⦿ Règlement
⦿ FAQ
⦿ Guide
⦿ Groupes
⦿ Localisation Pkmn
⦿ Annexes
⦿ Récapitulatif des Règles
⦿ Bottins

⦿ Multicomptes
⦿ Parrainage
⦿ Scénarios
⦿ Carte Dresseur
⦿ Erreurs
⦿ Boutique
⦿ Dé Starter
⦿ Dé Shiny
⦿ Dé Sexe du Pkmn
⦿ Succès
⦿ Validation Captures
⦿ Gestion Pkmn
⦿ Œufs
⦿ Clôture RP
⦿ Concours
⦿ Reproduction
⦿ Marché
⦿ Échange Miracle
⦿ Défis

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez
 

 Let me down slowly - Nioclas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyMer 8 Juil - 17:34




Nioclas & Morgan
RÉCAPITULATIF DU RP
NIOCLAS
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

   

   lvl 00

   lvl 00

   lvl 00


   G1
   G2
   G3
   G4
   G5
   G6
   G7

   OBJETS UTILISÉS

   ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTS
MORGAN
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

   

   lvl 00

   lvl 00

   lvl 00


   G1
   G2
   G3
   G4
   G5
   G6
   G7

   OBJETS UTILISÉS

   ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTS

   
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyMer 8 Juil - 18:38

Avoir un Funécire s'avérait souvent extrêmement pratique, dans les situations où on avait besoin de lumière. C'était un constat absolument stupide, bien entendu, et Morgan savait la pensée parfaitement infantile, mais il fallait bien reconnaître que la présence de Requiem était plus que bénéfique pour lui. C'était elle qui avait réclamé une ballade, cette fois ; elle n'aimait pas vraiment sortir, mais les Ruines semblaient l'apaiser, et c'était pour cette raison qu'il avait décidé de s'y rendre. Morgan n'aimait pas particulièrement les lieux, c'était un endroit austère, sombre, et le décor semblait vouloir s'effondrer sur lui au moindre pas qu'il faisait ; néanmoins, il avait des Pokémon, et donc des responsabilités. Le psychiatre avait donc attrapé sa veste, son écharpe qu'il n'avait pas nouée autour de son cou, préférant la laisser pendre de part et d'autre de ses épaules ; Puis il avait sauté dans sa voiture, pour un long trajet qui l'avait conduit aux ruines pour le reste de l'après-midi.

Devant lui, Bartok trottinait tranquillement, là où Requiem avait toujours préféré rester sur son épaule. A la manière d'une torche, elle éclairait les bâtiments désaffectés dans lesquels il entrait sans vraiment de conviction, tandis que l'Osselait reniflait tout autour malgré l'aversion que l'endroit lui inspirait. Bartok aimait les arides Montagnes Arpent, mais il fallait savoir faire plaisir à tout le monde, et Requiem ne réclamait jamais rien. Avec un léger sourire, il suivit du regard le chemin indiqué par sa Funécire, qui entrait à nouveau dans un bâtiment en friches, dont il pouvait presque entendre les légers craquements du bois en plein travail. Cela ressemblait à une maison ; ou un manoir, il ne savait pas très bien. La porte, défoncée par une force invisible, pendait lamentablement sur ses gonds et l'encadrement de pierre qui l'entourait s'était à moitié effondré, ne laissant qu'un espace étroit pour un être humain. Ce n'était pas prudent, et la pondération de Morgan le poussa à esquisser une grimace ; et à regarder s'il y avait une autre entrée. Il fallait qu'il ait l'assurance de pouvoir sortir, non ?

Il n'y en avait pas, mais sa Funécire paraissait beaucoup trop insistante. « Tu es sûre de toi ? demanda-t-il tout de même, perplexe. » Mais sans crier gare, Bartok entra par le trou ; cela ne laissait donc plus vraiment de choix à Morgan, qui soupira avant de s'accroupir pour dégager les gravats devant la porte. Qu'au moins il puisse entrer et sortir plus facilement, cela l'arrangerait.

A l'intérieur de la bâtisse, il faisait terriblement sombre. Les fenêtres, couvertes de toiles épaisses et collantes, étaient si envahies de poussière incrustée qu'elles en étaient devenues opaques ; un voile gris couvrait le verre et même si certaines s'étaient brisées par endroits, la lumière restait filtrée par le lierre grimpant qui, années après années, grignotaient les murs de pierre déjà à moitié effondrés qui avaient un jour été les fondations d'une grande maison de maître. Perplexe mais curieux, Morgan avança doucement un pied sur le plancher vermoulu, tandis que la flamme de son Funécire éclairait un vaste vestibule nu de tout meuble intact. Le plancher était troué par endroits, et si Morgan décida de progresser avec précaution, le craquement du bois le fit sursauter les trois premières fois. Ignorant l'appréhension de son dresseur, et sans comprendre ce qui l'intéressait tant dans cette maison, le psychiatre décida de suivre les mouvement frénétiques de ses petits bras qui lui indiquaient une cage d'escalier étroite sur la gauche ; et bien entendu, l'incident arriva à ce moment là.

La dixième marche céda sous le pied du médecin, qui leva les bras par un stupide réflexe ; son corps bascula vers l'arrière, et il tomba les quatre fers en l'air, roulant dans les escaliers jusqu'au sol vermoulu que son poignet gauche heurta de plein fouet. La douleur éclata le long de son bras, lui arrachant un horrible grondement de douleur ; allongé sur le sol, il fut incapable de se relever immédiatement. « Et merde, grogna-t-il tandis que Bartok, qui était parti explorer les derniers vestiges d'une cuisine ancienne, revenait en courant et en poussant une série de petits cris paniqués. » Lui, n'osa pas regarder sa main blessée ; si c'était cassé, il allait devoir se rendre à l'hôpital, et il n'en avait vraiment, vraiment pas envie. Et bien entendu, il n'avait rien amené pour se soigner, ç'aurait été beaucoup trop simple.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Let me down slowly - Nioclas Miniature_282_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_781_SL Let me down slowly - Nioclas Miniature_131_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-395-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-332-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyMer 8 Juil - 18:38

Le membre 'Morgan Walker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Let me down slowly - Nioclas 562

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 13

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Let me down slowly - Nioclas Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Let me down slowly - Nioclas 237247_Male
Revenir en haut Aller en bas
Nioclas Pól
Nioclas Pól
Bulle Pablo Baloo Aramis Briséis Camil
⦿ Messages : 3095
⦿ Age du Personnage : 39
⦿ Ville d'origine : Fort Castle.
⦿ Job : Médecin
⦿ Pokémon rêvé : Bouldeneu
⦿ Type préféré : Plante mais aussi spectre et glace & eau
⦿ Avatar : James McAvoy, @hedgekey.
⦿ Commentaires : Let me down slowly - Nioclas 1a3b61f040d389619fcd9aaf6d2c6ca80fee30ec
[color=#006600]

https://ichooseyou.forumactif.com/t3824-carte-dresseur-de-nioclas-pol
Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyVen 10 Juil - 2:19



Il est étrange cet endroit, ce lieu choisi par quelques uns des pokemons qu’ils connaissent tous au moins de nom sans pour autant les avoir vus. Ils se cachent, jouent les farceurs parfois dans ces ruines anciennes qu’il découvre aujourd’hui. Il est un peu songeur quand il se dit qu’il devrait faire attention avec tous ces débris d’une autre vie qui semblent sur le point de leur tomber sur la tête à chaque fois. Il y a comme des restes de maisons parfois plus entières que d’autres, plus grandes que d’autres aussi. Il y a de la place pour chacun d’y trouver la sienne, chacun de ceux qui se trouvent dans cet endroit assez curieux, cet endroit où finalement, ce sont les pokemons qui ont gagné ce combat contre jadis les êtres humains comme eux et pourtant, ce sont eux à présent qui viennent les voir. Il se demande comment ils voient les choses, si les pokemons ont cette trace du passé quelque part dans leur ADN, s’ils se souviennent de cette mémoire collective que les êtres humains ont parfois, de ces histoires racontées par d’autres.

Bulle est avec lui ainsi qu’Aramis. Le Saquedeneu observe avec curiosité ce qu’il se passe, semble s’agiter un peu comme s’il cherchait quelque chose en particulier, comme s’il savait ce qu’il s’était passé ici bien des années plutôt, bien d’avant leur naissance à tous. « Ne t’inquiète pas Aramis, tout va bien se passer, il n’y a pas de raison. » Il leur fait signe d’avancer un peu plus vite quand des débris tombent un peu plus loin. « Si on fit attention. » Et ils font attention, il fait toujours attention à eux tout autant qu’à lui-même. Il essaye. Il essaye d’être un peu plus présent même s’il n’est jamais vraiment absent, du moins pour eux, il n’est jamais vraiment hors du coup, il n’a pas envie qu’il leur arrive quelque chose parce que bien souvent, ce sont ceux qu’il soigne qui ne font pas suffisamment attention, pas lui. Pas ici en tout cas, quand il s’agit d’être hors des villes. Quand il est temps de rentrer à l’ère de la civilisation, c’est sûr qu’il est loin d’être le meilleur exemple à suivre même s’il est rentré quelques fois, jamais vraiment pour de bon, jamais il ne s’est vraiment décidé. Il est bien là, itinérant. Il est bien ici loin du stress que lui procure bien souvent l’idée d’être dans la ville, l’idée simple de reprendre son boulot à l’hôpital. Pas vraiment celui d’y retrouver des proches, des proches pour qui il n’a pas été si présent, c’est vrai. D’un coup l’idée de rentrer lui semble beaucoup moins facile à aborder. Il est bien là à découvrir ce lieu dont il ne connait rien. Ces pierres d’une autre époque lui sont beaucoup moins familières que les arbres centenaires, c’est certain.

Bulle est la première à prendre cette décision de se diriger vers une des rares demeures qui reste entière. Il n’aurait pas tant pensé trouver une telle demeure dans ces ruines. Elle le rend curieux, d’autant plus que Tarpaud y entre déjà, comme s’il avait entendu quelque chose le rendant curieux dans cet endroit en particulier. Aramis suit bien facilement la forme bleue et rose dans la bâtisse. Il est temps pour lui d’en faire de même, de ne pas les laisser seuls dans cet endroit qu’ils connaissent encore moins que lui, dans cet endroit qui l’accueille avec un os lâché par surprise d’un Osselait qui ne s’attendait pas à le trouver là. Pas plus que son dresseur à terre, tête brune qu’il a peut-être un peu trop ignoré ces derniers temps mais tête brune qui semble dans une fâcheuse posture. Il est à la fois surpris et non surpris de le retrouver là, les ruines anciennes au passé trouble qui joue sur le présent, surement, peut-être, c’est des liens sa vie de tous les jours, à Morgan vers qui il s’approche en dépit de tout ce qu’il s’est passé. Il ne va pas le laisser là même s’il n’est pas tellement prêt pour ce qu’il va se passer, l’arrivée un peu bancale de celui qui s’improvise sauveteur du jour, qui lui montre ainsi pourquoi peut-être aussi, il a tout quitté, il l’a quitté. Il rend l’os à Bartok, fait un léger signe à Funécire qui est fidèle à lui-même depuis ce jour où il l’a rencontré dans le manoir hanté, qu’il lui a promis qu’il le confierait à quelqu’un qui resterait avec lui plus qu’il ne l’avait fait pour les deux personnes présentes à terre non loin de l’Osselait, de Aramis qui les regarde tous d’un air un peu curieux. Il s’approche, à la fois désarçonné sans pour autant l’être. Il peut voir s’il est blessé si Morgan le laisse approcher, et ça c’est tout autre chose vu son comportement ces derniers temps. « Tu as mal quelque part, Morgan ? » Il n’est bizarrement pas le plus assuré en ce moment mais le médecin reprend le pas sur l’homme qui ne sait pas trop comment réagir dans une telle situation, qui n’est pas vraiment prêt pour de telles retrouvailles, des présentations qui viendront après aussi, s’il le veut bien. Après tout Bulle et Aramis n’ont rien fait, ils apaisent bien souvent les premiers des tensions de l’esprit qui s’agitent un peu dans des moments comme celui-ci.

__________________________________________
astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Let me down slowly - Nioclas Miniature_282_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_781_SL Let me down slowly - Nioclas Miniature_131_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-395-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-332-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyVen 10 Juil - 2:19

Le membre 'Nioclas Pól' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Let me down slowly - Nioclas 313

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 14

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Let me down slowly - Nioclas 888770_Femelle

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Let me down slowly - Nioclas Normal
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyVen 17 Juil - 20:18

Son poignet était foulé ou brisé, au choix, et à vrai dire Morgan n'avait pas envie de regarder. S'il était cassé, cela voulait dire des semaines de convalescence durant lesquelles il ne pourrait plus écrire ou tenir son livre correctement ; il comptait bien sûr sur les capacités psychiques de Requiem pour tourner les pages, mais sa Funécire n'était certainement pas à son service. Sans parler de la douleur, qui irradiait le long de son bras jusqu'à son épaule, et qui au moindre mouvement se réveillait. Il allait se relever, bien entendu, mais rejoindre sa voiture était purement proscrit. Conduire avec une main dans cet état relevait purement et simplement du suicide, et appeler l'hôpital, passez-lui l'expression, mais ça l'emmerdait. Alors il resta là, de longues secondes, étalé sur le sol poussiéreux et sale, à éternuer lorsqu'il avait le malheur de respirer un peu trop fort. Un bruit de galopade lui indiqua bien vite que Bartok était parti chercher du secours, mais auprès de qui ? Personne ne venait jamais ici, les ruines n'étaient pas beaucoup fréquentées, même en plein jour. Les rares promeneurs qui passaient par là ne s'aventuraient pas dans les maisons, et les Pokémon Spectre étaient bien plus moqueurs que sauveteurs. Sauf que non, merci bien, mais il avait bien envie de s'épargner un Fantominus qui se payait sa tête en plus d'avoir horriblement mal au poignet. 

Mais le bruit qui résonna dans l'entrée qu'il avait dégagée ne venait ni d'un spectre ni d'un Pokémon, mais bien d'un humain, homme au vu de la lourdeur des pas, qui posa prudemment les pieds sur le plancher craquelant pour le rejoindre. Doucement, et un peu surpris par l'arrivée surprise d'un sauteur dans un endroit à l'abandon comme celui-là, Morgan releva le nez pour dévisager l'inconnu, qui n'était pas tant inconnu que ça, finalement.

Depuis combien de temps ? Des semaines ? Des mois ? Il avait fini par perdre le compte et en avait même perdu toute envie de savoir, il ne se souvenait même plus de qui avait envoyé le dernier message, chargé de banalités affligeantes, pour ne pas voir quel genre de vérités hurlait entre eux sans que ni l'un ni l'autre ne soit capable de la réfréner. Et si l'esprit rationnel de Morgan vivait très bien avec les sentiments qui le prenaient à la gorge à chaque fois qu'il croisait les yeux de Nioclas, il avait fini par s'apercevoir que la réciproque n'était pas vraie ; parfois si, parfois non, et c'était cette même inconstance qui l'avait peu à peu obligé à accepter cette distance si violemment imposée sans qu'il ait eu le droit de donner son avis à ce sujet. C'était injuste, malheureux, et bien sûr que cela le mettait en colère à chaque fois qu'il y pensait ; et ce fut sans doute la raison pour laquelle il jeta un regard bien peu amène au médecin qui s'approchait en douceur, conscient du mal qu'il faisait sans être pour autant capable de l'arrêter. Si lui voyait cela comme le besoin de s'aérer, ça ne dissimulait en rien sa profonde lâcheté. Pourquoi, de tous les gens qui vivaient à Ebera avait-il fallu qu'il soit sauvé par lui ?

« Tu as mal quelque part, Morgan ? » Du coin de l'oeil, Morgan aperçut deux Pokémon avec lui, qui faisaient connaissance avec Bartok tout en le regardant avec curiosité. Décidant de les ignorer pour le moment, il tenta de se redresser, parce qu'être allongé sur le ventre en plein milieu d'un manoir abandonné, ça ne donnait pas forcément envie et cette position de faiblesse ne lui convenait absolument pas. « Au poignet, grogna-t-il de très mauvaise grâce, mais c'est bon, ça va. Je peux me débrouiller tout seul. » Et tandis qu'il tentait de s'asseoir pour garder sa contenance, appuyant sa tête contre le mur dans une grimace de douleur difficilement réfrénée, il laissa un drôle de rictus, un peu hideux et surtout très amer, se dessiner le long de sa bouche jusqu'aux recoins plissés dans une moue presque méprisante. « J'ai pas du tout envie de te faire perdre ton temps, t'en fais pas, va. Tu peux disposer, gronda-t-il, pas du tout prêt à faire le moindre effort. » Après tout, pourquoi serait-il le seul ?
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Let me down slowly - Nioclas Miniature_282_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_781_SL Let me down slowly - Nioclas Miniature_131_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-395-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-332-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyVen 17 Juil - 20:18

Le membre 'Morgan Walker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Let me down slowly - Nioclas 431

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 7

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Let me down slowly - Nioclas Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Let me down slowly - Nioclas 237247_Male
Revenir en haut Aller en bas
Nioclas Pól
Nioclas Pól
Bulle Pablo Baloo Aramis Briséis Camil
⦿ Messages : 3095
⦿ Age du Personnage : 39
⦿ Ville d'origine : Fort Castle.
⦿ Job : Médecin
⦿ Pokémon rêvé : Bouldeneu
⦿ Type préféré : Plante mais aussi spectre et glace & eau
⦿ Avatar : James McAvoy, @hedgekey.
⦿ Commentaires : Let me down slowly - Nioclas 1a3b61f040d389619fcd9aaf6d2c6ca80fee30ec
[color=#006600]

https://ichooseyou.forumactif.com/t3824-carte-dresseur-de-nioclas-pol
Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyMer 29 Juil - 23:50



Quand il est dans les ruines, il ne se doute pas un instant qu’il ne va pas être simplement tranquille avec les siens. S’il préférerait, il n’en sait rien. Les ruines ne sont pas un lieu où prendre des décisions, où régler des comptes principalement quand il est en tort même s’il ne veut pas vraiment l’admettre qu’il a pris ce temps de recul pour lui sans trop prendre en compte ce que pourraient ressentir d’autres, ce que pourrait ressentir Morgan. S’il n’y pense pas si souvent c’est pour ne pas se dire qu’il serait temps pour lui de rentrer, de retourner peut-être à cette vie qui lui manquerait peut-être un peu. Centrapolis. Il ne sait pas trop. C’est pas si loin et pourtant à chaque fois il préfère se rendre dans d’autres villes pour voir d’autres têtes, rencontrer ces autres qui ont une façon peut-être différente de penser que celle de cette grande ville dans laquelle ils sont un peu trop les uns sur les autres même si ce n’est pas le cas, il exagère et le sait bien. Il préfère alors rester dans les ruines même si Centrapolis n’est pas si loin et quant à choisir il restera sur la plage Sablefin ou aux abords de la ville sans pour autant prendre la décision de revenir. Il sait prendre des décisions, c’est ça le truc pour le moment il n’a pas encore décidé qu’il serait le bon moment pour lui de revenir.

Alors les ruines et quelqu’un de Centrapolis, ça semble comme un peu deux mondes différents. Cette ville détruite par les humains, par les pokemons ayant choisis de vivre une autre vie que celle qui la leur était imposée. Cela fait comme écho à la sienne sauf qu’on ne lui a rien imposé. Il était bien avec ses choix de vie jusqu’il y a peu. S’il n’avait pas été surmené par le travail, surement qu’il serait resté, qu’il aurait profité des quelques weekends pour explorer des endroits comme ces ruines anciennes mais que tout aurait été différent. Il aurait moins eu cette impression d’errer sans trop savoir quand sera le bon moment de reprendre sa vie où il l’a laissé. Si cette vie veut bien de lui, sinon il pourra toujours emménager ailleurs. Il a le choix après tout, sur Ebera comme ailleurs dans le monde, beaucoup de possibilités s’offrent à lui. Pour le moment il est devant une bâtisse dans laquelle Bulle décide de rentrer, le Tarpaud décide pour eux, de s’orienter vers l’intérieur de ce manoir comme s’ils devaient y entrer pour une raison qui lui est pour le moment inconnue. Quand il arrive il ne s’attend pas réellement à tomber sur quelqu’un de la ville même si l’endroit peu plaire à Morgan avec les pokemons qu’ils y trouvent le plus souvent. C’est que dans d’autres circonstances il aurait été curieux, pour le moment c’est qu’il est un peu gauche à lui demander alors qu’il ne semble visiblement pas au meilleur de sa forme et qu’il semble ne pas s’en soucier parce que c’est lui qui est là dans ce même endroit. « Mais c'est bon, ça va. Je peux me débrouiller tout seul. »

Celle là, il sait bien qu’il l’a mérité. Depuis combien de temps n’a-t-il pas pris le temps de vraiment lui parler ? La réponse qui ne vient pas en est une à elle toute seule. Ce n’est pas rien si le destin l’a placé sur sa route ou si c’est plutôt l’inverse dans le cas présent. Il ne va pas le laisser l’envoyer promener ainsi. Il ne sait pas tant comment il va parvenir à s’expliquer à celui qui semble pouvoir lire facilement l’esprit de chacun sans parvenir à bien cerner le sien. Il s’avance beaucoup c’est vrai, il sait qu’il n’a pas l’esprit bien complexe, qu’il a toujours été quelqu’un de plutôt simple pouvant prendre parfois des décisions pour lui du jour au lendemain sans vraiment trop s’expliquer. Peut-être a-t-il essayé, il ne s’en souvient pas trop. C’est comme si les quelques semaines avant sa prise de décision de quitter Centrapolis quelques temps étaient devenues floues. « Si tu le dit. » Il ne va pas s’avancer pour que Morgan choisisse de reculer aussi tôt, que l’Osselait décide qu’il était une menace pour celui qui était avec lui depuis le début. Il sait que Morgan n’a pas besoin d’aide, qu’il pourrait se débrouiller s’il avait de quoi tenir son poignet en écharpe pour stabiliser la partie blessée. Il dépose son sac au sol. Un kit de secours, des bandages. Il ne va pas s’imposer s’il dit vraiment pouvoir se débrouiller seul, s’il préfère l’ignorer ainsi. Mais au moins qu’il n’ignore pas ce geste d’aide de sa part. Il ne demandera rien. Ou peut-être juste de parler, le voilà qu’il n’en sait rien quand Aramis s’approche comme pour lui dire d’attendre à ses côtés, de tapoter la place de sa liane plus dangereuse qu’il n’y parait. Lui aussi pourrait faire chuter Morgan s’il en ressentait la nécessité en les voyant tous les deux dans cette non communication qui semble bien leur ressembler tout d’un coup.

Il ne lui dit pas de partir l’air de rien, simplement qu’il peut y aller, c’est pas vraiment une réelle demande de sa part, il ose l’espérer. Bulle regarde curieusement Funécire, les voilà qui semblent tous bien prudents dans cette maison qui semble sur le point de s’écrouler vu la chute du blessé. Cela ne va rien changer s’il lui dit ça. Il le faut pourtant et ce même s’il le sait. « Tu n’as jamais été une perte de temps. » Il reprend ses mots même s’il n’aime pas pour autant la tournure de cette phrase qui le fait réfléchir comme s’il était déjà absent malgré la présence physique. Bien souvent il est parti dans ses pensées déjà à l’époque à Centrapolis. Des pensées qui tournent en rond, qui ont fini par lui donner l’idée égoïste de partir. Pour lui. Pas parce qu’il n’en pouvait plus de ce qu’ils avaient tous les deux même s’il peut comprendre qu’il en vienne à cette conclusion même en sachant. Cela n’excuse rien. « Tu m’aurais dit quoi si j’étais venu te voir ? » Pour ce breakdown qu’il a bien caché même s’il en a montré quelques bouts, ceux plus faciles à gérer que ces autres qui désigneraient même Morgan comme coupable de tous les maux alors qu’il n’en est rien. Il n’est pas évident de bien raisonner dans ces moments-là, les décisions se prennent sur un coup de tête. « Tu n’y es pour rien dans mon départ. » S’il aurait pu faire quelque chose, il n’en sait trop rien, peut-être que oui, il n'aura jamais la réponse. Il aime dire qu’il s’est bien débrouillé tout seul comme Morgan pense se débrouiller à son tour de lui-même. Si c’est effectivement le cas, lui-même ne saurait le dire, il verra bien s’il rentre, s’il prend la décision qu’il doit prendre depuis bien des semaines à présent.

__________________________________________
astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Let me down slowly - Nioclas Miniature_282_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_781_SL Let me down slowly - Nioclas Miniature_131_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-395-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-332-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyMer 29 Juil - 23:50

Le membre 'Nioclas Pól' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Let me down slowly - Nioclas 605

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 1

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Let me down slowly - Nioclas 888770_Femelle

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Let me down slowly - Nioclas Normal
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyVen 7 Aoû - 16:36

Qu'il ne vienne surtout pas prétendre qu'il n'avait pas mérité ce genre de phrases, Nioclas ; Morgan considérait déjà qu'il avait été bien assez patient avec lui comme ça. Il fallait tout de même bien reconnaître que ces longs mois passés dans la solitude n'avaient pas aidé, lorsqu'il s'agissait de nourrir une rancoeur frustrée à l'égard de l'homme qui se tenait là, devant lui ; si désespérément inaccessible, et pourtant Morgan était bien incapable de détourner les yeux, quand bien même l'aurait-il voulu de toutes ses forces. Que faisait-il ici ? Que faisait-il sur les routes tout court en fait, quel intérêt avait-il seulement à tout abandonner, à n'avoir aucune stabilité ? Il était là, le fossé qui courait entre eux deux et qui semblait se creuser de semaines en semaines, de mois en mois, d'années en années. Morgan avait besoin de constantes permanentes, il avait besoin de sentir que peu importait les pas qu'il ferait, il trouverait toujours un moyen de remonter, quelque chose de solide sur lequel il pourrait s'appuyer. Il n'avait jamais eu envie de papillonner sans but comme le faisait le médecin près de lui, cette perspective lui faisait trop peur. Et pourtant, comme ils en avaient parlé, tous les deux ; de tout ce qu'ils auraient pu faire ensemble s'ils s'étaient lancés sur les routes, à parcourir les zones sauvages ensemble, tous les deux. Ils étaient jeunes. Ces rêves de gosses avaient été étouffés par le passage à l'âge adulte, mais Nioclas, lui, il n'avait jamais grandi.

« Si tu le dit. » Il y avait une drôle de défiance dans leur échange ; les yeux verts de Morgan ne quittaient pas ceux, peut-être un peu baissés, de l'homme qui se pencha lentement pour ouvrir son sac à dos et en extraire ce qu'il aurait dû emmener avec lui quand il avait décidé de partir en expédition avec ses Pokémon. Un kit de soins, c'était amplement suffisant pour bander et placer une attelle sur son poignet, mais il savait déjà qu'il aurait beaucoup de mal à y parvenir tout seul ; son habileté n'était pas à contester quand il s'agissait de soigner d'autres gens, mais lui-même ? Qui plus est, sa main blessée était celle dont il se servait au quotidien. C'était rageant, de songer qu'il ne pourrait plus prendre des notes pendant des semaines, qu'il n'arriverait pas à exercer son métier correctement, tout cela à cause d'une stupide chute dans les escaliers. Vraiment, parfois, Morgan était un imbécile. Un imbécile qui tournait régulièrement la tête vers l'homme et son Pokémon, en se demandant si tout cela allait virer à la lutte ou si, au contraire, il allait finir par céder à cet esprit libre qui ne lui demandait rien, mais qui ne lui donnait plus rien non plus depuis longtemps. Avait-il seulement la moindre idée de la douleur que cette simple pensée générait chez le psychiatre ? Non, bien entendu. Il y avait bien longtemps que Morgan en était arrivé à la conclusion que Nioclas n'était rien de plus qu'un égoïste. Un égoïste qu'il n'avait jamais été capable d'oublier, en dépit de tous ses efforts.

« Tu n’as jamais été une perte de temps. » Ah ouais ? Eut-il envie de siffler furieusement, mais ce ne fut qu'un regard hostile qui répondit à cette simple affirmation mensongère. Si ce n'était pas cela, alors quoi ? Etait-il seulement capable de lui expliquer des choses simples, les raisons qui l'avaient poussé à l'abandonner comme ça, comme s'il n'était rien, comme s'ils n'avaient pas eu des rêves ensemble, hein ? « Tu m’aurais dit quoi si j’étais venu te voir ? » A vrai dire, Morgan n'en savait trop rien. Que lui aurait-il dit ? S'il était venu, peut-être n'aurait-il pas eu la force de lui reprocher ce qui était en train de lui brûler les lèvres à cet instant. T'es injuste. T'avais pas le droit de me faire ça. T'avais pas le droit de me démolir comme ça, j'ai rien mérité, rien fait pour que tu m'abandonnes. Mais aurait-il seulement compris, Nioclas ? « Tu n’y es pour rien dans mon départ. » « Ha ! La belle affaire, répondit-il d'un ton sifflant, les yeux rivés sur l'homme qui n'osait toujours pas le toucher. Pour ce que ça change, de toute façon, hein ? » Parce que la résultante était la même : il était parti. Il était parti et il avait emporté avec lui tous les maigres espoirs que Morgan avait nourri. Ensemble, ils ne l'avaient jamais vraiment été. Morgan avait juste été stupide de l'espérer.

« Pourquoi t'es parti, alors ? » Il n'avait aucune envie de faire preuve de patience ; pas plus que d'entendre des explications qui, il le savait, lui feraient du mal dans tous les cas. « Ça comptait pas assez, pour toi ? L'appel de la liberté, c'était plus important que tout c'que t'as laissé derrière ? T'as jamais réfléchi aux conséquences, tu t'en fous. J'comprends même pas pourquoi j'perds mon temps à palabrer avec un égoïste notoire comme toi. » Oui, il était en colère. Combien de nuits avait-il espéré, tout seul comme un imbécile, qu'il revienne sur sa décision ? Ce n'était jamais arrivé, jamais. « Tu m'as abandonné. Et t'as même pas l'air désolé. » Si ce n'était pas ridicule, franchement. Et triste.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Let me down slowly - Nioclas Miniature_282_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_781_SL Let me down slowly - Nioclas Miniature_131_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-395-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-332-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyVen 7 Aoû - 16:36

Le membre 'Morgan Walker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Let me down slowly - Nioclas 622

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 5

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Let me down slowly - Nioclas Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Let me down slowly - Nioclas 237247_Male
Revenir en haut Aller en bas
Nioclas Pól
Nioclas Pól
Bulle Pablo Baloo Aramis Briséis Camil
⦿ Messages : 3095
⦿ Age du Personnage : 39
⦿ Ville d'origine : Fort Castle.
⦿ Job : Médecin
⦿ Pokémon rêvé : Bouldeneu
⦿ Type préféré : Plante mais aussi spectre et glace & eau
⦿ Avatar : James McAvoy, @hedgekey.
⦿ Commentaires : Let me down slowly - Nioclas 1a3b61f040d389619fcd9aaf6d2c6ca80fee30ec
[color=#006600]

https://ichooseyou.forumactif.com/t3824-carte-dresseur-de-nioclas-pol
Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyJeu 20 Aoû - 23:58



Pourquoi est-ce si difficile maintenant de se parler ? C’est de sa faute, il en a conscience. Il sait qu’il a créé la distance entre eux depuis le départ, depuis qu’il a préféré prendre de la distance, depuis qu’il a choisi de ne pas en parler, pas comme il aurait dû. Rétorquer est la réaction facile parce qu’il semble ne pas savoir comment agir sur le moment même. Il est sur les routes pour une raison simple, soigner les blessés. Il sait bien sur que ce n'est pas la seule raison mais il est encore difficile pour lui d'en parler alors il esquive, prend les mauvaises décisions. Encore plus avec Morgan. Il essaye pourtant, fait de son mieux sans que cela soit suffisant et il comprend. Il mérite cette distance qu’il a créée sans véritablement le vouloir au départ. Il n’avait jamais pensé partir si longtemps, ne pas donner plus de nouvelles que de temps en temps quand il était toujours de passage, jamais vraiment aux moments où Morgan était des plus disponible aussi. Il ne peut pas s’attendre à ce que tout se déroule comme il le souhaite quand il agit ainsi, que cela soit ces derniers mois ou aujourd’hui. Il regarde Saquedeneu puis Tarpaud qui est le plus serein. Il l’a toujours été peu importe la situation mais pour cette dernière Nioclas va devoir se dépêtrer tout seul. « Ha ! La belle affaire. » Rester aurait été plus difficile mais peut-être bien possible. C’est un retour en arrière qui lui est impossible de réaliser. Il n’en a pas réellement l’envie également. Plus difficile pour l’un, plus facile pour l’autre. Ils auraient pu trouver cette stabilité qui leur manque et peut-être aussi qu’ils ne l’auraient pas trouvé, que tout se serait terminé comme à présent sauf que cela ne l’est pas réellement.

Il n’en sait trop rien. Pour quelqu’un qui semble capable de soigner les autres, le voilà les bras ballants, le voilà qui ne peut rien pour réparer ce lien brisé entre eux. Il n’y a qu’à voir la manière dont ils agissent, dont Morgan lui parle pour le savoir, s’en douter. « Pour ce que ça change, de toute façon, hein ? » C’est une sacrée situation celle dans laquelle il se trouve et ces paroles ne l’aident en rien, pourquoi auraient-elle dû lui être d’un quelconque réconfort ? Les choses sont telles qu’elles le sont mais n’empêche que, ça change certaines choses, du moins pour celui qui semble laisser à Morgan l’opportunité de se débrouiller tout seul comme il semble vouloir le faire, comme il l’a fait ces derniers mois. Il observe l’amertume, la déception de l’avoir trouvé lui mais pas de la haine, pas du mépris, pas ces sentiments beaucoup trop forts contre lesquels il n’aurait pas su se battre. La question est posée. Pourquoi partir alors qu’il aurait pu rester, qu’il aurait pu se réparer ici, qu’ils auraient pu peut-être partir tous les deux même s’il n’est pas si certain de la deuxième partie. Encore maintenant, Nioclas ne peut mettre les mots sur ses raisons, sur cette mort de l’enfant qu’il ne connaissait pourtant pas, de celui qui avait presque l’âge de Livia. Pourquoi n'a t-il pas pu instaurer cette distance face à l'un des rares cas délicats dont il a dû s'occuper depuis toutes ces années. Comment être préparé à cette fin si brutale d’une vie fauchée trop tôt ? Il ne sait pas s’il parviendra à s’expliquer dans ces conditions, dans cette pression que Morgan rajoute face à tout ce qu’il s’est passé, ce qu’il ne sait pas. Les ruines anciennes finalement, ce n’est peut-être pas des meilleures idées d’endroit pour lui qui peine à gérer un décès pour lequel il n’est pas fautif, pour lequel il a préféré la fuite à la parole.

T’es injuste. Il a envie de le lui dire mais il y a ce regard fuyant, cette boule dans la gorge quand il repense depuis des jours à ce qu’il s’est passé peu avant son départ, sa décision de penser qu’il se débrouillerait mieux seul. Peut-être aussi qu’il n’aime pas dévoiler cette souffrance aux autres, qu’il n’aime pas être un poids. Le départ était beaucoup plus simple que de surmonter l’épreuve. Sans aucun doute est-il un lâche, mais nullement cet égoïste décrit par Morgan. Il aime penser qu'il n'en est pas un, qu'il reste quelqu'un de bien. Il doute. « Venir t’en parler n’aurait rien changé. » Il réagit tout aussi violemment que Morgan même s'il se sait moins virulent, comme pris à parti d'une situation dans laquelle il ne pensait pas se retrouver si tôt, pas ici. « Pourquoi serais-je parti puisque je t’avais toi. »  Il tente de le déstabiliser pour que la colère diminue et sait en même temps qu’il s’y prend de la pire des façons en l’utilisant lui. S’il avait voulu de la distance par rapport au psychiatre, il aurait brisé définitivement ce lien avant de partir. Cela ne veut-il rien dire qu’il tente à sa façon bien bancale d’apaiser les esprits comme il peut si bien le faire à d’autres moments lorsqu’il n’est pas concerné aussi directement. « Je n’ai jamais… » Il se ravise, comprend finalement avec bien du retard qu’ils n’ont pas bien souvent mis les mots sur ce duo qu’ils formaient. Il essaye aujourd’hui mais l’essai est beaucoup trop malhabile et il est trop tard. « Essaye d’éviter de m’analyser comme tu le fais avec les autres. » Avec ceux qui acceptent, qui parlent beaucoup plus qu’il ne l’a fait ces derniers temps. Si lui s’y prend mal, Morgan a tous les droits d’avoir ces réponses fausses à son sujet qu’il n’essaye qu’à moitié d’effacer. « J’étais déjà libre à Centrapolis. »  

Il regrette déjà ses paroles que Morgan interprétera à sa guise quand il s’approche, quand il voit qu’il ne pourra pas se débrouiller seul. Il n’a pas des personnes blessées à chaque fois qu’il pose un pied dans les lieux naturels d’Ebera mais là peut-être que Morgan comprendra pourquoi il est parti aider ceux qui avaient besoin de son aide, ces blessés qui s’en sortaient toujours. Il n’est pas désolé d’être parti, c’est vrai. Il ne pensait pas qu’il resterait si longtemps sur les routes, il pensait être capable de rentrer plus tôt, plus souvent. « Je suis désolé. » C’est difficile ces quelques mots parce qu’il les sait pas suffisamment sincères même s’il a le sentiment de l’être. « Je ne pensais pas partir si longtemps. » C’est un peu plus honnête déjà même s’il ne dit pas qu’il regrette, ne dit pas le pourquoi tout s’est passé de cette façon là. « Je peux ? » A ce stade, il préfère demander s’il peut s’approcher pour l’aider avec l’atèle qui sera mieux mise s’il le laisse l’aider à le soigner.

__________________________________________
astra; bb — i have galaxies hidden between my bones and i will love you until the stars burn out. ;; @unknow
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Let me down slowly - Nioclas Miniature_282_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_781_SL Let me down slowly - Nioclas Miniature_131_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-395-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-332-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyJeu 20 Aoû - 23:58

Le membre 'Nioclas Pól' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Let me down slowly - Nioclas 261

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 17

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
Let me down slowly - Nioclas 888770_Femelle

--------------------------------

#4 'Shiny' :
Let me down slowly - Nioclas Normal
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyMar 1 Sep - 17:16

Durant longtemps, Morgan s'était demandé pour quelle raison obscure Nioclas avait-il décidé de le laisser là, derrière, sans aucune explication, sans justification suffisamment claire. Avait-il fait une erreur ? Lui, prétendait que non mais il ne voyait pas bien pourquoi autrement il l'avait abandonné aussi lâchement ; qu'il ait eu peur de l'engagement c'était une chose, mais qu'il ait décidé de disparaître, cela en était une autre. Et si Morgan avait été parfaitement capable de taire sa frustration jusqu'alors, revoir cet homme, le seul qu'il avait jamais été capable d'aimer si fort après tout ce silence en dépit de ce qu'il était prêt à lui offrir, il ne le supportait tout simplement pas. Et il ne laisserait absolument rien passer, puisque Nioclas avait décidé de rester avec lui en dépit de toute la colère qui suintait dans ses yeux d'herbe tendre. Tant pis pour lui. « Venir t’en parler n’aurait rien changé. » Si, cela aurait permis de mettre les choses au clair. Il aurait été fixé, il aurait su, sans forcément comprendre mais il aurait su. Il aurait au moins pu faire le deuil de cette foutue relation qui n'en avait jamais vraiment été une, de toutes ces fausses promesses jetées au diable vauvert. Il aurait pu l'encaisser et apprendre à vivre avec. Voilà ce que son métier l'obligeait à dire à ceux qui n'arrivaient pas à se relever de ce genre de déceptions ; avancez, vous ne pourrez pas y arriver autrement. Encore un conseil qu'il était bien plus facile à donner qu'à appliquer, songea-t-il en retenant un sourire rogue.

« Pourquoi serais-je parti puisque je t’avais toi. » Cela n'avait de sens que dans la tête de ce grand imbécile, ce genre de phrases. Qu'est-ce que cela voulait dire, que Morgan aurait été capable de le retenir ? Il n'y croyait absolument pas, et à l'entente de cette simple déclaration, ce fut un nouveau ricanement, aigre, déçu et furieux qui résonna dans la pièce. Cette position de faiblesse ne lui allait pas, il était comme une créature blessée et acculée qui n'attendait que le geste de trop pour mordre ; il ignorait lui-même qu'il avait entretenu cette colère pendant des années, il ne savait pas qu'il était capable d'en vouloir aussi fort à quelqu'un, et encore moins à quelqu'un qu'il avait aimé et, à l'évidence, qu'il aimait encore. Dans le cas contraire, il aurait sans doute trouvé la force de se relever et de le planter là comme un imbécile, parce qu'au fond, c'était tout ce qu'il méritait, Nio. Rien de moins que son mépris, même sa haine, il n'avait pas à la lui offrir. S'il avait été capable, s'il avait été en mesure de le retenir, Morgan l'aurait fait. Nioclas savait-il seulement qu'avant son départ, il n'y avait rien dont il aurait été incapable pour le garder auprès de lui ? Si, sans doute. Mais il avait décidé de s'en foutre.

« Je n’ai jamais… » Jamais quoi ? demanda son regard acéré, et qu'il fasse attention à ce qu'il s'apprêtait à dire, le petit médecin ; parce que Morgan n'avait absolument pas l'intention de laisser passer la moindre erreur. « Essaye d’éviter de m’analyser comme tu le fais avec les autres. » « Comme si j'avais l'intention de m'amuser à analyser ton comportement de crétin, c'est beaucoup plus facile qu'avec la plupart de mes patients, figure-toi. » La phrase, crachée, n'était qu'un mensonge éhonté. Jamais il n'avait été capable de décrypter le regard de son amant d'autrefois, et c'était sans doute pour cette raison qu'il était tombé amoureux de lui. Parce que l'esprit aiguisé de Morgan était tombé sur une impasse avec lui, parce qu'il n'avait jamais su quoi dire et quoi faire et que trop souvent il avait eu le sentiment de passer pour un idiot à son contact. Parce qu'il avait tout à découvrir, et il lui avait tout enlevé. « J’étais déjà libre à Centrapolis. »

Tu étais libre avec moi. Jamais il n'avait bridé ses envies, jamais il ne l'avait empêché de faire quoi que ce soit même quand il avait commencé à disparaître. Alors pourquoi ? Bon sang, pourquoi tu m'as fait ça ? « Je suis désolé. » « Menteur. » Bien sûr que non, il ne l'était pas. Peut-être désolé de lui avoir fait du mal, parce que Nioclas n'avait jamais été un homme cruel ; mais c'était bien tout. Pour le reste, pour son départ, pour sa petite vie loin de lui, Morgan était persuadé qu'il n'était pas du tout désolé. « Je ne pensais pas partir si longtemps. » Alors pourquoi. Pourquoi, pourquoi, et cette foutue question qui revenait hanter son esprit parce qu'il était tout simplement incapable de passer outre. Il lui avait fait trop de mal. Beaucoup trop de mal et il lui fallut beaucoup de motivation pour ne pas gronder en le voyant s'approcher pour prendre soin de sa main blessée. Cela ne changerait absolument rien.

« Je peux ? » Il devrait dire non, Morgan. Se soigner seul et s'en aller, c'était la meilleure chose à faire, le laisser, lui et sa liberté si précieuse, lui et son égoïsme, lui et tout ce qu'il représentait encore aux yeux du psychiatre. Mais de quels pouvoirs disposait-il face au regard qu'il lui adressait ? Il ne savait pas. Il n'en savait rien. Il ne comprenait plus rien. Alors, en silence d'abord, il se redressa péniblement et tendit son poignet, abdiqua. Seul, ce serait mal soigné, et tous deux avaient fait suffisamment d'études pour le savoir. « Pourquoi tu m'as pas dit de venir avec toi alors ? » Demanda-t-il finalement, abrupt. Cette colère, ce n'était que la résultante du trou béant que l'absence de Nioclas avait laissé dans sa poitrine. « Tu sais que je serais parti avec toi, t'avais qu'un mot à dire, un putain de mot et c'est tout et t'as même pas eu le courage de venir me le demander. » Il soupira, serra les dents, détourna furieusement le regard. Près de lui, Requiem semblait s'agiter au rythme des effusions sentimentales de son dresseur, sa petite flamme dansait au-dessus de sa tête. Bartok, lui, avait fini par s'installer contre le mur, et regardait avec autant de méfiance que de curiosité les Pokémon qui accompagnaient le médecin. « Si c'était pas de ma faute, si j'y étais pour rien, alors pourquoi tu m'as même pas laissé une foutue chance, Nio ? T'avais peur que je te suive, en fait. T'avais envie d'être tout seul. » Et oui, même s'il n'en avait jamais vraiment été capable, il essayait encore de décortiquer ce qu'il ne savait pas lire dans son regard. « Viens pas me faire croire que t'es désolé alors que j'étais devenu un gêneur dans ta vie sans rien avoir fait ou dit qui puisse le justifier. T'as pas pensé aux conséquences. T'as pas pensé à moi. » Et l'inverse n'était pas vraie. Lui, il n'avait jamais vraiment quitté les pensées de Morgan.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
Let me down slowly - Nioclas Miniature_282_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_781_SL Let me down slowly - Nioclas Miniature_131_XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-395-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature-332-XY Let me down slowly - Nioclas Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas EmptyMar 1 Sep - 17:16

Le membre 'Morgan Walker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Ruines Anciennes' :
Let me down slowly - Nioclas Impidimp

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 7

--------------------------------

#3 'Shiny' :
Let me down slowly - Nioclas Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
Let me down slowly - Nioclas 888770_Femelle
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Let me down slowly - Nioclas Empty
Message(#) Sujet: Re: Let me down slowly - Nioclas Let me down slowly - Nioclas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Let me down slowly - Nioclas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives RP-
Sauter vers: