⦿ Règlement
⦿ FAQ
⦿ Guide
⦿ Groupes
⦿ Localisation Pkmn
⦿ Annexes
⦿ Récapitulatif des Règles
⦿ Bottins

⦿ Multicomptes
⦿ Parrainage
⦿ Scénarios
⦿ Carte Dresseur
⦿ Erreurs
⦿ Boutique
⦿ Dé Starter
⦿ Dé Shiny
⦿ Dé Sexe du Pkmn
⦿ Succès
⦿ Validation Captures
⦿ Gestion Pkmn
⦿ Œufs
⦿ Clôture RP
⦿ Concours
⦿ Reproduction
⦿ Marché
⦿ Échange Miracle
⦿ Défis

Revenir en haut Aller en bas



 

Partagez
 

 You ain't never had a friend like me >< Alistair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 12:03




Alistair & Michael
RÉCAPITULATIF DU RP
Alistair
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

 

 lvl 00

 lvl 00

 lvl 00


 G1You ain't never had a friend like me >< Alistair 56
 G2
 G3You ain't never had a friend like me >< Alistair 312
 G4
 G5
 G6
 G7

 OBJETS UTILISÉS

 ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTSYou ain't never had a friend like me >< Alistair 92 + 3 (1CC + 1AR)
MICHAEL
POKEMON VUS ET CAPTURÉS

 

 lvl 14 ♀

 lvl 00

 lvl 00


 G1
 G2 You ain't never had a friend like me >< Alistair 217
 G3
 G4
 G5
 G6
 G7

 OBJETS UTILISÉS
1 You ain't never had a friend like me >< Alistair 1679496221

 ATTAQUES & AFFAIBLISSEMENTSYou ain't never had a friend like me >< Alistair 498 + 2 (2 aff réussi)
 

 
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 12:16

Je suis parti chercher des baies pour le petit dej, les stocks sont bas. Mike.
Le réveil a été dur, très dur, mais aujourd'hui, Michael s'est donné une mission et il n'a pas l'intention de se défiler. La veille au soir il a remarqué que les réserves de nourriture étaient vraiment basses et s'il est convenu d'aller en ville dès que possible avec Ruben et Travis, en attendant, pour le petit déjeuner, ils vont avoir besoin de manger et s'ils veulent tenir jusqu'à Centrapolis ils ont tout intérêt à prendre des forces ; c'est la raison pour laquelle le garçon a décidé de se lever aux aurores pour partir en quête de baies dans le Bois Millefeuille. Quand sa montre a vibré ce matin, il a bien sûr eu envie de l'éteindre et de se rendormir aussi sec mais non, pas question. Alors il s'est levé, tant bien que mal, et a laissé tout le monde dormir à l'exception de Cid, qui a besoin d'entraînement, lui-aussi. Après avoir laissé un mot sur les vestiges du feu de camp et ramassé la boîte compromettante que Justin est encore venu voler dans son sac, il a pris la direction des chemins.
Le soleil n'est pas encore totalement levé et si la clairière où le camp est installé était légèrement éclairée, les bois sont sombres, et il avance prudemment sur le sentier en regardant autour de lui. Qui sait, il tombera peut-être sur un Pokémon intéressant au détour d'un bosquet ? Le Malosse n'a toujours pas quitté ses pensées et il donnerait beaucoup pour le retrouver. Ce Pokémon-là, il aimerait vraiment l'avoir dans son équipe.
Tout à ses pensées, il ne remarque pas tout de suite la silhouette qui s'approche progressivement, en sens inverse ; ce n'est que lorsqu'il remarque que ce qu'il prenait pour un drôle d'arbuste a largement grossi qu'il comprend que ce quelque chose s'approche, en avançant d'une drôle de démarche, sans faire le moindre bruit. Sursautant tout à coup, il se fige, alerte, et serre les dents quand il sent Cid se précipiter dans ses pieds en poussant un petit cri effrayé. Qu'est-ce que c'est que ça ? Un Pokémon ? Il y a des humanoïdes dans ces bois ? Crispé, il se force à respirer à nouveau, et finit par lancer d'une voix qu'il voudrait assurée mais qui tremble quand même un peu : « Qui est là ? »
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 12:16

Le membre 'Michael Denson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Bois Millefeuilles' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 217

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 14

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 888770_Femelle

--------------------------------

#4 'Shiny' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair Normal
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

You ain't never had a friend like me >< Alistair Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 15:56

Comme toujours, Alistair avait eu un sommeil de courte durée. Ce n'était guère surprenant chez lui : il souffrait d'insomnie chronique depuis son plus jeune âge, problème qui avait poussé sa mère, Viviana, à venir le bercer dans son lit tous les soirs en compagnie des lueurs hypnotiques de son Lugulabre Shamash, afin que les capacités oniriques du Pokémon parvinssent à apaiser les égarements de son fils épuisé. Malheureusement, et même lorsque celui-ci parvenait enfin à sombrer dans l'inconscience, ses voyages au creux des bras de Morphée n'excédaient jamais plus de quelques heures, qui plus est à peine réparatrices ; souvent couché après le crépuscule et réveillé avant la minuit, le garçon avait fini par abandonner l'idée de se rendormir pour sortir profiter du silence et de l'obscurité tranquille de la nuit. Peu à peu, ses veillées intempestives devinrent l'occasion parfaite de se promener en toute quiète solitude, uniquement escorté de ses Spectres préférés, afin d'explorer les cimetières et les lieux abandonnés qu'il affectionnait tout particulièrement, loin de toute présence humaine indésirée. Après des années de ce rythme de vie déséquilibré, il était désormais parfaitement naturel au jeune Champion de s'éveiller à l'heure où le commun des mortels, lui, dormait à poings fermés.

Pourtant, il n'était pas plus épargné qu'un autre par les conséquences visibles de l'excès de fatigue : de lourds cernes creusaient ses yeux secs et tiraillés, bien que nul autre que lui ne pouvait s'en rendre compte sous la platitude inaltérable de son masque lisse. Lui-même ignorait avec un soin appliqué les signaux d'alerte lancés par son corps physique affamé de sommeil ; il préférait consacrer son esprit à ses errances nocturnes plutôt qu'à de vaines tentatives pour trouver un repos tout sauf réparateur. En ce sens, voyager auprès d'un groupe de Dresseurs bruyants et hâtifs n'arrangea guère son besoin de paix et d'isolement ; son sommeil n'en était devenu que plus chaotique, et c'était pour cette raison que, cette nuit-là, Alistair avait à peine su fermer l’œil. Il tourna et se retourna sur sa couche sans parvenir à se calmer, jusqu'à se résoudre à l'évidence : il ne saurait pas se rendormir. L'envie le prit donc de goûter à la fraîcheur d'une promenade au clair de lune. Sans un bruit, l'adolescent quitta son sac de couchage pour enfiler ses affaires, son masque, attraper son sac et filer comme une ombre hors de sa petite tente, pendant que le reste de ses camarades de route ronflait paisiblement ou vaquait à ses occupations dans leurs quartiers respectifs. À cette période, leur caravane voyageait au cœur du Bois Millefeuille ; un lieu que le jeune Champion n'avait pas pu visiter depuis sa mésaventure avec Alyssa et Raya, l'Insécateur qu'il avait vaillamment capturée. Surtout, il n'avait pas eu la possibilité d'en découvrir les tréfonds sylvestres de nuit, et ce fut donc avec un enthousiasme renouvelé qu'il libéra ses Pokémon pour se lancer sur les sentiers forestiers plongés dans les ténèbres.

La balade se passa sans heurt, pour une fois. Alistair ne croisa pas beaucoup d'esprits ou de Spectres en maraude entre les arbres baignés d'obscurité, mais la douce brise de fin de printemps et la compagnie discrète de son groupe de fantômes suffit à soulager son cœur en manque de repos. Il ne croisa aucun Pokémon dangereux, pas plus qu'il ne se perdit au milieu de labyrinthe de végétation insondable ; il naviguait dans le noir aussi facilement qu'en plein jour, si ce n'était plus. La lune dardait ses rayons d'argent liquide depuis les hauteurs de son trône céleste, accrochant des joyaux pâles entre les branches feuillues des caduques et des conifères ; le spectacle valait bien toutes les parades brûlantes affectées par son extravagant collègue diurne. Le garçon passa beaucoup de temps immobile, contemplatif, à admirer les beautés effacées de la nuit que tant de ses pairs voyaient comme berceau de créatures malveillantes et de dangers dérobés. Ah, si seulement les humains pouvaient voir l'heure nocturne comme lui la voyait, resplendissante dans ses atours de noirceur veloutée !

Petit à petit cependant, l'obscurité leva son voile d'encre sous les timides incursions du soleil levant ; une douce lueur rosée commença d'embrasser les sous-bois alanguis, lesquels reprirent lentement vie à mesure que les noctambules regagnaient leur nid pour laisser la place à la la faune adoratrice du jour. Alistair savait qu'il ne devait plus tarder à rentrer s'il ne voulait pas provoquer l'inquiétude de ses compagnons ; heureusement, il n'était plus très loin de leur camp de fortune, situé près d'un ruisseau à l'onde claire qu'il pouvait déjà entendre gazouiller parmi le bruissement des feuillages. Le garçon sentit son cœur se serrer de la mélancolie habituelle qui le prenait lorsque survenait le point du jour, et avec lui l'obligation de s'en retourner au brouhaha quotidien de l'existence ; forcer contre sa nature introvertie et quitter son refuge de solitude lui était toujours terriblement difficile, mais il n'avait guère d'autre choix. Muet comme les ténèbres qu'il affectionnait tant, Alistair fit signe à ses Pokémon de lui emboîter le pas tandis qu'il s'avançait de sa démarche chancelante vers la clairière luxuriante où Michael et les autres avaient monté les tentes. Doudou flottait au-dessus de lui avec une diligence admirable, et Miroir s'accrochait à son emplacement préféré, la ceinture de son maître ; Vigilance traînait dans les parages, distant mais toujours présent, et Suie, le plus turbulent, avait déjà regagné l'abri de sa Pokéball. Alistair ne pouvait risquer de voir le petit Polichombr provoquer le chaos dans le campement à une heure aussi matinale.

Ce à quoi ne s'attendait pas le jeune Champion, en revanche, c'était bien de croiser âme qui vive alors que l'aube peinait toujours à se lever ; pourtant, ses yeux ne lui jouaient pas des tours : la silhouette dégingandée et visiblement effrayée qui se tenait sur sa route, un Gruikui craintif blotti derrière ses mollets, ne pouvait appartenir qu'à Michael. Apparemment, le Dresseur n'avait pas reconnu son cadet ; il fallait dire qu'à moitié dévoré par les ombres, Alistair offrait un spectacle plutôt inquiétant, entouré comme il l'était par ses Spectres taciturnes et enseveli sous ses vêtements trop amples pour lui. Qui est là ? lança une voix familière qui se voulait vaillante derrière son tremblement d'anxiété. Le garçon vacilla, un peu décontenancé ; il n'avait pas tout de suite réalisé que l'autre ne l'avait pas reconnu, et il s'immobilisa aussitôt pour lui adresser un geste vague d'une main emmanchée.

- C-c'est... j-juste moi, chuchota-t-il. Un temps durant lequel l'adolescent se balança d'un air absent, les bras ballants, sans trop savoir quelle conduite adopter ; et puis, devant la confusion évidente de son vis-à-vis, il insista : Mi-Michael... c'est m-moi. A-Alistair. Doudou quitta l'épaule de son maître pour errer jusqu'au Gruikui affolé, lui offrant son plus beau sourire démoniaque. Le jeune Champion fronça les sourcils sous son masque. S-sois sage, Doudou... Le Fantominus fit tourbillonner ses fumées toxiques, glapit comme pour signifier à son Dresseur de ne pas s'en faire. Alistair lui faisait confiance, mais il ne voulait pas paniquer plus que de raison les Pokémon de ses nouveaux amis. Il leva les trous béants de ses orbites vers Michael ; de l'extérieur, son expression était parfaitement indéchiffrable. D-désolé, j-je... j-j'étais sor... sorti, marmonna-t-il un peu bêtement. Le pauvre garçon n'était pas encore tout à fait à l'aise avec le jeune homme originaire d'Ebéra - ils ne se connaissaient que depuis une semaine, après tout - ce qui ne l'aidait pas à débrouiller ses idées, encore moins à s'exprimer clairement. Un nouveau blanc marqua la conversation d'un malaise presque palpable, et Alistair se détourna malgré lui pour fixer Miroir, lequel lui rendit un regard rouge et larmoyant. T-tu, euh... a-as... as m-mal... dor-dormi ? E-enfin... hmm... C'était si difficile ! Comment faisait les gens pour se montrer avenants envers les inconnus ? Il semblait au jeune Champion que tous les bons mots et les expressions polies à employer dans sa situation échappaient sciemment à sa compréhension ; profondément embarrassé, il oscilla derechef sur ses jambes malingres.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 15:56

Le membre 'Alistair Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Bois Millefeuilles' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 312

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 1

--------------------------------

#3 'Shiny' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 237247_Male
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 19:54

« C-c'est... j-juste moi, »
La voix, chuchotée, lui arrache un long frisson alors qu'il voit l'ombre basculer dans des directions apparemment aléatoires, sans perdre l'équilibre. Son corps a l'air informe, c'est comme s'il flottait autour de lui-même, et d'autres silhouettes sombres ondulent dans l'obscurité des arbres ; la scène est digne d'un drôle de film à suspense, et les mots qu'il a à peine entendus n'arrangent rien à l'atmosphère soudain étouffante de cette matinée qui commençait pourtant tout à fait normalement. Et puis. « Mi-Michael... c'est m-moi. A-Alistair.
Oh bon sang, articule le garçon dans un long et profond soupir de soulagement. Tu m'as flanqué la frousse. »
Nerveusement, il rigole un petit peu, autant à cause de sa frayeur que de la légère honte qu'il ressent à l'idée d'avoir pu paniquer pour si peu. L'une des ombres flottantes qui l'inquiétaient une seconde plus tôt s'approche, et il reconnaît aussitôt le Fantominus du champion, qui vient terroriser Cid. « S-sois sage, Doudou...
T'en fais pas, il va s'en remettre, rassure-t-il Alistair en prenant son Pokémon dans ses bras pour le rassurer. »
Achevant sa frayeur par un dernier petit soupir comme pour laisser l'incident derrière-lui, il étire ses épaules encore un peu crispée et gratte la tête du Gruikui, sans penser que ce geste pourrait laisser entendre qu'il est exaspéré d'avoir eu peur de son compagnon de route. « D-désolé, j-je... j-j'étais sor... sorti...
C'est rien, répond Mike avec un petit sourire supposé rassurer son vis à vis. Je m'attendais juste pas à te voir, je pensais que tu étais dans ta tente. »
Il y a des gens avec qui les silences ne gênent absolument pas Michael ; avec Héra, par exemple, il n'est pas rare qu'ils marchent sans rien dire, une fois que la jeune femme a raconté tout ce qu'elle avait à dire, et qu'il lui a répondu, ce qui épuise déjà un certain temps. Avec Alistair, ce n'est pas pareil. Mike boue de curiosité, il a envie de le connaître, de le comprendre et de l'approcher autrement que comme le fan invétéré qu'il est, parce qu'il a bien vu, le soir de leur rencontre, que ce n'était pas une solution. L'ennui c'est que, du coup, il ne sait absolument pas comment faire. « T-tu, euh... a-as... as m-mal... dor-dormi ? E-enfin... hmm...
Je me suis juste levé tôt pour cueillir des baies, dit-il en haussant les épaules avant de reposer son Pokémon calmé au sol... et d'être débordé par la curiosité et l'enthousiasme. Et toi ? Tu as passé toute la nuit dehors ? C'est peut-être pas très prudent, tu sais... enfin, si tu as tes Pokémon avec toi, ça doit aller. D'ailleurs tu as laissé ton équipe d'arène à Galar ? J'me suis toujours demandé si les Pokémon des champions étaient vraiment à eux ou s'ils étaient, je ne sais pas, à la ville ? Enfin bref, en tout cas j'ai vu tous tes matches, tu sais, c'est grâce à toi que je voudrais un Ectoplasma dans mon équipe. Peut-être que Myers évoluera jusque là ! C'est vrai que tu comprends les Spectres ? On entend tout un tas de rumeurs, sur ça et sur ton masque aussi... comment ça se fait que tu le portes tout le temps ? »
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 19:54

Le membre 'Michael Denson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Affaiblissement Pkmn' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 450092_ARATE
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

You ain't never had a friend like me >< Alistair Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 23:58

Lorsque Michael réalisa enfin à qui il avait affaire, un éclair de compréhension illumina son visage alors qu'il laissait échapper un soupir de soulagement non-dissimulé. Oh bon sang, tu m'as flanqué la frousse, lâcha le jeune homme sans égard pour la sensibilité d'Alistair, lequel frémit aussitôt d'embarras devant la flagrante sincérité de sa remarque. Mike n'était pas le premier à lui reprocher son allure pour le moins inquiétante, mais cela n'en rendait pas la réflexion plus agréable à entendre ; néanmoins, soucieux de ne pas froisser son compagnon de route, le jeune Champion n'en fit pas cas et se contenta d'esquisser un geste ondoyant du bras qui se voulait comme un signe d'excuse, mais qui, dans les faits, pouvait vouloir dire tout et son contraire.

Doudou se jeta alors à la rencontre de Cid, le Gruikui de Michael ; le petit Pokémon en fut absolument terrorisé, mais les bras de son maître vinrent bien vite à son secours pour le tirer hors d'atteinte du Fantominus. T'en fais pas, il va s'en remettre, fit Mike d'un ton un peu plus assuré, quoique sa main occupée à caresser la tête de son porcelet trahît une certaine note d'agitation anxieuse. Le jeune homme joua des épaules comme pour se forcer à se détendre. Quand Alistair s'excusa de son absence, de manière audible cette fois, son vis-à-vis se fendit d'un léger sourire qu'il voulait rassurant. C'est rien, je m'attendais juste pas à te voir, je pensais que tu étais dans ta tente.

- Oooh... geignit le jeune médium d'une voix distante, presque lugubre. Il n'ajouta rien de plus, et un long silence gêné s'ensuivit pendant que les deux garçons se dévisageaient en chiens de faïence. Le benjamin bascula la tête d'un côté puis de l'autre, ballotant sur ses jambes incertaines comme à son habitude, l'air de dériver vers des horizons lointains auxquels nul autre que lui n'avait accès ; Miroir et Vigilance fixaient sur l'intrus leur figure déroutante d'impassibilité, tandis que Doudou se reculait en maugréant, non sans décocher au passage une dernière grimace horrible à un Cid parfaitement terrifié. Et puis, cherchant à se montrer poli, Alistair trouva enfin la force de s'enquérir sur son interlocuteur.

Erreur fatidique qu'il allait tôt faire de regretter.

- Je me suis juste levé tôt pour cueillir des baies, lâcha négligemment Michael en relâchant enfin son Pokémon calmé. Un temps, pendant lequel Alistair crut pouvoir le saluer et s'éclipser ; quelle naïveté ! Le Dresseur n'en avait pas terminé avec lui, et l'assaut brutal des questions qui se déversèrent tout à coup de sa bouche devenue inarrêtable figea le jeune Champion dans un état de surprise totale.

- Et toi ? Tu as passé toute la nuit dehors ? C'est peut-être pas très prudent, tu sais... fit Mike d'un air anxieux, avant de balayer ses propres doutes à la phrase suivante : Enfin, si tu as tes Pokémon avec toi, ça doit aller. D'ailleurs tu as laissé ton équipe d'arène à Galar ? J'me suis toujours demandé si les Pokémon des champions étaient vraiment à eux ou s'ils étaient, je ne sais pas, à la ville ? Sans qu'Alistair ne pût rien y faire, la curiosité insatiable de son fan l'impressionna plus que de raison ; effrayé devant tant d'enthousiasme, il se recroquevilla lentement à mesure que défilaient les interrogations toujours plus véhémentes. Enfin bref, en tout cas j'ai vu tous tes matches, tu sais, c'est grâce à toi que je voudrais un Ectoplasma dans mon équipe. Peut-être que Myers évoluera jusque là ! Si en temps normal, une telle déclaration aurait touché le jeune Champion, son esprit restait trop abasourdi pour qu'il pût mesurer la portée des mots de Michael. Et le pire était encore à venir. C'est vrai que tu comprends les Spectres ? On entend tout un tas de rumeurs, sur ça et sur ton masque aussi... comment ça se fait que tu le portes tout le temps ? le questionna avidement son aîné, inconscient de l'indiscrétion dont il faisait preuve, avant de s'arrêter enfin pour reprendre son souffle.

Pendant toute la durée de sa tirade, Alistair n'avait pas bougé d'un cil ; tassé sur lui-même, son faux visage livide engoncé dans ses épaules drapées de noir, il s'était immobilisé en équilibre incertain, et son corps penchait dangereusement sur le côté. Seuls ses bras se mouvaient encore légèrement, oscillants comme des balanciers sous la pression de la gravité terrestre. Près de lui, Miroir se cacha derrière son dos comme pour se dérober à la vue indiscrète de Mike ; Vigilance observait la scène sans réagir, fidèle à lui-même, tandis que Doudou amassait ses fumées toxiques sous le coup de l'inquiétude. Lui seul avait senti venir la crise.

Le silence perdura, interminable. Sous son masque inexpressif, Alistair écarquillait de grands yeux emplis de panique ; tout à coup, son corps sembla se rappeler qu'il pouvait bouger, et il se mit à s'agiter de manière incontrôlable. J-j-j... Les mots s'accumulèrent dans sa gorge sans parvenir à s'en extraire ; sous le coup de l'effroi, l'adolescent recula d'un pas, puis d'un deuxième. Doudou poussa un ricanement qui passerait pour sinistre aux oreilles de n'importe qui, mais qui, en l'occurrence, ne trahissait rien de plus que son angoisse pour la sérénité de son maître. Alistair parut ne pas l'entendre, cependant, et recula encore jusqu'à ce que son pied butât contre une racine épaisse. La terreur empoignait son cœur d'une main de fer ; il voulait s'enfuir, il voulait disparaître, il voulait juste que les ombres l'avalassent et le dissimulassent à l'attention exagérée de Michael.

- D-Doudou... appela maladroitement le garçon, et aussitôt le Pokémon fonça se blottir contre son maître, ses fumées nauséabondes formant comme un rempart éthéré entre lui et son vis-à-vis. Alistair enlaça son Fantominus - du moins, il attrapa dans ses bras autant de gaz violet qu'il pouvait, savourant son contact glacial par-delà le tissu velouté de ses manches. Malheureusement pour lui, l'affreuse cavalcade dans sa poitrine ne s'arrêtait pas, et il continua de trembler comme si, à tout moment, ses chevilles menaçaient de ne plus supporter son poids. J-j-je... m-me-me... Un nouveau vacillement, plus prononcé que le précédent, manqua le faire trébucher, et il n'évita la chute que de justesse.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyLun 22 Juin - 23:58

Le membre 'Alistair Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Attaque' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 406604_Coup_Critique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyMar 23 Juin - 14:19

Mike ne se rend absolument pas compte qu'il parle trop, qu'il sourit trop, qu'il est beaucoup trop intrusif pour que son jeune compagnon puisse bien recevoir ce qui n'est, finalement, qu'une expression bien trop franche de sa curiosité. Alors, quand il perçoit un trouble étrange chez le garçon qui lui fait face, il commence par se retourner, craignant de voir apparaître derrière lui l'ombre de quelque Pokémon menaçant ; mais il n'y a rien que les arbres et la lumière pâle qui commence à filtrer entre les feuilles. « J-j-j... »
Il entend la voix faible du garçon peiner à traverser la barrière de son masque, et ses yeux curieux se posent sur lui, à nouveau. L'attitude d'Alistair commence à l'inquiéter et cette fois, il fronce légèrement les sourcils. « Tout va bien ? demande-t-il, prévenant, mais il semble que le champion ne l'entende même pas. »
Tout ce qui lui parvient en guise de réponse est le ricanement inquiétant de Doudou et, à nouveau, un frisson d'anxiété parcourt l'échine de Michael qui se met à regarder nerveusement autour d'eux, comme si un danger était imminent. Sauf que le bois semble calme, et il ne comprend rien ; quand Alistair recule sur ses jambes tremblantes comme si un monstre terrifiant se trouvait en face de lui, c'est pire encore. Cid recommence à trembler et le jeune homme, lui se crispe, n'osant pas même reformuler sa question, de peur d'attirer à eux plus vite encore la menace qui semble s'approcher de seconde à seconde. « D-Doudou... piaule le jeune champion, terrifié, paniquant plus encore Mike qui n'ose même plus respirer. »
Le Fantominus, pourtant, au lieu de faire face à un éventuel danger alentours, se précipite contre son dresseur qui l'enlace ; ce n'est pas comme ça qu'il va le protéger, songe Mike, avant de se dire que, peut-être, le petit fait simplement une crise d'angoisse. Alerte, il se concentre pour écouter ce qui se passe autour d'eux, et après quelques secondes d'un silence qu'il juge rassurant, avise le garçon qui oscille dangereusement. « J-j-je... m-me-me...
Doucement, Alistair, ça va, tente-t-il en s'approchant prudemment. »
Mais l'adolescent n'est absolument pas rassuré par son intervention ; il bascule au contraire sur le côté et c'est dans un pur réflexe que Michael bondit d'un pas en avant pour le rattraper d'une main sur son épaule. « Eh, attention... Alistair, tu m'entends ? Ça va, il y a aucun danger, t'en fais pas. Tu crains rien. »
C'est quand même à se demander comment ce petit a pu passer toute la nuit dehors tout seul s'il peut paniquer comme ça à n'importe quel moment...

CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyMar 23 Juin - 14:19

Le membre 'Michael Denson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Affaiblissement Pkmn' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 496122_Affaibli
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

You ain't never had a friend like me >< Alistair Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyMer 24 Juin - 18:21

Michael ne semblait rien comprendre à l’effroi qui s’était tout à coup emparé de son jeune compagnon. Quoi de plus normal ? Après tout, et bien qu’il fît preuve d’un enthousiasme certainement exacerbé par son admiration invétérée et sa curiosité insatiable, le jeune homme n’avait, à ses yeux du moins, rien dit ou fait qui pût provoquer une crise pareille ; lorsqu’il se retourna un instant pour s’assurer que nul monstre terrible ne venait de surgir dans son dos, toutes griffes dehors et prêt à le dévorer, sa confusion n’en fut que plus grande. À aucun moment il ne songea que la réelle raison de cette brusque vague de panique pût être ses propres questions indiscrètes, jetées à toute allure et sans aucune délicatesse à la face du malheureux adolescent traumatisé.

Dans la tête d’Alistair pourtant, une violente tempête d’émotions continuait de faire rage. Le Tout va bien ? concerné de son vis-à-vis atteignit à peine les limbes tourmentées de ses pensées alors que le garçon se mettait à trembler de tous ses membres, vacillant sur ses jambes à l’équilibre devenu incertain. Doudou poussa un gloussement sombre que démentit l’anxiété luisant dans ses yeux écarquillés ; soudain inquiété lui aussi par l’attitude étrange du Pokémon, Mike se mit à scruter fébrilement les environs, toujours à la recherche de ce qui avait bien pu faire naître la terreur incompréhensible du garçon. Ce dernier continuait de s’agiter tant et si bien qu’il finit par reculer de manière incontrôlée, jusqu’à se faire arrêter par le contact d’une large racine sur le talon de sa botte. Déstabilisé de corps et d’esprit, Alistair appela à l’aide son Fantominus d’une petite voix pathétique, et le fantôme gazeux s’empressa de se jeter dans les bras de son maître cependant que Michael restait aux aguets, prêt à intervenir au moindre signe de danger. Cid, son Gruikui, avait été repris par la frayeur et frissonnait au moins aussi fort que les longues frusques flasques du jeune médium. Doucement, Alistair, ça va, essaya de le calmer le Dresseur originaire d’Ebéra lorsque l’intéressé se mit à bégayer de façon irrépressible. Michael fit mine de s’approcher doucement, ce qui était certainement une très mauvaise décision : Alistair laissa échapper un soupir étranglé et, dans un balancement plus marqué que le précédent, voulut se jeter sur le côté, comme pour disparaître parmi les ombres réconfortantes du couvert des arbres. Malheureusement pour lui, son aîné interpréta son geste de la pire des manières possibles.

Persuadé de bien faire, Mike tendit un bras salutaire pour rattraper dans son élan un adolescent en proie à la plus indicible des phobies sociales ; ce contact subit, aussi indésirable qu’indésiré, arrêta le jeune Champion dans sa fuite éperdue et le plongea brutalement dans une torpeur insondable. Ejecté de l’étreinte de son maître, Doudou poussa un cri grinçant qui pouvait tout aussi bien relever de l’agacement pur et simple que de la consternation affligée face à la vaillante stupidité de l’autre humain. Eh, attention... Alistair, tu m'entends ? insista doucement Michael, soucieux de la stabilité émotionnelle de son compagnon. Ça va, il y a aucun danger, t'en fais pas. Tu crains rien.

Ce qu’il ne comprenait pas, le pauvre Mike, c’était qu’il ne pouvait se tromper davantage. Alistair, seul au milieu de l’ouragan de ses pires névroses, souffrait mille morts de leurs écueils perçants, le cœur affolé et l'âme en perdition. Incapable d’y voir clair dans le poisseux brouillard d’angoisse qui embrouillait son esprit, il s’était complètement tétanisé sous la pression de la main de son ami ; cette main puissante et chaleureuse pourtant à peine posée sur son épaule frêle et décharnée, cette main bienfaitrice qui ne voulait que le prévenir d’une chute fatale au bord du gouffre, cette main terrible que l’adolescent supportait comme une serre avide prête à réduire ses chairs en lambeaux.

Doudou voulut s’approcher pour revenir se coller contre son Dresseur, mais c’était déjà trop tard. Alistair, qui avait gardé les orbites béantes de son masque rivées à la paume intrusive qui enveloppait toujours son épaule, tourna lentement, très lentement, la tête vers Michael, comme l’une de ces vieilles poupées possédées de film d’horreur. Il se remit à trembler. J-j-j-je… M-M-M-Mi... L’effort qu’il devait fournir pour ordonner à sa bouche de former des sons cohérents était absolument démesuré. Doudou tenta tant bien que mal d’adresser des signaux de fumée à Mike pour lui faire comprendre sa bêtise, en vain. M-M-M-Micha-chael-lâ-lâche-m-moi-tou-tout-de-sui-suite, débita précipitamment le garçon sans détacher une seule syllabe. Lui demandait-il seulement de le libérer, ou bien faisait-il également référence à ses questions intempestives ? Lui-même n’en était pas sûr ; il était trop perturbé pour réfléchir.

Ses frissons devinrent violents à un point tel que les chaînettes de son pantalon se mirent à sonner avec un tintement de mauvais augure. Les larmes aux yeux, Alistair résista et résista encore... jusqu’à ce que la panique l’emportât sur sa volonté. La bouche ouverte sur une plainte muette, il se saisit le crâne entre les mains et se recroquevilla sur lui-même, ses petits doigts blancs et fins crispés sur son masque comme un naufragé s’accroche à son esquif ; et puis, sans prévenir, le pauvre garçon détala dans les buissons. Son cœur se serrait, son âme avait mal, il avait la nausée et voulait s’éloigner le plus vite possible de toute présence étrangère ; ce n’était pas la faute de Michael, il n’avait rien fait de mal. C’était sa faute à lui, Alistair : il ne savait pas, ne pouvait pas encaisser.

Sanglotant à moitié, le malheureux fila à toute allure entre les arbres tortueux et les massifs de fougères, avant de se faire brusquement arrêter par un tronc plus large que les autres. Bloqué dans sa course éperdue pour disparaître aux yeux du monde, impuissant face à l’ampleur de sa propre terreur, le jeune Champion trébucha et s’écroula contre le bois moussu, pantelant, égaré ; les bras plaqués sur la vaste souche du chêne dressé sur sa route sans égard pour sa douleur, Alistair se laissa lentement glisser au sol, perclus de désespoir.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyMer 24 Juin - 18:21

Le membre 'Alistair Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Bois Millefeuilles' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 56

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 7

--------------------------------

#3 'Shiny' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair Normal

--------------------------------

#4 'Sexe de Pokémon' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 888770_Femelle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyMer 24 Juin - 23:00

A la façon dont le masque de l'adolescent s'est sèchement tourné vers sa main, et à l'immobilité presque totale qui l'habite depuis, Mike comprend que le geste qu'il vient d'avoir n'était peut-être pas la meilleure réponse à accorder à ce qu'il identifie maintenant clairement comme une crise d'angoisse. Un peu décontenancé, il ne sait plus que faire sinon attendre, le ventre un peu serré, qu'une autre réaction ne l'engage dans une direction différente pour aider Alistair. Il ne sait pas ce qui peut advenir maintenant, mais ce qui est certain, c'est qu'il ne s'attendait pas à ça.
Michael n'a jamais trouvé le masque du champion de type Spectre inquiétant. Au contraire, il y voyait auparavant une certaine poésie, bien qu'il n'ait jamais pris le temps de creuser plus avant cette idée, et ne comprenait pas vraiment ce que d'autres pouvaient lui trouver de dérangeant. Pourtant, quand la face lisse, blanche et inerte se tourne progressivement vers lui, il ne peut retenir le désagréable frisson glacé qui descend son échine et fige son visage dans une expression de pure angoisse. Cette fois, pas de doute : ce qui le menace, bien que le mot soit fort, ne vient pas de la forêt. « J-j-j-je… M-M-M-Mi... articule l'adolescent qui semble ne plus être que partiellement maître de lui-même, pour le plus grand effroi de son camarade. M-M-M-Micha-chael-lâ-lâche-m-moi-tou-tout-de-sui-suite. »
Ses doigts se relâchent dans ce qui ressemble bien à un réflexe de survie, et malgré son inquiétude pour l'adolescent lui-même, l'instinct de Michael le pousse également à reculer d'un pas, bien qu'il ne comprenne ni l'origine de la demande désespérée d'Alistair, ni les raisons de sa propre angoisse. En tout cas, il ne respire plus, ou très mal, et avant qu'il ait repris assez de contrôle sur son corps pour articuler un mot, le champion de Galar a pris ses jambes à son cou.

De longues secondes passent avant que Michael ne retrouve l'usage de ses gestes et de ses mots, sans avoir pour autant compris ce qui vient de lui arriver. La question, il ne se la pose pas tout de suite ; la priorité est de retrouver le petit, et c'est pour cette raison qu'il se met à suivre le direction qu'Alistair a empruntée juste avant, en l'appelant aussi fort qu'il le peut. L'absence totale de réponse le fait s'arrêter, et il se remémore nerveusement les mots reconstitués du garçon. Lâche-moi tout de suite. Peut-être qu'Alistair n'a pas envie d'être retrouvé. Il n'a aucun moyen d'en être sûr mais après tout... il est capable de se débrouiller seul, décide le jeune homme, en mettant de côté son inquiétude. Si, de retour au camp avec les baies, il voit que le champion n'est pas là, alors il se mettra à sa recherche.
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyMer 24 Juin - 23:00

Le membre 'Michael Denson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Superball Affaibli' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 568988_Capture_Yes_Superball
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

You ain't never had a friend like me >< Alistair Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptySam 27 Juin - 16:20

Alistair ne retourna pas au camp, cette journée-là. Les autres allaient s’interroger sur son absence, c’était certain, mais le malheureux garçon secoué par la peine et l’effroi ne se sentait pas assez de force pour rentrer comme si de rien n’était ; toujours en proie à une panique indicible, il n’avait aucune envie de croiser du monde, a fortiori ses compagnons de route. Il voyait déjà arriver les regards insistants et les questions intempestives soulevées par sa disparition soudaine, et il ne doutait pas un seul instant de l’accueil affolé qu’un Michael bien trop pressé d’inquiétude allait lui réserver dès que son ombre chancelante se profilerait à l’horizon - rien qu’à penser aux flots insatiables d’interjections anxieuses qui s’écouleraient sans discontinuer de la bouche de l’Ebérien, le jeune Champion sentit ses frissons redoubler d’horreur. Lui aussi préoccupé par l’état de son maître, Doudou fit de son mieux pour tenter de l’apaiser ; mais le garçon restait sourd à ses appels, roulé en boule au pied du chêne dont les racines épaisses faisaient paraître plus frêles encore ses épaules agitées de sanglots muets.

Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas été pris d’une crise d’angoisse aussi violente. Sa phobie du contact social l’amenait très souvent à fuir en marge de la société dès qu’il en avait l’occasion, mais rôle de Champion oblige, il avait bien fini par devoir se confronter au public en délire et aux caméras curieuses lors de ses matches à l’Arène ; et s’il ne se montrait jamais très à son aise ainsi placé au centre de l’attention, il avait appris avec les années à passer outre ses craintes pour tenir le cap dans la tempête hurlante de ses tourments intérieurs. Ce n’était pas évident, cela lui demandait même un effort de volonté absolument démesuré qu’il n’arrivait pas forcément à maintenir jusqu’au bout du combat ; pourtant il parvenait toujours à garder suffisamment le contrôle pour ne pas prendre ses jambes à son cou et délivrer à son opposant qui le Badge, qui le coup de grâce, selon la tournure de l’affrontement. De fait, son allure amorphe tandis qu’il se recroquevillait sur lui-même et s’efforçait de ne pas céder à ses frayeurs était devenue sa signature, au même titre que les postures fantomatiques qu’il aimait à adopter lorsque la transe du combat finissait par prendre le dessus sur la peur des projecteurs. En privé, le jeune Champion évitait bien sûr le plus possible tout échange avec le monde extérieur, mais lorsqu’il se retrouvait forcé d’interagir avec ses semblables, la force qu’il trouvait pour tenir debout sous les flashes et les acclamations l’aidait à ne pas craquer sous la pression de ses angoisses familières.

Cependant, pour la première fois depuis son arrivée à Ebéra, Alistair n’avait pas réussi à supporter le harcèlement inquisiteur d’un de ces locuteurs indésirés ; toutes les défenses qu’il avait soigneusement bâties pour tenir le choc sur les devants de la scène avaient brusquement cédé dès l’instant où Michael avait laissé sa curiosité éclater au grand jour, et le contact de sa main franche et bienveillante sur le bras malingre du garçon avait achevé de faire plonger ce dernier dans le chaos. Peut-être avait-il été perturbé par les interrogations avides du jeune homme sur le pourquoi de son masque ? Ou peut-être fut-ce simplement la cadence effrénée des phrases intrusives, brûlantes de passion non-contenue, qui avait médusé l’esprit impressionnable de l’adolescent traumatisé ? Nul n’aurait pu lire entre les lignes de son inconscient instable, mais le résultat était là : Alistair ne se sentait plus capable de bouger, piégé dans un supplice silencieux aux frontières de la réalité.

Les heures défilaient cependant avec leur régularité impitoyable ; doucement, le soleil se leva de sa couche purpurine pour darder ses rayons d’or fondu sur le décor luxuriant des Bois Millefeuilles, l’enveloppant d’une douce lueur étreignante. Le temps allait être au beau fixe, aujourd’hui, pourtant Alistair ne prêta pas attention aux signes joyeux de la vie qui s’épanouissait sous l’ardeur lumineuse de l’astre diurne : son âme était trop occupée à sombrer aux griffes poisseuses de ses plus sombres terreurs.

Doudou ne savait que faire pour tirer son Dresseur de son affliction catatonique ; le jour s’était clairement levé, désormais, et le soleil flottait paresseusement au-dessus des feuillages agités par la brise. Désespéré, le Fantominus ne pouvait qu’observer la course inexorable de l’étoile solaire, à l’affût d’un secours bienvenu qui n’arrivait pas. On n’avait quand même pas pu les oublier ? Pourquoi Mike ne se lançait-il pas à leur recherche ? L’idée traversa le fantôme que l’Ebérien était peut-être parti chercher de l’aide au camp, mais plus le temps passait, plus il paraissait évident que le jeune homme ne reviendrait pas. Sans doute ne voulait-il pas empirer la situation en essayant de rejoindre un garçon qui semblait n’avoir besoin que de solitude ; mais Doudou connaissait son maître, et il savait que l’abandonner dans un tel état de choc n’arrangerait en rien son malheur.

Finalement, lassé de son impuissance, le Spectre gazéiforme décida de prendre un risque et de quitter le chevet de son Dresseur pour aller chercher lui-même de l’aide. Devoir s’éloigner du garçon névrosé ne l’enchantait guère, mais avait-il vraiment d’autre choix ? Aussi timide et effarouché qu’il pût être, Alistair avait besoin d’un soin que seul un autre être humain pouvait lui apporter - et c’était le devoir de son Pokémon que de veiller au bien de son maître.

Ce fut donc avec un dernier regard chargé d’inquiétude pour la silhouette avachie de son ami que Doudou disparut entre les fougères. Le Fantominus fronça aussitôt les sourcils : il fallait qu’il se remémorât le chemin du camp, chose peu aisée au vu de la distance qu’ils avaient parcourue pour s’en éloigner le plus possible. Avaient-il tourné à gauche devant ce hêtre, ou bien s’étaient-ils contentés de le dépasser ? Ce rocher couvert de mousse ne lui évoquait aucun souvenir, étaient-ils vraiment passés devant ? Le fantôme râla dans ses fumées ; il perdait un temps précieux à s’égarer de la sorte. Notant soigneusement les indices qui lui permettraient de retrouver la trace du jeune médium une fois de retour avec des secours, Doudou poursuivit vaillamment sa quête ; il commençait à ne plus y croire lorsqu’il aperçut enfin une silhouette familière se détacher parmi les troncs d’arbre. Dans une explosion d’anxiété et de soulagement mêlés, le Spectre jaillit des ténèbres depuis lesquelles il rôdait pour se jeter droit sur Michael : aussi impatient qu’affolé, il se mit à s’agiter dans tous les sens, semant de-ci, de-là des volutes violettes et nauséabondes dans l’air paisible de la matinée.

- Hiii ! grinça-t-il en levant un regard suppliant vers le visage stupéfait du jeune homme. Ffff… Faaaan ! Faaaaantôôô !

Il dessina une ultime arabesque fébrile dans les airs, puis plongea sans attendre dans les buissons.    
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptySam 27 Juin - 16:20

Le membre 'Alistair Cooper' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Attaque' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 176726_Attaqueratee
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptySam 27 Juin - 17:04

Michael a passé plusieurs heures à l'extérieur du camp, rassemblant les baies sauvages qu'il a pu trouver dans de petits sachets prévus à cet effet et emmenés pour l'occasion : un type de baie dans chaque sachet, c'est important d'être soigneux et organisé. Sauf qu'aujourd'hui, force est de constater que le jeune homme ne parvient à être ni l'un, ni l'autre. Son manque de concentration aurait pu être dû à son réveil trop matinal, et à vrai dire le dresseur aurait préféré cette option, mais il ne se voile pas la face : ce qui est arrivé avec Alistair aux premières lueurs du jour le tracasse, et l'inquiétude le ronge un peu plus à chaque minute qui passe. Finalement, il n'a même pas renfloué ses réserves de moitié quand il décide de rentrer au camp, ne serait-ce que pour s'assurer que le jeune champion est en sécurité. Une fois qu'il sera rassuré, il repartira à sa cueillette.
Sauf qu'il n'est pas rassuré, parce qu'il a à peine posé un pied dans le camp qu'on lui saute dessus pour savoir s'il n'a pas vu Alistair : le garçon aurait disparu depuis le matin. Un peu pris de court, et gagné par la panique, il balbutie qu'il l'a croisé tôt dans la matinée mais que lorsqu'ils se sont séparés, il pensait que le garçon repartait pour le camp. Ce n'est pas tout à fait faux, mais pas tout à fait vrai non-plus ; en tout cas, c'est une très bonne raison pour repartir tout de suite à sa recherche, en priant pour que rien de grave ne lui soit arrivé. Si jamais ce devait être le cas, il ne se le pardonnera jamais.

D'ailleurs, une heure plus tard, Michael est convaincu à à peu près deux mille pourcents qu'il est la pire personne que la Terre ait jamais portée, qu'il est responsable de la mort de son si jeune ami, qu'on ne va pas tarder à venir l'arrêter pour le mettre en prison et qu'à sa mort, sans doute prochaine et dans d'atroces souffrances, il brûlera en enfer pour l'éternité.
C'est le moment que choisit tout à coup un spectre pas si inconnu que ça pour débouler devant-lui comme une furie, surprenant le jeune homme qui bondit en arrière dans une courte exclamation de surprise. « Mais ! ... Doudou ? »
D'abord, il ressent une pointe de soulagement, parce que si le Fantominus d'Alistair est là, c'est sans doute qu'Alistair n'est pas loin. Sauf qu'ensuite, il voit la peur dans les grands yeux blancs du Pokémon. Une vague d'angoisse plus grande encore vient écraser sa poitrine, et l'espace d'une seconde, il se décompose tout simplement, peinant même à respirer. Oh non, non, non bon sang non s'il vous plaît. « Hiii ! Ffff… Faaaan ! Faaaaantôôô ! »
Surpris par le départ aussi soudain du Pokémon, Mike n'a que le temps d'écarquiller les yeux, comprenant enfin qu'il n'est pas trop tard, et il s'élance à la suite du spectre, guidé par la même inquiétude qui le paralysait une poignée de secondes plus tôt, et qui désormais, le fait courir plus vite qu'il ne s'en serait cru capable. La course ne dure que quelques minutes, qui auraient sans doute paru interminables si l'adrénaline ne lui permettait pas d'ignorer la fatigue ; finalement, humain et Pokémon s'arrêtent subitement au pied d'un grand chêne, le premier exhalant un souffle frénétiquement expulsé de ses poumons, le second sifflant d'inquiétude tandis qu'il se précipite vers une toute petite silhouette recroquevillée entre les immenses racines de l'arbre. Cid, lui, arrive en courant comme un dératé, se cognant dans les jambes de son dresseur qui l'ignore, trop occupé à examiner ce que le Fantominus a trouvé. Son coeur s'arrête lorsqu'il reconnaît Alistair, que Doudou essaie tant bien que mal de faire réagir.
Avec précaution, s'efforçant de réprimer l'angoisse qui voudrait le faire se précipiter, Michael s'avance jusqu'au petit champion, qu'il ne rejoint pas totalement, bien trop inquiété par le souvenir de ce que ses derniers gestes et paroles ont provoqué dans la matinée. « Alistair ? appelle-t-il doucement, la voix un peu tordue par l'inquiétude. Alistair, est-ce que tu m'entends ? »
Pas moyen de savoir si oui ou non, mais le tressaillement que le dresseur est presque sûr d'avoir aperçu sous la masse informe des vêtements du garçon lui apprend au moins qu'il est conscient. A peu près. Autant qu'Alistair puisse l'être, sans doute. « Il faut pas rester là, tente-t-il encore, en jetant un coup d'oeil presque suppliant à Doudou. Tu veux bien venir avec moi ? S'il te plaît Alistair, reste pas là tout seul, c'est dangereux... »
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Maître de la ligue
Maître de la ligue
You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_282_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_781_SL You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_131_XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-395-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature-332-XY You ain't never had a friend like me >< Alistair Miniature_334_XY
⦿ Messages : 146844
⦿ Ville d'origine : Un petit village paumé d'Ebera
⦿ Job : Maître de la Ligue Pokémon à plein temps
⦿ Pokémon rêvé : Ceux de son équipe
⦿ Type préféré : Aucun

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptySam 27 Juin - 17:04

Le membre 'Michael Denson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Bois Millefeuilles' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 597

--------------------------------

#2 'Niveau zone verte' : 13

--------------------------------

#3 'Sexe de Pokémon' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair 888770_Femelle

--------------------------------

#4 'Shiny' :
You ain't never had a friend like me >< Alistair Normal
Revenir en haut Aller en bas
Alistair Cooper
Alistair Cooper
Doudou Suie Vigilance Moire Miroir Cumulus
⦿ Messages : 279
⦿ Age du Personnage : 15
⦿ Ville d'origine : Old Chister, Galar
⦿ Job : Champion en exil, Dresseur à l'aventure !
⦿ Pokémon rêvé : Ectoplasma, Lugulabre
⦿ Type préféré : Spectre
⦿ Avatar : Asa Butterfield
⦿ Commentaires :

Liens ⦿ RPs

You ain't never had a friend like me >< Alistair Tumblr_inline_ookia4Q1Zj1u15vz8_500

https://ichooseyou.forumactif.com/t7176-carte-dresseur-d-alistair-cooper
You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair EmptyDim 28 Juin - 11:35

Une léthargie impitoyable s’était emparée d’Alistair. La fuite éperdue de ce dernier loin des agressions verbales de Michael l’avait mené jusque dans les derniers retranchements de son esprit aux abois, là où ses peurs les plus profondes tourbillonnaient sans répit comme une volée de Vaututrices affamées. Piégé au fin fond de lui-même, le malheureux n’était plus en mesure de mouvoir un seul de ses muscles et reposait donc misérablement, à moitié couché sur l’humus frais de la forêt, tel une grande loque noire et flasque parfois agitée de frissons spasmodiques. Le temps passa sans que le garçon ne s’en rendît vraiment compte ; la brise de l’été balaya ses cheveux noirs et collés sans lui provoquer la moindre réaction, les Passerouge et les Roucool chantèrent à qui mieux mieux sans réussir à le tirer de son immobilité cadavérique. Des voix sinistres et familières avaient commencé de déclamer leur complainte malveillante à ses oreilles vulnérables, et le jeune médium sentit son pouls ralentir dangereusement alors qu’un froid terrible et surnaturel se saisissait de son corps réduit à l’impuissance. Les mauvais esprits étaient toujours à l’affût de la bonne occasion pour raffermir leur emprise sur sa volonté vacillante, et il n’avait plus assez de force pour repousser la chorale macabre qui montait des profondeurs de son âme. Transi, il se sentait perdre pied chaque seconde un peu plus cependant que ses bras et ses jambes glissaient, inertes, sur le sol tapissé d’herbes ; sa tête pendit mollement sur son épaule drapée de noir, plongeant son masque blanc et lisse dans la pénombre jetée par les branches du vieux chêne.

Qu’il fût sous le coup d’un véritable maléfice ou d’un simple caprice de sa folie, peu importait ; Alistair n’était pas dans son état normal, et son atonie ne lui permettait même pas de se mettre en lieu sûr le temps de recouvrer ses esprits. N’importe qui, n’importe quoi aurait pu lui tomber dessus sans crier gare alors qu’il restait sans défense ; après tout, lui et Alyssa n’avaient-ils pas échappé aux griffes d’un Insécateur enragé dans ces mêmes Bois ? D’autres de ces Pokémon pouvaient très bien rôder sous le couvert complice de la canopée, et ne faire qu’une bouchée de cette proie toute désignée qui attendait son sort au pied d’un arbre. Cependant sa détresse psychique était trop grande pour qu’il s’en inquiétât sincèrement, tout comme il ne s’inquiéta pas de la brusque disparition de Doudou qui, jusqu’alors, veillait diligemment à son chevet.

Un laps de temps indéfini s’écoula encore avant qu’un bruissement insistant ne se fît entendre dans les fourrés alentours, jusqu’à révéler une aide qu’Alistair n’avait plus la conscience de désirer. Doudou se jeta aussitôt sur le corps alangui de son maître pour se blottir contre sa chemise flottante, soucieux d’éveiller en lui quelque étincelle de vie insoupçonnée - sans surprise, sa tentative fut laissée sans réponse. Non loin de là, prenant soin de garder une certaine distance de sécurité, Michael baissa vers la forme désarticulée de l’adolescent un regard empli de remord et d’inquiétude. Alistair ? s’enquit-il d’une voix tendue. Silence terrible. Alistair, est-ce que tu m’entends ?

Le jeune Champion resta sans réaction. Quelque part dans le brouillard de sa terreur, il crut entendre un écho lointain, distordu, un son qui ne lui était pas entièrement inconnu ; sa tête penchée aux grandes orbites vides n’eut pas un frémissement, ses membres ballants ne retrouvèrent pas un semblant de vigueur, pourtant ce qu’il lui restait de lucidité parvint à identifier l’origine de l’appel. Michael. Il pensa le nom aussi fort qu’il le put, dans l’espoir très futile que l’autre parviendrait peut-être à l’entendre ; sa vision obscurcie l’empêchait de distinguer autre chose que les jambes de celui venu le secourir, mais cette présence humaine inespérée força les plaintes lugubres qui hantaient son crâne à reculer dans les ténèbres. Doucement, progressivement, le corps du garçon se libéra enfin de sa trop longue tétanie, et la sensation du sang qui se remettait à circuler dans ses veines provoqua de légers frissons dans ses muscles amorphes.

Mike dut s’apercevoir de l’infime frémissement qui agita son jeune ami, car il insista : Il faut pas rester là… Tu veux bien venir avec moi ? S’il te plaît Alistair, reste pas là tout seul, c’est dangereux… Son murmure suppliant chassa un peu plus les brumes sordides qui avaient plongé son cadet dans sa transe cataleptique ; Doudou lança au Dresseur ébérien un regard qui n’osait y croire et se frotta derechef sur la tunique de son maître. L’adolescent dut fournir un effort herculéen pour lever imperceptiblement son visage masqué, et un second plus colossal encore afin de bouger les lèvres. Il inspira faiblement, rassembla toute ce qui lui restait de volonté et parvint à souffler, de manière presque inaudible : Miii… chael.

Sa langue pâteuse buta durement sur les syllabes du prénom. Alistair voulut se redresser pour prendre une position plus stable, mais ne parvint qu’à un vague soubresaut à peine plus impressionnant que les égarements d’un Magicarpe hors de l’eau. Décidant qu’il était encore trop ambitieux pour lui de chercher à mouvoir tout son corps, le garçon se rabattit sur sa seule main droite, qu’il parvint tant bien que mal à glisser dans les vapeurs toxiques de son Doudou ; la sensation glaciale et familière de la fumée empoisonnée sur sa peau l’aida à reprendre contenance. Miiichael, ahana-t-il plus distinctement, alors que son Fantominus lâchait un glapissement aigu de soulagement. Ses mollets tressautèrent, il se dandina derechef et cette fois, réussit à s’adosser un peu plus confortablement contre le tronc salutaire du grand chêne. J-j’ai… p-peur… Affirmation hésitante qui relevait de l’évidence, bien entendu. L-les voix... E-elles crient... d-des mots... ils f-font mal... ils v-veulent... me m-manger...

Sa voix était ténue, clairsemée, entrecoupée de hoquets silencieux qui secouaient tristement ses épaules chétives. L’adolescent sous le choc laissa échapper un petit reniflement quand il réalisa tout à coup qui se trouvait vraiment en face de lui ; saisi par un regain de terreur alors qu’il anticipait l’avalanche de reproches et d’interrogations qui allait certainement lui tomber dessus dans les prochaines secondes, il se remit à trembler.

- N-non… pas les... les m-mauvais m-mots, chuchota-t-il misérablement en se ramassant sur lui-même du mieux qu’il pouvait. Doudou grinça de façon très déplaisante tout en se collant un peu plus contre son Dresseur pour le réconforter. S-s’il… te p-plaît… M-Michael... Alistair déglutit, brisé, à la merci totale de celui qui avait causé ses tourments sans le savoir. L-les mauvais m-mots... ils b-blessent... j-j'ai peur...   
CODE : KHAKTUS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty
Message(#) Sujet: Re: You ain't never had a friend like me >< Alistair You ain't never had a friend like me >< Alistair Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
You ain't never had a friend like me >< Alistair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives RP :: Archives RP non clôturés-
Sauter vers: