parfait pour que ça soit flippant, ce genre de truc. Ce serait l’œuvre d’un spectre ? Je ne sais pas trop. Je préfère éviter de tirer des conclusions trop hâtives, et puis ça me semble un peu gros, comme tour, pour un pokémon spectre. Je prends mon courage à deux mains et me décide à me diriger vers l’origine de ces bouts de voix. Ça sonne jeune, peut-être pas enfantin non plus, mais gamin ou ado, tout au plus. « Enzo, on est d’accord que ça vient bien de par-là ? » Je préfère m’assurer que je vais bien dans la bonne direction, en demandant confirmation à mon Psystigri. Il est de type psy alors je me dis qu’il perçoit peut-être quelque chose de plus que moi. En tout cas, il acquiesce en hochant la tête. Alors je m’avance. Plus ça va, mieux je distingue les voix et leur propos. Déjà, il n’y a pas qu’un seul gosse, ils sont plusieurs. Je continue d’avancer, avec mes pokémons à ma suite, maintenant certain qu’il s’agit de gamins. « Si c'est bien ça un Champion, ça fait pas rêver. Hein, Alistair ? Tu fais pas rêver tu sais ? » Un champion ? Alistair ? Pourquoi cela me semble familier ? Ou tout du moins pas inconnu. Mais ce n’est pas ce qui me préoccupe, c’est le ton de la phrase qui me déplaît. « T'es si moche que ça, Alistair, pour te cacher sous un sale masque tout flippant ? » Ok, là ça craint. Rien qu’à entendre l’intonation, ça n’a rien de rassurant. Je ne sais pas ce qu’il se passe, mais je me rends bien compte qu’il va falloir que je les trouve, et vite. C’est alors Lorenzo qui me passe devant et se fraie un chemin entre des pierres, jusqu’à ce qui ressemble à une maison en pierre partiellement détruite. Je fais le tour et finis par trouver une ouverture. Je m’avance et découvre des adolescents. Il n’y en a qu’un dont je peux voir le visage. Enfin, c’est plus un étrange masque que je vois. Quant aux deux autres, il y en a un face à lui, et l’autre dans le dos du premier, plus petit, sans doute plus jeune. Mais le peu que je vois de leurs postures en révèle suffisamment. De l’intimidation. Peut-être pas le plus jeune, mais l’autre intimide clairement celui avec le masque. Impossible pour moi de ne pas intervenir.

« Vous n’avez rien de mieux à faire que d’embêter ce pauvre garçon ? » Les trois têtes se retournent vers moi. Pas de doute sur le fait qu’ils ne m’aient pas entendu arriver, vu la surprise dans leur regard. « Euh… je… on… » De suite, il y a bien moins d’assurance. Face à un adulte, le plus jeune fait moins le malin. « Vous quoi ? J’attends. » Je croise les bras sur mon torse, je ne sais pas pourquoi, mais je me dis que ça assoit ma posture d’adulte. Enfin, ça plus le regard sévère et la mine fermée que j’arbore. « On demandait juste un autographe. C’est lui qui ne nous a pas répondu… » Je rêve. C’est celui qui est le plus proche du fameux Alistair qui me répond. Il me paraît du genre à tenir tête, contrairement à ses deux amis. « Et tu penses sincèrement que c’est comme ça que tu vas obtenir ce que tu veux ? » Je vois bien à son regard qu’il ne compte pas en démordre. « Hey, c’est pas de ma faute s’il est trop débile pour répondre à une question ! » Je hausse les épaules et soupire. « Vraiment ? On en est rendu aux insultes ? Et bien bravo, tu es élu petit con du jour. D’ailleurs, il est tellement débile qu’il est champion d’arène et que tu voulais son autographe. » « Bah j’en veux plus. » Il grommelle. « Et bien tant mieux, tu n’as donc plus aucune raison de rester ici pour l’embêter. La sortie est par là, pour toi et ton petit frère, ou ton pote, j’en sais rien. » Je me décale sur le côté, pour leur laisser le passage de cette ancienne porte de libre et leur fais signe de la main. « Allez, hop hop hop ! » Le plus jeune tire l’autre par la manche pour lui faire signe qu’il n’a pas à insister et que lui veut partir. Alors ils quittent les lieux, non sans me gratifier d’un doigt d’honneur. Crétin. Je me retrouve donc face à Alistair, son masque, ses spectres et son attitude particulière. Les connections se sont faites. Il s’agit du champion de ma région, celui parti avec Travis. Quel étrange hasard. Même si sa présence ne m’est pas des plus rassurantes, je fais un pas vers lui. « Ça va aller ? » Je ne m’approche pas trop, j’ai bien compris qu’il était facilement effrayé et je ne voudrais pas qu’il ait peur de moi. J’attends de voir. Pourvu qu’il sache gérer ses spectres.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_282_XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_781_SL Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_131_XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature-395-XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature-332-XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_334_XY
⦿ Messages : 144377
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyMar 7 Juil - 13:53

Le membre 'Olympe Zoran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 737

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 7

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 888770_Femelle

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Normal
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyMer 8 Juil - 1:01

Aussi surprenant que cela pût paraître, un miracle arriva bel et bien. Alistair n'y aurait pas cru, pourtant ; piégé qu'il était entre les phrases assassines de ses deux persécuteurs, il se contentait de trembler de tous ses membres derrière l'abri intangible de ses fantômes. Doudou devait bien être le dernier rempart qui empêchait les intrus d'approcher leur victime désignée pour commettre Arceus savait quels gestes regrettables ; les crocs sortis et les fumées en pagaille comme pour dissimuler son maître à la vue du monde, le Fantominus grinçait et grimaçait de manière effroyable.

Il n'eut pas à user de ses capacités cauchemardesques pour faire fuir les importuns, néanmoins. Sortie de nulle part, éclatante comme la providence, une voix masculine et forte s'éleva dans les airs pour s'exclamer avec désapprobation : Vous n’avez rien de mieux à faire que d’embêter ce pauvre garçon ? Aussitôt, les trois adolescents sursautèrent de concert ; les gamins coupables se retournèrent sans parvenir à masquer totalement leur frayeur, en particulier le plus jeune qui disparut d'autant plus derrière le bouclier rassurant du dos de son aîné. Alistair leva fébrilement son masque vide vers l'origine du cri, et distingua une grande silhouette sombre se découper en contrejour sur la crevasse béante qui devait autrefois servir d'entrée à la maison en ruines. Le nouvel arrivant, très certainement adulte, était accompagné d'un petit Psystigri qui avait commencé de s'égayer entre les pierres brisées avant de se stopper net à la vue du trio d'enfants pris en flagrant délit de harcèlement. Déstabilisés, les deux chenapans du lot ne surent que répondre face à la soudaine figure d'autorité apparue devant eux pour les rappeler à l'ordre. Euh... je... on... balbutia l'un d'entre eux, sans parvenir à sortir des mots cohérents de sa voix soudain chevrotante. L'adulte croisa lentement les bras, le regard sévère sous ses boucles sombres. Vous quoi ? J’attends.

Le plus grand des deux garçons trépigna, jeta une œillade en coin à un Alistair toujours ramassé sur lui-même, les bras ramenés contre sa poitrine dans une attitude malheureuse tout à fait pathétique. On demandait juste un autographe. C’est lui qui ne nous a pas répondu… Le ton presque accusateur de cette dernière réflexion fit tressaillir le pauvre Champion, qui ne put s'empêcher de détourner le regard loin de l'attention des autres, incapable de supporter le coup vicieux porté à sa plus grande faiblesse. Et tu penses sincèrement que c’est comme ça que tu vas obtenir ce que tu veux ? gronda l'adulte, sourcils froncés, sans cesser de faire peser son regard lourd de reproches sur l'insolent qui lui tenait tête. Désormais remis du choc d'avoir été pris sur le fait de son crime, le voyou n'était pas prêt de retenir ses élans d'effronterie. Hey, c’est pas de ma faute s’il est trop débile pour répondre à une question ! Alistair sentit ses joues le chauffer de honte sous l'indifférence artificielle de son masque blafard. Invisibles dans les ombres, ses lèvres frémissaient dangereusement sous les assauts d'un sanglot violent qui gonflait chaque seconde un peu plus aux tréfonds de sa gorge. Pourquoi avait-il décidé de s'aventurer ici de jour ? Pourquoi avoir plongé tête baissée dans la gueule du Lougaroc ? Il savait très bien ce qui le menaçait en s'exposant ainsi, et pourtant il s'était entêté. Il s'était cru plus puissant que ses peurs. Force était de constater maintenant qu'elles avaient toujours autant d'emprise sur lui, qu'une fois pris au piège de leurs serres angoissantes, il n'avait plus le courage de leur échapper. Terrifié à la fois par la querelle montante de ses congénères et par ses propres tourments intérieurs, Alistair voulait fuir ; il voulait arrêter cette triste comédie, se réfugier quelque part dans les ténèbres et laisser le reste du monde continuer de tourner sans lui. Il voulait disparaître.

- Vraiment ? soupirait cependant l'homme inconnu avec un haussement d'épaules agacé, inconscient de la tempête affreuse qui secouait le fragile esprit du garçon qu'il était venu secourir. On en est rendu aux insultes ? Et bien bravo, tu es élu petit con du jour. Le juron si naturellement prononcé laissa un instant sans voix le garnement peu habitué à se voir renvoyer sa propre grossièreté ; et puis il fronça le visage en une moue pleine de colère outragée, qu'il n'eut heureusement pas le loisir d'exprimer. D’ailleurs, il est tellement débile qu’il est champion d’arène et que tu voulais son autographe. Un reniflement dédaigneux, vite suivi d'un grognement boudeur. Bah j’en veux plus. Les quatre mots secs furent crachés dans l'atmosphère avec autant de douceur qu'une poignée de graviers acérés, écorchant un peu plus sur leur passage le cœur à vif du principal intéressé. Outré, Doudou poussa une plainte sinistre, mais il n'esquissa pas un mouvement en avant ; il préférait rester auprès de son maître pour le rassurer.

L'adulte ne s'embarrassa pas davantage de la maussaderie puérile de son cadet. Et bien tant mieux, tu n’as donc plus aucune raison de rester ici pour l’embêter. La sortie est par là, pour toi et ton petit frère, ou ton pote, j’en sais rien. Et de s'écarter sur ces mots bien sentis, pour dévoiler le passage d'un geste de main empreint d'exaspération. Allez, hop hop hop ! les enjoignit-il sans aménité. Les deux gamins hésitèrent, le plus jeune tirailla la manche de son camarade pour lui signifier de ne pas insister, et bon gré mal gré, ils partirent, non sans que le plus grand ne gratifiât l'homme d'un geste aussi immature qu'irrévérencieux. Et puis, enfin, ils disparurent derrière l'encadrement de porte dévasté ; enfin, revint le silence.

Avec le départ des deux impertinents, la vieille bâtisse parut soudain aussi calme et vide que les profondeurs de la nuit. Lentement, un poids terrible se déchargea des frêles épaules d'Alistair. Sous le contrecoup du stress, le garçon vacilla légèrement sur ses jambes vidées de toute énergie, laissa échapper malgré lui un gémissement à peine audible et s'affaissa mollement sur un bout de rocher qui figurait une table depuis longtemps démolie. La surcharge des émotions qu'il venait de subir l'avait laissé affaibli, tremblant autant d'anxiété que de fatigue, et il se replia sur lui-même dans une posture particulièrement dépourvue de forme, les genoux collés l'un contre l'autre et les bras maladroitement serrés contre sa poitrine. Pendant un court instant où il resta prostré ainsi, obnubilé par sa peine, il oublia la présence de son sauveur ; Miroir et Moire s'approchèrent de leur Dresseur mal en point pour lui délivrer un regard qui inquiet, qui indéchiffrable, tandis que Doudou lévitait diligemment par-dessus son épaule sans quitter des yeux le deuxième humain encore parmi eux. Le Fantominus avait cessé ses grotesques déformations faciales, mais il arborait toujours un rictus mi-méfiant, mi-moqueur sur sa large gueule à la langue pendante.

L'inconnu s'avança alors d'un pas, ce qui alerta à l'unisson les Spectres du jeune Champion. Trois paires d'yeux lugubres se fixèrent sur lui cependant qu'il énonçait doucement : Ça va aller ? Surpris par cette irruption extérieure à laquelle il ne s'attendait plus, Alistair fit un bond en arrière sur son siège improvisé et riva brusquement les orbites noires et sans vie de son masque sur le visage soucieux de son interlocuteur. Un temps passa durant lequel il ne bougea pas d'un cil, immobile et flageolant au milieu de ses créatures immatérielles. ...O... O-o-oui... murmura-t-il enfin de son timbre faible et fluet comme le battement d'aile d'un Papilusion. Il hésita encore un instant, et puis il ajouta : M-m-mer... ci... Il se sentit coupable de ne pas pouvoir remercier son bienfaiteur comme il se devait, mais la peur qui l'étreignait toujours l'empêchait de formuler des mots cohérents. À la place, il se détourna à nouveau du regard inquisiteur de son vis-à-vis pour fixer tristement la pointe de ses chaussures.

Il voulait que l'autre s'en fût. Il voulait se retrouver seul à nouveau, apaiser la cavalcade folle de son cœur qui se jetait toujours à l'assaut de sa cage thoracique ; mais l'homme n'avait visiblement pas l'intention de bouger. Quoi de plus normal ? Il allait sans doute vouloir s'assurer que le garçon allait bien, qu'il n'était pas blessé, peut-être même voudrait-il savoir comment il s'était retrouvé en si mauvaise compagnie. Trop de questions, trop d'attention envers ce pauvre enfant qui ne souhaitait rien de plus que retrouver la paix de sa solitude. Accablé par un sentiment d'impuissance inextinguible, Alistair céda sous la pression de ses émotions chaotiques, du choc qu'il venait de subir et de l'angoisse qui était encore à venir. S-s-s-s'il... s-s'il v-vous p-plaît... l-l-laissez-m-m-m-m... Il ne parvint pas au bout de sa phrase : sa voix se brisa sur le dernier mot et il réprima à grand peine un sanglot douloureux. Doudou vint se coller aux cheveux ébouriffés de son maître pour frotter sa figure vaporeuse contre le plastique lisse du masque, dans l'espoir de parvenir à le réconforter. Alistair larmoya un instant dans un silence si parfait qu'il en devenait inquiétant, le dos remué de tressautements intempestifs alors qu'aucune plainte n'émergeait de sa bouche plongée dans les ténèbres.
CODE : KHAKTUS


HR:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_282_XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_781_SL Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_131_XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature-395-XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature-332-XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_334_XY
⦿ Messages : 144377
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyMer 8 Juil - 1:01

Le membre 'Alistair Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Attaque' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 176726_Attaqueratee
Revenir en haut Aller en bas
Olympe Zoran
Olympe Zoran
Lorenzo Idris Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 160801092304393978 Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 160801092304393978 Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 160801092304393978 Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 160801092304393978
⦿ Messages : 262
⦿ Age du Personnage : 24
⦿ Ville d'origine : Corrifey, Galar
⦿ Job : Psychologue
⦿ Pokémon rêvé : Mentali
⦿ Type préféré : Psy
⦿ Avatar : Brandon Flynn
⦿ Commentaires :
Olympe parle en lightseagreen

https://ichooseyou.forumactif.com/t7261-carte-dresseur-d-olympe-zoran
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyJeu 16 Juil - 20:05

Taking care of a hollow mind
Alistair & Olympe
Pour être totalement honnête, il y a quelque chose de vraiment satisfaisant à recadrer ces deux gamins. S’il y a bien une chose que j’exècre, c’est quand on profite de la vulnérabilité d’autrui. Et quand il s’agit d’enfants – ou de jeunes adolescents, ça marche aussi – je me sens obligé d’intervenir, dans l’espoir que cela puisse servir de leçon d’une manière ou d’une autre. Impossible pour moi de passer sans rien dire à côté d’un gosse qui se fait malmener. Je ne suis pas courageux pour un sou, mais c’est le genre de situation où il me semble tellement naturel d’intervenir que je ne me pose même pas la question. C’est d’ailleurs exactement ce qu’il s’est passé. J’ai utilisé mon autorité d’adulte – qui l’eut cru – pour chasser ces deux morveux qui s’en prenaient au jeune Alistair. D’ailleurs, la coïncidence en est troublante. Quelles étaient les probabilités pour que je tombe sur le jeune garçon dont Travis a pu me parler à de multiples reprises ? Alors si on rajoute l’endroit, vu qu’il y avait quand même peu de chances que je me décide à revenir ici ou le moment, car c’est à mon avis rare que ce genre d’événement ce produise, clairement, cela a de quoi dérouter. Mais bon, si nous en sommes là, c’est que cela devait se dérouler de la sorte.

Ces sales gosses sont partis, me gratifiant au passage d’un geste fort peu poli qui ne me fait ni chaud ni froid. Si c’est leur manière d’évacuer leur frustration, cela ne me dérange pas. Surtout que mon attention se reporte presque aussitôt sur le champion au masque. Je le sens fébrile, ce qui n’a rien de surprenant lorsqu’on subit une telle scène d’intimidation. Et je dois avouer que la présence de spectres autour de lui ne me rassure pas. Je fais de mon mieux pour ne pas y penser, mais c’est compliqué. Pour autant, je m’avance d’un pas. Je crains de passer pour une menace si je m’approche davantage, alors je reste là. Lorsque je prononce quelques mots pour m’enquérir de son état, Alistair sursaute. Je ne m’attendais pas à l’effrayer et me sens un peu mal pour ça. C’est d’ailleurs encore pire lorsque je me rends compte que j’ai attiré l’attention des trois spectres entourant Alistair sur moi. Je respire profondément pour rester concentré sur le jeune homme, qui me répond d’un oui bégayant qui ne me convainc pas vraiment. Puis il me remercie, simplement, toujours bredouillant. Il est certain qu’il ne s’est toujours pas remis de ses émotions et que ma simple présence ne l’aide pas à revenir au calme.

Je me demande alors si je ne ferais pas mieux de le laisser seul, mais cette idée est bien vite balayée. Je sais que Travis se sent responsable d’Alistair, alors c’est un peu mon devoir par procuration de veiller à ce que le spécialiste des spectres aille bien. Je n’ose rien ajouter pour l’instant, ne déviant le regard, soucieux, inquiet même. « S-s-s-s'il... s-s'il v-vous p-plaît... l-l-laissez-m-m-m-m... » Je comprends bien mieux pourquoi le champion de ma ville s’en fait autant pour lui et pourquoi il est venu me consulter à son propos. C’est un véritable effort pour lui que de s’exprimer, et je sens probablement assailli par toutes sortes de pensées. Je vois alors une goutte tomber de sous le masque, sans doute une larme. Impossible pour moi de rester sans rien dire. « Hey, hey, ça va aller. Regarde, je m’assois là. » A même le sol, oui. Je m’installe en tailleur, face à l’adolescent et ses spectres. Le but est de lui permettre de se sentir en confiance, de faire redescendre la pression. « Tu es bien Alistair, n’est-ce pas ? Je m’appelle Olympe, je suis un ami de Travis. » Je suppose que les deux champions doivent avoir un véritable lien, et c’est la seule chose sur laquelle il m’est possible de m’appuyer pour que le jeune garçon puisse commencer à me considérer comme une présence rassurante. « Je sais que ces deux gugusses t’ont effrayé et t’ont mal parlé, et c’était vraiment pas cool de leur part, mais c’est bon, c’est terminé. Si la peur ne veut pas te laisser tranquille, si tes émotions sont encore trop fortes, fais comme moi. Ça ne les fera pas disparaître, mais ça les calmera. » Forcément, ma formation de psychologue reprend le dessus en un éclair. « Inspire profondément, remplis tes poumons d’air, redresse-toi. Puis tu relâches, tu expires, jusqu’à vider tes poumons. Et tu recommences. Si tu te concentres sur les battements de ton cœur, tu vas les sentir ralentir, et ça va t’aider à t’apaiser. » Je montre l’exemple, bombant le torse lorsque j’inspire et laissant tomber mes épaules sur les expirations. Lentement. Je ferme les yeux, aussi, plus ou moins. Mon objectif, c’est de rapidement lui donner quelques clés pour essayer de contrecarrer les montées d’angoisses. Cela ne s’apprend définitivement pas en une seule fois déjà. En plus de ça, même une personne sujette à des crises d’angoisse et qui sait comment s’y prendre pour éviter l’attaque de panique n’y parvient pas toujours. Mais ça aide.

Rouvrant les yeux, j’aperçois Idris qui m’est passée devant, la maline. Elle s’approche d’Alistair, mais surtout de ses pokémons, qui ont éveillé sa curiosité. Rapidement, j’attrape la Polarhume par l’une des pattes pour l’interrompre dans son élan. « Hey mademoiselle, reviens par ici. Personne ne t’a invitée à approcher, alors tu attends sagement à côté de moi. » Il est certain que je n’ai pas ce genre de souci avec Lorenzo, lui s’est déjà placé à ma droite pour faire l’exercice de respiration avec moi. Je m’interroge de plus en plus sur le Psystigri, me demandant s’il ne serait pas bénéfique pour nous deux de faire une formation avec l’intégration des pokémons dans la pratique de mon métier. C’est monnaie courante, mais n’ayant jamais eu de pokémon avant Lorenzo, je ne me suis jamais véritablement penché là-dessus. Maintenant qu’il est là, la donne a quelque peu changé. Je reporte finalement mon attention sur Alistair, et mes yeux se heurtent à une barrière évidente : son masque. Le fait qu’il en porte un – aussi étrange que cela puisse être – ne me dérange pas, en soi, c’est juste que je ne peux pas accéder aux expressions faciales de l’adolescent. Et sans cette mine d’informations sur les émotions, réactions et autres qui sont tant volontaires qu’involontaires, il devient difficile de déterminer certaines choses. Je ne peux que me fier à son expression corporelle, plus générale, moins fiable. Je ferai avec, ce n’est pas grave. Je sais par avance qu’il se refusera à le retirer si je le lui demande donc, en dehors de perdre sa confiance, cela ne mènerait à rien. « Ça va mieux maintenant ? » J’espère que oui, ça m’embête de le savoir aussi mal à cause de deux idiots.

Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_282_XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_781_SL Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_131_XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature-395-XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature-332-XY Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Miniature_334_XY
⦿ Messages : 144377
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe EmptyJeu 16 Juil - 20:05

Le membre 'Olympe Zoran' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 167

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 11

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe 237247_Male

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Normal
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty
Message(#) Sujet: Re: Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Taking care of a hollow mind - Alistair & Olympe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La région d'Ebera :: Lieux Naturels :: Ruines Anciennes-
Sauter vers: