Règlement
FAQ
Guide
Groupes
Localisation Pkmn
Annexes
Récapitulatif des Règles
Bottins

Multicomptes
Parrainage
Scénarios
Carte Dresseur
Erreurs
Boutique
Dé Starter
Dé Shiny
Dé Sexe du Pkmn
Succès
Validation Captures
Gestion Pkmn
Oeufs
Clôture RP
Concours
Reproduction
Marché
Échange Miracle

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez | 
 

 Heathcliff – « Parfum de souffre »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heathcliff S. Pendragon
avatar
Asmodée Lilith Chioné
♦ Messages : 106
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : La mystérieuse Edelwienne, dans la très plaisante région d'Ebera.
♦ Job : Maire d'Edelwienne, Pokémonologue & dans un autre registre, Médium qui "prétend" parler aux morts et Magicien qui fait mumuse avec des cartes.
♦ Pokémon rêvé : Grodrive, Tyranocif, Lugulabre & Ossatueur d'Alola.
♦ Type préféré : Spectre & Ténèbres & Sol & Roche.
♦ Avatar : Charlie Hunnam (@Dublín).
♦ Commentaires :



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t3845-carte-dresseur-d-heathcliff-s-pendragon En ligne
Message(#) Sujet: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 0:56

Heathcliff Solal Maverick Pendragon

ft. Charlie Hunnam


Nom : Pendragon, un nom qui inspire la fantasy. Un nom qui inspire une autre époque, un autre temps. Un nom qui fait rêver ? Rien n’est moins sûr, cependant. Mais ça ne m’empêche pas d’être sincèrement fier de faire partie de cette lignée.
Prénom(s) : Heathcliff, Solal, Maverick. Trois prénoms dont les sonorités plaisaient à mes parents mais il n’y aucune signification particulière les concernant. Je ne cherche pas non plus à les dissimuler. Ils figurent tous les trois sur ma carte d’identité et ils font partie de ce que je suis. Finalement, en renier un, ce serait un peu comme renier une partie de moi. Et je ne l’envisage pas… Du reste, certains me surnomment parfois Heath’ ou ‘Cliff (bien plus rare, cela dit). Mais le diminutif que je donne généralement, c’est Hit. Court, simple, concis, rapide.
Âge : 37 ans. Un âge tout à fait respectable, à mon sens. Vieillir n’est pas vraiment un problème, pour moi. Et puis, je trouve que pour un type qui approche de la quarantaine, je suis encore très bien.  
Date de naissance : 21 août 1981. Il n’y a pas grand-chose à dire de plus. C’était durant l’été et il paraît qu’il faisait bon, cette journée-là.
Situation civile : Veuf, j’ai été marié et plus que tout, j’ai été heureux. En atteste l’alliance que je porte à mon annulaire gauche. Cette bague n’a jamais quitté ce doigt depuis le jour où elle a été placée là, lors de mon mariage, par celle que j’aimais. Malheureusement, elle est morte par ma faute… Je conserve néanmoins cet objet à mon doigt, pour honorer sa mémoire, les sentiments que nous avions l’un pour l’autre, les épreuves traversées et les choses que nous avons partagé.
Orientation sexuelle : Je suis hétérosexuel. Seules les femmes ont su faire chavirer mon cœur avant de se l’approprier même si quasiment aucune ne l’a fait sur le très long terme. Sauf Elle… Aujourd’hui, l’amour n’est plus vraiment dans mes priorités mais malgré cela, je garde en moi un certain espoir. De quoi ? Je n’en suis pas totalement certain.
Ville et région d'origine : Edelwienne, à Ebera. Berceau historique de ma famille. La branche principale des Pendragon vit encore là-bas. Comme un écho au passé. Je n’aurais pas voulu qu’il en soit autrement. Je suis heureux que cette splendide ville soit la mienne. Honoré, même.
Métier : J’ai plusieurs casquettes. Pour commencer, depuis quelques mois, je suis le nouveau Maire d’Edelwienne. Un concours de circonstance qui ne m’a laissé d’autres choix que de rentrer dans la politique. Je suis également un Scientifique (Pokémonologue) et mes recherches portent principalement sur les Pokémon dits shiny ou chromatiques. Pour autant, je n’oublie pas non plus d’où je viens. Je prétends être capable de voir et de discuter avec les morts, Humains comme Pokémon. De temps en temps, je fais des consultations – payantes, évidemment. Ai-je vraiment ce don ou est-ce que je me débrouille autrement ? C’est un mystère que je laisse planer. Et quand ça commence à être trop compliqué de faire ça, je prends une autre étiquette. Celle du magicien. Je fais quelques spectacles mais je ne suis pas spécialement connu, dans le domaine. Ma spécialité, ce sont les cartes – celles de tarot. Je les manipule avec une habilité qui peut en surprendre plus d’un.
Groupe : Scientifiques, être spirituel n’empêche pas complètement de vouloir aussi comprendre le monde qui nous entoure de manière rationnelle et concrète. Pour ma part, je suis, depuis toujours, fasciné par les Pokémon shiny. Malgré mes autres obligations, je veux comprendre pourquoi ils existent, d’où ils viennent, pourquoi ces couleurs si différentes et peu banales. Bref, toutes les questions qui les entourent et qui font d’eux un véritable mystère. Et puis qui sait ? C’est peut-être là que se cache la plus grande découverte de ma vie, celle qui peut me permettre d’atteindre un jour tous mes objectifs et de taire à jamais les erreurs du passé, quelle qu’elles soient.
Caractère : Rancunier • Déterminé • Combatif • Très familial • Bon orateur • Se montre parfois manipulateur • Secret • Peut sembler imposant et intimidant lorsqu’on ne le connaît pas • Parfois un peu top fonceur, trop « rentre-dedans » • Franc, honnête • Direct • A malgré tout appris à avoir un certain filtre dans ses paroles, depuis qu’il est Maire • Passionné • Volontaire • Moqueur • Sarcastique • Est très spirituel bien qu’il possède un petit côté plus terre-à-terre.

Anecdotes
Un vieux rêve du passé ♦️ Quand j’étais gosse, j’avais un rêve. Un rêve de gloire et de grandeur. Je me voyais devenir un puissant Dresseur qui serait invincible. J’avais les images dans la tête : j’aurais pu être adulé, respecté – voire admiré. Et puis, je ne voulais pas être n’importe quel Dresseur Pokémon, non. Je voyais loin et j’avais une idée bien précise. Plus que tout au monde, je voulais être un grand Champion du Conseil 4 de la région. J’aurais fait face aux différents challengers, après être devenu un spécialiste du type Ténèbres. Oui, c’est ce type-là que j’aurais choisi pour réaliser ce rêve. Mais même en le voulant, il y a des choses qui ne se réalisent pas. J’ai grandi, j’ai compris certaines choses. Et surtout, j’ai pris un autre chemin de vie. L’innocence de l’enfance s’est envolée. Et ce rêve, également. Aujourd’hui, c’est une pensée qui est désormais lointaine et révolue. Elle a disparu avec le gamin que j’étais. Gamin qui a laissé sa place à un adulte qui ne peut plus se permettre d’avoir des rêves comme ceux-là.

L’as de trèfle qui pique ton cœur ♣️ A défaut de pouvoir me permettre de rêver, je tente tant bien que mal d’émerveiller les autres. Pour ce faire, je compte sur mes capacités de magicien. Celles que j’ai développé en autodidacte et que j’utilise lorsque je ne peux plus me permettre de faire ce que fait habituellement ma famille. Et comme tout bon magicien qui se respecte, j’ai mon objet fétiche. Je peux faire d’à peu près tout, évidemment. Mais ce que je préfère : c’est la manipulation des cartes. Depuis que je me suis laissé attirer par la magie durant mon adolescence, j’ai décidé d’utiliser le peu d’argent de poche que j’avais à cette époque pour m’offrir un paquet de cartes de tarots. Acheté à Edelwienne, ça n’a pas été bien compliqué de dénicher une boutique qui en vendait. Il est complet et je le conserve toujours sur moi, dans une poche, depuis que je me le suis offert. Tous les tours qui nécessitent une ou plusieurs cartes, je suis capable de les effectuer. J’ai le coup de main. Ou le coup de poignet, dans certaines circonstances. Cela dit, je ne lis pas l’avenir dedans. Je ne fais pas partie des Voyants de la famille. Tiens, d’ailleurs, ne serait-ce pas le... Sept de trèfle qui se dissimulait derrière votre oreille ?

Une addiction douce-amer. ♠️ Depuis la mort de Siam – ma femme, je me suis laissé aller à quelque chose que je n’aurais jamais cru toucher, auparavant. Pour faire court, de temps en temps, lorsque je me retrouve seul, il m’arrive de me griller une cigarette. Rien de bien méchant, je n’en n’abuse pas. J’ai parfaitement conscience du danger que ce produit représente pour notre organisme. Pourtant, je remarque aussi qu’il me fait du bien. Il me permet de m’évader, de penser à autre chose ; à des moments bien plus joyeux. Ainsi, je fais complètement abstraction, même durant seulement quelques minutes, de tout ce qui m’arrive et qui m’est arrivé depuis un peu plus d’un an, maintenant. Je sais bien que c’est éphémère et que ça ne résout pas mes problèmes. Mais c’est un « refuge » comme un autre. Et puis, je sais me limiter. Je sais aussi que je dois garder une très bonne santé si je veux pouvoir atteindre mes objectifs. Peut-être qu’une fois que tout sera fini, je parviendrai sans trop de peine à arrêter. Peut-être aussi que je me dis ça pour me rassurer. Pour me dire que ce n’est pas grave. Mais de toute évidence, la question ne se pose pas encore.

Des histoires de famille. ♥️ Voyez-vous : la Famille, c’est primordial, à mes yeux. Pour moi, il faut que nous soyons soudés et que nous ne fassions rien qui puisse nuire à l’un de nous. C’est important. Surtout avec la réputation peu enviable qui a tendance à être la nôtre. Il ne faut pas l’exacerber dans le mauvais sens du terme. Mais il ne faut pas non plus que nous nous séparions de ce qui fait les particularités et l’identité de notre famille. Ça paraît peut-être compliqué mais avec de la bonne volonté et une grande détermination, je suis certain que c’est faisable. Et pourquoi que cela puisse se faire, je n’aurai aucun scrupule à éloigner certains membres de la famille s’ils se rendent responsables d’actes répréhensibles. C’est le cas de mon propre père. A plusieurs reprises, il est allé beaucoup trop loin. Il n’a clairement pas aidé à améliorer notre réputation, notamment avec la stupide rivalité qu’il a créée avec les Ngwari quand j’étais plus jeune. Ou encore, cette stupide dispute avec son jeune frère parce qu’ils ont toujours eu des visions différentes. Je n’apprécie pas non plus qu’il prenne mon cousin sous ses ailes juste pour se venger de son frère. Il ne l’a pas dit clairement mais je sais que ce sont ses intentions. Mais j’ai bien l’intention de reprendre cette histoire en main. Et de reprendre également cette si belle famille à cet homme qui n’est plus digne d’en être le patriarche. Ah, parfois, je me dis que les autres branches des Pendragon doivent bien rire de nous. Et je ne peux leur donner tort, malheureusement.

En vrac : Quand je suis nerveux, j’ai tendance à trifouiller l’alliance qui se trouve à mon annulaire gauche. Vieux réflexe qui ne me quitte plus. # Je sais que mon cousin, Florian Pendragon, est venu vivre à Ebera depuis 12 ans. Malheureusement, je ne cautionne pas que ce soit mon père qui s’occupe de lui. Enfin, je ne cautionne pas les raisons qui le poussent à agir ainsi. # J’ai beau avoir plusieurs casquettes, je suis bien un scientifique de formation : j’ai un master en Pokémonologie de l’Université de Grenad’île, cursus Sciences – obtenu il y a 12 ans. Des belles années d’innocence et de tranquillité. Elles me paraissent bien loin et anecdotiques, aujourd’hui. # J’aime les pâtisseries. De toutes sortes, vraiment. C’est un peu mon péché mignon et un plaisir coupable inavouable. D’ailleurs, je n’ai pas le souvenir d’en avoir parlé à qui que ce soit. Je sais que ce n’est pas honteux mais je ne le dis pas, c’est tout. # Je me suis toujours senti proche des types spectre et ténèbres mais c’est quand j’ai fait mes études que j’ai appris à apprécier les types sol et roche, également. # Jusque-là, je n’ai réellement eu qu’une seule femme dans ma vie : Siam, mais elle était parfaite.

Starter




Polichombr ♂ - Asmodée

Ombre Portée | 30PP
Feinte | 20PP
Vent Mauvais | 5PP
Hantise | 10PP

Adaptabilité : Si ce Pokémon utilise une attaque de son type, la puissance de l'attaque est augmentée de 20%.


Asmodée, c’est une histoire qui date d’il y a 27 ans, déjà. Autant dire que ça ne nous rajeunit pas. A l’époque, j’avais 10 ans. Pourquoi si jeune ? En fait, c’est très simple. Dans une famille comme la mienne, il y a des traditions. Parmi elles : dès qu’on sait parler, marcher et qu’on commence à être en âge de comprendre le monde environnant, les parents nous envoient dans les Ruines Anciennes et on doit y rester et y survivre jusqu’à ce qu’on trouve notre premier partenaire – un Pokémon Spectre, de préférence. Cela peut être rapide et ne prendre que quelques heures. Comme ça peut être plus long et prendre plusieurs jours. Tout dépend de la personne. Est-ce qu’on a peur ? Non, les Spectres font partie intégrante de notre vie de tous les jours et ce, depuis notre premier cri.
A 10 ans, mes parents ont donc jugé que j’étais apte à trouver mon premier Pokémon. Ils m’ont envoyé avec quelques affaires et quelques vivres dans les Ruines Anciennes. J’y suis allé, seul. Je ne savais pas combien de temps ça allait me prendre. J’avais de quoi tenir plusieurs jours mais j’espérais ne pas traîner ici trop longtemps. Je suis resté une journée entière, à errer dans les Ruines. Ce n’est que quelques heures après la tombée de la nuit, alors que je cherchais un coin pour me reposer, qu’il est apparu devant moi : Asmodée. J’ai immédiatement reconnu un Polichombr mais c’est ça couleur plus claire qui m’a fait tiqué. J’avais déjà entendu parler de Pokémon avec une couleur différente de leur semblable. On les appelle : shiny ou chromatique. En comprenant cela, un sourire est apparu sur mon visage. Et j’ai su. J’ai su qu’il serait ce compagnon qui ne me quitterait jamais. Je n’ai même pas eu à lui poser la question, ça s’est fait naturellement. Il m’a suivi, nous nous sommes posés pour prendre du repos et la nuit est passée. Le lendemain, en me réveillant au petit jour, j’ai constaté qu’il se trouvait toujours prêt de moi. J’ai alors compris que nous deux, c’était définitif. Je lui ai  proposé une Pokéball. Il s’est laissé faire sans même résister et je l’ai officiellement capturé. Ma mission accomplie, je suis rentré chez moi, à Edelwienne. J’ai présenté Asmodée à mes parents qui n’ont pu qu’être satisfaits.

En terme de caractère, Asmodée est une véritable crème. Pour un Pokémon spectre, il n’est pas farouche, ni du genre à faire beaucoup de blagues. Il est même un peu timide et il a tendance à rester collé derrière moi, lorsqu’il estime qu’il y a trop de monde. Il sait se battre mais il n’aime pas particulièrement les combats. Et c’est un côté de sa personnalité que je respecte complètement. Et son côté collant ne me gêne pas, au contraire, je trouve que c’est mignon. Mais ne vous étonnez pas s’il vous évite ou qu’il vous regarde avec méfiance, il a seulement du mal à faire confiance. A vrai dire, à part moi, il ne se laisse que très très très rarement approcher par un autre Humain. Allez comprendre.




Scrutella ♀ - Lilith

Choc Mental | 25PP
Torgnoles | 10PP
Rafale Psy | 20PP
Brouhaha | 10PP

Impudence : Monte l'attaque du Pokémon de 10% lorsqu'il met un adversaire K.O.


A l’origine, Lilith n’était pas destinée à être mon Pokémon. En effet, elle était le premier partenaire de ma défunte femme, Siam. Elles étaient toutes les deux très proches ou du moins, c’est ainsi que je les ai toujours connues. Siam m’avait rapidement raconté l’histoire de sa rencontre avec Lilith – c’est d’ailleurs elle qui lui a donné ce prénom. Mais j’étais bien trop obnubilé par sa beauté pour y penser. Du reste, vous devez vous demander : si ce n’était pas ton Pokémon, comment ça se fait qu’il se retrouve à tes côtés ? Question légitime. Et la réponse est assez simple même si j’aurais préféré qu’une telle chose ne se fasse pas. Oui, j’aurais préféré que ce Pokémon puisse rester avec son propriétaire légitime. Malheureusement, les choses ne se passent pas toujours comme on le voudrait. Ce fut le cas pour nous deux.
Nous nous connaissons depuis plusieurs années mais c’est lors d’un moment peu enviable qu’elle est devenue mon Pokémon de manière officielle. Lorsque ma femme est décédée, deux choix s’offraient à Lilith : partir et vivre une vie libre ou venir avec moi et surmonter ce deuil ensemble. C’est finalement la deuxième option qui est choisie. Il faut dire que Siam m’avait fait promettre de m’occuper d’elle et je ne pouvais pas lui refuser ça. C’est ce qui explique que, depuis février 2018 – très peu de temps après le tragique événement, Lilith m’accompagne partout où je vais. Et quelque part, je la remercie de ne pas m’avoir laissé et d’avoir accepté de poursuivre avec moi. Ne serait-ce que parce qu’elle est le seul lien encore vivant qui me relie à Elle. Et ça, ça veut dire beaucoup pour nous deux. Parce qu’honnêtement, je pense qu’elle a aussi conscience de ce fait et que même si nous ne le formulons jamais, nous nous soutenons et nous permettons à l’autre de rester debout. Je sais que ça peut paraître absurde mais c’est comme ça que je ressens les choses. Et puis Lilith, c’est l’exception qui confirme la règle : elle n’est pas d’un de mes types privilégiés et elle n’est pas non plus shiny mais je pense que je n’arriverai jamais à m’en séparer. Notre passé commun est bien trop fort pour que je sois capable de faire une telle chose. Je ne veux pas trahir Lilith et je ne veux pas non plus La trahir.

Pour ce qui est du caractère, Lilith contraste incontestablement avec Asmodée. Elle aime les combats et les adversaires à l’apparence plus puissante qu’elle ne lui font pas peur, au contraire. De plus, elle a tendance à être extravertie et elle n’a jamais peur d’aller vers les autres. Le plus souvent, elle le fait pour leur jouer des tours. Parce que ça aussi, c’est un autre trait de sa personnalité : farceuse, elle l’est, c’est indéniable. Pour autant, même si elle combat ou qu’elle va volontiers dire bonjour aux gens, ce n’est pas pour autant qu’elle s’attache, ni qu’elle accorde sa confiance. Ça, c’est très dur pour elle. Même moi, j’ai parfois du mal, avec elle. A la tenir et à lui faire complètement obéir, même si ça reste très correct. Pourtant, nous nous connaissons bien et je sais que nous sommes proches. De plus, si elle ne m’appréciait pas ou qu’elle ne tenait pas à moi – outre notre passé commun –, elle serait partie depuis longtemps. Toutefois, j’ai bon espoir que ça s’améliore avec le temps.


black pumpkin




Histoire


“Jusqu’à ce que le soleil se lève à l’Ouest et se couche à l’Est, jusqu’à ce que les rivières soient asséchées et que les montagnes frémissent au vent telles des feuilles...”


Je pourrais vous parler de l’Histoire de ma famille pendant des heures, avant d’en venir à la mienne. Pourquoi ? Parce que je pense que son passé n’est pas anodin, ni dénué d’intérêt. Selon moi, il mérite qu’on s’y attarde un minimum. Cela dit, c’est vrai : je ne suis probablement pas objectif en choisissant ces mots. De toute manière, soyez rassurés : ce n’est ni lieu, ni le moment pour faire ça. Mais ça ne m’empêchera de l’évoquer et de la développer par la suite, pour que vous compreniez mieux. Juste, pas ici. Pour le reste, si le fait d’en savoir plus sur moi vous intéresse toujours, alors asseyez-vous. Je ne dis pas que mon histoire personnelle est digne d’un grand roman. Mais laissez-vous porter. Ainsi, vous saisirez bien mieux la portée des émotions, des sensations et des sentiments qui me touchent et qui m’ont touché tout au long de ma vie jusqu’à aujourd’hui. Essayez de me comprendre. Et apprenez, éventuellement. Si l’envie vous vient. Ou lisez, juste.

La période d’innocence. Je suis né à Edelwienne, dans la région d’Ebera. Cette ville, c’est le berceau de ma famille et je suis fier de pouvoir dire que je viens de là. Ma naissance, évidemment, je ne m’en souviens pas. Je sais juste que c’était le 21 août d’il y a 37 ans, en plein été, donc. J’ai vu le jour après ma sœur aînée, Théa, qui a 5 ans de plus que moi mais il n’y a rien à ajouter à son sujet. Pour moi, elle ne m’a plus semblé aussi importante le jour où elle a fait le choix de partir et de laisser tomber la famille tout en reniant ses pratiques. Et ce, dès qu’elle a eu l’âge d’être indépendante – vers 20 ans. Du reste, concernant ma propre enfance, je n’ai jamais été trop à plaindre. Si mon père, Ulrich, n’a jamais été un modèle pour moi… C’est complètement l’inverse pour ma mère : Lena. Elle, elle a toujours été là pour ses enfants. Elle s’est toujours occupée de nous en nous donnant l’amour dont nous avions besoin. Pendant que mon paternel s’échinait à rendre la réputation de la famille encore plus mauvaise. Je me souviens notamment de ces histoires avec les Ngwari et de celle avec son propre frère. Frère qu’il a renié à cause de simples points de vue divergeant. Mais à l’époque, j’étais loin de comprendre et de me soucier de ces histoires. J’étais jeune, après tout. Je me souviens juste que j’appréciais les Ngwari et je m’entendais bien avec une de leur fille. Quant à mon oncle, je l’appréciais également. Il était gentil avec moi et j’ai été sincèrement triste lorsqu’il est parti. Mais il paraît que c’est ce qu’on appelle la Vie.

Quand j’ai eu 7 ans, il y a un autre événement qui a marqué cette période : c’est la naissance de ma petite sœur. Elle fut appelée Hedwige. Un doux prénom pour une charmante frangine. Encore une fois, ma mère s’en occupait très bien mais quand elle avait besoin d’aide, je l’aidais sans problème. Après tout, j’étais un peu comme l’homme de la famille étant donné que mon père faisait n’importe quoi, avec tout le monde. Alors je me devais d’assurer le rôle qu’il ne pouvait pas prendre. En soi, ça ne m’a jamais dérangé. Et puis, trois ans plus tard, à mes 10 ans, mes parents ont décidé – d’un comme accord, cette fois – que j’étais apte à recevoir mon premier Pokémon. Je me suis donc plié aux traditions ancestrales de ma famille. En effet, les Pendragon sont particulièrement tournés vers l’occulte et le mystérieux. Chacun de nos membres – au moins pour la branche principale (oui, nous sommes nombreux) – commence de préférence avec un compagnon de type spectre. Pour cela, nous nous rendons aux Ruines Anciennes lorsque les parents estiment qu’il est temps. Nous nous y rendons seul et nous pouvons y rester une journée comme plusieurs, cela dépendant du temps que nous mettons pour trouver le partenaire idéal. J’y suis donc allé à mon tour, le moment venu. Je suis resté une journée entière. Et quelques heures après la tombée de la nuit, j’ai fait la connaissance d’Asmodée. Le lendemain, je suis rentré à Edelwienne, tout sourire, le Polichombr shiny à mes côtés. C’est d’ailleurs lui qui m’a donné cet intérêt tout particulier pour les Pokémon qu’on qualifie de shiny ou chromatique.

Puis, vient la période de l’adolescence. Une période que j’ai aimé, sans aucun doute. C’est aussi à ce moment-là que je me suis acheté un jeu de cartes de tarot, dans une boutique de ma ville, avec l’argent de poche que j’avais. D’ailleurs, il ne me quitte plus, depuis. Je m’en servais pour faire des tours à des passants, au début. Et quelques années plus tard, j’ai commencé à m’en servir pour réaliser et présenter des petits spectacles de magie. Honnêtement, c’était une activité qui me permettait d’avoir une alternative lorsque je ne pouvais plus jouer de mes « dons ». En fait, les membres de ma famille sont réputés pour avoir des dons occultes. Parfois, ça monte à la tête de certains et ils finissent dans des hôpitaux psychiatriques. Voilà la dure réalité d’un tel héritage. Cela dit, les dons, c’est vrai pour certains mais c’est aussi faux pour d’autres. Pour ma part, j’ai toujours laissé entendre que j’étais capable de parler, de discuter et de voir les morts, qu’ils soient humains ou Pokémon. Il m’est arrivé de faire des prévisions. Mais lorsque ce n’est plus possible et que les regards sont trop portés vers les miens, je prends mon rôle de magicien. C’est aussi simple que ça. Enfin simple, c’est un bien grand mot. Parfois, ça peut être plus compliqué.

Du reste, mon adolescence a été plutôt calme. C’est à 18 ans que j’ai décidé de réellement prendre ma vie en main. J’ai pris la décision de quitter Edelwienne et surtout, le domaine familial, pour la première fois. Pourquoi ? Pour aller étudier à l’Université de Grenad’île. Il paraît qu’elle est réputée et j’avais envie de faire quelque chose de ma vie. Je veux dire… Autre chose que ce qu’aurait pu décider mes parents pour moi. Et surtout, je voulais éviter de devenir comme mon père. J’ai donc pris une chambre sur la résidence de l’île. Pour me payer cette dernière et mes études, j’avais aussi déniché un petit boulot de serveur, dans un café de Centrapolis. Boulot que j’exerçais le week-end, notamment. Je ne rentrais donc pas à Edelwienne et je crois que ça m’a fait du bien, malgré tout l’attachement que j’ai pour les miens. Prendre mon envol a été une excellente idée. Pour ce qui est de ma filière, j’ai pris le choix d’un cursus scientifique. Je voulais comprendre les shiny, savoir pourquoi ils existent. Et je savais qu’Asmodée pourrait aussi m’aider pour ça. Quant au genre d’élève que j’étais, je pense qu’on peut dire que j’étais sérieux. Travailleur, je ne faisais pas beaucoup de soirées, je l’admets. Je travaillais beaucoup et les fois où je sortais se résumaient à mes heures de boulot dans ce bar. Je n’aimais pas attirer l’attention alors j’avais assez peu d’amis mais je n’étais pas ennuyé non par les autres élèves. Ça ne m’a jamais vraiment dérangé : j’appréciais la seule compagnie d’Asmodée et j’étais tranquille. Je faisais ce que je voulais. J’ai roulé ma bosse jusqu’au master scientifique – avec une spécialité plus précise en Pokémonologie – que j’ai obtenu à mes 25 ans. Après cela, j’ai quitté le monde universitaire. J’aurais pu enseigner et profiter des ressources de l’Université pour effectuer mes recherches. Mais je préférais de loin faire ces dernières avec mes propres moyens. Ce choix mettant un terme définitif à cette parenthèse étudiante.

La période la plus belle, incontestablement. J’avais donc 25 ans. J’aurais pu rentrer à Edelwienne, après 7 années passées loin de cette ville. Mais je n’en avais pas envie. Du moins, pas tout de suite. Alors, je suis d’abord passé par Emoria. C’est là-bas que vit la branche secondaire de ma famille, elle aussi très ancrée dans les traditions. J’avais envie de rendre visite à d’autres membres de ma famille avec lesquels je m’entendais bien. En effet, même si les deux branches sont différentes sur certains aspects, elles ne sont pas vraiment en conflit et les relations entretenues sont plutôt bonnes et cordiales. Preuve en est : j’ai été bien accueilli à mon arrivée là-bas. Ils m’ont logé sans hésitation. Dans le même temps, ils m’ont aussi rapporté des nouvelles de la famille d’Edelwienne. Il paraît que j’ai eu un petit-frère, Adam, qui a 20 ans de moins que moi – ce qui lui faisait donc 5 ans à ce moment-là. J’ai également appris que mon cousin, un certain Florian Pendragon – fils de mon oncle, donc – était revenu depuis peu et que c’était mon père qui s’occupait de lui, financièrement et en l’aidant à s’intégrer. Autant dire que j’ai tout de suite vu ce dernier point d’un très mauvais œil, surtout connaissant mon père et ayant conscience de la dispute qu’il a eu avec son frère. Aucun doute qu’il a agi ainsi pour avoir la main mise sur son neveu et pour pouvoir narguer son frère et avoir un coup d’avance sur lui. Pourtant, j’ai gardé mes désaccords pour moi, ne souhaitant pas inquiéter la branche d’Emoria avec ces histoires. Ils devaient avoir d’autres choses à penser. Alors, je me suis contenté de les remercier pour ces précieuses informations.

Mais ce qui marque le plus mon premier réel passage à Emoria, c’est indubitablement ma rencontre avec Elle, seulement un mois après mon arrivée. Siam. Je crois que je n’ai jamais autant aimé quelqu’un de toute ma vie. Je pense aussi qu’on peut parler de coup de foudre sans trop en douter. Nous nous sommes rencontrés dans les rues de la ville où le temps semble n’avoir aucun effet. Lilith – qui était son Scrutella à l’époque – m’a littéralement foncé dedans. Elle est arrivée en courant et en s’excusant, lançant un regard à la fois noir et attendri sur son Pokémon. Nous avons fait nos présentations, ainsi que celles de nos Pokémon. Nous avons passé quelques semaines à nous voir régulièrement, finalement. Nous avons discuté, appris l’un sur l’autre. C’est durant ces instants-là qu’elle m’a annoncé qu’elle venait d’intégrer la Police. Mais je ne voyais pas le danger. Pour moi, ça ne faisait que renforcer sa beauté pour laquelle je me voyais bien m’abandonner. Et c’est ce que j’ai fait. Environ un ou deux mois après notre rencontre, nous nous sommes avoué nos sentiments. Une déclaration suivie par un baiser à la fois fougueux, tendre et passionné. Je venais de trouver mon âme-sœur. Pour moi, ça n’a jamais fait un pli. Au contraire, ça a immédiatement été une certitude. Et quand ça l’a été pour elle, un an après notre rencontre et donc, à nos 26 ans – le destin a voulu que notre âge soit identique – nous avons franchi un cap important, dans notre relation. Nous avons fait le choix important de vivre ensemble, dans une même maison.

Je lui ai demandé si elle était d’accord pour vivre à Edelwienne – je ne me voyais pas vraiment passer mes jours dans un autre endroit. Et heureusement, elle a accepté. Cependant, nous avons dû attendre que ses supérieurs acceptent qu’elle soit mutée là-bas avant d’enfin pouvoir y retourner. Nous avons ensuite pris la route pour Edelwienne. Dès notre arrivée, nous nous sommes sérieusement mis à chercher une maison qui pourrait nous accueillir. Evidemment, entre deux recherches, je suis retourné voir les miens, après toutes ces années. Ma mère avait vieilli et mon père également même si son caractère était toujours aussi mauvais. J’ai fait la connaissance de mon jeune frère, âgé de 6 ans. Et j’ai également fait la connaissance de mon cousin, pas beaucoup plus jeune que moi. Je pense que le courant est bien passé, avec lui. Et sur demande de ma mère et puisque notre demeure est suffisamment grande, Siam et moi avons pris la décision de vire un peu avec eux, le temps de trouver notre bonheur. Entre quelques recherches et visites, nous aidions à la maison pour accomplir les diverses tâches, quotidiennes ou non. Puis, au bout de quelques mois, nous avons enfin fini par dénicher la perle rare. Une maison dans la périphérie de la ville, pas trop grande pour nous deux mais suffisamment pour qu’on se sente bien et chez nous. Il y avait un petit jardin. Elle n’était pas dans le même quartier que là où vivait ma famille mais ce n’était pas grave. A mes yeux, ce n’était qu’un détail. Alors, nous avons emménagé le plus rapidement possible en embarquant le peu de meubles que nous avions à cette époque-là. Tout le reste, nous l’avons acheté par la suite, ensemble. Ainsi, tout ce qui était dans la maison et l’agencement des meubles reflétaient nos envies.

Deux ans plus tard, à nos 28 ans, nous avons encore décidé de passer à un cap supérieur. Un cap qui scellerait à jamais notre union. Oui, nous nous sommes mariés. Ma demande n’a rien eu de très originale. Je me suis agenouillé, j’ai présenté une bague, j’ai regardé Siam droit dans les yeux et je lui ai demandé si elle voulait m’épouser. Sa réponse a été la plus belle chose que j’ai eu de toute ma vie. C’était un « oui » mais il m’a semblé si fort, si vrai, si intense qu’il m’a profondément marqué et que jamais je ne pourrais l’oublier. La suite s’est enchaînée relativement rapidement. Les fiançailles, les enterrements de vie de garçon et de jeune fille, etc. Jusqu’au jour fatidique mais néanmoins très attendu de notre mariage. Ces instants sont ancrés dans ma mémoire. Je ne pourrais jamais les effacer. Et de toute manière, je ne le veux pas. Je veux me rappeler des moments merveilleux que j’ai pu vivre. Sans originalité, le moment qui a fait battre la chamade à mon cœur, c’est celui de l’échange des vœux. Quand on m’a demandé si je voulais l’épouser, que j’ai dit « oui »… Quand on lui a demandé à son tour si elle voulait m’épouser et qu’elle a répondu « oui ». L’échange des alliances puis, le baiser amoureux qui entame cette nouvelle étape de la vie. La cérémonie terminée, la fête a débuté et elle a été joyeuse, allant jusqu’au bout de la nuit. J’avais parfois l’impression d’être dans un rêve. Même durant les années qui ont suivi, j’avais du mal à me dire que c’était vraiment ça, ma vie. Je ne parvenais pas à me convaincre que c’était pour moi et que j’avais le droit à tant de bonheur. Et puis, la Vie s’est chargée de me rappeler qu’effectivement, je n’y avais probablement pas le droit.

La période la plus sombre, les débuts. De mes 28 ans jusqu’en février 2018, j’ai vécu en homme heureux avec la plus belle femme que je n’avais jamais rencontré. Qui plus est, j’avais l’immense chance d’être mariée avec elle. Mais bien évidemment, en ce début de février 2018, il faut bien que les choses changent. Je n’aime pas parler de ce qui s’est passé alors je vais le faire, malgré tout mais je ne me répèterai pas. Ma femme était agent de terrain, dans la Police. Elle travaillait sur des dossiers épineux et parfois, elle était obligée de s’absenter durant plusieurs jours. Elle ne pouvait pas m’expliquer les raisons : c’est top secret, me disait-elle à chaque fois que j’essayais d’en apprendre un peu plus. Alors je n’insistais pas. Et je rongeais mon frein en espérant qu’elle revienne saine et sauve. Et Arceus devait m’entendre puisqu’il n’y avait jamais eu de problèmes. Jusqu’à ce jour, ce mois et cette année.
Je savais qu’elle travaillait encore une affaire sensible mais comme d’habitude, je ne connaissais pas les détails. Et visiblement, je ne connaissais pas toute sa vie non plus. Elle a commencé par disparaître au milieu de janvier 2018. C’est à cette période que je me suis fait enlever et torturer par une organisation criminelle – et non, pas la Team Rocket. Je ne développerai pas ce que j’ai subi mais ils voulaient savoir où Elle était et à chaque fois, je répondais que je ne comprenais pas et ça repartait de plus belle. Jusqu’à ce que je fasse la connaissance du grand patron de cette organisation et qu’il me révèle que cette personne, c’était sa petite-sœur et qu’on lui avait rapporté qu’elle était mariée avec moi. Je ne l’ai pas cru… Jusqu’au moment où il a daigné me révéler son prénom : Siam. A ce moment-là, le doute n’était plus possible, c’était bien Elle. Seulement, je ne savais toujours pas où elle était. Elle avait quitté la maison sans m’avertir et sans me dire où elle comptait se rendre. Sans doute pour me protéger, à l’origine. Cela dit, quand bien même, j’aurais su où elle se planquait, je n’aurais jamais donné son emplacement à ces tarés. Alors ils ont poursuivi les sévices. Et j’ai continué de souffrir. Mais c’était pour Elle.

Puis, ça s’est arrêté, un jour de février 2018. Je ne sais pas comment ils ont fait mais il faut croire qu’ils ont réussi à contacter Siam. De ce que j’ai compris, elle devait se rendre dans un lieu isolé et elle devait accepter de ne plus chercher à leur nuire en échange de quoi, elle pourrait me récupérer. Elle a accepté et on m’a embarqué jusqu’à ce fameux endroit. Seulement, ça ne s’est pas vraiment passé comme prévu… quand nous sommes arrivés et que nous nous sommes retrouvés, nos regards se sont croisés. Ils étaient chacun rempli d’une grande tristesse de se revoir dans de telles circonstances. J’avais l’impression que les siens disaient également qu’elle était désolée. Mais je ne lui en voulais pas, non. En vivant avec elle, j’avais accepté toute sa personne et tous les risques entourant son métier. Même ça… Quoi qu’il en soit, dans cet échange, elle devait juste jurer de les laisser en paix contre le fait de me récupérer. Mais comme toujours, avec ce genre d’organisation, ça ne se déroule pas comme on l’imagine… Elle a eu une discussion musclée avec son grand-frère puis, ce dernier a demandé à ses hommes de me placer face à elle. Ils m’ont détaché les poignets et ils m’ont mis de force un pistolet dans la main, à moi qui n’avais tenu une arme à feu de toute ma vie. Pourtant, je n’avais aucun doute sur le fait que cette arme soit chargée, avec des balles réelles. Les hommes se sont légèrement reculés et leur chef a prononcé ces simples mots : tue-la et tu vivras. Sincèrement, j’étais tétanisé. Comment ? Comment il pouvait sérieusement me demander de faire ça ? De tuer sa propre sœur ? Je ne pouvais pas faire ça. Elle était celle que j’aimais plus que tout. Cependant, même s’il ne l’avait pas énoncé clairement, je savais l’autre menace que sous-entendait son ordre : si je ne tirais pas, c’était moi qui y passerais. Mais dans tous les cas, je doutais sincèrement qu’ils laissent l’un de nous vivant. Il n’y avait aucune solution de fuite ou de rébellion. Mais je ne voulais pas. Et mes mains refusaient d’obéir. En fait, tout en moi me hurlait de ne pas le faire. J’avais peur. La tension était palpable.
Soudain, j’ai senti ses mains se poser autour de mes poignets tenant l’arme. Elle s’était approchée de moi et elle me regardait en souriant, le regard triste. Elle s’est mise à tenir fermement mes poignets et à les diriger vers elle, jusqu’à ce le bout du pistolet soit sur elle. « Non… » Je savais ce qu’elle avait l’intention de faire. Et je ne voulais pas. Je ne voulais pas qu’elle en arrive à cette extrémité. Je l’aimais et j’avais besoin d’elle. Pourtant, dans un temps qui m’a semblé infiniment lent, elle a déplacé l’une de ses mains sur l’arme, sans l’éloigner d’elle. Et, dans un dernier sourire et un ultime « Je t’aime. », ses doigts ont pressé la gâchette. Je me souviens du bruit. Je me souviens du rouge écarlate. Je me souviens de mes larmes. Je me souviens de cette horrible sensation que le temps s’arrête brutalement. Et puis, c’est le noir complet. Plus rien.

Quelques jours plus tard, je me suis réveillé. Dans un endroit insalubre. Personne ne pouvait vivre ici. C’était sans doute une planque mais c’était bien loin d’être ma principale préoccupation. En me réveillant, tout m’est revenu en mémoire : les dernières semaines, le rendez-vous, son issu insoutenable. En me remémorant ces événements, j’ai senti les larmes couler de nouveau. Je ne pouvais pas croire ce qui était arrivé… c’est là que la porte s’est ouverte. Des personnes sont entrées : elles étaient vêtues d’un uniforme et c’était compliqué pour moi de distinguer leurs visages. L’un  d’entre eux s’est approché de moi. Il m’a expliqué qu’ils m’avaient retrouvé, inconscient et qu’ils m’avaient soigné lorsqu’ils ont compris que je n’étais pas encore mort. Cette personne m’a également expliqué qu’ils avaient connaissance de l’existence de l’organisation de ce type, qu’elle les gênait et qu’ils avaient effacé toutes traces de mon implication dans cet… assassinat. Mais ce n’était pas un service rendu par charité. Evidemment, ça aurait été trop beau. Je leur ai demandé qui ils étaient et ils se sont présentés comme des membres de la Team Rocket. A ce moment-là, j’avais compris que je n’étais pas prêt d’être tranquille. Alors en échange de mon sauvetage et de leur promesse de ne jamais révéler la vérité sur cette soirée-là, je leur ai posé la question fatidique. Celle de savoir ce que je pouvais faire en « échange ». Ils m’ont répondu en me demandant si je savais ce qui s’était passé durant les fêtes d’Halloween 2017, à Edelwienne. J’ai hoché la tête en guise d’approbation. Aujourd’hui encore, je n’ai pas oublié. Ils m’ont expliqué que ces événements pouvaient discréditer le Maire de cette époque : un certain Paul Tergeist. Ils ont ajouté que c’était l’occasion de l’évincer, lors des prochaines élections. Jusque-là, je les suivais mais ils m’ont achevé quand ils ont terminé en disant qu’ils voulaient que je me pose en tant que candidat pour être Maire d’Edelwienne, que ce n’était pas négociable et que j’aurais leur aide, leur soutien pour être élu. Si ça fonctionnait, je devais leur donner des informations pouvant leur être utiles et répondre à leurs différentes demandes. Je n’y tenais pas spécialement… Mais ils m’ont sauvé (malheureusement ?), soigné mes blessures et ils ont des éléments contre moi, désormais. A contrecœur, j’ai accepté, comprenant dès lors que j’étais pieds et poings liés à eux, malgré moi.

Par la suite, j’ai pu quitter l’endroit miteux dans lequel ils m’avaient installé. Quelques jours plus tard, j’ai retrouvé Lilith, la Scrutella de ma femme et d’un commun accord, nous avons fait le choix de poursuivre notre route ensemble. Puis, on m’a convoqué plusieurs fois au commissariat. J’ai dû y subir quelques interrogatoires avant qu’ils jugent que je n’étais pas responsable. Mais moi, je savais que c’était le cas. Tout comme je savais que j’y avais été contraint à cause d’un criminel qui n’avait de frère que l’appellation. Et cet homme, je me suis juré de lui faire payer, un jour ou l’autre, quoi qu’il m’en coûte.
Mais ce qui m’a le plus marqué concernant la Police, c’est la dernière fois où j’ai été forcé de m’y rendre. On m’a appelé en me disant que le légiste souhaitait me voir. Sincèrement, je n’étais pas serein. J’avais peur de ce qu’il pouvait avoir à me dire. Le ventre noué par l’appréhension, je me suis rendu jusqu’au labo’ du médecin légiste, loin des corps tout de même. J’avais toujours refusé de voir le corps de ma femme et aucun n’avait insisté pour que je le vois, heureusement. Et à ce sujet, ce jour-là n’a pas fait exception. Du reste, je m’attendais à beaucoup d’annonces, de la part du légiste. Mais certainement pas à celle-là… Il m’a donné les informations qu’il avait, de but en blanc, sans le moindre filtre : Monsieur Pendragon, je suis désolé de vous l’annoncer comme ça mais… Votre femme. Elle était enceinte. De deux mois. En entendant ces mots, j’ai cru que ma vie s’échappait une deuxième fois. Enceinte. Elle était enceinte. Et elle n’a jamais pris le temps de me le dire. Pourtant, elle devait bien le savoir, non ? Elle devait avoir fait des tests. Alors pourquoi ? Et puis, j’ai compris. Je me suis rappelé que son travail lui avait toujours tenu à cœur et elle savait que j’aurais insisté pour qu’elle arrête de travailler, le temps de sa grossesse et le temps que le bébé n’ait plus besoin qu’elle reste auprès de lui. Mais elle n’aurait pas voulu. Elle était une femme qui aimait bouger, faite pour l’action. Elle n’aurait pas supporté de rester cloîtrer à la maison. Mais à un moment, elle n’aurait pas eu le choix. Sa grossesse aurait fini par se voir et on l’aurait forcé à rester chez elle. Elle aurait été sauvée, elle. Et le bébé. Malheureusement, elle n’a pas pu aller jusqu’à cette étape. Je me souviens que j’étais énervé. Contre moi, contre elle. Et j’étais triste. Pour moi, pour elle. Pour nous.

Actuellement. Comme promis, j’ai participé aux élections du Maire d’Edelwienne et j’ai reçu le soutien officieux des personnes de la Team Rocket qui m’ont sauvé. J’ai été élu aux dépens de Tergeist, durant le mois d’août 2018. Ensuite, ne souhaitant pas reproduire les mêmes erreurs que lui pour les fêtes annuelles d’Halloween, j’ai pris le soin de mandater quelques personnes volontaires en leur confiant la mission de veiller et de sécuriser la ville durant le Festival des Lanternes. La ville ne doit pas se laisser emporter par la peur suite aux événements de l’année précédente à la même période. Ensuite, je nourris aujourd’hui quelques objectifs bien précis : je souhaite me venger de cet homme qui m’a privé d’une vie parfaite, rendre positive la réputation de ma famille tout en conservant ses plus anciennes traditions et ce qui lui donne son identité, profiter de mon poste – puisqu’il est là – pour faire prospérer Edelwienne malgré mes sombres obligations et peut-être lorsque je m’en sentirai capable… Passer à autre chose et fonder enfin une famille. Mais ça, ce n’est qu’un rêve lointain. Je n’imagine pas encore qu’il puisse réellement exister, se réaliser. Du reste, je n’ai pas pris la peine d’aller vivre ailleurs depuis que je suis Maire. En revanche, j’ai fait vendre la maison que j’occupais avec Elle. J’ai aussi vendu tous les meubles que nous avions en commun… Je ne souhaite rien garder qui me rappelle trop ma vie avec Elle, excepté Lilith qui est la seule exception. Actuellement, j’ai acheté une autre maison où j’ai installé des meubles eux aussi, fraîchement acheté. Il faut dire que je ne me voyais pas non plus retourner vivre chez mes parents. Pas à mon âge et pas après tout ce que j’ai vécu. Mais je n’oublie pas ma famille pour autant. Oh non, ça ne risque pas.

black pumpkin



Derrière l'écran
Pseudo/Prénom : Dag.
Âge : 19 ans.
Fréquence de connexion : Au minimum une fois par jour, même si ce sont des passages rapides.
Est-ce un multicompte ? : TC du flic-mécano fan des types eau & de l’acteur/mannequin à la double-vie et plus charismatique personnalité d’Ebera.
Inventé ou scénario : Inventé.
Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? : Je sais plus, c’était l’été dernier, via le compte de Jez (allez voir dessus).
Et toi, c'est quoi ton Pokémon préféré ? : Toujours Suicune en Pokémon légendaire (et sûrement en global). Pour le reste, il y en a beaucoup trop que j’aime, même dans mes préférés. XD
Et ta région préférée ? : Toujours Kalos même si j’aime les indémodables telles que Kanto ! (Nostalgie, quand tu nous tiens).
Commentaires ? : J’vous aime.

Code:
[color=darkred]○ Charlie Hunnam – Heathcliff S. Pendragon[/color]

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Florian S. Pendragon
avatar
Edel Hana Fumeterre Sol
♦ Messages : 149
♦ Ville d'origine : Flocombe, Unys
♦ Job : Jardinier et herboriste/pépiniériste
♦ Pokémon rêvé : Haydaim & Rosélia
♦ Type préféré : Plante
♦ Avatar : Andrew Cooper/Schizophrenic & Noah
♦ Commentaires :



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t3475-carte-de-dresseur-de-florian-pendragon
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 1:00

Cousin sexy chéri d'amour
Rebienvenue

__________________________________________


'My Head is an Animal
"The forest that once was green was colored black by those killing machines. (Of Monsters and Men) ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Keith Starz
avatar
Crick Chikita Perle Morning Diva Panpan
♦ Messages : 148
♦ Ville d'origine : Vertresse
♦ Job : Professeur Pokémon
♦ Pokémon rêvé : Papilusion
♦ Type préféré : Insecte
♦ Avatar : Gackt

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t3346-carte-dresseur-de-keith-starz
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 1:08

Bienvenue!!!

Au plaisir de pouvoir vivre des moments drôles (ou pas) avec ce nouveau visage des plus charmants!

Revenir en haut Aller en bas
Gabby I. Wescott
avatar
Bragi Nanna Magni Sága Baldr Bestla
♦ Messages : 797
♦ Age du Personnage : 26
♦ Ville d'origine : Emoria
♦ Job : Pâtissière décoratrice
♦ Pokémon rêvé : Shaofouine normal ou shiny
♦ Type préféré : Aucun, mais a peur du type feu
♦ Avatar : Sophia Bush
♦ Commentaires : Fiche - Liens - Journal intime

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t2837-carte-dresseur-de-gabby-i-wescott
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 1:43

BIENVENUE COUSIN DE FLORIAN

Super début de fiche et super staters

Au plaisir de pouvoir rp avec toi un de ses quatre ~
Revenir en haut Aller en bas
Castiel Fawkes
avatar
Sunny Elie Tessie Lady Salem Kai
♦ Messages : 5605
♦ Age du Personnage : 26
♦ Ville d'origine : Emoria
♦ Job : dessinateur, photographe, dresseur. Souhaite réaliser un pokedex oldschool sur papier, a comme une envie d'avoir toutes les évolutions d'Evoli
♦ Pokémon rêvé : Pichu
♦ Type préféré : Tous même s'il a une préférence pour les pokemons feu et électrique
♦ Avatar : ultraviolences. Dylan o'Brien crack in time
♦ Commentaires :
adore l'escalade, voyager, n'ose pas tellement se lancer dans les combats, évite le champion d'arène d'Emoria parce qu'il sait qu'il lui faudra le battre d'abord avant de penser combattre d'autres champions d'arène, ne se sépare jamais de son appareil photo, a déjà tenté l'aventure en tant que photographe professionnel côté humains mais n'apprécie pas la superficialité du milieu, travaille à l'auberge de ses parents, légèrement agoraphobe, se pose des questions sur les dresseurs, peine à mettre ses pokemons dans leurs pokeball même s'il n'y a parfois pas d'autre solution. Il adore son Pachirisu, le connaît depuis plus de dix ans. Il espère ne pas le décevoir. A tenté l'aventure en tant que membre de la brigade anti team rocket avant de renoncer après quelques mois d'entraînement.




Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t193-carte-dresseur-castiel-fawkes
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 2:06

Rererebienvenue avec ce persoo, quels beaux starters, quel bow Polichombr
Maire rien que ça, j'suis curieuse tiens, Cia surtout

__________________________________________
YOU'RE LOOKING AT THE STOLEN YOUTH
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Niilo Dahl
avatar
Lindworm Marran Moomin Ness Faramine Ahool
♦ Messages : 291
♦ Age du Personnage : 39
♦ Ville d'origine : Cimetronelle
♦ Job : Eleveur Fée/Spectre/Glace || Soigneur à la SPP || Occasionnellement vigile du Cabaret de son mari
♦ Pokémon rêvé : Nymphali
♦ Type préféré : Fée
♦ Avatar : Lasse Matberg / Sig ft partner & frimelda
♦ Commentaires : Liens | Rps

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t3484-niilo-carte-dresseur#183831
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 8:08

Wesh salut voisin ! Pedro
Polichombr Shiny olalala cette mouuuule Finis vite ça j'ai des idées de liens pour toi

__________________________________________


Arrête de dire que c'est pas grave et que le monde continue de tourner parce que c'est pas les autres dont j'ai envie maintenant, c'est toi, alors... Reste. Ou reviens, je sais pas. Emmène-moi.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Aleksey M. Voronin
avatar
Khione Hati Halia Skadi Eska Echo
♦ Messages : 3192
♦ Age du Personnage : 32
♦ Ville d'origine : Fort Castle
♦ Job : Champion de l'arène de Fort Castle & océanologue
♦ Pokémon rêvé : Lokhlass, Léviator
♦ Type préféré : Eau & Glace
♦ Avatar : Vinnie Woolston
♦ Commentaires : Relations - RPs
code couleur : dodgerblue

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t560-carte-dresseur-d-aleksey-m-voronin
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 10:56

Maire d'Edelwienne, rien que ça Re-bienvenue avec ce nouveau perso

__________________________________________

Black water, take over
I need nothing to travel the sea The strange silence Surrounding me Grows closer, feels colder But I'm ready To suffer the sea ◘ OMAM
Revenir en haut Aller en bas
N Gropius
avatar
Coli Kaldoreï Dia Finnian Monsieur Njörd
♦ Messages : 301
♦ Age du Personnage : 24
♦ Ville d'origine : Palais de N, Unys, sa prison qu'il a enfin quitté
♦ Job : Soigneur itinérant, dresseur anti team Rocket, ex-prince déchu
♦ Pokémon rêvé : Zoroark, ou plutôt, son Zorua, son ami d'enfance, une fois qu'il sera suffisamment puissant pour évoluer
♦ Type préféré : Il n'a pas de préférence, il prend soin de tous les Pokémons maltraités, peu importe leur type
♦ Avatar : Min Yoongi
♦ Commentaires : Fiche de liens + Fiche de rps





Il y a des femmes... w/Salomé
What the water gave me w/ Andrea
This is a story of boy meets girl w/ Shelly my love
Un peu d'eau n'a jamais fait de mal w/Avalon
Summer sun somethings begun w/Chloé
Mind on a permanent vacation (solo, Kiwile 2)

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t2925-carte-dresseur-de-n-gropius
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 10:57

CHARLIE HUNNAM
J'APPROUVE TELLEMENT  
(je le joue sur un autre forum, forcément que j'approuve )

Tes starters sont trop cools, j'adore leurs noms

Amuse-toi bien avec ton nouveau loulou !

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Eyfa Reyes
avatar
Braségali Absol Rozbouton Carchacrok Métang Oratoria
♦ Messages : 5381
♦ Age du Personnage : 26
♦ Ville d'origine : Bonaugure, Région Sinnoh
♦ Job : Dresseur Pokémon
♦ Pokémon rêvé : Métalosse chromatique
♦ Type préféré : Les 18
♦ Avatar : Ashley Benson

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t251-carte-dresseur-de-eyfa-reyes#2282
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 14:53

(Re)Bienvenue parmi nous !!!!
Charlie Hunnam excellent choix d'avatar

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Maxime Wai
avatar
Roc Galaad Bubo Aki Ambre Nina
♦ Messages : 1720
♦ Ville d'origine : Ula-Ula
♦ Job : Musicien, Compositeur
♦ Pokémon rêvé : Ossatueur d'Alola, Métalosse
♦ Type préféré : Pas de préférences
♦ Avatar : Josh Dun
♦ Commentaires : Fiche RP || Liens







Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t2395-carte-dresseur-max-wai#109001
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 16:03

Poualala tu nous gâtes avec ton monsieur

Rebienvenue, Polichombr shiny est choupet comme tout et Scrutella est pas beaucoup vu c'est cool et ton vava, on en parle ? Ce sont que des bons choix

__________________________________________

Stop thinking
I liked it better
when my car had sound
codage par LaxyDunbar
Revenir en haut Aller en bas
Avalon Elendil
avatar
Figaro Tomoe Pilly Houdini Oya Lilith
♦ Messages : 1417
♦ Age du Personnage : 25
♦ Ville d'origine : Bonville
♦ Job : Coordinateur
♦ Pokémon rêvé : Roucarnage
♦ Type préféré : tous les types
♦ Avatar : Jannis Niewöhner
♦ Commentaires : Mon histoire
Mes amis

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t1761-carte-dresseur-de-avalon-elendil
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 16:42

Re-bienvenue ! Coeur

Amuse-toi bien avec ce nouveau perso !
Revenir en haut Aller en bas
Noah Coleman
avatar
Nevermind Salamèche Nodulithe Ruby Crabicoque Toc
♦ Messages : 521
♦ Age du Personnage : 21
♦ Ville d'origine : Terruptive une île dans la région d'Almia.
♦ Job : étudiante en archéologie et en psychologie
♦ Pokémon rêvé : pokémons fossiles
♦ Type préféré : Acier, roche, feu
♦ Avatar : Sage Tullis (sharkloé.)
♦ Commentaires :

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t2874-carte-dresseur-de-noah-n-coleman
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 17:23

CES QUOI CES COUSINS AVEC DES STARTERS SHINY WESH
CHARLIIIIIIIIE

REWELCOME PETIT CHAT (même si je te l'ai annoncé sur la cb avant Pedro) Coeur

__________________________________________
You can't take my youth away

c'est beau de rêver :  , ,,,,
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Pendergast
avatar
Prim Miko Zero Daxter Aspen Makoa
♦ Messages : 5323
♦ Ville d'origine : Centrapolis, Ebera
♦ Job : En vadrouille
♦ Pokémon rêvé : Camerupt, Libégon ou Tropius
♦ Type préféré : Électrique, Sol, Feu, Dragon, Insecte
♦ Avatar : Finn Wolfhard (Amnesis)
♦ Commentaires :




Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t83-carte-dresseur-d-ezra-pendergast#102 En ligne
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Mer 5 Sep - 18:14



Le nom, les starters, le métier Maire d'Edelwienne, c'est beau
Rebienvenue à la maison, depuis le temps que tu m'en parles je suis tellement heureuse de le voir enfin En plus il est veuf comme Neba, ils vont en avoir des points communs

Bon courage pour le reste de la fiche, j'espère que tu t'éclateras avec Coeur

__________________________________________

Someday I'll show you
I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Every challenge along the way, with courage I will face. I will battle every day to claim my rightful place ♠️ blueberry
Revenir en haut Aller en bas
Rozenn M. Stern
avatar
Grik Nicka Ev Seavy Nestea Spinda
♦ Messages : 376
♦ Ville d'origine : ebenelle, johto.
♦ Job : barmaid et pokémonologue, en voie de devenir une scientifique de grande renommée!
♦ Pokémon rêvé : j'aime beaucoup Nidoran (mâle ou femelle), mais peu m'importe : je les aime de tout mon cœur!
♦ Type préféré : aucune réelle préférence de ce côté-là ; je les aime tous (ah, l'amour!)
♦ Avatar : emilia clarke (crédit: ☾☾).
♦ Commentaires :

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t3183-carte-dresseur-de-rozenn-m-stern
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Ven 7 Sep - 15:59


Rebienvenue sur le forum! Coeur

Supers bons choix d'avatar et de starters! (et puis, franchement, les surnoms... quelle beauté! ) et puis, bonne chance pour ta fiche, en tout cas!

__________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Dim 9 Sep - 16:48

Olola Charlie Hunnam ! Respect x)
Et je plussoie encore plus les surnoms des Pokémons !

La bienvenue de rebievenue à toi !
Et bonne continuation pour ta fichentation ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Lysandra S. Stern
avatar
Notbe Jappai Hadès
♦ Messages : 176
♦ Ville d'origine : Ébènelle, région de Johto.
♦ Job : dealeuse // cherche un travail.
♦ Pokémon rêvé : drattak, dracolosse, évolitions.
♦ Type préféré : dragon.
♦ Avatar : la majestueuse Phœbe Tonkin. (©constellation)
♦ Commentaires :



fiche de présentationfiche de liensrécapitulatif rps


//01.
jolane. // entraînement de notbe (solo).


#899065.

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t3279-carte-dresseur-de-lysandra-s-stern
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Dim 7 Oct - 19:54


bienvenue sur le forum. I love you I love you

__________________________________________
" i am afraid all the time "
La tête pivotant vers le passé ; je me remémore la fille abandonnée dans les bras d'un mauvais choix. J'ai peur, peur d'être une énième fois cette même personne. ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Heathcliff S. Pendragon
avatar
Asmodée Lilith Chioné
♦ Messages : 106
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : La mystérieuse Edelwienne, dans la très plaisante région d'Ebera.
♦ Job : Maire d'Edelwienne, Pokémonologue & dans un autre registre, Médium qui "prétend" parler aux morts et Magicien qui fait mumuse avec des cartes.
♦ Pokémon rêvé : Grodrive, Tyranocif, Lugulabre & Ossatueur d'Alola.
♦ Type préféré : Spectre & Ténèbres & Sol & Roche.
♦ Avatar : Charlie Hunnam (@Dublín).
♦ Commentaires :



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t3845-carte-dresseur-d-heathcliff-s-pendragon En ligne
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Ven 16 Nov - 0:23

Florian : Cousin sexy chéri d'amour too.
Merci.
Keith : Merci ! Coeur Quand tu veux.
Gabby : MERCI. J'espère que la fiche complète te plaira autant que le début et les starters. Et au plaisir de RP, également. Coeur
Castiel : Merciiiiiiii. Merci aussi pour mes starters, Asmodée te fait un rapide câlin.
Et oui, Maire. J'espère que Cia' appréciera celui de sa ville.
Niilo : Salut voisin ! Pedro Oui, je sais, j'ai eu de la chance avec lui. Bon du coup, on peut pas dire que j'ai fini ça très vite MAIS j'espère que tes idées de liens sont toujours d'actualité parce que je suis vraiment curieuse de les connaître.
Aleksey : Oui, rien que ça. Merci.
N : Je suis contente que tu approuves. (En même temps oui, si tu le joues ailleurs, c'est difficile de ne pas approuver. ).
Merci pour les starters et pour leurs noms. Coeur
Et je pense que je devrais m'amuser, oui.
Eyfa : Merci pour la re-bienvenue et pour le choix d'avatar !
Maxime : C'est que j'aime vous gâter.
Merci ! Je suis contente que tous mes choix te plaisent. Et oui, Polichombr shiny est tout mignon et Scrutella, elle a jamais été prise, je crois. Du coup, je me suis dit que ça pouvait effectivement être cool. Et oui, on peut aussi parler de mon vava, si tu veux.
Avalon : Merci ! Coeur
Noah : On appelle ça : des cousins assortis. Pedro Contente aussi que mon avatar te plaise, apparemment. Et merci ! Coeur
Ezra : Tu m'as tué. Tant mieux si ça te plaît alors, comme choix.
Merci ! Oui, c'est vrai que ça faisait un moment que j'en parlais et j'ai aussi mis du temps à le faire, pardon. Du coup, puisque tu étais heureuse de le voir enfin, j'espère que le rendu final va te plaire. Et oui, c'était pas voulu mais ils vont effectivement avoir des points communs, avec Neba.
Merci ! Et je n'ai aucun doute sur le fait de m'éclater avec lui ! Coeur
Rozenn : Merci ! Coeur C'est cool que mes choix te plaisent.
Lysandra : C'est plutôt re-bienvenue. Mais merci ! Coeur

__________________________________________
« Les gens disent ♒︎ que nous ne savons pas ce que nous avons avant de l'avoir perdu. Je dis que nous savons exactement ce que nous avons, mais que nous ne nous attendons pas à le perdre. » © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Ezra Pendergast
avatar
Prim Miko Zero Daxter Aspen Makoa
♦ Messages : 5323
♦ Ville d'origine : Centrapolis, Ebera
♦ Job : En vadrouille
♦ Pokémon rêvé : Camerupt, Libégon ou Tropius
♦ Type préféré : Électrique, Sol, Feu, Dragon, Insecte
♦ Avatar : Finn Wolfhard (Amnesis)
♦ Commentaires :




Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t83-carte-dresseur-d-ezra-pendergast#102 En ligne
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Ven 16 Nov - 1:28



Validation



Félicitations, tu es validé(e) !

Nous te souhaitons officiellement la bienvenue parmi nous ! Nous espérons que tu te plairas sur le forum et nous avons déjà hâte de RP avec toi. Maintenant que tu es officiellement un membre du forum, voici quelques petites précisions qui t'aideront à t'y retrouver.

Dans un premier temps, n'oublie pas de recenser les informations de ton personnage ! Pour cela, rendez-vous dans le Bottin des avatars afin de ne pas te retrouver avec un jumeau maléfique ainsi que ceux de ton nom et prénom  et les villes propres à ton personnage..

Mais le plus important, c'est de créer ta fiche dresseur. C'est elle qui affichera ton équipe, ton Pokédex, ton sac et tout ce qu'il y a d'utile pour un bon dresseur Pokémon ! N'oublie pas d'en mettre le lien dans ton profil ! Cela permettra d'y accéder plus facilement. De plus, ta fiche de liens et fiche RP t'attendent également.

Ceci fait, nous t'encourageons à venir débloquer tes premiers succès et remporter tes premiers Pokédollars ! De plus si tu veux les dépenser tout de suite, tu peux te rendre à la Boutique

Après quoi, le monde d'Ebera t'est entièrement ouvert ! Viens recenser ton métier dans le Bottin des Métiers ou pars capturer de nombreux Pokémons ! Voici quelques liens qui te seront utiles :

Le Dojo te permettra d'entraîner tes Pokémons avec des mini-jeux.
La Demande de RP te permettra de trouver tes premiers partenaires !
Les Concours de coordination sont soumis à l'inscription mais sont un excellent moyen d'exprimer ta créativité et débloquer de nombreux objets avec un système particulier !
Le Marchand sera peut-être l'endroit où tu pourras acheter un premier Pokémon pour commencer ton aventure ! Ses stocks changent régulièrement !

Si tu as des questions, n'hésite pas à t'adresser à un membre du staff, et si malgré tout tu te sens un peu perdu, tu peux toujours faire une demande de parrainage.

Si tu as déjà des idées de liens prévus pour ton personnage, tu peux également venir créer tes pré-liens ou scénarios, ça te fera remporter de l'argent également !

Voici la fiche de ton starter. Son niveau a été évalué d'après votre histoire commune, et ses stats ont été maximisés pour qu'il soit à la hauteur de tes espérances !



Polichombr ♂ - Asmodée
Niveau 16
21 Att - 104 PV



Scrutella ♀ - Lilith
Niveau 11
15 Att - 72 PV

Amuse-toi bien parmi nous !  


code (c) black pumpkin


__________________________________________

Someday I'll show you
I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Every challenge along the way, with courage I will face. I will battle every day to claim my rightful place ♠️ blueberry
Revenir en haut Aller en bas
Silas Jørgensen
avatar
Dee Kim John Lulu Zed Noémie
♦ Messages : 1923
♦ Ville d'origine : Arcadia
♦ Job : Peintre + Champion d'arène
♦ Pokémon rêvé : tous les pkmn elec.
♦ Type préféré : Electrik
♦ Avatar : Ben D.

Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t334-carte-dresseur-de-silas-jrgensen#4321
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Ven 16 Nov - 10:11

Je t'ai vraiment jamais dis bienvenue ici ?
BON BAH RE-BIENVENUE
JOTAIME toujours autant

__________________________________________




la méchanceté des hommes m'attriste beaucoup ; la voix des anges résonne moins que celle des vautours

Revenir en haut Aller en bas
Heathcliff S. Pendragon
avatar
Asmodée Lilith Chioné
♦ Messages : 106
♦ Age du Personnage : 37
♦ Ville d'origine : La mystérieuse Edelwienne, dans la très plaisante région d'Ebera.
♦ Job : Maire d'Edelwienne, Pokémonologue & dans un autre registre, Médium qui "prétend" parler aux morts et Magicien qui fait mumuse avec des cartes.
♦ Pokémon rêvé : Grodrive, Tyranocif, Lugulabre & Ossatueur d'Alola.
♦ Type préféré : Spectre & Ténèbres & Sol & Roche.
♦ Avatar : Charlie Hunnam (@Dublín).
♦ Commentaires :



Voir le profil de l'utilisateur http://ichooseyou.forumactif.com/t3845-carte-dresseur-d-heathcliff-s-pendragon En ligne
Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre » Ven 16 Nov - 17:20

Tu m'as vraiment jamais dit bienvenue ici oui, vilain. Wesh
MERCI.
Moi aussi, jotem toujours autant et je te pardonne d'être venu plus tard.

__________________________________________
« Les gens disent ♒︎ que nous ne savons pas ce que nous avons avant de l'avoir perdu. Je dis que nous savons exactement ce que nous avons, mais que nous ne nous attendons pas à le perdre. » © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Heathcliff – « Parfum de souffre »

Revenir en haut Aller en bas
 
Heathcliff – « Parfum de souffre »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le parfum des roses d'hiver
» Un parfum de sulfure.
» Scénario Premier : " Le Parfum de la Veuve Amoureuse "
» Je souffre de bordelisme chronique et de flemingite aigue. [JAKE]
» Un parfum enivrant d''idéal prisonnier [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnages :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: